test [Vampire the Masquerade] Histoire des Vampires
Identifiant: Mot de passe:

[Vampire the Masquerade] Histoire des Vampires


La mythologie de Vampire se base sur un texte inspiré de la Genèse, intitulé le Livre de Nod, dont il ne reste aujourd'hui que quelques fragments. Selon le livre qui décrit la cosmogonie de Vampire (Le livre de Nod), et qui occupe peu ou prou dans le monde vampirique la place de la Bible chez les humains, les vampires descendent de Caïn, figure biblique connue pour avoir tué son frère Abel. Celui-ci aurait été contacté trois fois par Dieu et ses Archanges. Ayant refusé par trois fois le pardon de Dieu, de « simple maudit », il serait devenu le premier Vampire, craignant le feu, la lumière et sa descendance qui finirait de toute façon par comploter contre lui.

Ces textes sont censés s'inspirer des textes fondateurs hébraïques, comme semblent le confirmer la présence de Lilith (en tant que première femme d'Adam, tutrice de Caïn, puis adversaire et maîtresse des démons). Le Livre de Nod occupe une place controversée dans la société vampirique: là où certains le croient à la lettre, d'autres dénoncent évidemment un ramassis de superstitions pseudo-bibliques. La quête d'un texte ancien datant de l'époque de la « première cité vampirique », est parfois l'occasion de tribulations et de luttes d'influences.

L'Origine des Vampires du monde est un récit des plus captivants. Se basant sur la bible catholique, leur début provient de l'époque d'Adam et Eve. Le récit raconté dans les pages suivantes est une adaptation du Conteur, modifié pour simplifier certains passages et pour en ajouter d'autres. Ses bases sont la Bible et les archives offertes grâce aux fragments du Livre de Nod, la bible des Vampires.


Dieu acheva tout le travail au septième jour. Au sixième, l'Éternel créa Adam et sa première femme : Lilith. D'un cœur remplit de Mal et de putréfaction, Lilith fût exilée par le Seigneur et se fit interdire le droit d'enfanter la progéniture de l'Homme. Le Seigneur l'a bannie hors Eden et l'enfonça dans les terres de Nod, à l'orient. Adam eut pour deuxième femme Eve, avec qui, il assura sa descendance connu à ce jour.

Adam et Eve eurent deux fils, Caïn et Abel. Tous deux voulurent offrir à Dieu un présent pour lui montrer leur amour. Caïn était cultivateur et Abel, gardien de Brebis.  Le premier offrit au Seigneur, les fruits de la terre durement cultivés. Quant au deuxième, il offrit lui aussi à Dieu des prémices de ses bêtes et leur graisse. Le Seigneur tourna son regard vers Abel et son offrande, mais il détourna son regard de Caïn et de la sienne.

Caïn en fut très irrité et son visage fut abattu. Il parla à son frère Abel et, lorsqu'ils furent aux champs, Caïn attaqua son frère et le tua. Le Seigneur lui dit : "Où est ton frère Abel ?" - "Je ne sais, répondit-il. Suis-je le gardien de mon frère ?" - "Qu'as-tu fait ? reprit-il. La voix du sang de ton frère crie du sol vers moi. Tu es maintenant maudit du sol qui a ouvert la bouche pour recueillir de ta main le sang de ton frère. Quand tu cultiveras le sol, il ne te donnera plus sa force. Tu seras errant et vagabond sur la terre."

Caïn dit au Seigneur : " Ma faute est trop lourde à porter. Si tu me chasses aujourd'hui de l'étendue de ce sol, je serai caché à ta face, je serai errant et vagabond sur la terre, et quiconque me trouveras me tuera." Le Seigneur lui dit : " Eh Bien! Si on tue Caïn, il sera vengé sept fois." Le Seigneur mit un signe sur Caïn pour que personne ne puisse le frapper. Caïn s'éloigna de la présence du Seigneur et habita dans la pays de Nod à l'orient d'Eden. (Genèse 4.3-16)

Maintenant laissons la Bible catholique pour se diriger dans celle du Livre de Nod qui est, pour sûr, plus véridique que les écrits de moines et de religieux.


Alors, Caïn erra en Nod. Seul et vagabond comme promis il décida d'aller chez sa tante Lilith. Il prit refuge chez elle, pendant ce temps la rumeur disait qu'il aurait été approcher par les trois anges: Uriel, Raphaël, Michaël. Chaque ange expliqua à Caïn qu'il lui suffisait de demander pardon a Dieu pour que son exil prenne fin. Chaque fois il refusa, et c'est petit à petit qu'il serait devenu le Premier Vampire. Avec l'assistance de Lilith, il apprit les habilités et l'art que l'on nomme "Disciplines", et la quitta lorsqu'il se rendit compte qu'il n'avait plus rien a apprendre d'elle.

Pour un temps indéterminé, Caïn attendit, misérablement et seul dans les terres, jusqu'au  soir où il arriva jusqu'à une demeure habitée par des hommes. 

La Première Cité, rapportée par la plus ancienne littérature du Livre de Nod, fut une merveille de l'Antiquité. Vraisemblablement, il est difficile de combattre sa grandeur - Probablement une ville primitive entourée de murs - mais pour Caïn se fut le premier contact avec l'homme depuis plusieurs années. Le peuple, fasciné par les pouvoirs de Caïn, en fit leur roi, et Caïn en fut ravi. Les années passèrent et la solitude rongeait le nouveau roi. Il fut la proie de l'une des plus grandes raisons de Transformation : La Compagnie. Plusieurs choses changèrent à partir de ce moment, particulièrement cette dernière.

Même si son Child tentait de tuer tous les autres, malgré qu'il avait lui-même tué son frère, il persista a n'en créer trois - Enoch (le nom de la cité), Zillah et Irad, selon l'histoire. Ils devinrent ce que nous nommons la Deuxième Génération. Cette arrangement fût agréable jusqu'au jour où les trois voulurent leur propre progéniture. Ils transformèrent sans penser, jusqu'à ce qu'Enoch en soit presque envahit. Les humains et les vampires vivaient côte à côte, mais les hommes étaient là pour servir les vampires, non pour cohabiter avec eux.

Vint alors le Grand Déluge (le même que celui de Noé) qui ravagea plusieurs mortels et un nombre de vampires trop faibles. Lorsque les eaux disparurent enfin, personne ne pouvait imaginer ce qui ce produisit ensuite.

Caïn fuit ses propres petits-enfants. Il croyait que le Déluge était la punition du Seigneur pour avoir Transformer.  Il décida de ne pas se soumettre à la tentation et ne voulut pas être retrouvé. Ceux qui le trouvèrent, décidèrent de le laisser à sa solitude. Lorsqu'il quitta sa progéniture, la Troisième Génération, connu sous le nom d'Antédiluvien pour avoir survécu au Déluge, élimina la Deuxième Génération.

La cité d'Enoch fut détruit, mais peu de temps après une nouvelle ville fut érigée. On l'appelle aujourd'hui la Deuxième Cité. Les mortels, déroutés sans roi, placèrent leurs enfants au pouvoir. Ce ne fut pas le bon choix. Lorsque le temps fut propice, les Antédiluviens débutèrent un combat entre eux, plaçant leur propre progéniture sur le trône des autres. La guerre fit rage, les mortels furent tués et bientôt la cité tomba. Ses marques furent le commencement de la Jyhad. Le Livre de Nod insiste sur le fait que la Jyhad est la malédiction de Uriel sur Caïn pour avoir créer des Progéniteurs lorsque ça lui était interdit. D'autres prétendent seulement que ce fut un petit problème entre deux Kindred (comme aujourd'hui) qui débuta la dispute.

Parce qu'il n'était pas présent, cela ne voulait pas dire que Caïn ne portait pas attention à ses petits-enfants. La Légende raconte que c'est pour ses actes affreux que le fondateur des Nosferatu est devenu affreux et que Malkav devient fou par ses rumeurs sur Caïn. Dès que la Troisième Génération fut consciente de la présence de la Jyhad, ils furent plus prudents pour les centaines d'années à avenir.

Après la destruction de la Deuxième Cité, plusieurs vampires décidèrent de se disperser sur la Terre. Les vampires de la Troisième Génération enfantèrent  quelques autres Kindred (Quatrième Génération),  ceux de la Quatrième enfantèrent ceux de la cinquième et au fil du temps nous avons pu compter, aujourd'hui, la Treizième Génération. Mais bien des choses se sont produites durant ce temps, surtout à l'époque de l'Age des Ténèbres (Dark Age).


S'étant propagé sur la Terre et jouant en maîtres et même en dieux, les Kindred s'étaient mis en tête qu'ils étaient les dirigeants de la Terre. L'image classique du Vampire dans son château du haut de la colline dans les monts Carpates, qui effrayait le petit village situé plus bas, existait. Diriger en maître était leur idée, mais un jour dans le village de Prague en Bohême, on vit le début du refus à cet esclavage et les mortels se mirent à tuer les quelques vampires de la région. Puis comme une lèpre maudite, le mouvement se répandit. L'Église Catholique les encouragèrent, et peu à peu, on vit naître ce que l'histoire a nommé : Inquisition et les chasseurs de sorcières.

Ses fanatiques anti-supernaturels furent l'objet de plusieurs massacres de véritables créatures de la nuit. Les loup-garous, les vampires, les sorciers et sorcières disparurent rapidement de la surface de la terre. Les guerres entre l'Inquisition et les forces des Ténèbres étaient violentes et sanglantes, mais les mortels plus nombreux avaient le dessus.

Trop facilement reconnaissables, les vampires furent les plus nombreux à disparaître. Il suffisait d'entrer dans une ville et de demander où les créatures se cachaient et la population répondait aussitôt : "Vampire? Il est en haut de la colline, il nous terrorise depuis des années". Trop visibles, les vampires tinrent une réunion d'urgence. La solution fut la discrétion ou la Tradition de la Mascarade. Cette règle consiste à ne jamais révéler aux mortels, notre véritable nature, de cacher nos pouvoirs, de faire en sorte que l'homme oublie que les vampires ont vécu un jour.

Certains Kindred s'y opposèrent, prétendant que les hommes étaient leur nourriture et qu'ils se devaient de les dominer. Une ligne fut tracée dans le rang des vampires, le groupe désirant se dissimuler de l'Humanité prit le nom de la secte de la Camarilla, axée sur les 6 Traditions Vampiriques (dont la Mascarade), sur une hiérarchie basée sur le respect des Générations (le plus vieux domine et plus fort domine). Ceux qui s'opposèrent prirent le nom d'Anarchiste (Anarch). Un membre du clan Tzimisce prit alors racine dans le folklore européen : Vlad Tempes mieux connu son le surnom de Dracula. Les Anarchistes vivèrent difficilement leur "liberté" et, avec le temps tout semblait identique aux boucheries catholiques. Certains décidèrent de prendre la voix du silence tout comme la Camarilla, mais ne voulait point suivre l'idée du respect des Générations: celui qui doit régner est celui qui est capable de l'être, et non le plus vieux. Ainsi, naît le Sabbat.

Encore à ce moment, certains refusèrent de prendre ce chemin de fuite et aujourd'hui ces anarchistes ne sont presque plus présents en ce monde, car ils ont apprit à se cacher.


La Camarilla est la plus importante secte vampirique dans le monde. Elle occupe maintenant tout l'Europe (à l'exception de la Transylvanie), et la majeure partie de l'Amérique. Lorsqu'on fait référence aux vampires, on fait allusion à la Camarilla. Quant à la secte sauvage de la Sabbat, elle est située un peu partout dans le monde, sans être trop étendue. Leurs villes principales sont Mexico et Montréal (New-York étant tomber, depuis peu, entre les mains de la Camarilla). Mais attention! Il est à noter que la Camarilla ne sont pas les bons vampires dans l'histoire. Ils ont la Bête aussi sournoise que les membres Sabbat, la Camarilla est aussi violente avec les mortels que son opposé, la Sabbat peut l'être. Elle est présente pour protéger les vampires du fléau de l'Humanité, mais elle ne cherche nullement à protéger les hommes de ceux-ci. Qui s'en soucis...

L'Inquisition, apprit à se dissimuler, afin d'assurer sa subsistance, car celle-ci s'est fait haïr de l'Homme pour cause de ses abus de pouvoir.  Lorsque le surnaturel se dissipa, l'Église, symbole de foi et d'autorité suprême, se mit à chercher des coupables. Pour éliminer les indésirables et amasser leurs richesses, l'Inquisition se donna le droit de tuer les pauvres et certains barons en se donnant comme motif que ces gens étaient atteints d'hérésie (possédé par le démon). De ce fait, ils commencèrent à se faire attaquer et maudire à leur tour pour leurs actes du passé, condamnant des innocents aux bûchers pour le bonheur des autres. Ils se cachèrent donc, pour mieux chasser ce qu'ils savaient bien en vie (les vampires). Inutile de montrer des preuves de leur existence à l'Humanité car celle-ci resterait aveugle.