Identifiant: Mot de passe:
collapse

Les Véhicules et Hyperespace - Règles D20


Partie intégrante de Starwars, les véhicules spatiaux ou terrestres contribuent à la magie de l’univers.


Véhicules au sol
Les plus communs sont les speeders dans les environnements de technologie avancée. Ils évoluent sur coussin d’air à plusieurs centimètres ou à quelques mètres du sol. Ils ignorent les pénalités de terrain.
On trouve aussi les véhicules tractés, que ce soit avec des roues ou des chenilles. Moins maniables, mais plus solides, ils ignorent les pénalités de terrain difficile et prennent la moitié des dommages en cas de collision.
Il existe des véhicules qui avancent aussi sur des jambes mécaniques (deux ou plusieurs). Des gyroscopes maintiennent l’équilibre, mais s’ils tombent, cela peut être désastreux. Toutefois, les véhicules dits « marcheurs », ignorent les obstacles qui sont au moins trois fois inférieurs à eux.

Air speeders
Sur le même modèle de fonctionnement à répulseurs que les speeders, ceux-ci peuvent évoluer dans l’atmosphère des planètes jusqu’à une altitude maximale de 300 kilomètres au dessus du sol. Ils ignorent bien évidemment les pénalités de terrains mais restent incapables de combat dans l’espace.

Les chasseurs
Petits et agiles, ces engins sont de taille gargantuesque ou moins. Bien qu’ils puissent manœuvrer dans l’atmosphère d’une planète, ils excellent dans les combats dans l’espace. Ils peuvent fonctionner avec un seul pilote.

Les véhicules de transport
Ces engins de taille moyenne, à mi-chemin entre les chasseurs et les croiseurs (de taille colossale ou colossale [frégate]) ne peuvent avoir plus de 200 points de vitalité. Ils sont prévus la plupart du temps pour le transport de passagers ou de marchandises mais sont parfois équipés pour le combat spatial ou servir de transport de troupes.

Les croiseurs
Les croiseurs regroupent tous les véhicules de taille colossal [frégate] ou au dessus. Ils nécessitent un équipage d’une centaine (voire d’un millier parfois) de membres et sont parfois suffisamment grand pour accueillir dans leurs hangars d’autres croiseurs. Certains véhicules de transport sont tellement grands qu’ils entrent dans cette catégorie.

Station spatiale
Bien que non mobile, les stations orbitales rentrent dans la catégorie des véhicules spatiaux. Elles peuvent accueillir des milliers ou des millions de personnes selon leur taille, mais ne peuvent se déplacer. L’Etoile de la mort est la seule exception notable.


Taille
Le modificateur de taille s’applique à la Sauvegarde Réflexes, à l’initiative et au jet de compétence Pilotage.

Taille

Modificateur*

Exemple

Colossal [Station]
Colossal [Croiseur]
Colossal [Frégate]
Colossal
Gargantuesque
Enorme
Large

-10
-10
-10
-10
-5
-2
-1

Etoile de la mort ; Croiseur de classe Executor
Destroyer de classe impérial ; Croiseur Mon Calamari
Corvette Corellienne ; Frégate de type Nebulon-B
AT-AT ; Transport léger YT-1300
Répulseur AAT-1; X- Wing
AT-ST; Chasseur TIE
Moto-speeder; Speeder X-34

Attaque
Un véhicule qui a des armes à son bord peut attaquer des adversaires.
Le jet est le suivant :
1D20 + Bonus à l’attaque + Ordinateur de visée + Portée.
Le bonus à l’attaque est celui du canonnier (qui peut parfois être le pilote lui-même) ; l’ordinateur de visée est un système du véhicule qui permet d’améliorer le tir sur une cible ; la portée ajoute des modificateurs à la difficulté pour toucher.
Un 20 naturel est toujours un succès et double les dommages.
Un 1 naturel est toujours un échec.

Dégâts
Lorsqu’une attaque est réussie, les dégâts infligés sont équivalent à l’arme utilisée x par un multiplicateur de dommages. Ce dernier est signifié dans les caractéristiques du vaisseau.

Sauvegarde
Comme pour un personnage, un véhicule à des Sauvegardes, sauf pour la volonté.
Réflexes : 10 + Modificateur de dextérité du pilote + modificateur de taille + bonus d’armure ou niveau du pilote.
Le bonus de dextérité ne s’applique pas si le pilote est impotent ou si le véhicule est hors de contrôle. S’il est à l’arrêt, le véhicule a une dextérité de 0 (donc un malus de -5 à sa Sauvegarde Réflexes).
Résistance : 10 + Modificateur de Force du véhicule.

Points de vitalité
Pour un véhicule, c’est une abstraction représentant la résistance de sa structure aux impacts qu’il subit.
Le véhicule a aussi un seuil de dommages : Sauvegarde Résistances + Modificateur de taille.
Le Modificateur de taille s’applique comme cela : Large : +5 ; Enorme : +10 ; Gargantuesque : +20 ; Colossal : +50 ; Colossal [Frégate] : +100 ; Colossal [Croiseur] : + 200 ; Colossal [Station] : +500.
Si un véhicule est amené en bas de la table de condition, il est mis à l’arrêt. En condition de gravité, il chute de 150 mètres immédiatement et de 300 mètres par round jusqu’à ce qu’il rencontre un obstacle.
Un véhicule réduit à 0 points de vitalité est immédiatement détruit et tous les occupants souffrent de la moitié de dommages infligés (mort en cas de combat spatial).

Taux d’écrans protecteurs
Certains véhicules sont équipés d’écrans protecteurs. Lorsqu’ils sont touchés, ces véhicules déduisent leur taux d’écrans protecteurs aux dégâts. Si les dégâts excèdent le taux d’écrans protecteurs, on retranche les dégâts aux points de vitalité du véhicule. De plus, le taux d’écran protecteur diminue de 5 à chaque fois que les dégâts excèdent ce dernier.

Couverture de l’équipage
Le véhicule protège ses occupants, qui reçoivent un bonus de couverture de l’équipage à ajouter à leur Sauvegarde Réflexes lorsque l’on tente de les toucher directement. Une couverture complète empêche une attaque directe contre les occupants du véhicule.

Vitesse
Chaque véhicule a une vitesse qui lui est propre qui nécessite une action de mouvement du pilote pour être mise en œuvre (le pilote peut toutefois modifier cette vitesse avec certaine manoeuvre).
L’échelle de vitesse est différente entre les speeders et les engins spatiaux.


Pilote
Le pilote contrôle le véhicule. Il a à minima une action de mouvement par round, et une action standard et une action rapide pour faire ce qu’il souhaite. Il n’y a qu’un seul pilote attitré dans un véhicule.

Co-pilote
Il peut aider le pilote du véhicule si ce dernier le permet (place de co-pilote dans le cockpit). Aider le pilote prend une action standard, laissant une action de mouvement et une action rapide au co-pilote.

Canonnier
Beaucoup de véhicules militaires, voire civil sont équipés d’armes. Celles qui ne sont pas contrôlés par le pilote doivent avoir un Canonnier à leur commande.

Commandant
Le commandant peut coordonner les membres d’équipage, prendre de la hauteur sur la situation, analyser les faiblesses de l’ennemi pour améliorer les performances du véhicule.

Opérateur système
il gère les boucliers, les senseurs et les communications du véhicule. Un véhicule ne peut avoir qu’un seul opérateur système.

Ingénieur
Il a la charge de maintenir le véhicule opérationnel dans les situations de bataille ainsi que de travailler sur les réparations entre deux batailles.

Reste de l’équipage
Ils interviennent sous les ordres des personnes pré-cités pour les assistés dans leurs tâches.

Passagers 
Ils n’ont aucun impact sur le fonctionnement du véhicule.


L'Astrogation
En situation normale, seule une personne formée dans la compétence « Utilisation d’ordinateur » peut calculer les coordonnées pour un voyage hyperspatial. Toutefois, cette condition n’est pas nécessaire si le vaisseau est équipé d’un navordinateur.
Les petits chasseurs stellaires n’ayant pas de navordinateur utilisent des coordonnées pré-programmées dans un Droïd Astromec pour les vols en hyperespace.
La difficulté du jet de compétence « Utilisation d’ordinateur » dépend de la fraîcheur des informations à disposition.

Date de mise à jour des données d’Astrogation

Difficulté

Moins de 1 jour
Entre 1 et 5 jours
Entre 6 et 35 jours
Entre 36 et 368 jours
Plus d’un an

10
15
20
25
30

Pour mettre à jour les données, il existe plusieurs méthodes :
Utiliser ses propres données : leur fraîcheur dépend alors de la dernière fois que le pilote a réalisé le parcours qu’il souhaite effectuer.
Le ministère de l’espace : Cette entreprise tient à jour les données sur les lignes spatiales (pendant la période impériale, elle tombe sous le contrôle de l’empire). Il est possible de télécharger les mises à jour depuis l’Holonet ou le contrôle des astroport pour la somme de 150 crédits. Il faut toutefois avoir une license de pilotage ainsi qu’une license pour le navire spatial. Dans le cas d’une acquisition des données illégalement, il faut compter 300 crédits et un jet de compétence « Renseignements » réussi contre une difficulté de 10. Une autre possibilité est de pirater l’ordinateur de l’astroport…
La guilde des navigateurs hyperspatiaux : Démarré dans les premières heures de l’Ancienne république, cette institution regroupe des astro-pilote qui explorent les confins de la galaxie. Quelle que soit l’époque, il est toujours possible de s’adresser à eux pour récupérer des données, même pour des coordonnées sortant des routes habituelles pour la somme de 500 crédits.

Les communications
L’holonet
L’holonet est in système de transmission des données en 3D avec un mode de transmission hyperspatiale. Il permet aux systèmes planétaires de rester en contact. Durant la guerre des clones et la période impériale, le système est sous contrôle militaire et toutes les informations filtrées.
Cependant, il est possible de pirater des informations de l’holonet en réussissant un jet de compétence « Utilisation d’ordinateurs » contre une difficulté de 20.
METOSP (Message to spacers)
A leur arrivée dans un système planétaire, les pilotes et opérateurs systèmes ont la possibilité de recevoir sur leur ordinateur de bord des informations concernant le système envoyés par les astroports locaux. La plupart sont de simples messages de bienvenue en basique, mais certains informent sur les conditions de vols (débris de collisions, mauvais temps, etc…) ou encore sur leur situation (embargo, conditions tarifaires, etc…).


Pour les règles des combats spatiaux, voir la section correspondante