Identifiant: Mot de passe:

Auteur Sujet: En attendant le déluge  (Lu 690 fois)

Hors ligne Eog

  • Administrateur
  • Sr. Member
  • *****
  • Messages: 290
    • Voir le profil
    • E-mail
En attendant le déluge
« le: 02 mars 2015, 09:13:10 am »
En attendant d'avoir une place sur Shadowrun que le temps passe, je me suis dit
-Tient pourquoi pas écrire les aventures d'un runner avec l'aide de mes copains ?

Je propose que vous et moi racontions la suite selon le feeling et l'inspiration puissante que nous avons
« Modifié: 04 mars 2015, 09:19:18 pm par Eog »
Voilà voilà j'arive

Hors ligne Eog

  • Administrateur
  • Sr. Member
  • *****
  • Messages: 290
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : En attendant le déluge
« Réponse #1 le: 02 mars 2015, 09:16:46 am »
Voici que les premières lueurs de l'aube passèrent à travers les trous de la planche obturant l'emplaçement d'une fenêtre depuis longtemps détruite. Ce qui interpellait étaient ces trous. Régulièrement espacés en ligne droite mais suivant une trajectoire opposée avec une quelconque estétique. En regardant sur le mur opposé Calméro nostalgique se souvint de cette rafale qui emporta son meilleur compagnon de l'époque il y a 10 ans déjà. Calméro sympathiquement nommé Caliméro par ses plus proches et anciens amis. Très peu en restaient, la plupart ont été engloutis par le 6ème monde au fil des ans. Au début c'était ses ennemis qui le nommaient ainsi jusqu'à ce qu'il leur fasse ravaler leur dentier ainsi que tout ce qu'il pouvait enfoncer derrière.
-Ptain je me fais trop chier... Voilà que je cause tout seul
Le shadowrunner avait été obligé de venir se planquer dans son ancien QG mais il savait à l'avance que cet endroit n'était plus sûr depuis la foirade d'il y a 10ans. Il ne dormait plus depuis quelque jours déjà et ce n'est pas du haut de ses 45 ans qu'il va pouvoir tenir le rythme comme à 20 ans.
La moitié de sa vie avait été des runs et l'autre moitié des fuites. Aussi il s'est dit pour brouiller les cartes il exécuterai une mission en guise de fuite. Ses ennemis le connaissant suffisamment ne imagineront pas une telle stratégie.
Il vérifia encore une fois ses mails grâce à l'afficheur tête haute de ses lunettes toutes options et fut déçus une fois de plus. Avec un grognement il reposa les lunettes sur le semblant de table lorsqu'un bip de notification provenant des écouteurs intégrés retentit.
« Modifié: 04 mars 2015, 09:18:19 pm par Eog »
Voilà voilà j'arive

Hors ligne Eog

  • Administrateur
  • Sr. Member
  • *****
  • Messages: 290
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : En attendant le déluge
« Réponse #2 le: 03 mars 2015, 08:41:20 am »

Le runner s'empara de l'apareil sonnant derechef et le remis en place. Ça y était ! Un message du Johnson rencontré 2 jours plus tôt. Rencontré, un bien grand mot pour une conversation par cam interposée.

Le Johnson était un contact ex corpo de longue date fiable et loyal. Ils s'étaient rencontrés lors d'un raid sur un camp d'extrémistes situé en pleine jungle en Amérique du Sud. Erik Heisenberg. Humain d'origine Allemande transféré en amérique par sa corpo pour laquelle il est resté fidèle jusqu'à cet épisode tragique. En effet lors d'une tournée des succursalles d'Amérique du Sud, le convoi dont il fesait partie fut attaqué par un groupe de mercenaires  orks dirigé par une shamane naine ayant pour totem un griffon d'adamantium.
Les 4 hélicos de couverture furent descendus en un clin d'oeil par un éclair argenté. On obligea le massif appareil transportant les huiles corpos à atterrir. Le personnel fut retenu en otage jusqu'à ce que Calmero et son équipe vienne nettoyer le coin. Ils ne devaient récupérer que le plus haut gradé, un obscur chef de département. Dans le feu de l'action Calmero trouva les subalternes dont Eric avant de trouver la cible. Il eu l'opportunité de les mettre hors de danger bien que seul son ami survécu. Une fois la mission remplie avec succès Eric Heisenberg fut mis au placard pour raisons de sécurité. Il démissionna peu après et disparu dans le monde obscur des ombres pour se constituer contact de choix parmi les runners.

Perdu dans ses pensées Calmero fini par prendre connaissance de son message.
Voilà voilà j'arive

Hors ligne Eog

  • Administrateur
  • Sr. Member
  • *****
  • Messages: 290
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : En attendant le déluge
« Réponse #3 le: 04 mars 2015, 06:32:35 am »
il est bon ou quoi mon con ?
Alors tu branle quoi? T'as été affuter les crêtes après les gadins?
T'es un peu bétail avec ton bibiche après les molluques. T'as trop astiqué eux ils vont te bombarder à coup de 12 aouh t'es vert. Il est bon barer la mer à la tôle.
Tu va finir par te faire emboucaner tu connais ou tu va finir au Camp Est. Si tu fait coutume avec l'autre calote ya moyen de claquer une bouteille carrée.
Aller babaye
 ( traduction littéraire via MP )
2 choses étaient claires il fallait que l'ork (et oui Calmero est un ork)  bouge vite fait. Il avait comme qui dirait donné un coup de botte dans le nid de guêpe...
Deuxièmement il devait négocier un contrat avec un flic véreux dans une bourgade au bord de la mer. Les choses étaient déjà mises en place depuis la dernière fois, il fallait juste finaliser la chose.
Mmmm il y avait tout de même un troisièmement. Apparemment la naine d'il y a 10ans avait retrouvé sa trace et était en chasse... Calmero l'avait pourtant laissée pour morte à l'époque, 2 balles dans le crâne.
À méditer plus tard. Pour le moment le runner se saisit de son sac à dos et d'une boite oblongue un peu comme un oeuf mais du genre allongé avec une teinte camouflage.
On entendit  même pas la porte claquer.
« Modifié: 04 mars 2015, 06:34:57 am par Eog »
Voilà voilà j'arive

Hors ligne Eog

  • Administrateur
  • Sr. Member
  • *****
  • Messages: 290
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : En attendant le déluge
« Réponse #4 le: 04 mars 2015, 09:11:18 pm »
C'est en sortant de la planque qu'arrivèrent les premiers emmerdements.
À peine Calméro eu passé le porsche porche de l'immeuble qu'un collet autobloquant lui passa en travers du coup. Au même moment il s'était légèrement penché en avant par réflexe, et la garde de son Katana véritable Hattori Hanzõ porté dans le dos fut prise en même temps que son cou. Aussitôt il enleva les lanières de son sac à dos pour faire passer la garde sur le devant du cou afin de tenir plus longtemps. Ayant réalisé son geste en tenant des 2 mains son sabre il se baissa soudainement sur l'avant ce qui fit perdre le lacet étrangleur des mains de son adversaire. Il pivota sur lui même en regardant vers le haut et aperçu un humanoïde petit et maigre avec une tête de rat sale et tourmentée les yeux jaune fluo.

Ptin de merde ! C'est quoi ça? Un rat garou?
La bête fut à moitié surprise. Elle avait déjà sorti 1 flingue dans chaque patte ! Bordel !
Pas assez rapide pour Calmero, il lui envoyait une boule de Mana chargée à bloc en travers de la geule. Mais n'eut pas le temps d'aprécier le résultat des grognements venaient de la rue à moins de 6m. D'autres bestioles pourvues de semblable faces de rats sortaient de leurs planques et les crépitements débutèrent. Le premier rat qui avait peut être survécu au manaPower ne put résister aux premières balles de ses potes qui le déchiquetèrent lorsqu'il tomba de son perchoir. Coup de chance sans aucun doute car l'ork de combat ne reçu aucune balle et disposa d'un instant pour retourner dans le bâtiment. Il remonta les escaliers, ses poursuivants avaient repris les tirs trop tard et accouraient à sa suite. Heureusement Calmero avait plus d'un tour dans son sac. Au premier étage il passa par la lucarne de la cage d'escaliers et se retrouva sur le toit du porche où se trouvait son ennemi moins d'une minute auparavant. Calmero sauta à terre  courru 4m le long du mur Est. Il enleva une bache de camouflage barrens sous laquelle se trouvait un 2 roues Porsche Faucon (Ah ! Enfin!) série limittée furtif . La bache s'auto plia instantanément, il la rangea d'un geste négligent maintes et maintes fois reproduit. Sa moto le reconnut aussitôt et démarra en mode sport combat. Le démarrage fut fulgurant en comptant sur les pneux adaptatifs malgré les détritus empoussiérés. Les 2 rats à ses trousses avaient sauté d'un prodigieux bond à 2m devant la moto en pleine accélération. Il les évita de justesse. C'était sans compter sur 3 autres un peu plus loin qui l'ajustaient avec une mitrailleuse lourde qu'ils venaient juste de replacer correctement selon la nouvelle configuration. D'une impulstion vocale
FEU !
La moto largua un missile qui leur explosa en plein dessus et nettoya le passage par la même occasion.

En un instant Calmero avait disparu. En tournant au premier croisement il avait cru remarquer dans le reflet d'une vitre l'image d'un griffon mais c'était peut être une hallucination due à l'exitation du moment. Impressions qui revenaient un peu trop souvent à mesure que le temps passait. Il fallait vraiment réduire les BTL (BetterThanLife)... Vraiment.
« Modifié: 04 mars 2015, 09:16:48 pm par Eog »
Voilà voilà j'arive

Hors ligne Eog

  • Administrateur
  • Sr. Member
  • *****
  • Messages: 290
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : En attendant le déluge
« Réponse #5 le: 07 mars 2015, 10:31:24 am »
Calmero n'avait pas fait plus de 100m après le tournant quand il prit le temps (à peine un instant)  pour passer en vision Astrale.
Ce qu'il redoutait était là droit devant, cela lui ficha un coup de frayeur faisant rougeoyer son aura intensément. Il y avait un mur de mana qui se rapprochait à la vitesse effrayante de sa Porsche. Son esprit allait le percuter s'il maintenait sa vision Astrale.
Il reprit aussitôt une vision normale pour se retrouver nez à nez avec un griffon couvert de plumes métalisées.
-Saloperie de mrde !!
Cette créature (à tout les coups Esprit mentor de Baba la naine shamane) était un être dual présent en même temps dans le monde physique et Astral !
Sur le coup le runner se demandait si vraiment sa frappe Mana purement réflexe avait pu toucher le rat humanoïde. Il serait temps d'y repenser plus tard, s'il y aurait un "plus tard".
Le griffon agit en un éclair. Il donna un coup d'aile sur un lampadaire qui le fit tomber sur la moto. C'est in-extremis que la moto passa l'obstacle. Mais Calmero jugea plus prudent de combattre à terre et descendit de sa monture. le monstre volant qui fondait sur lui les serres de ses pieds de faucon  géant couplé aux griffes de lion lui lacéra le torse. L'ork réussi à esquiver une grande partie de l'attaque et en fut quitte pour une vilaine estafilade au coup mal protégé. D'un mouvement il avait dégainé son Ares Predator V et sa lame luisante en Adamantium pur.
C'est justement d'avoir déjà croisé le griffon d'adamantium qui lui avait donné l'idée pour avoir son Katana du même métal.
La bête attaqua de nouveau d'un coup de bec qui fut dévié par un coup d"épée avec en prime la perte d'un éclat du bec. Le pistolet lourd parla et prononça un discour sans appel, brut direct et violent. L'oiseau fantastique fut aussi agile que son ennemi et une seule balle l'effleura qui ricocha sur les plumes blindées.

Calmero se trouvait en facheuse posture. Comment pourrait il prendre le dessus seul face à un tel adversaire ? Visiblement son artillerie n'était pas adaptée, et pour le sabre, il aurait peut être une chance en atteignant la tête d'aigle... BINGO !
Le griffon sauta encore sur l'ork en battant l'air de ses ailes immenses. Les coups de vents auraient déstabilisés Calméro s'il n'était campé fermement en posture d'attaque. Coups de griffe de nouveau et le manteau fut lacéré. Le Mage lâcha son sortilège de projectile ayant pour objet le Katana. Celui ci fila avec un mouvement fluide et maitrisé dans les airs pour aller frapper un des yeux de l'oiseau géant, le sang gicla et l'animal de cauchemard disparu dans un cri suraigu.
Le sabre retomba dans la rue, Calmero alla le récupérer et mit un moment pour se rassembler. Il devait contacter son groupe d'urgence.
Voilà voilà j'arive