Identifiant: Mot de passe:

Auteur Sujet: L'auberge de l'Aigle à Deux Têtes (Flood et autres frivolités)  (Lu 2391 fois)

Hors ligne Tiberius

  • Moderator
  • Scribe
  • *****
  • Messages: 190
    • Voir le profil
Merci de ce retour !

Pour moi le jeu de rôle c'est raconter une histoire à plusieurs, et la rendre la meilleure possible, donc si ma prose t'a plu c'est vraiment important pour moi.
Pour le côté vide du donjon, j'ai essayé de trouver un équilibre entre l'ambiance pesante du silence et de la nuit (vous vous glissez dans un manoir en pleine nuit, donc même s'il s'y passe de drôles de trucs, ça ne va pas grouiller de monde), et les quelques endroits où il se passe quelque chose... je ne voulais pas mettre un monstre ou un spectacle horrifique derrière chaque porte. Même dans le pire sanctuaire de sorcier il y a des placards à balais et des cuisines dans lesquels il ne se passe pas grand-chose, à mon sens. Et j'aurai pu en rajouter plus sur l'ambiance, en parlant du froid, de sons étranges, etc., mais, pour avoir joué ce scénar sur table, j'ai constaté que mes joueurs avaient tendance à prendre la moindre indication pour un élément révélateur... même si ça peut être rigolo de rebondir sur leur surinterprétation, au bout d'un moment on a vraiment l'impression qu'il se passe quelque chose à chaque pas que font les aventuriers.

Bref, si vous avez passé un bon moment c'est le principal. Quant à une prochaine table... pas tout de suite. Mais si j'en refais, et que c'est dans un autre univers (j'en ai moult en réserve), tu seras la première informée. Mais ça sera sans doute majoritairement de l'exploration, comme ici. De un parce que c'est ce que je préfère, et de deux parce que je pense que c'est le plus facile en pbf. Les combats qui durent des jours voire des semaines c'est pas top, et les enquêtes qui elles peuvent durer des mois voire des années ce n'est pas mon style. Il faut un peu de tout (les combats avec un réel enjeu et les enquêtes aux révélations fondamentales) mais je me sens vraiment plus à l'aise et plus dynamique sur de l'exploration.

P.S. : j'adore Cugel et toute l’œuvre de Jack Vance... pas pour le développement du personnage, parfois inexistant, mais pour les univers, les voyages que ça me fait vivre.