Identifiant: Mot de passe:

Auteur Sujet: "Sur la route de Theberin"  (Lu 1413 fois)

Hors ligne Sylross

  • PJ Autres univers - Sous la lune noire
  • Vétéran
  • *
  • Messages: 421
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : "Sur la route de Theberin"
« Réponse #45 le: 29 novembre 2019, 07:59:38 pm »
Heh, bien ! Quelles histoires fascinantes !
Je tenais ma tête, les coudes posé sur mes genoux tout en écoutant l'histoire de chacun.
Personnellement, ma vie n'est pas aussi palpitante que les vôtres ! Je viens d'une petite famille, j'ai un jumeau qui à hérité du business familial, il est en voyage depuis, et je suis parti faire mon propre chemin, ne voyagent que pour connaître ce monde qui nous entoure

Hors ligne Valeran

  • PJ Autres univers - Sous la lune noire
  • Vétéran
  • *
  • Messages: 392
    • Voir le profil
Re : "Sur la route de Theberin"
« Réponse #46 le: 29 novembre 2019, 11:56:56 pm »
Même si j'ai bien entendu la question de Sylross, je laisse les autres s'exprimer librement car c'est dans ces moments qu'on en apprend le plus sur autrui.
J'ai souri avec visiblement la volonté de ne pas rire lorsque l'autre Eladrin a raconté sa vie dans notre cité féérique et c'est sur la fin de son récit que j'ai répondu à Sylross, en chuchotant :
Rien de plus que ce que j'ai dit mon cher.... je ne suis et ne serai jamais le bon élève de la Tour Blanche et rien ne peut égaler la magnificence de la nature et de ses créations.

Je termine en portant devant ma bouche mon index pour signifier, avec un sourire malgré tout, qu'il faut faire silence pour écouter le récit des élèves de la Tour Blanche.

Hors ligne Hurlement

  • Moderator
  • Roi
  • *****
  • Messages: 1 134
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : "Sur la route de Theberin"
« Réponse #47 le: 30 novembre 2019, 11:52:22 am »
La clarté trompeuse de l'aurore boréale confère aux montagnes  une apparence plus subtile. Aux yeux qui savent voir, elles ressemblent davantage aux ruines cyclopéennes de remparts érigés par des titans, saillant des parois naturelles.

Une fine brise nocturne s'est mise a souffler entre les branches des buissons décharnés, évoquant étonnamment le murmure lointain de notes étranges et maléfiques de pipeaux invisibles. La monotonie de ce son vous conduit a plonger en vous, entrant dans une transe ou même à commencer à somnoler.  Le monolithe semble vaciller et tanguer, étrangement déformé sous vos yeux, puis vous sombrez.


Vous ouvrez les yeux et tentez de vous redresser, mais restez immobile, comme si une main glacée vous retenait dans son emprise. Une terreur panique s'empare de vous. Le feu est éteint et vous n'êtes plus seuls.

Une foule silencieuse et étrange se presse autour de vous et vos yeux écarquillés notent les détails curieux et barbares de leur accoutrement. Ces gens appartiennent à une race petite et trapue. Leur front bas, leur visage plus large et bovin. La plupart ont des traits humains, mais ces traits sont dégénérés, comme par suite d'un métissage avec quelque souche étrangère plus vile. Nombre d'entre eux sont vêtus de peaux d'animaux sauvages et leur forme générale, tant les hommes que les femmes évoque une bestialité sensuelle.
Aussi terrifiante que soit l'apparition de cette foule grouillante, ils ne vous prêtent aucune attention. Ils se déplacent en un vaste demi-cercle devant le monolithe et commencent à entonner une sorte de chant, levant les bras en choeur et faisant onduler leur taille en rythme. Tous les yeux sont rivés sur le faîte de la Pierre, qu'ils semblent invoquer. Mais le plus étrange dans tout cela est le faible volume de leur voix ;  a quelques dizaines de pas de vous, des centaines d'hommes et de femmes se sont assemblés pour lancer un chant sauvage, et pourtant ces voix vous parviennent sous la forme d'un léger murmure indistinct, comme à travers d'immenses étendues d'espace… ou de temps.
« Modifié: 30 novembre 2019, 11:58:35 am par Polyphosphene »

Hors ligne Sylross

  • PJ Autres univers - Sous la lune noire
  • Vétéran
  • *
  • Messages: 421
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : "Sur la route de Theberin"
« Réponse #48 le: 30 novembre 2019, 12:30:15 pm »
J'écoute avec précision, gardant l'oreille tendue pour en comprendre la mélodie de ce rite. Je force à me lever, même avec difficulté et vérifie si les autres vont bien.
Tout en silence, ne voulant pas gêner les énergumènes

Hors ligne Jaël Languedor

  • PJ Autres univers - Sous la lune noire
  • Vétéran
  • *
  • Messages: 362
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : "Sur la route de Theberin"
« Réponse #49 le: 30 novembre 2019, 06:13:49 pm »
Est-ce un rêve? Est-ce la réalité? Je cherche à sonder cette vision de mon regard habitué à la magie pour en savoir plus...

Hors ligne Rival Corbeau-Blanc

  • PJ Autres univers - Sous la lune noire
  • Vétéran
  • *
  • Messages: 423
    • Voir le profil
    • feuille de perso
    • E-mail
Re : "Sur la route de Theberin"
« Réponse #50 le: 01 décembre 2019, 07:07:43 pm »
Je reste a terre, je tente de me mettre a quatre pattes, je grince des dents de mon impuissance a affronter ce danger. Néanmoins, ils nous ignorent, ce qui ne fais qu'augmenter la rage qui monte en moi.

Je ne comprend pas ce qui se passe, ce qui me retient, cela me fait douter de ma force et je n'aime clairement pas ca, au vu des grimaces qui peuvent se lire sur mon visage.

Les membres difformes de cette procession, parlent très bas, ou de très loin, pourtant ils sont si proche... je cri de rage, de frustration, et de peur de ne pouvoir me lever pour me battre l'arme aux poings et de mourir comme un animal blessé ou un nouveau né sans défense.
"Y a des jours où faut pas me chercher, et y a des jours tous les jours..." Krân barbare du royaume de Torgnol

Hors ligne Hurlement

  • Moderator
  • Roi
  • *****
  • Messages: 1 134
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : "Sur la route de Theberin"
« Réponse #51 le: 02 décembre 2019, 07:43:25 pm »
 Le cri parfaitement audible du chasseur des Terres Sauvages ne trouble absolument pas la foule dont les membres sont d'horribles amalgames d'éléments humains et bestiaux.
Ils continuent à onduler de manière répugnante, en rythme, et leurs corps,  parfois légèrement translucides, laisse apparaître le monolithe dressé vers le ciel, parfaitement tangible, lui.

Devant le monolithe se trouve à présent une sorte de brasier d'où tourbillonne une vile fumée, jaunâtre, qui monte en décrivant une curieuse spirale ondoyante autour du bloc noir, tel un grand serpent intangible.

Et là haut, juché sur le faîte de la pierre noire, il vous semble que la silhouette de quelque créature commence à prendre forme.

Vous êtes presque rassurés en comprenant que vous assistez à une cérémonie impie qui c'est tenu ici il y a bien longtemps.
Vous avez choisi pour dormir un lieu sanctifié par quelque culte primitif et maléfique et ce n'est que l'écho d'une lointaine cérémonie qui vous parvient cette nuit.

Hors ligne Sylross

  • PJ Autres univers - Sous la lune noire
  • Vétéran
  • *
  • Messages: 421
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : "Sur la route de Theberin"
« Réponse #52 le: 03 décembre 2019, 12:12:07 pm »
Ne pas paniquer chers compagnons, ceci semble n'être qu'un mirage
Je dis calmement, même si intérieurement, je paniquais tout autant.
Peut-être faut-il attendre que cela finisse, au vu des choses, cela ne devrait plus être très long

Hors ligne Jaël Languedor

  • PJ Autres univers - Sous la lune noire
  • Vétéran
  • *
  • Messages: 362
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : "Sur la route de Theberin"
« Réponse #53 le: 03 décembre 2019, 02:29:20 pm »
Fasciné, j'observe la scène sans intervenir:

Quelle merveille! Ce lieu doit être empreint de magie, ou du moins le goulet entre les mondes doit y être ténu! De sombres cérémonies ont eu lieu ici; des bacchanales terrifiantes où les humains mêlaient leur sang à celui des hommes-bêtes! Dormir ici n'apportera guère le repos, mais c'est hélas le seul abri à la ronde...

Hors ligne Hurlement

  • Moderator
  • Roi
  • *****
  • Messages: 1 134
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : "Sur la route de Theberin"
« Réponse #54 le: 04 décembre 2019, 01:55:23 pm »
La silhouette prend forme  alors que la foule de spectre se dissipe en un brouillard glacé. C'est une charogne ondulante, hérissée d'une crinière fauve et pelée. Quelque chose qui n'est pas tout a fait vivant mais presque aussi tangible que le monolithe sur lequel elle se tient.
La lune qui traverse son oeil unique semble darder sur vous son regard.

La vérité qui s'exprime par Jaël s'impose : C'est un lieu sanctifié par le mal que vous foulez, un lieu dont la malédiction plane encore.
Le froid venu des Terres sauvages s'est encore accentué et le brouillard s'est resserré sur vous, occultant tout.
« Modifié: 05 décembre 2019, 05:12:40 pm par Polyphosphene »