Identifiant: Mot de passe:

Auteur Sujet: Chapitre 2 : Elandil, un jour, un procès !  (Lu 1102 fois)

kyorugui

  • Invité
Re : Chapitre 2 : Elandil, un jour, un procès !
« Réponse #15 le: 14 avril 2016, 08:27:02 pm »
Je m'incline vers le premier hobgobelin et le salue militairement, avec l'air pincé de celui qui a commis un impair.
Puis je m'adresse au conseil.

Que comptez-vous faire ?
Concernant Darkfender, doit-on organisé une expédition pour le rechercher pendant qu'il peut encore y avoir des indices et des traces de son passage ?
Concernant le bois et la partie Nord Est de l'île, pourquoi est-elle interdite ?

Lehrm

  • Invité
Re : Chapitre 2 : Elandil, un jour, un procès !
« Réponse #16 le: 14 avril 2016, 09:33:21 pm »
J'écoute les paroles des chacun. Je souris inconsciemment à l'annonce de la levée des accusations sur Razel. Je pouffe au râteau que se prend le nouveau chevalier.

*Zellanne, un jour faudra quand même que je t'explique comment utiliser le pouvoir des femmes sur les hommes...*


Suite aux paroles de Kyor, je rebondis directement.

- Conseil d'Elandil, j'ai été envoyée sur cette île pour vous soutenir dans la recherche à une solution sur cette malédiction, sur ce brouillard noir.

Je fais une courte pause.

- Les personnes autour de moi également.

Je les regarde un à un, même le ménestrel.

- Si vous avez demandé de l'aide, que le continent répond positivement à votre aide, je pense qu'il est le bon moment pour nous expliquer exactement ce que vous attendez de nous et de nous présenter les connaissances que vous avez déjà pu acquérir sur le sujet.

Je regarde le Conseil, espérant une réponse.

Hors ligne Donamori Notter

  • PJ Pathfinder - L'espoir fait vivre
  • Héros
  • *
  • Messages: 917
    • Voir le profil
Re : Chapitre 2 : Elandil, un jour, un procès !
« Réponse #17 le: 14 avril 2016, 10:53:14 pm »
"C'est Ochan qui à fait tout le travail" répondis-je modestement au nouveau arrivant. "Il m'a agréablement surprit sur ce coup là. On devrait arriver à en faire quelque chose à force."

L’intéresser parvient à bafouiller un "merci" dont on ne sait pas à qui il s'adresse.

"Et rien apprit" dis-je en guise de conclusion. "Faire ce genre de truc n'est vraiment pas mon rayon."

J'ai ensuite un rire amusé lors de la réponse de Zelanne à mon confrère. Je lance à ce dernier:

"La subtilité est la clé mon ami. Heureusement que mes parents me l'ont appris avant toi sinon je ne sais pas ce que je ne serais aujourd'hui. Vu le niveau que j'ai déjà...".
"Taïaut compagnon! Pour l'honneur et la gloire!"



Fiche de personnage