Identifiant: Mot de passe:

Auteur Sujet: L'Arcadie  (Lu 498 fois)

En ligne MJ_celesste

  • Moderator
  • Divinité
  • *****
  • Messages: 5 986
  • Nerd et fier de l'être
    • Voir le profil
L'Arcadie
« le: 22 avril 2015, 09:52:25 pm »
L’Arcadie

Les premiers habitants de la mer intérieure à découvrir l’Arcadie furent les ulfes. Leurs drakkars remontèrent vers les petites îles situées à l’extrême nord et engagèrent un long et pénible voyage en les longeant. A leurs arrivé ils trouvèrent un territoire ensoleiller et verdoyant, à tel point que la colonie qu’ils fondèrent devint le lieu de retrait de leurs chefs lorsque ils approchaient de la mort. De par son rôle cette cité, nommé Valenhall, est plongée dans le mysticisme tout en étant protégé par un haut mur. Ces deux raisons font que les indigènes locaux ont tendance à la laisser tranquille.

Il fallut attendre bien longtemps avant que d’autre peuple n’atteigne ce continent. L’Avistan en lui-même offrait de nombreuse opportunité d’exploration et de découverte. Après lui ce fut le Garund qui prit cette place. Puis c’est lorsque les aventuriers et explorateur commencèrent à s’intéresser aux reste du mythique Azlant que de nouveau chemin vers l’Arcadie furent découvert. Mais les eaux autour de l’antique continent sont turbulente et remplit de monstre féroce rendant le trajet vers l’Arcadie difficile. C’est ainsi que seul le Chéliax et l’Andoran installèrent des colonies là-bas.

Malgré ces difficultés les installations là-bas trouvèrent la prospérité via l’exportation de métaux précieux et de bois rare. Mais alors que les villes se développaient elles durent faire face à l’hostilité croissante des skraelings locaux. Bien plus nombreux que les colons le pensait ils leurs causèrent beaucoup de difficultés avant qu’une épidémie ne déciment leurs rangs. L’équilibre fut ainsi rétablit et si les colonies souffraient toujours de raid skraelings elles se mirent aussi à en capturer pour les utiliser comme main d’œuvre. Une situation qui changea toutefois lors de l’indépendance de l’Andoran. Une fois les nouvelles parvenues en Arcadie les colons firent leur propre révolution et libérèrent au passage les esclaves indigènes, gagnant par là des relations amicales avec eux.

Mais le plus grand changement dans le rapport à l’Arcadie ne vint pas de ces deux grandes nations mais des pirates habitant les Chaînes. Là bas un habile capitaine un peux trop vantard échoua dans une tâche qu’il avait juré d’accomplir auprès du conseil des seigneurs pirate. Ayant fait perdre à ces derniers des sommes inimaginable il savait qu’il ne serait en sécurité nulle part dans la mer intérieur. Il fit alors charger à ras bord son vaisseau d’eau et de nourriture et fila vers l’ouest. Il disparut pendant plusieurs années et tout le monde le crut mort.

Puis un jour son navire réapparut à Absalom. Il affirmait avoir découvert une nouvelle route maritime vers l’Arcadie en contournant par le sud le dangereux territoire de l’Azlant, trajet plus long mais mille fois plus sur assurer-il. Là bas il avait trouvé des ruines d’une civilisation disparut, était entré en contact avec des représentant de grand empire et de tribus et avait aperçut de vaste étendu sauvage. Il amenait avec lui nombre d’objet, de plante et d’animaux comme preuve et lorsque les érudits d’Absalom affirmèrent l’authenticité de ces objets sans pouvoir en préciser l’origine exact tout le monde fut forcé de le croire.

Le capitaine et son équipage obtinrent des fortunes en vendant des informations avant de prendre une retraite dorée. La princesse Eutropia, ayant entendu parler de cette histoire ne tarda pas à mettre la main sur une carte de cette route maritime mais elle ne parvient pas à obtenir d’autre information, les agents des autres puissances étant passé bien avant. Mais la princesse ne s’avoua pas vaincu et pour obtenir d’avantage d’information elle eu recourt à un antique artefact datant de l’époque où le Taldor n’était qu’un comptoir Azlant, avant même la venu d’Aroden.

Cet outil divinatoire extrêmement puissant avait son énergie magique presque totalement épuisé et on ne savait comment le recharger. Eutropia du utiliser toute son influence pour le sortir des chambres forte mais ce fut fait. Les experts qui s’en servirent utilisèrent les coordonnées de la carte marine comme départ de leurs observations. Ils virent d’abord une longue, très longue mer, plate, dépourvue de tempête puissante et de monstre dangereux. Au bout de celle-ci ils virent des villes en ruine séparer par des fleuves tumultueux et surplomber de haute montagne. En suivant ces montagnes vers le nord les experts purent observer qu’elles surplombaient de vaste jungle, touffu et remplit de vie. Mais à l’intérieur même des montagnes se trouvaient tout une civilisation avec en son centre une vaste et majestueuse cité qui compte nombre de temple ainsi que de palais et où l’or semble abonder.

Les experts jetèrent alors l’œil sur le sud et virent de large plaine agricole, parcourut par de tranquille ruisseau. Beaucoup étaient inoccupé mais plus encore étaient cultivé, certain champs produisaient en masse des épices rare et cher en Avistan. A côté de ces champs se trouvaient de grande cité en pierre et les experts purent voir de loin de vaste armée qui partaient aux combats les une contre les autres.

Les observateurs continuèrent leur étude du sud et ils découvrirent une autre région faite de plaine humide et de marais fertile. Les plantes qui y poussaient étaient inconnues et étrange, pleine de promesse quand à leurs propriétés. Les habitants eux semblaient primitif, répartit entre de petite tribus isoler.

Ces visions convainquirent Eutropia d’armer une expédition vers ces terres. A ces courageux membres de choisir la région qu’ils désireront découvrir en premier.
« Modifié: 26 avril 2015, 03:43:12 pm par MJ_celesste »