Identifiant: Mot de passe:

Greyhawk - Au Sujet des Dieux

AU SUJET DES DIEUX
Les puissance de Taerre interviennent rarement dans les affaires du plan matériel : leurs suivants et serviteurs remplissent ce rôle. Les clercs, prêtres, paladins, et simple adorateurs ou membres laïques, ce sont eux qui représentent leurs dieux, aussi mineurs que soient leurs actes de foi. Les divinités de Greyhawk comprennent implicitement que si l'un d'eux devait agir trop directement sur le monde, les autres agiraient de concert pour s'opposer à lui, et la Taerre deviendrait un lieu d'affrontements divins qui ne manquerait pas de la détruire.

Il est du coup aisément compréhensible que le demi-dieu Iuz a été en mesure de causer tant de tort à la Flanesse. Le plan matériel est son plan d'origine, et en tant que tel, il a lui la possibilité d'agir à sa guise à la surface sur les affaires du monde, ce que les autres puissances ne peuvent pas faire. Ce sont donc les serviteurs des autres dieux (principalement du Bien) qui sompposent à l'Ancien, et non les dieux eux-même. Une légère exception à cet état de fait est le dieu Saint Cuthbert du gourdin, à qui il a été permis par le passé de descendre physiquement sur Taerre pour s'opposer à Iuz. Dans quelle mesure cela pourrait se reproduire et quelles sont les latitudes laissées à Saint Cuthbert restent des questions auxquelles seuls les autres divinités ont la réponse.

De façon générale les divinités considèrent les mortels comme ils le font dans presque tous les monde : les mortels les révèrent, leur adressent des prières, et les prêtres se voient accorder des sorts. De la même manière, la vision des mortels sur leurs dieux reste classique, incluant des notions de respect, d'admiration, voire de peur, sentiments qui s'applique à un degrès moindre aux prêtres et autres sommités religieuses. Mais depuis la Grande Guerre, certains aspect sont en train de changer, en particulier au sein des nations du bien de la Flanesse Centrale :
  • Tout d'abord, on constate une augmentation des prières et de la dévotion du peuple envers les Puissances. En cette période d'incertitude, les mortels se tournent bien volontiers vers les dieux, espérant en retour sécurité, protection et réconfort. Les prêtres sont de plus en plus respectés, et les offrandes plus nombreuses, malgré la précarité des situations personnelles des donateurs.
  • Ensuite, il y a eu des changements dans les manières de voir les cultes. Les mortels se sont tournés plus volontiers vers les divinités qui sont proches de leur préoccupations quotidiennes : divinités de la nature, des enfants, des soins, et autres sont plus largement révérés que ceux de la philosophie, connaissance des arcanes, ou de l'éthique. Mais sur Taerre, les puissances de la guerre, la guérison, la protection, la force, l'endurance, et la vengeance sont de plus en plus tournés vers le secours et l'aide des populations traumatisées. Beaucoup de gens qui, avant la Guerre, auraient fait de petites offrandes à la déesse Beory (Nature, Mère Taerre) ou Rao (Paix et Sérénité), donneront plus vraisemblablement maintenant à une divinité comme Trithereon (Liberté et Vengeance), Heironeus (Justice et Courage), ou encore au culte de Mayaheine (Protection et Endurance). On remarque également une tendance croissante à vouloir apaiser, sinon vénérer, des divinités du destin, comme Istus, et les divinités de la chance, comme Ralishaz ou Norebo. Bien sûr, tout ceci s'applique aux populations dans leurs ensembles. Les sages ou les spécialistes continuent à vénérer les même divinités qu'ils vénéraient avant la Guerre, qu'il s'agisse d'une puissance de la magie, le travail du métal, etc.

LISTE DES DIEUX
  • Dieux Communs,
  • Dieux Oeridiens,
  • Dieux Sulois,
  • Dieux Flan,
  • Dieux Baklunis,
  • Dieux Elfes,
  • Dieux Nains,
  • Dieux Gnomes.