Identifiant: Mot de passe:

Auteur Sujet: Gabon, février 1970  (Lu 2519 fois)

Hors ligne Capitaine Currie

  • Moderator
  • Profond
  • ****
  • Messages: 301
  • Capitaine Currie
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Gabon, février 1970
« Réponse #225 le: 09 mai 2019, 06:34:53 pm »
REP > Saunier fait une pose en descendant de l'échelle pour te répondre, sur un ton dépité :

- On devait faire un point avec l'équipe sur place sur l'état des fouilles. On n'en a pas eu le temps ! Je ne sais rien de ces sauvages. Tout ici n'est que folie !

Bertin > après quelques manipulations, ton arme est enfin réparée.

Trélayne > assis sur un banc, tu soignes ton bras.

Bui-Thé et Topac > alors que vous examinez le massacre en surveillant alentour, Essi s'avance vers la dépouille dans l'allée.
Safari Bob et Saunier vont vérifier le pick-up et stoppent juste devant.
Livide, l'archéologue s'appuie contre le capot et vomit par terre. Safari Bob le soutient.

Accroupie près du corps, Essi et se met à parler dans sa langue chantante. Safari Bob tourne la tête, écoute et vous traduit :

- Elle dit qu'elle connaît le mort, qu'il vient de son village. Qu'il était gentil et que c'était un excellent joueur de n'dehou. Elle ne comprend pas ce qu'il fait là. Elle ne connaît pas les autres et elle n'est pas sûre pour la peinture rouge.

Le petit bout de femme se relève, fixe une nouvelle fois la jungle, au loin, et s'exprime à nouveau.

- Elle est très inquiète pour le père Basile, reprend son mari. Elle pense qu'ils l'ont retrouvé. 
« Modifié: 11 mai 2019, 07:59:24 pm par Capitaine Currie »

Hors ligne Guillaume de Trélayne

  • PJ - Ethor Bedi Zure Erresuma
  • Sectateur
  • *
  • Messages: 83
    • Voir le profil
Re : Gabon, février 1970
« Réponse #226 le: 09 mai 2019, 07:15:03 pm »
Je nettoie et désinfecte efficacement mes blessures à l'épaule et au bras. Je grimace légèrement. Ça pique.
Une fois que de beaux pansements propres sont posés, je range ma sacoche médicale et me concentre sur mon FAL.

Je m'efforce de débloquer l'arme.

Entendant vaguement Safari Bob par une fenêtre de l'église, sans arrêter mes réparations, je dis :
- Le père Basile aussi pensait qu'ils l'avaient retrouvé. Mais il n'a pas dit qui.

Hors ligne Jean-André Bertin

  • PJ - Ethor Bedi Zure Erresuma
  • Sorcier
  • *
  • Messages: 105
  • Lestival
    • Voir le profil
Re : Gabon, février 1970
« Réponse #227 le: 13 mai 2019, 08:50:53 am »
J'arrive enfin à sortir le projectile défectueux de la boîte de culasse. Je mets ce dernier dans ma poche, en souvenir. Je quitte la mezzanine et je m'approche de Trélayne.
Ça va, ton bras ? Toi, tu sais quel était l'objectif des fouilles et ce qui a été découvert ?

Hors ligne Guillaume de Trélayne

  • PJ - Ethor Bedi Zure Erresuma
  • Sectateur
  • *
  • Messages: 83
    • Voir le profil
Re : Gabon, février 1970
« Réponse #228 le: 13 mai 2019, 08:53:55 pm »
Je lève le nez de mon FAL pour répondre à Bertin :
- Oui, ça va. J'ai fait le nécessaire.

Je me remets à l'ouvrage pour désenrayer le fusil, tout en continuant à parler :
- Pour ce qui est des fouilles, et bien en vérité j'avais un peu du mal à suivre tout ça. De fait, ça n'était pas vraiment passionnant. Une fois, ils ont réussi à dater un village ancien. Mais la plupart du temps, ils se plaignaient tous de ne pas trouver grand chose. Aucune grande découverte archéologique à ma connaissance... Et je ne sais pas s'ils cherchaient quelque chose de précis.

Hors ligne Ahmoc Xipe Topac

  • PJ - Ethor Bedi Zure Erresuma
  • Sorcier
  • *
  • Messages: 234
  • Yé souis la yengle!
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Gabon, février 1970
« Réponse #229 le: 15 mai 2019, 10:05:32 pm »
-On dirrrait qu'on les a tous eu...

Je m'approche de Essi.

-Démande-loui où est lé prêtre.

Hors ligne Jean-André Bertin

  • PJ - Ethor Bedi Zure Erresuma
  • Sorcier
  • *
  • Messages: 105
  • Lestival
    • Voir le profil
Re : Gabon, février 1970
« Réponse #230 le: 16 mai 2019, 03:52:07 pm »
Je regarde autour de moi Les cadavres au sol et ce qui ressemblait déjà de très loin à une église auparavant avec des éclats de balles et de vitres brisées.
- Oui ... on les a eu mais d'autres peuvent bien revenir.

Je repense à ce que vient de dire Essi et je fait part de mes réflexions à de Trélayne.
- Donc, si je comprends bien, parmi ces enragés on a, au  moins, un "gentil garçon".  Essi ne connaît pas les autres donc ils viennent tous d'un autre village notre joueur de pipeau est une exception ou ils viennent tous de villages différents et ils auraient été "appelés" ? Je ne trouve pas d'autres mots pour l'instant. Après un instant, je reprends. On a eu un événement particulier, lors de notre saut sur cette position, on s'est retrouvé avec des oies qui nous fonçaient dessus, elles aussi à la face rougeâtre. Leur comportement était anormal, complètement hystérique.

Hors ligne Agent REP

  • PJ - Ethor Bedi Zure Erresuma
  • Sectateur
  • *
  • Messages: 90
  • En attente du Nom du Joueur
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Gabon, février 1970
« Réponse #231 le: 16 mai 2019, 11:35:38 pm »
J'écoute Saunier me dire qu'il ne sait rien et m'en désintéresse quand je constate que De Treylanes et Essi évoquent la même chose, à savoir que le père Basile savait "qu'ils" reviendraient pour lui.

Ca, ça m'interpelle, d'autant plus que notre objectif était l'extraction du père Basile. C'est pourquoi, je demande à l'assemblée :
Quelqu'un sait si le père Basile tenait un journal ou un truc du genre ?
Avait-il un endroit particulier où il rangeait des trucs en essayant de se cacher ?

Hors ligne Capitaine Currie

  • Moderator
  • Profond
  • ****
  • Messages: 301
  • Capitaine Currie
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Gabon, février 1970
« Réponse #232 le: 17 mai 2019, 07:48:46 pm »
Gabon, un soir de février, 23h24.

La pleine lune éclaire la savane.



Quelques herbes repoussées par le souffle du vent laissent brièvement apparaître les corps des indigènes étalés ça et là. Grigoriev les repère et continue son comptage autour de l'église.

Les Américains et Sophie apparaissent sur le perron, apeurés.

Saunier se reprend et fait le tour de la voiture tandis que Safari Bob se rapproche d'Essi pour lui poser vos questions. Elle hoche la tête et y répond. A son mari de traduire à nouveau :

- Ils ont emmené le père Basile dans la jungle pour se venger de ce qu'il a fait aux démons au mont Kiinya. Il y a des livres dans l'église, oui, mais elle ne croit pas qu'il écrit beaucoup. Sa foi le guide, sa grande mémoire aussi. Essi dit qu'elle sait beaucoup de choses de son Afrique à elle, de sa magie, mais elle respecte énormément le père Basile pour sa connaissance encore plus grande. Le père Basile dit que si l'humanité est née en Afrique, alors Dieu aussi. Et que si Dieu vient d'ici, alors c'est pareil pour le diable. Le prêtre parle parfois d'horribles choses qui ne devraient pas exister, mais qui existent quand même. Il n'en parle jamais très longtemps, car il croit qu'elles peuvent l'entendre. 

Safari Bob se retourne vers vous, gêné :

- Enfin, pour ma part c'est juste un vieux fou, vous savez. Il rigole tout le temps, il raconte n'importe quoi... il est vieux, voilà. Ca fait trop longtemps qu'il est là à mon avis. L'Afrique l'a rendu cinglé. Mais je l'aime bien. Il a un truc, voyez. J'ai de la peine pour lui. A mon avis, on a affaire à une secte de timbrés qui en veulent à sa religion.

Essi dit autre chose qu'il ne traduit pas.

- Sauf erreur, on en a tué vingt-six, conclut Grigoriev en revenant vers le puits.

- Le pick-up n'a rien. On peut repartir, dit Saunier père.

- Let's get the fuck out of here ! ajoute l'Américain, livide.

Vous sentez des gouttes. Il se remet un peu à pleuvoir.

Vos armes sont réparées.
[Le décompte de vos munitions figure dans votre équipement, sur vos pages respectives.]
« Modifié: 18 mai 2019, 06:42:28 pm par Capitaine Currie »

Hors ligne Agent REP

  • PJ - Ethor Bedi Zure Erresuma
  • Sectateur
  • *
  • Messages: 90
  • En attente du Nom du Joueur
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Gabon, février 1970
« Réponse #233 le: 18 mai 2019, 11:29:35 pm »
Bob, sans vous commander, j'aimerais bien savoir ce que votre épouse a dit sans que vous ne le traduisiez. Faites-le s'il vous plaît !

Hors ligne Ahmoc Xipe Topac

  • PJ - Ethor Bedi Zure Erresuma
  • Sorcier
  • *
  • Messages: 234
  • Yé souis la yengle!
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Gabon, février 1970
« Réponse #234 le: 19 mai 2019, 08:59:09 am »
Je secoue la tête.

-Dieu est né en Afrrrique...c'est sourrément lé plou grrrand blasphème qué j'ai jamais entendou !

Hors ligne Capitaine Currie

  • Moderator
  • Profond
  • ****
  • Messages: 301
  • Capitaine Currie
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Gabon, février 1970
« Réponse #235 le: 19 mai 2019, 07:04:50 pm »
Safari Bob hausse les épaules :

- Elle dit qu'ils veulent offrir l'âme du père Basile au diable.

Il marque une pause en regardant sa vieille Chevrolet et reprend :

- On va partir. On préviendra les autorités de ce qui se passe ici. 


Saunier s'approche et ajoute :

- N'oubliez pas que ces sauvages ont aussi un jeune couple d'archéologues, dont une femme enceinte ! Je n'ose imaginer leur sort. J'espère sincèrement que vous mènerez votre mission à bien... Sophie ! Viens, on s'en va !
« Modifié: 19 mai 2019, 07:26:22 pm par Capitaine Currie »

Hors ligne Jean-André Bertin

  • PJ - Ethor Bedi Zure Erresuma
  • Sorcier
  • *
  • Messages: 105
  • Lestival
    • Voir le profil
Re : Gabon, février 1970
« Réponse #236 le: 19 mai 2019, 08:29:16 pm »
Je l'air aussi choqué que Topac a l'air dépité lorsque j'entends que Dieu est né en Afrique. J'ai bien l'impression que le Père Basile fait partie de ces missionnaires qui ont perdu le sens des réalités à faire de côtoyer des sauvages noirs. Je me ressaisis car la mission est de sauver le curé et la mission passe avant tout, mais après la sainte parole de Dieu.

Si les civils tombent dans une nouvelle embuscade, je ne donne pas cher de leurs peaux. Je lance à Saunier
- Que Dieu vous garde. Roulez vite et ne vous arrêtez pas.

Puis je me tourne vers de Trélayne.
- Le mont Kiinya, ça te dit quelque chose ? Que c'est-il passé là-bas ?

Hors ligne Roger Bui-Thé

  • Sans campagne
  • Sorcier
  • **
  • Messages: 111
  • En attente du Nom du Joueur
    • Voir le profil
Re : Gabon, février 1970
« Réponse #237 le: 19 mai 2019, 10:14:46 pm »
Depuis la fin des combats j'ai entrepris de fouiller les corps.Je me relève après avoir retourné l'un des derniers d'entre eux et retourne vers l'église.

Hors ligne Guillaume de Trélayne

  • PJ - Ethor Bedi Zure Erresuma
  • Sectateur
  • *
  • Messages: 83
    • Voir le profil
Re : Gabon, février 1970
« Réponse #238 le: 19 mai 2019, 10:21:35 pm »
Une fois mon fusil débloqué, je recharge mon FAL et mon colt et les replace dans leur holster ou en bandoulière.
Je sors de l'église et rejoins les autres attroupés près des véhicules à l'extérieur. Je fais mine de regarder vers le ciel et contemple un instant la pleine lune.

Lorsque Bertin me pose ses questions, je me détourne et lui réponds :
- Non, cette histoire au mont Kiinya ne me dit rien. Je ne sais pas si le père Basile tenait un journal... Pas sûr que ce soit son style.

Après une pause je reprends :
- Il ne se confiait pas plus que ça - en tout cas avec moi. Basile parle la langue des locaux et il discutait plus souvent avec Essi.

Je regarde les corps éparpillés ici et là.
*26 ! Le record de macchabées n'est pas battu... Mais tout de même, quel bordel !*

Je m'approche de Safari Bob, de Saunier et des autres sur le départ :
- J'espère aussi qu'on les sauvera... N'ayez crainte, on fera le maximum. Ils ne resteront pas entre les mains de ces barbares. Bob, si vous pouvez joindre du militaire, faites-leur comprendre qu'il faut qu'ils nous envoient la cavalerie ! Les hélicos et les paras seraient un bon début !

J'esquisse un sourire sur cette dernière phrase.
« Modifié: 19 mai 2019, 10:28:38 pm par Guillaume de Trélayne »

Hors ligne Roger Bui-Thé

  • Sans campagne
  • Sorcier
  • **
  • Messages: 111
  • En attente du Nom du Joueur
    • Voir le profil
Re : Gabon, février 1970
« Réponse #239 le: 19 mai 2019, 10:50:27 pm »
Je me place face à Trélayne, l'air inquisiteur.

-Et toi? Qu'est-ce tu fous là? Ils craignaient quelque chose pour qu'un type comme toi les protège?