CTHULHU-ONLINE - Play by Forum

[CTHULHU NOW] THE THINGS WE LEAVE BEHIND, CHAPITRE 2 par CROWELL => The Things We Leave Behind - Espace commun => Discussion démarrée par: Crowell le 18 février 2019, 07:58:26 pm

Titre: 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 18 février 2019, 07:58:26 pm
(https://i.imgur.com/d1EvRPk.jpg)

Clio

Soundtrack (https://www.youtube.com/watch?v=PB1HK-rlVig)
22h07

A mesure que le paysage défile, l'éclairage publique fait son apparition et c'est comme si la nature sauvage et incertaine laissé place au monde des hommes, docile et apprivoisé. Instinctivement, vous vous sentez rassurés.

crrrrrr P2, ici dispatch. crrrrr Les gars de Flint sont au centre médical. Ils vous attendent. crrrrr Ils sont pas super joisses. crrrrrrrr

Le crachat électrique de la radio vous tire de votre rêverie. David relève le nez de son téléphone, Susan range son portefeuille.

-Reçu, dispatch! répond simplement l'officier de police avec un sourire gêné à l'adresse de Jay, assis à ses côtés.

Vous remontez ce qui ne oit pas loin d'être la "Main Street" du patelin. Pas si petit que ça mais tellement middle east. Tout amnésique que vous êtes, ça vous crève les deux yeux. Les maisons colorées, les beaux petits lampadaires...tout ça est bien animé, pour l'heure tardive. On doit être le weekend.

Vous bifurquez et vous éloignez un peu du centre. Vous arrivez vite en vue d'un véhicule à l'arrêt mais tout gyrophares en action. Une ambulance est stationnée devant un petit bâtiment.

(https://i.imgur.com/kKww9zS.png)

-On y est lâche votre chauffeur qui vient se garer juste derrière le véhicule d'assistance.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 19 février 2019, 12:28:13 am
La réalité rassurante d'une petite ville américaine m'arrache un sourire et lorsque je sors du véhicule j'inspire et soupire profondément, même mon nez cassé me semble dérisoire tellement je suis content d'être sorti de ces bois.
-Mieux qu'une nuit passée dans une grange, c'est clair ! J'adore Clio !
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 19 février 2019, 06:44:08 am
Je regarde la ville dépité. Je note l'emplacement des bars et autre festivités nocturnes dans ma tête, attardant mon regard sur ce qui me parait le plus prometteur. Sans même le regarder je réponds à Patrick.

Mouais, un parfait décor pour du Stephen King.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 19 février 2019, 08:04:33 am
Je relève la tête de mon smartphone et je laisse échapper un sourire en contemplant ce havre de la civilisation occidentale.

*Ça y est ! On est sorti de cette merde !*

Je reste à regarder la ville jusqu'à la fin du trajet, tentant de me rappeler les lieux.

Le véhicule s'arrête enfin. Je suis déçu d'avoir quitté le centre, mais heureux de pouvoir sortir.

- Merci officier. Je pense qu'un n'aurait jamais pu marcher jusqu'ici !

Étant au milieu de la banquette, je demande à mes voisins s'ils veulent bien me laisser sortir.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 19 février 2019, 07:04:23 pm
Je reste muet et j'observe les alentours en attendant de pouvoir sortir.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 19 février 2019, 09:11:54 pm
Vous voilà tous sortis du véhicule.

-Bon, ils vous attendent, là-dedans mais attendez...

L'officier sort son carnet et son téléphone portable qu'il consulte avant d'inscrire quelque chose sur un bout de papier qu'il tend vous par la fenêtre passager.

-C'est le numéro de Joe, le dépanneur. Si vous avez de la chance il ne sera pas...enfin...il sera disponible.

Il désigne ensuite la rue que vous venez de remonter.

-Le Stone Inn n'est pas loin, sinon: vous repartez en arrière et vous prenez à gauche juste avant Main Street. Après vous reconnaîtrez...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 19 février 2019, 11:30:20 pm
- Merci encore. Je salue le policier d'un signe de main mais je laisse notre spécialiste du téléphone portable prendre le numéro du dépanneur.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 20 février 2019, 06:30:35 am
Merci.

Je suis tout juste poli avec le policier. Difficile de dire ce qui me met dans cet état, mais j'ai l'air tendu. J'observe autour de nous la ville, puis le bâtiment dans lequel on doit rentrer. Machinalement, je refais le tour de mes poches à la recherche d'argent.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 20 février 2019, 08:14:14 am
Je prends le numéro du dépanneur.

 Merci ! C'est quoi l'adresse ou nous avons eu notre accident déjà ?

Si vous pouviez me le noter avec le numéro. Ça sera plus simple.

Je lui tends le papier pour qu'il puisse rajouter l'adresse.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 20 février 2019, 10:17:48 am
-La ferme des Baker, ça doit être connu.   je ne peux m'empêcher de me toucher le nez et ça fait un mal de chien.
-Tu l'appelles maintenant, David ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 20 février 2019, 10:57:23 pm
-Heu...oui c'est ça. Mais je peux vous le noter, pas de problème. C'est sur MacCumsey Road.

Le jeune policier reprend le papier et y inscrit le nom de la route.

LA porte du centre médical s'ouvre alors et en sort un homme en uniforme jaune sur le point de s'allumer une cigarette. Il vous remarque et retient la pote alors qu'elle se fermer pour lancer à l'intérieur.

-Ils sont là!

Il range son paquet de sèches.

-Bonsoir! vous salue-t-il sans être vraiment cordial.

Il vous observe tous un à un en approchant. Il s'attarde sur Patrick.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 21 février 2019, 07:59:44 am
Une fois le papier empoché je remercie le policier et me tourne vers Patrick avec un regard prolongé.

- Bien-sûr. Je l'appelle.

Je sors mon mobile et cherche quelque chose, ignorant totalement l'infirmier.

{Post édité par MJ: personne ne sait précisément ce que tu fais avec ton téléphone}
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 21 février 2019, 07:45:25 pm
-Y'a pas d'urgence, apparemment lance l'officier à l'infirmier. Bon, j'y vais, salut!

Il éteint ses propres gyrophares et part.

-Bon allez, venez.

Il prend Patrick par le bras.

-A part le nez ça va? Vous avez des étourdissements, des nausées?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 21 février 2019, 10:26:19 pm
-Non.
Je ne bouge pas quand l'infirmier me prend par le bras.
-David, il faut qu'on y retourne. Vite. Imagine qu'on ait laissé quelqu'un là-bas ?
Cette fois c'est moi qui cherche son regard pendant qu'il manipule son téléphone, jusqu'à ce que je cède à la pression et que je suive l'infirmier à l'intérieur.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 22 février 2019, 12:04:34 am
Au bout du fil je parle, peu rassuré:
- Salut Kristen, c'est Dave. On s'inquiète pour toi. Rappelle moi dès que tu peux.

Je raccroche et je vois Patrick qui me dévisage.
- Elle n'a pas décroché. Son téléphone a l'air d'être HS.

Ne sachant pas quoi penser ni quoi rajouter je me contente de regarder Patrick partir vers le centre médical. Je me sens totalement impuissant face à la situation.

Au moment où il passe les portes, je me décide à lacher une parole rassurante.
- On ira voir demain dès que le jour se lève. Là on verra rien de plus que tout à l'heure. Et puis.. elle aura peut être rappelé d'ici là.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 22 février 2019, 12:12:31 am
La démarche des uns et des autres ne laissent aucun doute à qui que ce soit, c'est pourquoi je poste ici: vous êtes tous courbaturés, des pieds à la tête. Il est même possible que vous ayez des côtes fêlées ou cassées pour certains. Voilà un moment que je ne suis pas revenu là-dessus d'autant plus que le stress et l'adrénaline jouaient les anesthésiants mais là, c'est clair : vous douillez.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 22 février 2019, 06:36:40 am
Ca sert à rien d'appeler le dépanneur maintenant. Il fait nuit.

Je suis l'équipe médicale à l'intérieur car un examen servira à me rassurer sur mon état. J'ai pas l'air inquiet, mai du coup je suis assez obéissant sur les demandes de l'équipe.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 22 février 2019, 07:58:49 am
Dans ce cas je rentre à la suite des autres pour connaître l'état de mon corps.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 22 février 2019, 03:08:10 pm
Je suis le mouvement avec quelques mètres d'ecart, toujours aussi mutique, et une fois entré dans le bâtiment je plisse les yeux le temps de m'adapter à l'agressive lumière artificielle.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 22 février 2019, 05:19:03 pm
Je suis l'infirmier à l'intérieur sans opposer de résistance, je suis même plutôt pressée.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 22 février 2019, 06:43:19 pm
Vous poussez les portes du centre médical et vous retrouvez sous la lumière crue des néons et les effluves des détergents bon marché

(https://i.imgur.com/ocx7FOZ.jpg)

En pleine discussion avec le reste des ambulanciers se trouve une jeune femme de l'autre côté du comptoir.

(https://i.imgur.com/IEG3fvX.png)

-Ben alors, on était perdus? plaisante un infirmier.

Très rapidement et profitant du fait qu'il y at du monde pour s'occuper de vous, on vous isole et on vous ausculte.

[Rendez-vous dans vos EP]
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 23 février 2019, 09:06:04 am
Je ressors de la salle où j'ai été ausculté en me grattant barbe, l'air préoccupé. Je m'assoie le temps que ressortent les autres, et mécaniquement je me masse le bas des mollets par intermittence.
Lorsque je ne fais pas cela, je joue avec mon paquet de clopes, tapotant le haut du paquet dur mon poignet ou le bord du siège.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 24 février 2019, 03:19:23 pm
Karl retrouve Colin, l'air renfrogné et les bras croises sur un fauteuil. Bizarrement, son arcade sourcilière brillante de sang coagulé ne semble avoir été soignée.
Arrivé peu de temps après Jay, puis David. Une dizaine de minutes plus tard, les rejoint Susan. Il faut à ceux-là patienter encore une autre dizaine de minutes pour que Patrick revienne à sont tour, le nez et une bonne partie du visage recouverts d'un épais pansement.

Après les factures d'usage réglées à la secrétaire, on vous libère.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 24 février 2019, 06:25:55 pm
Une fois dehors de nouveau, je respire à pleins poumons, mais ne tarde pas à me retourner vers le reste de notre groupe.

Je secoue un peu la tête, mi-figue mi-raisin, et lève un pied que je pose sur un élément surélevé (borne, banc, ou autre). Puis bien en vue de tous, je relève légèrement le pantalon pour dévoiler mon mollet, qui est violacé.

Le ton aussi dubitatif que mon air je dis La même chose de l'autre côté. Le gars en croyait pas ses yeux. Aucune explication.

Je m'en tiens là mais mes yeux vous interrogent plus certainement qu'aucune parole que je pourrais prononcer.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 24 février 2019, 06:32:25 pm
22h35

Dehors, il fait nuit noire et la rue où vous vous trouvez n'est que chichement éclairée.
Jay s'est avancé sous un lampadaire stratégiquement placé au-dessus d'un banc, en bordure de route.
Il s'est arrêté de pleuvoir, la douceur du mois de septembre a repris ses droits. Vos habits encore humides et vous êtes las, bien las...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 24 février 2019, 06:57:54 pm
-Le Docteur dit qu'il ne faut pas s'inquiéter pour l'amnésie, que c'est sans doute passager… Putain ça me fait flipper ! Toute une vie qui disparaît comme ça !  Je hoche la tête en voyant les bleus de Jay, moi avec mon pansement énorme sur le visage je dois avoir l'air d'un clown.
-Et ce putain de cauchemar c'est la seule chose qui me revienne à l'esprit..
Pas trop envie d'y repenser en définitive, je chasse l'air en même temps que ce souvenir pénible d'un mouvement de chapeau.
-On essaie de trouver le motel ? J'adorerais y retrouver notre coéquipière disparue j'avoue !
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 24 février 2019, 08:19:28 pm
Je me penche pour observer d'un œil inquiet les mollets de Jay avant de lui proposer, compatissante: Ils m'ont prescrit une crème pour les hématomes... et toi?

Enfin je soupire après les derniers mots de Patrick.

Tu te souviens d'elle? Parce que moi non, et franchement là si j'ai envie de retrouver l’hôtel c'est pour trouver ma chambre, ma douche, mon lit... et j'espère sincèrement que quelques heures de sommeil m'aideront à retrouver des souvenirs de... de qui je suis.

Je balaye les environs du regard.

Il a dit que c'était par où, déjà?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 24 février 2019, 08:49:23 pm
- Non mais vous êtes pas sérieux ? Vous voulez retourner au même hôtel que celui où l'on a connu tous ces déboires ?

Vous voulez vraiment risquer de renouer avec votre cauchemar ? On pourrait sûrement trouver un autre hôtel et retourner enquêter dès demain matin.

Ça serait plus raisonnable, si vous voulez mon avis.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 24 février 2019, 09:30:19 pm
J'écoute l'équipe débattre, les bras croisés, silencieux et las.Je prends finalement mon courage à deux mains et j'avance d'un pas.

-J'm'en fous d'où tant qu'on peut se reposer.Pis j'sais pas de quoi tu parle m'sieur.Tu te souviens de quelque chose?

J'interroge du regard David.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 24 février 2019, 11:08:07 pm
Je soupire de lassitude et ajoute à la suite de Colin en regardant également David Tout à l'heure, t'as mentionné Kristen au téléphone. Mes yeux se plissent légèrement.
C'est le nom de notre disparue ? Tu te rappelles d'elle ? Et d'ailleurs qu'est-ce qui te fait croire que ce fichu motel aurait quoi que ce soit à voir avec nos cauchemars ? Il y a quand même de fortes chances qu'il se soit passé un truc après qu'on en soit parti, une fois sur la route.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 25 février 2019, 07:03:07 am
J'acquiesce en voyant les mollets de Jay.

Ouais la même.

Puis la discussion commence à partir en débat.

-On est tous crevé et on ne se souvient de rien. Autant aller dans le motel où sont nos chambres, avec de la chance elles sont réglées d'avance.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 25 février 2019, 09:37:51 am
- Ouais moi aussi j'ai les jambes violacées. Faut croire qu'une partie de ce qu'on a rêvé est vrai.

Je regarde Jay.
- Oui, elle s'appelle Kirsten. J'ai lu son nom sur notre site web et je l'ai appelé pour lui laisser un message.

Quant à l'hôtel, il s'appelle stone quelque chose, et tout ce dont je me souviens c'est de la pierre froide contre la peau pendant que je me faisais torturer.

Alors c'est peut être une coïncidence. Mais peut être pas.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 25 février 2019, 01:08:01 pm
J'ai un haut le cœur, puis expire doucement et longuement pour me reprendre.

- Ok, je me souviens juste que j'étais, enfin, nous tous, j'imagine... dans une sorte de caverne. Humide. C'était pas un hôtel. Et de toute façon on n'a pas vraiment d'autre solution, David...

Je regarde quelques instants Colin, l'air un peu inquiet. Je pose une main sur son bras. 
- ... ça va, toi?

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 25 février 2019, 05:09:55 pm
Je sursaute et me dégage d'un pas en lançant brusquement mes bras en avant sans me soucier de Susan.

-Me touche pas!!!

Je m'écarte du groupe le visage déformé par la colère.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 25 février 2019, 05:25:42 pm
Susan est violemment repoussée, elle bascule en arrière mais arrive à rétablir son équilibre.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 25 février 2019, 05:42:16 pm
Stupéfaite, je parviens pourtant à ne pas tomber et reste là où je me suis retrouvée. Ce court instant de stupeur passé, incompréhension et colère se mêlent.

- Que... Quoi? Putain Colin calme toi je t'ai pas agressé! C'est quoi ton problème?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 25 février 2019, 07:07:08 pm
Je me ressaisis aussitôt, sûrement grâce à la vive réaction de Susan, que je regarde maintenant l'air penaud.

-J...Je...Désolé.Me touche pas...Me touchez pas, aucun de vous...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 25 février 2019, 07:20:12 pm
Je regarde le jeune homme, les yeux plissés. Ma langue explore ma dentition, déformant la lèvre supérieure avant de laisser entendre un petit bruit de succion.
-On est tous à cran, autant aller au motel.

Je désigne la rue qu'on a prise en venant.

-Le policier à dit que le Stone Inn n'était pas trop loin, dans cette direction, à gauche juste avant Main Street.
Je commence à prendre ce chemin, attendant que les autres m'emboitent le pas.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 25 février 2019, 07:39:19 pm
Oui, essayons de rester calme et allons nous reposer un petit peu. Et avec un peu de chance, on pourrait bien retrouver Kristen qui aura peut-être toute sa mémoire ? Ce bel élan d'optimisme est toutefois en légère contradiction avec mon ton morne et fatigué, qui donne peu de crédit à cette assertion.

J'emboîte la pas à Patrick en direction du motel.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 25 février 2019, 08:51:15 pm
- Bon, je vois que votre décision est prise. Et bien allons y. Au moins on sera fixé rapidement.

Mais si ce motel a une cave troglodyte, ne comptez pas sur moi pour y passer la nuit.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 25 février 2019, 09:51:52 pm
Je place mes mains devant moi, paumes vers Colin, en signe d'apaisement.

- Okay, désolée, j'le referais plus. Mais... enfin bon, laisse tomber.

Le temps d'un soupir, et enfin j'emboite le pas à Patrick, Jay et David en direction du Stone Inn, ricanant même assez sombrement à la remarque de David sur une éventuelle cave. David dont je me rapproche en marchant, pour de rapides interrogations.

- T'as été sur notre site web? Y'a des vidéos de nous?

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 26 février 2019, 07:08:10 am
David, t'es lourd là. On va dans un hôtel pas faire de la spéléo. Et on a pas vécu ou rêvé le même truc alors du calme.

Je me tourne vers Colin

Quant à toi, ça tiendrai qu'à moi, on te laisserai là et ciao vie ta vie. T'es un véritable danger et on sait pas quand tu pêtera un câble avec tes sautes d'humeur. Pour autant qu'on sache, t'es pas de notre groupe et si ça se trouve l'accident c'est ta faute. Alors t'apprends à te contrôler ou la prochaine que tu agis comme tu viens de le faire je serai beaucoup moins cool.

Sur ce, je me mets en route en direction du motel, m'allumant enfin ma cigarette.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 26 février 2019, 10:07:58 am
A Karl,
- Je suis lourd ? On n'a pas du vivre la même chose toi et moi ces dernières 24 heures. Sinon tu ferais pas ce genre de remarques.

A Susan
- Oui il y a des vidéos. Mais je n'ai pas regardé en détails. On a une émission TV et des podcasts. Apparemment on est tous des champions du paranormal. On a un show qui s'appelle the dark zone tv... Le plus intéressant sur le site, c'est notre Biographie. Mais c'est très orienté paranormal. Pas sûre que ça vous aide à savoir qui nous sommes réellement.

Ha et avant que vous demandiez, pas de trace de notre dernière enquête à Clio.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 26 février 2019, 11:04:45 am
Je hoche la tête, en écoutant David, puis me passe les mains dans les cheveux, les replaçant en arrière de mon crâne tout en réfléchissant quelques longues secondes. 

- Franchement, je me demande si ça vaudrait pas le coup qu'on se filme. J'veux dire: qu'on enregistre ce qui se passe, là, qu'on garde une trace de ce dont on se souvient ou pas.

Je garde pour moi la suite de mes pensées, et continue de marcher après avoir replongé mes mains dans la veste de Jay que j'ai toujours sur les épaules.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 26 février 2019, 12:29:48 pm
Je demande à David Tu me prêtes ton téléphone le temps qu'on arrive à l'hôtel ? J'ai bien envie de jeter un œil à cette biographie et aux activités de notre groupe. Le paranormal... une petite moue vient barrer ma bouche. Ouais au vu des images que j'ai en tête, je sais pas si on a perdu les pédales ou si on a trouvé ce qu'on était venu chercher... On aura peut-être des éléments de réponse bientôt.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 26 février 2019, 03:48:00 pm
Je marche dans la direction de l’hôtel en attendant les autres, me rapprochant pour regarder aussi ce site internet. Et je regarde Susan en hochant la tête, approuvant tacitement cette brillante idée.
-C'est une idée, qu'en dis tu Karl ?

C'est le barbu qui a rangé toutes les affaires audio/vidéo et les a prises avec lui pendant tout le périple dans la cambrousse.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 26 février 2019, 05:03:10 pm
Je sors mon téléphone et lance le navigateur sur la bonne page.

 Tiens. Jetes y un œil.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 26 février 2019, 05:06:32 pm
Ceux qui jette un œil peuvent se rendre LÀ (http://thedarkzone.tv).
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 26 février 2019, 08:22:23 pm
Je prends le téléphone et marche lentement tout en observant l'écran en faisant défiler les pages. Ceux qui regardent à côté de moi ou par-dessus mon épaule peuvent se rendre compte que d'abord j'examine un peu les infos sur la page d'accueil de notre groupe, puis me dirige vers les biographies pour les lire, en m'attardant particulièrement sur la mienne.

Quand je termine, je lève le regard. Un regard perplexe sans aucun doute, insatisfait.

Je jette un oeil vers les autres au cas où il y aurait d'autres volontaires pour fouiller un peu les informations disponibles, sinon je rends le téléphone à son propriétaire.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 26 février 2019, 08:23:59 pm
-Fais voir...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 26 février 2019, 08:27:06 pm
Je te donne immédiatement l'appareil.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 26 février 2019, 10:34:44 pm
Je jette un oeil en même temps que Patrick.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 26 février 2019, 11:18:35 pm
Je reste à l'écart, visiblement affecté par mon comportement récent.Je n'ai même pas bronché sous le coup de la menace de Karl.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 27 février 2019, 07:19:33 am
Je pousse un long soupir et laisse les uns et les autres regarder l'écran de téléphone. Alors que chacun y va de son coup d'oeil je réponds à Patrick.

Ouais, on peut. Faut juste s'arrêter le temps de déballer tout ça.

Puis lorsque Patrick a fini de regarder, je prends à mon tour le téléphone pour regarder nos bio, et surtout la mienne.

Et bien on est pas égo dans les descriptifs.

Puis je retends le téléphone à David, lui disant sur un ton plus posé

Ecoute mec. On a tous vécu un truc pas clair et traumatisant. Un truc qui l'accident n'explique pas, tout comme les marques que l'on a sur le corps. Un truc qui a sans doute créé cet état amnésique. Mais tu vois, là on a besoin de repos et de détente. Alors une bonne douche et un bon lit ça nous fera du bien à tous... Et puis au motel ils auront peut-être des infos sur nous.

Sur ce je m'arrête et ouvre la malette du matos vidéo pour en sortir la caméra, placer la carte mémoire et l'allumer.
Une fois que j'ai l'image sur l'écran de contrôle, je fais un tour d'horizon pour tester, puis lance l'enregistrement.

Voilà, je suis Karl Pfeiffer, je retourne la caméra pour filmer mon visage, puis replace la caméra sur mon épaule, et voici mes compagnons de voyages. S'ensuit un moment où je filme le portrait de chacun en citant son nom, et en commençant par Susan pour finir par Colin.
Nous venons d'avoir un accident de voiture et nous sommes complètement amnésiques. Nous avons réussi à contacter les secours et là nous sortons de l'hôpital où nous avons pu constater que nous avons de nombreux hématomes qui n'ont rien à voir avec l'accident. On vous montrera tout à l'heure.
Comme vous avez pu le constater, il manque l'une de nous, mais nous ne savons pas où elle est. A la place, nous avons Colin... dont on ne sait pas plus qui il est.
Et là, nous nous dirigeons vers notre motel pour essayer de nous reposer et de reconstituer un début d'histoire.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 27 février 2019, 09:50:53 am
Je récupère mon téléphone et au bout de quelques secondes, j'esquisse un sourire, sans tenir compte de la caméra qui nous filme.

- Bon assez déconné. Rapproche toi Colin si tu veux savoir qui tu es. T'es peut être pas tant un étranger que cela...

Je lui tends le téléphone sur cette  page. (https://thedarkzone.tv/contributor/colin-browen)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 27 février 2019, 01:32:28 pm
Très sérieusement je m'approche de Karl et rentre dans son jeu en regardant la caméra.

Reconstituer un début d'histoire en effet. Et comprendre comment on a pu tous se retrouver dans le fossé à bord d'un van, amnésiques, sujets à des bribes de cauchemars affreux, victimes de blessures inexplicables. De quoi mettre nos talents d'enquêteurs à l'épreuve. En essayant bien sûr de ne pas reproduire ce qui nous a conduit là où nous en sommes maintenant.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 27 février 2019, 01:49:59 pm
Je prends le téléphone et le consulte.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 28 février 2019, 12:17:43 am
Après avoir consulté le site, je pousse mon chapeau sur ma tête je maugrée en me massant le nez un moment. Je ne suis pas dans l'angle de prise de vue contrairement à David.
- Franc parler et détermination… J'aimerais choper mon biographe… Quelle connerie..
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 28 février 2019, 06:47:49 am
Alors que je filme je fronce les sourcils, je semble contrarié. Je finis par poser la caméra sur un rebord, faisant très attention à sa stabilité et me mets à la recherche de quelque chose dans la valise qui contenait le matériel vidéo.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 28 février 2019, 09:15:36 am
Après avoir parcouru ma bio par dessus l'épaule de Patrick, je reste perplexe et silencieuse. Je regarde plusieurs longues secondes le bijou accroché à la chaine qui est autour de.mon cou.
Voyant que Karl lâche la caméra, je viens la récupérer, passe ma main dans la sangle et prend le relais. Un soupir d'aise m'échappe, et je souris.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 28 février 2019, 07:56:46 pm
Personnellement ce petit passage devant la caméra m'a redonné de l'entrain, voire même une assurance qui s'était un peu fissurée durant notre épopée dans l'inconnu au milieu de la campagne.

Allons, rejoignons donc notre motel et voyons ce qu'on peut trouver. J'accélère le pas dans cette direction, et attrape dans ma poche la clé que j'y avais trouvée pour y lire un numéro de chambre.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 01 mars 2019, 12:06:33 am
Vous cheminez dans la moiteur de la nuit de Clio. Au loin, vous parviennent les rumeurs du centre ville mais l'endroit où vous vous trouvez est très calme.
Vous vous trouvez dans un quartier résidentiel. Dans la plupart des maisons que vous croisez le halo chevrotant des écrans de télévision éclaire les salons.

Il n'est pas loin de 23h00 lorsque vous arrivez en vue d'un panneau qui ne laisse aucun doute sur la propriété qui se trouve à quelques mètres de là.

(https://i.imgur.com/5c0Uot9.jpg)
[Désolé, pas de photo de nuit...]

La demeure est plongée dans le noir le plus complet, si ce n'est la lumière su porche qui éclaire la porte d'entrée au delà d'une rangée de rosier.

(https://i.imgur.com/DY3RSCf.jpg)

Il y a une inspiration victorienne dans l'architecture de la Stone House mais ses linteaux triangulaire dénote un côté colonial indéniable. Un savant mélange qui mêle robustesse et grâce.

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 01 mars 2019, 07:04:41 am
J'ai un regard contrarié lorsque Susan s'empare de la caméra mais son air ravi me retient de tout commentaire. Du coup je replonge dans le sac et en ressort un casque, un enregistreur (sur lequel je branche le casque), et une perche télescopique avec micro.
Je m'équipe de tout ça, laissant du coup le sac, plus léger, au soin d'un autre que moi vu que mes mains vont être prises.
Après deux trois essais et réglages, je fais signe que c'est bon et repars avec les autres.

La maison plongée dans le noir ne m'impressionne guère et c'est avec une voix pas trop forte mais enjoué que je vous dis

Cool, on a la barraque pour nous.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 01 mars 2019, 09:09:08 pm
Je prends les devants sans demander mon reste et je m'avance vers le porche.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 01 mars 2019, 09:20:33 pm
Colin arrive donc face à la porte d'entrée.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 01 mars 2019, 09:45:52 pm
J'étais en train d'observer le bêtement comme les autres, quand Colin se dirige vers la porte de l'accueil avec l'intention d'entrer ou de sonner, je décide de le suivre.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 01 mars 2019, 09:53:43 pm
Je me penche en avant pour essayer de voir à travers les carreaux opaques de la porte que je toque simultanement.

Knock...Knock...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 01 mars 2019, 11:17:49 pm
Alors que Colin va frapper suivi par Patrick, je reste planté quelques instants dans la rue, le regard perdu dans le vide. Je ne mets pas très longtemps à émerger de nouveau et marche également vers le perron, mais au bout de deux ou trois pas je m'arrête.

C'est bien ici... Je sais qu'on est venu là. Kristen était bien avec nous, dans le van...

Je soupire et ajoute pour moi-même Mais où est-ce qu'elle est passée ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 01 mars 2019, 11:20:55 pm
J'ai suivi Colin avec la caméra parfaitement fixée sur ce qu'il fait, et l'ai tournée souplement vers Jay dès que sa voix s'est fait entendre. Derrière l'engin, je fronce les sourcils.

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 02 mars 2019, 08:34:36 am
Je suis assez à l'aise avec l'utilisation du matériel d'enregistrement et ça se voit. Je suis d'assez près Susan pour que le son colle à l'image et évite de commenter les actions des autres.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 02 mars 2019, 09:02:10 am
La vue du motel, d'apparence paisible semble calmer mes craintes initiales.

Je m'approche de Jay.
- Tu as un souvenir de notre venue ici ? C'est bon signe.

Non pas que notre amie ait disparu mais que la mémoire finisse par nous revenir.

Moi pour l'instant s'est toujours le blackout total. Aucun souvenir d'être venu ici, aucun souvenir de ma famille ou de mon enfance. Rien !

Je sors là clé de ma poche et m'apprête à ouvrir la porte d'entrée.

- Allons plus en avant. Peut être que d'autres souvenirs nous reviendrons.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 03 mars 2019, 03:22:09 pm
Je cède la place à David pour qu''il ouvre la porte.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 03 mars 2019, 03:23:48 pm
La clé ne pénètre pas dans la serrure...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 03 mars 2019, 03:53:10 pm
J'ai bien quelques petites bribes de mémoire qui reviennent, oui. L'habitude de parler devant la caméra, et aussi une image dans le van, avec... Avec Kristen -et vous autres-, qui me dit qu'on va prendre les chambres puis aller dîner. C'est tout.

Je m'approche de la porte, essaie bêtement d'ouvrir. Si ça ne marche pas je cherche une sonnette ou un interphone.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 03 mars 2019, 04:47:39 pm
La porte est fermée. Il y a une sonnette.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 03 mars 2019, 07:03:34 pm
Puisque j'avais suivi Colin jusqu'à la porte, c'est moi qui appuie sur la sonnette, je regarde Colin et jay :
-" J'espère, vu les circonstances ils ne vont pas nous en vouloir de sonner si tard."
Avec mon pansement ridicule au milieu du visage, l'accident est crédible.
Je vérifie que le flingue est toujours dans la couverture que je porte négligemment enroulée sous le bras.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 03 mars 2019, 07:18:32 pm
Quelques secondes passent avant que la lumière de l'entrée ne s'allume et que vous entendiez des pas feutrés.
La pièce qui apparait sous vos yeux a tout de la maison bourgeoise, en ordre, figée. Elle est garnie d'un mobilier suranné dont on est en droit de se demander s'il est vraiment utilisé.

(https://i.imgur.com/ycr52ik.jpg)

Une petite femme replète déboule au petit trot. Vous voyant, elle se fend d'un grand sourire et vous adresse un petit signe de main. Elle déverrouille la porte et s'efface pour vous laisser entrer.

(https://i.imgur.com/Dpopy5n.png)

-Bonsoir ! Comment allez-vous? Vous rentrez bien t...Oh!

Elle s'interrompt en voyant Patrick et se couvre la bouche des deux mains.

-Mon Dieu! Que vous est-il arrivé !?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 03 mars 2019, 08:49:20 pm
- Bonsoir...

On a eu comme qui dirait un accident avec notre van. Plus de peur que de mal rassurez vous. Mais le van est resté dans le fossé avec le nez de Patrick...
 
*Clin d'œil*

Je fais un peu d'humour, histoire de détendre la situation.

- Oh mais j'y pense. Ça ne vous dérange pas si on filme ? je montre Susan et Karl.

- On voudrait faire un plan avec vous. C'est possible ?

Visiblement j'ai une idée derrière la tête.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 03 mars 2019, 08:53:58 pm
J'embraye avec un sourire un peu forcé Avec le nez de Patrick et en nous laissant un peu sous le choc, on a du mal à retrouver nos esprits tout dire.

En haussant légèrement les sourcils je lui adresse un sourire avenant Vous avez vu Kirsten ?

Et je me positionne pour entrer dans la stratégie de David.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 03 mars 2019, 09:56:13 pm
-Un accid... commence-t-elle avant que David ne lui fasse sa proposition me filmer?!

Elle remarque alors Susan et Karl encore sur le perron et se détourne vivement, clairement refroidie.

-Mais...enfin! Je sors du lit, vous n'y pensez pas!

En effet, vous notez que la dame est en robe de chambre, démaquillée...

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 03 mars 2019, 10:05:11 pm
Je fais signe à Susan de ne pas filmer.
- Ha oui... On pourrait couper au niveau du buste, personne ne verrai votre robe de chambre...

Bon. Ok. Demain peut être ?

En attendant on peut rejoindre nos chambres ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 03 mars 2019, 10:10:33 pm
Je fais un petit signe à David en fronçant les sourcils et m'adresse de nouveau à la femme.

Pardon Madame... Mais c'est important ! Avez-vous vu Kirsten ? La femme d'une trentaine d'années qui était avec nous, fort sympathique. Savez-vous si elle est partie avec nous ? D'ailleurs je ne me rappelle plus, quand nous avez-vous vu pour la dernière fois ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 03 mars 2019, 10:34:17 pm
Elle allait répondre à David mais c'est à Jay qu'elle s'adresse.

-Madame Lumen? Ce...ce matin quand vous êtes partis...

Elle est clairement décontenancée peut-être même agacée. Elle s'adresse alors à David.

-Mais, qu'est-ce que c'est que cette histoire? Pourquoi voulez-vous me filmer?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 04 mars 2019, 08:36:20 am
- Oui. On ne vous a pas dit ? Nous avons une émission podcast sur internet. On voulait faire une courte session avec vous pour vous remercier de votre accueil.

Et puis ça pourrait vous faire un peu de publicité.

On vous posera quelques questions simples. C'est un genre d'interview. Cela vous dit ?

Aucune obligation, si cela vous gêne.

 J'ai édité car on n'a pas d'émission sur sci fi mais uniquement sur internet.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 04 mars 2019, 02:11:54 pm
Caméra à la main, j'entre dans la maison mais évite assez respectueusement de la diriger vers la propriétaire en robe de chambre. J'observe les lieux avec soin, laissant aux hommes la discussion en attendant d'avoir des réponses aux questions posées.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 04 mars 2019, 03:17:12 pm
Je suis surpris par le comportement de mes compagnons et ça se voit sur mon visage. Filmer pourquoi pas, s'en servir comme prétexte pour poser des questions soit, mais vu l'heure j'ai un peu peur de la réaction de la tôlière. Entrer comme ça c'est un peu cavalier aussi je m'adresse à la dame qu'on a manifestement surprise en pleine nuit :
-" Veuillez nous pardonner par l'heure indue M'dame, en fait on est très fatigués par ce qui s'est passé…et tout ça pourrait attendre demain."
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 04 mars 2019, 08:01:08 pm
La femme est décontenancée plus qu'énervée.

-Oui j'ai bien compris que vous êtes une équipe de télé mais...je...je ne comprends pas pourquoi vous voulez que...enfin pourquoi vous voulez que je parle devant la caméra.

Elle renferme la porte derrière vous.

-Mais je...on en reparlera demain, plutôt, peut-être...?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 04 mars 2019, 08:29:52 pm
- Oui. Allons nous coucher. La nuit porte conseil.

Pouvons nous regagner nos chambres ?

Du regard je cherche ou peut se situer la chambre numéro 3.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 04 mars 2019, 10:00:06 pm
Je ne réagis pas davantage et prends ma clé en main. Je la tourne un peu dans ma paume histoire de voir si je trouve un numéro quelconque.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 04 mars 2019, 10:07:22 pm
-Je...je vous en prie! fait-elle en vous faisant une vague invite de la main, désignant les escalier. Puis elle bat en retraite.

-Bonne nuit!

Sur ta clé, Jay, se trouve gravé le numéro 2.

[Le numéro sur ta clé est le 3, David pas le 2]
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 04 mars 2019, 10:11:16 pm
- Bonne nuit madame...

J'éteins la caméra, gardant son sac de rangement à la main, et me dirige vers les escaliers pour trouver la chambre 4.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 04 mars 2019, 10:18:03 pm
Je regarde mes compagnons et remarque que Susan ne traîne pas pour prendre la direction de la chambre. J'attends que la tenancière disparaisse avant de glisser :

On se dit bonne nuit, donc... Si vous trouvez une armoire à pharmacie, n'hésitez pas à prendre un truc pour dormir, je crains que nos cauchemars ne nous poursuivent sinon.

Je m'interromps un instant, pense à quelque chose et reprends Quelles sont vos chambres ? Par élimination on devrait pouvoir trouver celle de Kirsten. Sa disparition m'inquiète de plus en plus.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 04 mars 2019, 11:40:11 pm
Je me me faufile à l'intérieur dès qu'un espace se libère dans l'entrée.

-6.  dis-je en levant ma clef à hauteur d'épaule tandis que je suis Susan à l'étage.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 05 mars 2019, 06:58:37 am
Même si Susan coupe la caméra, je semble continuer à enregistrer le son. Toujours silencieux je regarde le numéro de chambre de ma clé et l'indique d'un geste aux autres.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 05 mars 2019, 07:04:06 am
Karl montre le chiffre 5 avec sa main.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 05 mars 2019, 09:18:35 am

Je respire profondément et difficilement en regardant autour de moi. Ce n'est pas mon nez ou la déco, je me sens oppressé par cet endroit, de fines gouttes de sueur se forment sur mon front et j'ai les mains moites en sortant la clé N°7 de ma poche, je les essuie sur mon jean's.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 05 mars 2019, 05:55:41 pm
Colin et Susan gravissent les escaliers, suivis par David qui ignore la requête de Jay.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 05 mars 2019, 06:04:12 pm
David, Susan, vos numéros de chambre s'il vous plaît !  je les interpelle avant de les perdre de vue, quitte à commencer moi aussi à prendre l'escalier.

Ce faisant je viens à côté de Patrick pour me rendre compte par moi-même.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 05 mars 2019, 06:06:22 pm
Je suis pressé de retrouver ma chambre, et file direct dans l'escalier à la recherche de ma chambre, sans prendre la peine de répondre à Jay. Dès que je la trouve, je l'ouvre et rentre.  Mon objectif : retrouver mes affaires et bénéficier d'un peu de calme pour reprendre mes esprits.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 05 mars 2019, 06:17:28 pm
Jay peut constater le numéro de chambre de Patrick.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 05 mars 2019, 06:24:06 pm
Je monte à mon tour. J'ouvre la porte de la chambre n*7 mais je n'y entre pas tout de suite. Je fais un effort pour y entrer.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 05 mars 2019, 08:34:07 pm
Vous vous égayez dans la maison.

JAY (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5257.msg152428#msg152428)

COLIN (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5259.msg152432#msg152432)

SUSAN (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5241.msg152436#msg152436)

DAVID (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5253.msg152437#msg152437)

PARICK (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5239.msg152438#msg152438)

KARL (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5250.msg152440#msg152440)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 05 mars 2019, 11:07:32 pm
Je suis entrée dans la chambre n°4.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 06 mars 2019, 07:29:23 am
Quand le dernier d'entre vous a pénétré dans sa chambre, il est plus que probable que j'étais encore à l'extérieur de la mienne, en train de faire le tour de l'étage.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 07 mars 2019, 06:43:09 am
Ceci dit, tu ne m'as pas vu pénétrer dans ma chambre, et je ne suis pas plus à l'étage avec vous.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 07 mars 2019, 06:52:18 am
Et il ne l'a jamais été. Karl apparemment, est resté en bas.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 20 mars 2019, 07:23:38 am
Karl remonte les escaliers. Il embaume le tabac à plein nez. Pour sa part, Susan, bien pâlote sort de sa chambre. Les deux retrouvent le reste du groupe alors qu'ils se lèvent et quittent la cuisine.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 20 mars 2019, 10:19:18 am
Je prends le temps de refermer la porte de ma chambre, et salue ensuite Karl d'un faible "Bonjour Karl...". J'adresse ensuite au reste du groupe qui sort de la cuisine un signe de la main en guise de salutation plus générale. Fébrile, je m'adosse au mur. Je ne suis plus en pyjama, et mes vêtements sont propres. Noirs, pratiques, pleins de poches, et propres.

Vous faites quoi?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 20 mars 2019, 06:31:04 pm
-Salut, ils ont récupéré la clef de Kristen.On va y jeter un oeil.Ca va mieux toi?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 20 mars 2019, 06:35:42 pm
Je n'étais pas là ce matin pour voir Susan en pyjamas. Aussi je m'inquiète de ce qui a pu se passer.

 Salut Susan. Ça ne va pas ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 20 mars 2019, 08:58:36 pm
Tout le monde étant présent, je lève ma main pour montrer bien en évidence la clé de la chambre 1 sans interrompre les échanges matinaux entre ceux qui ne se sont pas encore vus.

Je marche jusqu'à la porte, glisse la clé dans la fente, et ouvre.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 20 mars 2019, 09:33:53 pm
La chambre de Kristen es tout à fait dans le ton suranné de la pension et de vos chambres.

(https://i.imgur.com/6fcEGuH.jpg)

Le lit est défait, ds affaires traîne ça et là. Une chemise de nuit, une bouteille de vin et des verres...

Il flotte même dans l'air un parfum subtil et tout à fait sexy.

Juste à côté de l'entrée, une porte entrouverte semble donner sur une salle de bain.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 20 mars 2019, 10:12:18 pm
Je m'essaye à sourire à Colin, ce qui est fait avec un peu de difficulté, mais une certaine sincérité. Je regarde aussi David qui s'enquiert de ma santé.

Non, j'vais pas vraiment mieux. La nuit à été dure, et ce matin c'est pire...

Une fois entrée dans la chambre, je porte une main à ma bouche comme si j'avais un haut le cœur, puis reste là où je suis, à observer la chambre. 
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 20 mars 2019, 10:47:21 pm
Je pénètre dans la chambre, notant la réaction de Susan, mais je suis trop préoccupé pour ne pas céder à mon besoin d'aller examiner l'endroit séance tenante.

C'est certainement inutile, mais à haute voix j'appelle Kristen ? Tu es là ? et voyant qu'elle n'est pas dans la première pièce, je vais directement vers la salle de bain.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 20 mars 2019, 11:01:46 pm
... personne.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 20 mars 2019, 11:41:11 pm
J'entre à mon tour et je fais le tour de la pièce, bougeant ça et là quelques objets et vêtements.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 21 mars 2019, 06:42:26 am
Je pénètre dans la chambre mais pour l'instant me contente de regard circulaire et global.

La dernière fois qu'elle était là, elle n'était pas seule. Ca évoque quelque chose à quelqu'un?

Puis je m'adresse directement à Colin.

Veux tu bien ouvrir une fenêtre pour aérer s'il te plait?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 21 mars 2019, 08:04:28 am
A l'intention de Colin et Jay,
Attendez cinq minutes.

Je me rapproche du lit et m'assoie sur le matelas. Je regarde ça et là, tout en m'imprégnant de l'odeur.

Enfin, je ferme les yeux pour voir si cela me rappelle quelque chose.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 21 mars 2019, 05:47:03 pm
Jay ressort de la salle de bain...avec une trousse de toilette à la main. Il s'agit clairement d'une trousse d'homme.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 21 mars 2019, 07:19:04 pm
Bon... dis-je en découvrant la trouvaille de Jay, et après avoir fait le tour de la pièce du regard. Kirsten à un mec. Okay. Elle est peut-être chez lui à l'heure actuelle. A moins que ce ne soit l'un de vous... ?

Cette perspective me laisse perplexe, et ça se voit.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 21 mars 2019, 07:52:18 pm
Je soupire ouvertement à la remarque de Susan, et vais me poser à côté de David sur le bord du lit.

Je voulais en avoir le cœur net avant de vous en parler... Et puis c'est difficile de parler de ce genre de trucs, sans sa mémoire, mais... Il m'est revenu des souvenirs. Des bribes à vrai dire. Mais cette trousse de toilette, c'est la mienne je pense. Je m'attendais un peu à la trouver là, puisque dans ma chambre j'avais rien. Le mec de Kristen, c'est moi.

Je n'en dis pas plus, mais je fixe le sol l'air carrément soucieux.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 21 mars 2019, 08:36:20 pm
Aucun souvenir particulier ne vous revient mais les propos de Jay résonnent en vous de manière toute particulière. Vous sentez, quelque part dans votre être, qu'une relation particulière lient en effet Jay et cette femme rousse, Kristen.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 21 mars 2019, 09:15:07 pm
Je passe ma main autour de l'épaule de Jay.

 Bon et bien cela fait au moins un mystère de résolu.


On sait à présent pourquoi elle est partie...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 21 mars 2019, 09:18:43 pm
Comment ? dis-je en tournant ma tête vers David, l'air de ne pas du tout avoir compris ce qu'il vient de dire. Et pourquoi donc, tu te rappelles quelque chose ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 21 mars 2019, 10:10:18 pm
- Je crois qu'elle n'a pas réussi à assumer... Elle a du se rendre compte qu'elle avait fait une grave erreur et... elle est partie !

Je me relève et souris.

- Allons Jay ! Fais pas la tête.


C'était une blague ok ? 

Je me tourne gêné vers les autres.
- On a fini de fouiller toute la pièce ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 21 mars 2019, 10:15:52 pm
-Nan, tiens Jay, tu as peut-être une idée du mot de passe?

Je tends un laptop dont l'écran est allumé sur la fatidique page:

"Mot de passe"
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 21 mars 2019, 11:25:54 pm
J'écarquille les yeux en entendant la réponse de David, et un rire bienvenu éclate dans la pièce.

Ah merde tu m'as fait peur, avec nos putains de mémoires qui jouent aux filles de l'air, j'ai cru que... bref, ouais... Mais punaise elle devrait être là !

Mon regard vient ensuite se fixer sur Colin et je secoue la tête négativement avec une moue de dépit.

J'ai exactement le même problème avec le mien dans ma piaule, j'ai pas été foutu de me rappeler du mot de passe. Désolé, faut pas compter sur moi là-dessus, c'est un foutu gruyère là-dedans dis-je en désignant ma tête du doigt.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 22 mars 2019, 12:11:39 am
L'air un peu déçu, je pose l'appareil sur le lit et je saisis deux autres objets.

-Y'a ça aussi.

Je lance le premier, des clés, à côté du laptop et j'ouvre le second, un carnet.

-J'ai trouvé notre emploi du de ces derniers jours guys.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 22 mars 2019, 07:40:53 am
Vu que personne n'a daigné répondre à ma demande, je me dirige moi même vers la fenêtre et l'ouvre. Etrangement je ne bouge pas de cette place alors qu'il y en a qui s'agitent.
La révélation de Jay me fait sourire et je ne peux m'empêcher de me joindre à la blague en rajoutant un

Hé ben heureusement que tous les goûts sont dans la nature.

Par contre, le carnet trouvé par Colin me semble bien plus prometteur.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 22 mars 2019, 08:03:03 am
Je pose un soupir de soulagement, en voyant que Jay prends bien la blague. Je n'aurai pas aimé que ça tourne au concours de coups de poing.

- Tu nous fais la lecture Colin ? De quoi ça parle ?

Je souris en voyant Karl ouvrir la fenêtre. Visiblement, il y a des natures plus sensibles que d'autres.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 22 mars 2019, 09:39:18 am
- Je reviens.

Sans m'expliquer plus que ça, je quitte la chambre.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 22 mars 2019, 12:52:03 pm
Je tiens le carnet d'une main et tourne rapidement certaines pages dans un sens puis dans l'autre.

-y'a une liste de noms avec des dates de rendez-vous. Hier, avant-hier... Des interviews déjà effectuées, pour le 15 et le 16 septembre, d'autres à faire le 17, soit hier...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 22 mars 2019, 06:50:57 pm
Quand Susan sort de la chambre de Kristen, elle me trouve appuyé au mur dans le couloir, d'où je me redresse vivement, m'évente avec mon chapeau avant d'entrer. Mais j'ai l'air nerveux et je me dirige droit vers la fenêtre qu'à ouvert Karl. Pas du tout sensible au style de la chambre.
Je respire à pleins poumons en regardant dehors, écoutant néanmoins Colin.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 22 mars 2019, 07:15:50 pm
J'observe la sortie de Susan, puis l'entrée de Patrick, toujours un peu soucieux.

Voyons voir, c'était qui les rendez-vous d'hier et avant-hier ? ça pourrait nous mettre sur la piste, il y a numéros de téléphone ? Déjà savoir si on a vu tout le monde ou pas, ça nous permettra de situer notre problème dans le temps. Et puis ces interviews doivent bien être quelque part, vu tout notre matos on doit avoir les enregistrements. A moins que ce soit Kristen qui les avait.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 22 mars 2019, 07:50:59 pm
Colin vous lit la liste d'interviews trouvé dans le carnet de Kristen (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5390.msg153952#msg153952)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 22 mars 2019, 08:52:03 pm
J'ai jeté un rapide coup d’œil à Patrick en passant mais n'ai pas ralenti le pas.

Je reviens dans la chambre assez rapidement, tandis que Jay parle. Sans rien dire, je me suis approchée du lit pour replacer la couverture à peu près correctement et m'asseoir en tailleur en plein milieu. J'ouvre ensuite, sur mes genoux, le PC portable que j'ai ramené de ma chambre, tape quelques lettres rapidement pour le déverrouiller et attend que tout s'allume.
Enfin, je lève les yeux sur Jay.

Je vais faire quelques recherches, sur toi, et Kristen, voir si on trouve des trucs assez perso pour peut-être trouver des idées de mots de passe pour vos PC. Ça te dérange pas?

Puis je regarde les autres.

Dans ma chambre y'a tout le matos vidéo, lecteur, etc, si jamais on a des cartes mémoire à lire, surement rangées avec la caméra d'ailleurs.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 22 mars 2019, 09:49:32 pm
Je regarde avec curiosité Susan déverrouiller son pc.

 Mais... Comment tu fais ?

Tu te souviens de ton mot de passe ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 22 mars 2019, 10:20:12 pm
J'ai toujours une mine de déterré quand je tourne le dos à la fenêtre après la lecture de Colin.
- Karl n'a pas trouvé de cartes mémoires avec la caméra du camion.
Je cherche la confirmation dans le regard de ce dernier.
-Les Baker ce serait bien la ferme prés de laquelle le policier nous a récupéré.
Cette fois mon regard fait rapidement le tour des personnes présentes.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 22 mars 2019, 10:32:49 pm
J'ai un petit sourire.

J'ai lu ma bio sur notre site. J'dois pas avoir beaucoup d'imagination...

Je serre entre mes doigts le petit pendentif accroché à une chaine autour de mon cou, un peu de mélancolie dans le regard.


Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 23 mars 2019, 08:34:26 am
Ouais bah même avec ma bio j'ai pas trouvé le mien.

Je souris à Susan

Et non j'ai rien trouvé dans le sac hier. Mais ça ne veut pas dire qu'il n'y en a pas dans les affaires de Susan vu qu'elle est notre responsable caméra. Au même titre que je suis le responsable son.

D'un coup je semble avoir une idée

Mais que je suis con. Marmonne-je en sortant de la pièce.

Peu de temps après vous pouvez entendre la porte d'une chambre claquer.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 23 mars 2019, 12:10:03 pm
Je me penche au dessus de Colin pour lire la page de carnet.
-Ouais.. Karl a peut être l'interview de Joseph Kennedy du 16 Septembre… Je me frotte le menton tout en marmonnant comme pour moi même.
- Les notes ont été prises le 16 Septembre, après les interview de la journée, en prévision des interview du 17.
On est le 18 l'accident qui a provoqué la perte de mémoire et la disparition de Kristen s'est passé le 17, en appelant les différentes personnes prévues on saura peut être où et quand ça s'est passé.
La proximité avec la ferme des Baker laisse penser qu'on a pu vouloir s'y rendre quand même. Qu'est-ce que vous en dites ?
Le fait est que pour l'instant on a pas la moindre idée de ce qu'on cherchait en venant ici.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 23 mars 2019, 03:31:48 pm
Je passe le carnet à Patrick.

-J'ai pu ouvrir mon PC moi aussi, je vais faire des recherches sur le coin et sur ces gens.

Je quitte la pièce en marmonnant les noms lus dans le carnet.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 23 mars 2019, 05:21:01 pm
- T'as trouvé ton mot de passe toi aussi ? dis je impressionné.

- Bon et bien je vais faire des recherches moi aussi.

Je m'installe confortablement dans le lit de Kristen et sors mon smartphone.
- Qu'est ce que je deviendrais sans mon meilleur ami.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 23 mars 2019, 10:42:05 pm
Bon, si tout le monde part dans ses propres recherches, ce serait peut-être pas plus mal de libérer la chambre de Kristen. Manifestement, il n'y a rien ici de toutes façons.

Je réfléchis un instant et reprends.

Je vous propose de prendre son pc dans ma chambre, ça évitera de déranger notre logeuse une autre fois si jamais on trouve le mot de passe. Et puis je jetterais bien un coup d’œil à ce carnet aussi. j'ajoute pour Patrick.

Donc si ça vous convient, on libère les lieux, chacun se prépare et fait quelques recherches, et on se donne rendez-vous un peu plus tard, genre dans une heure ou deux, et on décide de la suite. M'est avis que la seule chose à faire c'est essayer de remonter nos activités d'hier, puisqu'on a plus ou moins le programme là-dedans. dis-je en désignant le carnet.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 24 mars 2019, 01:21:59 am
Je tends le carnet à Jay après l'avoir consulté, de l'autre main je lui serre l'épaule un court moment, manière de montrer quoi ? je ne sais pas trop. Qu'on est pas des étrangers si on est pas des amis.
- Ouais, je suis d'accord avec toi : Appeler les personnes du 17 pour savoir si l'interview à eu lieu, on pourrait trouver une carte pour voir où ils demeurent tous, avoir un itinéraire de cette journée. Mais on peut faire ça ensemble ...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 24 mars 2019, 10:14:01 am
J'adresse un timide sourire à Patrick.

Oui oui, bien sûr, c'était bien mon intention. Quand je parlais des recherches individuelles, je pensais plutôt aux mots de passe, aux recherches sur les ordinateurs ou les smartphones, ces choses-là. Mais le reste, je suis totalement d'accord avec toi, mieux vaut bosser en commun comme on le fait jusqu'à présent, et que chacun apporte sa pierre à l'édifice.

Petit silence, puis Bon je vais tâcher de trouver mon mot de passe moi aussi, ça va pas me prendre des heures mais faut que j'essaie. Certains ont réussi, donc, ça veut dire qu'instinctivement ça peut se retrouver, non ?

Je prends l'ordinateur de Kristen et le carnet de notes tendu par Patrick, et quitte la pièce si personne ne m'interrompt.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 24 mars 2019, 10:30:23 am
J'ai levé les yeux vers chacun de mes camarades d'amnésie pour les écouter parler, chacun leur tour, et finalement je ferme l'écran de mon pc pour me relever. Descendre du lit et me remettre debout m'arrache une rapide grimace de douleur mais je serre les dents et garde mon pc sous le bras. J'ouvrais la bouche pour dire quelque chose mais au final j'essaye de rattraper Jay.

Jay! Attends, je viens avec toi, si ça te dérange pas? Je vais chercher avec toi, pour le mot de passe de Kristen.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 24 mars 2019, 10:50:51 am
OK, aucun problème Susan. Allons-y.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 24 mars 2019, 07:37:25 pm
Karl se trouve donc dans sa chambre tandis que les autres suivent Jay dans sa chambre.

Karl par LA (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5359.msg154064#msg154064)

Le autres par ICI (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5391.msg154089#msg154089)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 25 mars 2019, 10:10:22 pm
Patrick remonte et retrouve le reste du groupe dans la chambre de Jay. Ce dernier et Susan sont penchés sur deux PC, Colin et David sont dans un con de la pièce, le premier sur son PC également, tandis que le second pianote sur son smartphone. Karl est le seul à être debout. Il se tient dans l'entrée de la chambre.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 25 mars 2019, 10:17:51 pm
Je lève la tête du PC pour écouter David, un petit sourire aux lèvres.

Vu l'activité de notre groupe, ça me semble clair qu'on a été attiré ici pour enquêter sur des évènements inexpliqués. T'as sans doute mis la main sur une des affaires en question, David, mais ce serait intéressant d'en trouver d'autres, ça nous aiderait peut-être à comprendre le choix des gens pour les interviews.

Après deux secondes de battement j'ajoute Sinon j'ai trouvé le mot de passe, t'avais vu juste Susan. Je hoche la tête, l'air entendu. Je vais voir ce que je peux trouver là-dedans.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 25 mars 2019, 10:50:55 pm
Je consulte l'annuaire téléphonique.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 26 mars 2019, 06:44:56 am
Su, faudra voir pour le mien sait on jamais. dis je en montrant mon ordi.

Dans la chambre je n'ai que des bandes vides, ce qui veut dire que les données ont déjà été transférées, soit en directe sur la caméra, mais je serais étonné, soit on a déjà fait le montage.
Est ce que tu as les vidéos des tournages sur ton ordi?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 26 mars 2019, 11:07:07 am
- David, Phyllis c'était ma sœur.

Je hausse un sourcil au petit surnom que me donne Karl, puis acquiesce.

- Oui, passe moi ton PC, je vais voir ce que je peux faire. En attendant je regarde si j'ai des enregistrements sur le mien.

Quittant l'onglet de notre site web, je fouille mes dossiers en quête de ces enregistrements. 
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 26 mars 2019, 11:23:00 am
- Ha oui, désolé, Susan.

Je me replonge dans mon mobile à la recherche d'articles plus récents sur les mystères occultes de Clio.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 26 mars 2019, 07:26:54 pm
Je relève la tête de mon ordinateur, que momentanément je referme.

Pour les articles ne vous fatiguez pas trop, je crois avoir ce qu'il faut sous la main. J'espérais en découvrir plus dans mon pc, mais apparemment je n'ai rien d'autre.

Je me lève et vais jusqu'à la table de chevet, dont j'ouvre le tiroir. J'en sors plusieurs coupures de journaux.

J'ai trouvé ça hier soir ici-même. Des coupures de journaux plus ou moins anciennes, mais qui concernent toutes ce coin en particulier.

En substance, j'ai 4 dates différentes :

- En 1965 un fermier a tué sa femme et sa fille, puis les a mutilés en vidant littéralement leurs corps de tout contenu. Il tenait des propos selon lesquels quelque chose les auraient pénétrés, ou infestés, en rapport avec la terre... Je sais pas vous, mais moi ça fait écho avec mes cauchemars.

- Ensuite en 1979 même chose, un corps inconnu a été découvert totalement vidé de ses organes sur MacCumsey Road (là où nous avons repris connaissance hier) près d'une ferme abandonnée.
   
- En 1990 une certaine Tiffany Jensen, une pauvre gamine de 15 ans, a disparu en jouant avec ses camarades à pénétrer dans la maison hantée des Cooper. Personne n'est sûr de l'avoir vue ressortir.

- Et pour finir en 2011, un film d'horreur canadien devait se dérouler dans la maison Cooper mais le conseil municipal s'y est opposé. Le producteur était un certain Trevor Cunningham.

Je pose les coupures sur la commode, à disposition.

Si vous voulez y jeter un oeil, n'hésitez surtout pas. Mais pour ma part, la raison de notre présence me semble assez claire.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 26 mars 2019, 08:14:56 pm
Je prends les articles de journaux pour les lire. J'aimerai en savoir plus sur les Cooper.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 26 mars 2019, 09:26:39 pm
Mon chapeau marque mon appréciation tandis que j'écoute très attentivement Jay et ce qu'il a découvert.
- On a une idée de ce qui nous a amené, reste à savoir ce qui s'est passé..
Je laisse mon doigt glisser sur les pages de l'annuaire de Clio.
- Volker… Vanessa. Commençons par là…

Je prends le téléphone de la chambre de Jay et compose le numéro.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 26 mars 2019, 09:30:32 pm
Durant les explications de Jay, je porte une main à ma bouche, et blêmit fortement. Avec précaution je déplace le pc posé sur mes genoux, descend du lit un peu hâtivement, et rejoins la salle de bain de la chambre.

- Euh, Jay, je t'emprunte ta salle de bain...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 27 mars 2019, 12:13:33 am
La bouche bêtement béante tel un adolescent devant un jeux vidéo, je suis trop absorbé par mon écran pour interagir avec le groupe.Lorsque un de mes clic déclenche une bande son un peu forte je m'empresse de baisser le volume et je lève des yeux cernés sur les autres.

-Désolé... Dis-je avant de replonger dans ma "transe informatique".
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 27 mars 2019, 07:14:42 am
J'ai laissé mon pc à Susan avant son départ précipité, mais n'attends rien rapidement vu son état.
De toute manière je préfère la rejoindre dans la salle de bain, quelques gouttes de sueurs venant perlée sur mon front.

Ca va? Tu veux un verre d'eau?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 27 mars 2019, 09:54:15 am
D'un regard je remercie Karl.

Oui, s'il te plait, je... laisse moi juste deux minutes...

Je jette un œil vers les wc et gentiment je pousse Karl pour le faire sortir de la salle de bain, s'il se laisse faire je m'y enferme.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 27 mars 2019, 11:01:40 am
Les articles trouvés par Jay. (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5390.msg154335#msg154335)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 27 mars 2019, 09:14:29 pm
Suivant des yeux les activités des autres je finis par raccrocher avant de composer un autre numéro.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 27 mars 2019, 09:59:58 pm
Je n'ai pas rouvert mon ordinateur, et toujours assis sur mon lit, je reste un moment un peu absent, mon regard passant vaguement sur les uns et les autres sans manifester d'émotion particulière.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 28 mars 2019, 12:23:10 am
-J'ai mon identifiant sur le site dark zone si ça intéresse quelqu'un, "kidspooky", password "spookygang".  Dis-je sans quitter mon écran des yeux.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 28 mars 2019, 06:39:15 am
Oh bien sûr, excuse moi.

Je recule laissant seule Susan dans la salle de bain, même si maintenant je vais difficilement lui fournir un verre d'eau.
En attendant qu'elle ressorte de là, je traverse la chambre pour aller à la fenêtre et l'ouvrir, en attrapant mon portable au passage. Je me positionne là sans vraiment prendre la parole et plonge dans mon ordi.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 28 mars 2019, 07:56:10 am
Il ne me faut pas plus de deux minutes pour rouvrir la porte de la salle de bain et retrouver le petit groupe. J'ai du me passer un peu d'eau fraiche sur le visage car je suis moins pâle. Je reviens trouver ma place sur le lit, devant les ordinateurs pour poursuivre mes recherches.
Mais j'ai du mal à me concentrer, alors je regarde chacun, bien occupé dans son coin.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 28 mars 2019, 08:01:57 am
Je relève la tête de mon smartphone pour voir les uns et les autres circuler dans la pièce. Visiblement je ne suis pas le seul à avoir du mal à se concentrer

- Ça va Susan? Tu fais beaucoup d'allers et retours a la salle de bain ces dernières 5 minutes. Tu peux nous dire si tu as un problème, tu sais ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 28 mars 2019, 08:08:23 am
Le comportement de Susan ne m'a pas échappé mais c'est à Colin que je m'adresse :
-Super mec. Est-ce que tu trouves des choses en rapport avec Clio ou la ferme hantée ?
J'ai le téléphone de la chambre à l'oreille de nouveau.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 28 mars 2019, 08:38:58 am
 Patrick (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5360.msg154378#msg154378)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 28 mars 2019, 12:11:13 pm
Les questions de David, après l'inquiétude de Karl, me touchent. Je secoue la tête en essuyant une larme au coin de l'un de mes yeux.

- Non, ça va pas... mais je sais pas si c'est normal ou pas. Je... est-ce que vous avez aussi eu comme des genres d'hallucinations? J'ai vu des trucs ce matin qui... enfin, j'suis pas sure que ça existe, j'avais jamais vu ce genre de bestiole avant... mais vu que j'ai quasiment pas dormi cette nuit, je suis peut-être juste fatiguée et avec tout ces cauchemars et l'amnésie...

Mal à l'aise, je passe mes mains dans mes cheveux pour les ramener en arrière et inspirer profondément. Vu que je suis lancée, je poursuis après une légère grimace de douleur.

- J'ai mal au ventre, et je saigne, beaucoup. Et vu que je m'souviens même pas de comment c'était quand j'avais mes règles avant... hier, ben j'suis pas foutue de savoir si c'est normal ou si j'ai un problème plus grave!

Je relève les yeux, le regard piteux.

- Désolée pour les détails, les gars... mais non, j'vais pas bien. J'ai pas l'impression que ce soit génial pour vous non plus, en fait.

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 28 mars 2019, 04:36:17 pm
Je range mon téléphone, visiblement préoccupé par l'histoire de Susan.

- Je crois qu'on a tous été choqué par ce qu'il s'est passé hier. Chacun à notre façon. Moi, personnellement j'ai bien dormis. Mais ca ne veut pas dire que tout va bien... Loin de là!

En tout cas tu fais bien de t'ouvrir sur tes problèmes. Parce qu'on est tous dans la même galère.

Pour tes saignements, je ne peux malheureusement pas t'aider. Sauf si tu veux que je t'emmène consulter un docteur. Mais si tu veux parler... ou si tu veux essayer de te rappeler. Je pense que je peux t'aider. D'après mon cursus, je suis habitué à parler aux gens. Et je connais quelques techniques de relaxation. Enfin je crois.

Tu veux essayer?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 28 mars 2019, 05:45:14 pm
Il fallait bien la détresse de Susan pour que je pose mon PC sans même couper la lecture en cours.

-Il a raison Susan faut que tu ailles voir un docteur.Je pense pas que la relaxation ça suffise.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 28 mars 2019, 07:36:00 pm
Si je n'ai pas répondu tout de suite aux paroles de Susan, c'est sans doute parce que ses mots semblent avoir une sorte d'écho sur moi. Je me raidis ostensiblement, et je suis obligé de plisser les yeux jusqu'à les fermer, en baissant la tête, et ce durant plusieurs secondes. Je respire profondément, redresse la tête, et vous regarde à nouveau, totalement maître de moi.

Je me lève du lit et commence à parler d'une voix que je veux la plus apaisante possible. Je suis docteur, en psychologie précisément. Nous souffrons tous de troubles suite à ce qui s'est passé, c'est une réaction naturelle et normale dans certaines circonstances. Je crois qu'il faut arriver à se canaliser, à rationaliser un petit peu, même si c'est difficile - et pour moi le premier -. Vu ce qui nous réunit ici et le peu que nous savons de nos vies, ce n'est pas étonnant qu'on aille tout de suite vers des interprétations un peu... extrêmes. Nous avons tous vécu des choses, et même si pour le moment elles échappent à notre conscience, elles restent là, quelque part, et influent certainement sur nos réactions. Mon mot d'ordre est simple : tâchons de rester calmes. Et soutenons-nous les uns les autres, nous sommes nombreux, il y en aura toujours un qui tient le coup pour rattraper celui qui flanche.

Je viens m'accroupir face à Susan, captant son regard.
Écoute Susan, je suis persuadé que tout ça est le fruit de ton imagination, du traumatisme qu'on a tous subi. ça va passer, je te le promets. Moi aussi j'ai des angoisses, tu vois, mais on peut les combattre avec des petits exercices mentaux assez simples. Quand tu sens que l'angoisse te prend, ferme les yeux, essaie d'évacuer en te concentrant sur quelque chose de positif, quelque chose que tu aimes, peu importe. Contrôle ta respiration. Et tu vas voir, ça va passer. Et pour tes problèmes de saignement, si jamais ça ne passe pas, on peut t'emmener voir un médecin effectivement.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 28 mars 2019, 09:05:02 pm
J'avais baissé le bras qui tient le combiné du téléphone en écoutant Susan et les interventions des autres ; je le remet à mon oreille dés que j'entend quelqu'un parler.
- Madame Austin ? Bonjour Madame, je m'appelle Patrick.. Doyle, Patrick Doyle. Je vous appelle à propos du rendez vous hier à midi. Vous vous souvenez ?
Prononcer mon propre nom me trouble un peu, ça s'entend, je me lève pour poursuivre dans le couloir si les autres veulent parler tranquille.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 28 mars 2019, 09:25:34 pm
-Hier j'ai cru voir un gamin bizarre à plusieurs reprises.Rien depuis qu'on a quitté cette foutue route.T'as cru voir quoi Susan?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 29 mars 2019, 06:35:18 am
Alors que Susan sortait de la salle d'eau vous avez un entendre un Yes! assez joyeux alors que j'ai les yeux rivés à mon écran et les doigts sur le clavier.
Lors de ses "révélations", j'arrête ce que je suis en train de faire pour la regarder avec regrets et peine, mais je ne m'associe pas tout de suite aux concerts de voix, préférant replonger dans mon ordi plutôt que de l'angoisser avec encore plus de regards posés sur elle.

J'allais lui dire quelque chose, mais Colin me devance, je me tais donc.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 29 mars 2019, 12:36:59 pm
Les paroles de David me rassurent un peu, et je lui souris en hochant la tête lorsqu'il annonce que nous sommes tous dans la même galère.

Juste après cela, la voix apaisante et les paroles de Jay ont un effet plus important encore, me calmant plus profondément surtout quand il vient se positionner devant moi. Quand il me demande de contrôler ma respiration et de me focaliser sur quelque chose que j'aime, je souris et d'une main je viens serrer mon tout petit collier. Je viens poser l'autre sur l'épaule de notre docteur en psychologie.

La question de Colin me fait me crisper un peu mais je respire profondément et essaye de lui répondre en gardant mon calme.

- J'ai vu... enfin, cru voir, des sortes de limaces, avec des pattes comme des araignées. Je déglutis avant de poursuivre. J'ai cru que c'était sorti de moi.
Un gamin bizarre tu dis?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 29 mars 2019, 01:37:36 pm
-Ouais, il flottait au-dessus du sol...   Dis-je l'air un peu gêné, comme si je n'y croyais pas moi-même.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 29 mars 2019, 08:23:58 pm
Je tourne la tête pour jeter un regard stupéfait à Colin, avant de revenir à la conversation téléphonique.
- Oui , c'est ça Madame. Vous vous souvenez ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 30 mars 2019, 08:21:27 pm
-Est-ce que vous vous souvenez de la durée de l'entretien ? A quelle heure vous a t'on laissé ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 30 mars 2019, 09:19:16 pm
Je fais une grimace en entendant les explications de Susan. Je me gratte le crane, avant de passer ma main machinalement dessus, comme si je me carressais les cheveux.

- C'est pas très bon tout cela...
La coincidence est trop forte. Des pattes d'araignées comme celles que j'ai entendu hier soir dans le champs de maïs. Sauf que c'était plus gros, beaucoup plus gros... La maman sans doute ?!

Et puis tes saignements alors que ces bestioles sortaient de ton corps....

Je suis désolé Jay, mais je ne partage pas ton analyse. Ce ne sont pas  de simples "troubles", suite à un traumatisme. Pour moi c'est plus des réminiscences. Ou des visions!

Colin, Susan, je ne pense pas que vous ayez rêvé. Je vous crois!


Il y en a d'autres qui ont vu des choses bizarres ou bien c'est que Susan et Colin? C'est le moment de parler.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 31 mars 2019, 08:34:53 pm
David, je comprends ta position mais quel que soit ton avis, là je crois vraiment que tu n'aides pas. dis-je d'un ton plus ferme que d'habitude. Plus important que d'y croire ou pas, ce qu'il faut c'est arriver à gérer au mieux ce qui se passe dans nos têtes. Et remuer ces images n'apportera rien de bon.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 31 mars 2019, 10:01:16 pm
Je me tends et braque vers David un regard noir.

Je préfèrerais que tu ne nous croies pas, parce que ça m'aide pas, là.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 01 avril 2019, 06:37:21 am
La nature on s'en fout. Mais une amnésie commune comme on en conait je ne suis pas sûr que ça ai déjà existé, même dans les troubles dû aux guerres. Mais faut surtout qu'on remplisse les blancs pour pouvoir avancer.

Je tourne l'écran de mon ordi vers les autres.

J'ai trouvé un enregistrement dans un dossier Clio. Mais j'ai pas l'image. Susan tu dosi avoir le montage sur ton ordi je pense.

Le dossier est ouvert et le fichier audio prêt à être lu.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 01 avril 2019, 07:10:26 am
Karl lance L'enregistrement.

La première voix masculine du document est celle de Karl, la deuxième, celle de Jay. Kristen a dû faire une erreur dans son carnet : il ne s'agit pas de "James Burke" mais bien de "Jane".

=>ICI (https://picosong.com/w6z5U)<=
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 01 avril 2019, 10:24:07 am
Stupéfaite par ce que nous apprend l'enregistrement, je reste bouche bée plusieurs secondes avant de lâcher un "Putain de bordel de merde..." dans un murmure, tout en retirant ma main de l'épaule de notre docteur en psychologie. 
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 01 avril 2019, 12:27:23 pm
Au vu de la discussion et des propos de tout le monde ainsi que du document audio (un enchaînement parfait du point de vue de MJ), vous allez tous perdre un point de Santé Mentale. Je me charge de noter ça sur vos fiches.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 01 avril 2019, 01:34:44 pm
Je hausse les épaules.

- Là je crois que ça n'aide pas non plus Karl... dis je avec un air faussement outré, avant de lui adresser un clin d'œil complice.

- Je crois que cette fois on est tombé sur du lourd. Quelqu'un a t il trouve ou se situait la ferme des Coopers?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 01 avril 2019, 07:20:51 pm
David semble parvenir à prendre les révélations contenues dans l'enregistrement avec de l'humour, mais c'est plus difficile pour moi. Je me crispe de manière perceptible au moment où les araignées blanches sont évoquées, ça me fait même décrocher légèrement de la suite. Je ferme les yeux et essaie de prendre sur moi, mais il me faut une bonne poignée de secondes pour parvenir à mes fins.

Mais quand bien même, je reste ensuite silencieux quelques instants, après quoi je reprends la parole presque à regret. Je n'ai pas vraiment cherché la ferme, mais ça doit pouvoir se faire... Ce récit fait penser au gamin des Cooper justement... C'était un garçon, pas une fille, je me rends compte que je me suis trompé tout à l'heure en vous en parlant.

Je ne sais pas si on a vraiment continué les interviews hier après ça. Là comme ça, je me dis qu'il a dû nous prendre une sérieuse envie de visiter la maison des Cooper. Voire peut-être de nous renseigner sur ce qu'il est advenu du père de famille après qu'il ait été inculpé pour meurtres en 1965.

Je reprends une inspiration comme pour continuer mes explications, mais m'arrête en plein vol, en serrant les mâchoires.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 01 avril 2019, 07:31:07 pm
- 13h30… Merci MME.Austin.. Excusez pour le dérangement.
J'ai suivi les conversations d'une oreille pendant que j'écoutais Madame Austin au combiné du téléphone de la chambre. Après avoir raccroché je regarde les autres avec beaucoup de recul tout en les écoutant. Ils ont l'air en plein bad trip.
je profite de l'interruption de Jay :
- L'interview de Burke et Romanov c'était le 16. On a poursuivi les interview puisque MME Austin nous a reçu comme prévu le lendemain de midi jusqu'à 13h30.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 01 avril 2019, 07:45:08 pm
Je hoche la tête après l'intervention de Patrick.

T'as raison, le mieux c'est de contacter ces gens un par un, pour ceux qu'on peut retrouver. Et chercher les renseignements dont on vient de parler, ça nous sera utile à un moment ou un autre.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 01 avril 2019, 09:01:40 pm
Je repousse mon chapeau sur l'arrière de mon crâne et me masse les tempes doucement.
-C'est délirant ce qui vous arrive putain.. J'essaie de rester pragmatique en me tournant vers David :
- McCumsey road ou un truc comme ça David, c'est ce qu'est marqué dans l'un des articles. Et tu sais quoi ? C'es sur McCumsey road qu'on a laissé le van.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 01 avril 2019, 09:58:43 pm
- Tu crois?
Je relis une deuxième fois l'article.

Ouais j'avais vu cet article, Patrick. Mais je n'étais pas sur qu'il s'agisse de la même ferme. Ceci dit, à la deuxième lecture, tu as surement raison. Après ce qu'il s'est passé dans cette ferme elle est surement abandonnée.

Tout semble tourner autour de la ferme Cooper. J'aimerai bien la visiter. Mais de préférence en journée...


L'interview de Jane et Alexis, vous pensez qu'il s'agit de l'affaire de la disparition de Tifany.... il y a 20 ans? Ou bien il s'agit d'une escapade plus récente?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 02 avril 2019, 07:05:23 am
Il faudrait que l'on voit si on a d'autres enregistrements en parallèle. Susan?
Et sinon, l'un de vous se souviens être monteur ou l'avoir lu dans sa bio?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 02 avril 2019, 09:40:53 am
-Désolé Karl ...  L'atmosphère dans cette pièce est vraiment oppressante, je retourne prés de la fenêtre en parlant.
-Quoi qui ait pu nous arriver avant qu'on perde la mémoire, c'est sans doute en rapport avec cette maison, probable qu'on y a été faire un tour hier, exactement comme tu le propose David.. Et le résultat , quoi qu'on en pense, est plutôt traumatisant alors avant d'y retourner la fleur au fusil faut qu'on se prépare à ce qui s'y trouve... Je secoue la tête comme étonné par mes propres paroles.
- Les terres ont du être reprises par des fermiers après le meurtre des années 70, surement par la ferme qu'on a vu hier, ceux qui refusent justement l'interview.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 02 avril 2019, 11:13:52 am
- Karl, ouais, j'ai un fichier vidéo juste là -je pointe du doigt l'écran de mon ordinateur- , et aussi un projet sur Final Cut Pro, parce que c'est moi le monteur. Ça à l'air d'être des plans de coupe du coin, je vais regarder ça.

Je lance le fichier vidéo, avec un brin d'appréhension tout de même.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 02 avril 2019, 07:28:10 pm
De mon côté je me suis remis à pianoter sur le clavier de mon ordinateur pour faire quelques recherches, et pendant ce temps je reste silencieux et concentré sur ma tâche.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 02 avril 2019, 07:48:17 pm
Je reste plongé dans mes pensées après cette écoute et après quelques murmures adressées à personne en particulier, je relève un regard volontaire sur mes compagnons.

-On peut pas se permettre de traîner non-plus, j'vous rappelle qu'on a laissé quelqu'un derrière nous.
Si cette foutue ferme est notre dernière destination y faut y retourner au plus vite! Jay?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 02 avril 2019, 09:00:01 pm
Je jette un oeil par dessus l'épaule de Susan, tout en écoutant Colin.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 03 avril 2019, 06:42:18 am
Du coup je rejoins Susan pour bien regarder la vidéo et/ou le projet de montage. Après tout, il semblerait que les deux techniciens du groupe ça soit elle et moi.
Pourtant je ne touche à rien la laissant lancer les logiciels, me contentant d'analyser le contenu et de me fier à mon habitude des sons pour voir si tout correspond.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 03 avril 2019, 08:12:31 am
Je relève le nez de mon écran pour répondre à Colin.

Évidemment que oui, il ne faut pas perdre de temps. Par contre se préparer n'est pas une perte de temps, il s'est passé quelque chose, on ne sait pas quoi, mais foncer tête baissée risque simplement de nous ramener au même point, ce qui n'aidera pas Kristen, ni aucun de nous...
Je parle d'une voix maîtrisée pour tenir en laisse mon envie d'agir tout de suite.

Voyant le regroupement autour de Susan, je laisse de côté un instant mes recherches pour aller voir la vidéo.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 03 avril 2019, 08:23:35 am
Je me tappe le front.
- Je repense à un truc.

Je sors le papier donné la veille par le policier et compose le numéro marqué dessus.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 03 avril 2019, 05:04:23 pm
Même David qui est au téléphone peut voir les images qui défilent sur l'ordinateur de Susan.

Ce sont des plans fixes assez léchés de la ville de Clio, des champs aux alentours, de Main Street, de différentes maisons.

Il n'y a pas de son, aucun d'entre vous n'apparaît à l'écran. C'est assez vite chiant, en fait. Les plans sont assez longs, ne bougent pas d'un poil. Susan avance de plan en plan, laissant à chaque fois und dizaine de secondes avant de passer à la suite.

Certains font des commentaires, d'autres sont se désintéressent petit à petit de tout ça. Mais alors que la vidéo s'arrête sur un nouveau plan, tout le monde se raidit, se fixe, les conversations s'évanouissent.

(https://i.imgur.com/eFBQhDc.jpg)

Tous autant que vous êtes, vous ne pouvez détacher vos yeux de la ferme filmée en plan large. Les herbes folles et les branches des arbres ondulent sous un vent silencieux, aussi silencieux que la chambre de Jay présentement. Cette fois, Susan ne touche pas à son clavier et les secondes défilent. Les quelques regards que vous finissez par échanger son chargés d'angoisse. Vous savez en voyant le visage de votre voisin qu'il est tenaillé par la même angoisse que vous.

Impossible de mettre un mot dessus ni d'en comprendre l'origine mais une peur profonde, instinctive, presque animale vous statufie.

Il y a un cut et l'image suivant apparaît.

(https://i.imgur.com/H8jeBIN.jpg)

Cette porte...cette porte entrouverte est comme un gouffre ouvert sur l'inconnu, le néant. Ces arbres dissimulent quelque chose...quelqu'un est tapi quelque part et vous attend. n'y a-t-il pas une silhouette à la fenêtre de l'étage?!

Certains ne peuvent plus soutenir la vue de cette maison et détournent les yeux. D'autres s'approchent de l'écran pour en avoir le coeur net...est-ce un garçon qui vous fait signe derrière le carreau?

Non, il n'y a rien. Personne. Et cette pensée vous prend par la main jusqu'à vous plonger dans un puit de solitude sans fond. Il n'y a...plus rien, juste...l'obscurité.

Vous réalisez que vous devez fixer l'écran de Susan depuis un moment. La vidéo s'est achevée sur ce dernier plan avant que l'écran ne deviennent noir.

A l'autre bout du fil, le correspondant de David à raccroché.

KARL (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5359.msg154834#msg154834)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 03 avril 2019, 10:02:07 pm
- Merde… Fait froid dans le dos..
J'ai regardé derrière les autres. Ma voix est un souffle et je reprends avec un ton plus vivant mais pas enjoué du tout.
- On a une idée de l'heure d'enregistrement Susan ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 03 avril 2019, 10:14:18 pm
Tous autant que vous êtes avez la certitude d'être déjà allé dans ce lieu. En soi, ce ne sont pas les images qui vous ont impressionnées c'est une sorte de réminiscence liée à ce lieu.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 04 avril 2019, 01:32:43 am
Je mets un moment avant de me décrocher ces images de la tête et à sortir de ma torpeur.

-Faut y retourner j'vous dit, je vois pas ce que vous espérez trouver de plus...Ou ça vous fait flipper?!Rien que de suggérer d'y retourner j'ai envie de gerber mais quoi?Plus on attend plus...

Je me prends la tête à deux mains et m'efforce de ne pas sangloter.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 04 avril 2019, 07:02:54 am
Alors que la vidéo s'achève et que chacun reste pensif, je m'effondre au sol tremblant, les yeux fous roulant dans mes orbites avec un regard apeuré.

Je semble dire des choses, mais la plupart sont incompréhensibles. Cependant l'on peut entendre des brides
J'arrive pas... fermé..... Recu..... Cours!!!!

Mon ton est devenu de plus en plus paniqué et fort.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 04 avril 2019, 08:03:22 am
Comme tout le monde, je reste sous le choc après le visionnage de cette vidéo, et l'étrange écho qu'elle réveille dans mon esprit peine à se dissiper.

Un peu ailleurs, je n'ai pas réagi aux premières paroles prononcées ensuite, mais ce qui me sort de cette espèce de transe est la réaction de Karl.

Je bondis littéralement dans sa direction et tout en le maintenant je demande aux autres Passez moi l'oreiller ! Et une serviette, prenez une serviette humide !

Puis à Karl Hey Karl ! Tu m'entends ? Calme-toi, respire, reviens avec nous... J'essaie de le calmer et de le prendre en charge aussi bien que je le peux.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 04 avril 2019, 09:25:31 am
Ce que je viens de voir me laisser sans voix. Après quelques longues secondes, je semble enfin sortir de ma transe. Je regarde mon téléphone. Mon interlocuteur a raccroché.

Alors que je m'apprête à refaire le numéro, je vois Karl qui part en couille. Se peut il qu'il se souvienne de quelque chose ? Tout comme Jay tout à l'heure.

Je prends une grande inspiration et ferme les yeux. J'essaie de me souvenir en fixant cette maison et en me concentrant sur ma propre respiration afin d'aider les images à remonter à la surface.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 04 avril 2019, 10:43:09 am
Mes doigts ont glissés instinctivement sur l'ordinateur pour que la souris clique sur différents menus, jusqu'à me donner l'information que je cherchais. Je dis tout bas, soufflée par le visionnage:

- Avant hier soir... j'ai tout importé avant hier...

La chute de Karl me sort de mon hébètement, et je cours jusqu’à la salle de bain préparer une serviette humide à ramener à Jay qui à l'air de savoir ce qu'il fait.

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 04 avril 2019, 11:30:29 pm
Karl est clairement en proie à une crise de panique, si ce n'est pire. Mais il ne se débat pas lorsque Jay tente de le calmer. Il se laisse faire mais tombe très vite dans une sorte d'état catatonique. Son regard est fixe, vide de toute expression alors que sa tête repose sur l'épaule de Jay.

Susan revient avec la serviette humide.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 05 avril 2019, 09:37:27 pm
Sortis de ma détresse par le malaise de Karl je reste en retrait et j'observe, avec inquiétude et une pointe de remord, l'évolution de son état.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 05 avril 2019, 10:09:58 pm
Je reste aussi désemparé à regarder Susan, Jay qui prennent les choses en main.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 07 avril 2019, 11:01:03 am
Je place l'oreiller sous la tête de Karl pour qu'il soit plus à l'aise, et attrape la serviette humide tendue par Susan avec laquelle je commence à éponger le visage de notre ami.

Dans le même temps je lui répète en boucle et à voix basse des paroles apaisantes. Tout va bien, Karl. Nous sommes à l'abri, dans ma chambre. Tu n'as rien à craindre. Tout va bien. Calme-toi...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 08 avril 2019, 05:21:58 pm
Il faut quelques minutes pour que le regard absent de Karl reprenne vie. Ses babillages se font presque inaudibles et disparaissent finalement.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 08 avril 2019, 05:44:10 pm
Après quelques longues minutes de concentration, je refais surface et ouvre enfin les yeux. Je vois le pauvre Karl allongé à côté de nous.

- Je peux faire quelque chose pour aider ? Il n'a pas l'air bien.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 08 avril 2019, 07:45:38 pm
Je m'assieds au sol, soulagé de voir Karl commencer à revenir parmi nous.

Je réponds à David Non, je ne crois pas, mais je pense qu'il va lui falloir souffler un moment.

Je me redresse et me lève, et me dirige vers la salle de bains. Je fais couler de l'eau et m'en asperge un peu le visage.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 08 avril 2019, 08:47:41 pm
Après avoir donné la serviette à Jay, je suis restée au sol près de Karl et lui pour, probablement, me sentir un peu utile. Dès qu'il se réveille pourtant je suis assez clairement rassurée et souris un peu.

Karl... ça va mieux?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 08 avril 2019, 10:38:44 pm
Je m'approche également de Karl pour lui tendre la main et l'aider à le relever, l'assurant sans rien dire de ma compréhension et de la solidité virile de notre amitié. Par ailleurs je hoche la tête en regardant les autres avec une moue appréciative, quoi qu'il arrive on peut compter les uns sur les autres.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 10 avril 2019, 09:19:02 am
D'un geste je remercie Patrick mais ne prends pas sa main, préférant rester assis encore quelques minutes pour me remettre de tout ça.
D'ailleurs je réalise que je suis par terre et non plus sur le lit et fronce les sourcils essayant de me rappeler. Mais je remercies les personnes autour de moi.

On a regardé la vidéo et c'est le noir. Ou plutôt.... j'ai eu des flash. Qu'est ce qu'il s'est passé?

Malgré tout j'ai l'air éprouvé par ce qu'il vient de m'arriver.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 10 avril 2019, 02:39:33 pm
- Peux tu nous faire part de ces flash, Karl. Ça pourrait en aider d'autres à se souvenir. A moins bien-sûr que "cela n'aide pas", auquel cas les ames sensibles peuvent sortir.

Je ne voudrais pas que vous soyez inutilement choqué. Mais moi je veux savoir, quel qu'en soit le prix.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 10 avril 2019, 07:25:22 pm
Je secoue un peu la tête de dépit devant la pique de David mais ne lui réponds pas, préférant plutôt donner les réponses attendues par Karl et toujours pendantes.

Tu t'es effondré au sol, pris de convulsions, voilà ce qu'il s'est passé Karl. On s'est juste occupé de toi le temps que tu retrouves tes esprits, et ça a pris quelques minutes.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 11 avril 2019, 08:52:29 am
Je ne relève pas la réponse de David, sûrement que je suis trop absorbé par le fait de reprendre pied ou alors il ne n'apporte pas réponse à ma question.
Par contre je hoche la tête à la réponse de Jay.

Je prends encore quelques secondes pour bien me réveiller et me remettre de l'expérience puis je me lève, lentement, pas certain de bien tenir sur mes jambes. Une fois que j'ai l'assurance de ne pas m'effondrer, je commence mon récit.

C'était étrange. C'est comme si à la fois je regardais cette scène de l'extérieur et à la fois j'en faisais partie. Mais ça a commencé par un énorme flash blanc au moment où la ferme est apparue à l'écran. Un flash qui m'a comme aveuglé, ce qui fait que ce sont les sons qui me sont parvenus en premier.

Je lève le regard sur Susan

Il me semble que la première voix que j'ai entendu était la tienne. Avec un air incrédule tu demandais "comment ça c'est fermé?". Et je t'ai répondu que je n'arrivais pas à ouvrir.
Je n'avais pas d'image, juste le son, je me demande si ça à voir avec le fait que je sois preneur de son sur le tournage de notre émission...
Enfin,.. Patrick, oui je crois que c'était toi, tu as dû voir ou sentir un truc car tu t'es étonné de ce que c'était, mais tu n'as pas pu finir ta phrase, car quelqu'un a hurlé. Je ne me souviens pas qui ou alors je n'ai pas reconnu la voix. Et juste derrière ce hurlement, ça a été la panique. Tout le monde était apeuré, il y avait quelque chose qui nous faisait grave flipper et on était coincé dans cet endroit. La porte ne s'ouvrait pas ou alors elle ne se brisait pas. Mais c'est alors qu'une voix puissante et profonde, un truc digne d'un seigneur de l'enfer, genre Bale dans Batman mais en 10000 fois plus fort, un truc qui te prend au tripes, enfin vous voyez. Et bien cette voix nous a demandé si on voulait vivre.

Malgré tout, je semble inquiet au fur et à mesure que je raconte ma vision.

Et là rideau. Plus rien, le silence et le néant.

Faisant écho à ma dernière phrase je ne dis plus rien, me contentant de vous fixer tour à tour.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 11 avril 2019, 07:42:16 pm
Je garde le silence quelques instants suite à ces explications, tout à mes réflexions. Je finis par conclure :

C'est possible qu'on y soit réellement allé, et que ce qu'on y a vu ou cru y voir soit responsable du traumatisme qu'on a l'air de tous ressentir à des degrés divers.

J'hésite un peu mais poursuis tout de même.

La prudence commanderait de réfléchir avant d'y retourner bille en tête, peut-être essayer de reprendre le fil de notre enquête, retrouver nos esprits.

Mais... Kristen n'étant pas là, ce qui me semble maintenant le plus probable, c'est qu'on l'ait perdu en quittant les lieux, dans la panique. Et si elle s'est retrouvée seule, sans sa mémoire et peut-être sans le moindre indice sur qui elle est, d'où elle vient, bien malin qui peut dire maintenant où elle peut se trouver. Mais le point de départ tout indiqué de nos recherches, pour moi, c'est cette ferme.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 11 avril 2019, 11:23:32 pm
Ne sachant trop quelle attitude adopter après ce récit de Karl j'evite son regard et me contente d'appuyer les mots de Jay.

- On est d'accord là-dessus...Qui d'autre est prêt a y retourner?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 12 avril 2019, 08:06:27 am
- Tout cela me rappelle que l'on n'a toujours pas appelé de dépanneuse. Alors à moins d'y aller en stop...

Je compose le numéro du dépanneur.

 Bonjour Joe. C'est pour un dépannage. J'ai mis mon van dans un fossé sur Macumsey road hier soir.
Vous pourriez le sortir de là ?

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 12 avril 2019, 09:00:40 am
Su, t'as d'autres images du tournage? On a pas dû faire que ça? Si?
Jay bien sûr qu'il faut y retourner mais pas sans préparation. Moi aussi je suis inquiet pour Kristen, mais en fait elle peut être n'importe où et notre amnésie vient peut-être de notre fuite ou alors c'est notre cerveau qui refuse de se rappeler de ce que l'on a vécu, ce qui devrait nous inquiéter vu que pour ça il faut un sacré traumatisme.

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 12 avril 2019, 12:54:58 pm
- J'suis d'accord avec vous, faut qu'on y retourne. Au moins pour retrouver Kristen. Mais pas sans voiture, pas sans préparation, et pas en pleine nuit. Je regarde si j'ai d'autres vidéos...

Je serre les mâchoires un instant et me tourne vers Karl.
- Cette voix que t'as entendu, c'était comme la voix qu'on a entendu dans ce cauchemar, j'imagine...? Celle qui disait que je lui appartenait.
Je grimace à ce souvenir mais secoue la tête pour passer à autre chose.
- Faut clairement qu'on éclaircisse ça si on veut se débarrasser de notre, euh, traumatisme. Je tiens à retrouver ma mémoire.

- Karl, encore une chose, dis-je en me focalisant à nouveau sur l’intéressé. Tu m'appelais "Su", avant?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 12 avril 2019, 07:05:12 pm
J'opine du chef : Il faut qu'on y retourne et on aura besoin du van pour cela mais on ne peut pas juste recommencer ce qu'on y a vécu: Sans couper le parole de Susan, je grommelle a la cantonade :
- Tout cela remonte au premier meurtre, il a du se passer quelque chose dans le coin avant le massacre de la famille...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 12 avril 2019, 11:23:52 pm
Je trépigne sur place, les yeux un peu déments, j'en tremble même d'excitation.

- Vous pensez vraiment qu'on a le luxe de prendre notre temps?Faut que j'me soigne un peu mais à moins qu'un de vous ai un meilleur plan, dans la demi heure moi j'y retourne...

Sans attendre de réponse je quitte la pièce pour rejoindre ma chambre en laissant derrière moi mon PC.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 13 avril 2019, 09:30:36 am
Au téléphone,
- Oui désolé. J'ai eu un problème de téléphone. Je n'entendais rien au bout de la ligne.

Il s'agit bien du van de McCumsey Road. Vous pourriez y aller aujourd'hui ? Ça serait vraiment sympa.

J'attrape Colin au passage. Lui montrant le téléphone et lui faisant signe de patienter.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 13 avril 2019, 07:02:28 pm
J'essaie d'esquiver la paluche qui tente de m'agripper en bondissant sur le côté quitte à me prendre un meuble dans les genoux ou un coin de porte.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 14 avril 2019, 10:01:54 am
La scène que nous joue Colin m'indiffère, voire même me gave à ce que chacun peut lire dans mon regard.
Cependant je reporte vite mon attention sur Susan.

Euh... je ne sais pas. C'est venu comme ça. Ca te gêne? T'aime pas?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 14 avril 2019, 10:05:06 am
Je n'essaie pas de faire une prise de catch sur Colin. Juste de lui faire comprendre que ca serait bien qu'il patiente quelques secondes, le temps que je finisse mon coup de fil. S'il ne veut pas attendre, je le laisse passer.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 14 avril 2019, 10:10:00 am
Colin s'esquive donc et sort de la chambre de Jay.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 14 avril 2019, 10:21:54 am
Je regarde Colin avec un air d'incompréhention et me reconcentre sur ma conversation téléphonique.

- Oui il roule... Il est juste coincé dans le fossé. Faudrait le tirer avec un treuil ou un palant. Ca devrait être rapide.

Mais comme je suis pressé vous aurez un bon pourboire si on peut faire ca ce matin.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 14 avril 2019, 06:39:29 pm
Je regarde Colin sortir tout seul.
- Moi aussi, imaginer que quelqu'un soit resté dans le cauchemar qui me sert de mémoire... Ben, c'est  juste insupportable. D'ailleurs si l'équipe était au complet je vous proposerais de sauter dans le van et de tracer le plus loin possible dés que possible !
C'est vers David et Jay que se tourne mon regard tandis que Karl et Susan approfondissent leur relation. Le premier notamment a encore le téléphone ä l'oreille.
- David, j'irais chercher le van chez le dépanneur quand il sera prêt, si tu veux. Après tout c'est moi qui étais au volant. Et on retournera dans cette putain de ferme. Coup d'oeil ä Karl, ma main caresse le flingue passé dans ma ceinture, sous la chemise. En attendant, une visite ä la bibliothèque ou au Clio Messenger vous tenterait pas ? Histoire d'en  apprendre plus sur 1965 et les origines de toute cette merde...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 14 avril 2019, 08:51:01 pm
Je suis un peu pris entre deux feux, la preuve je n'interviens pas quand Colin quitte la pièce précipitamment. Je regarde tour à tour les intervenants, terminant par Patrick suite à sa proposition.

Tu as raison. De toute manière sans véhicule on ira nulle part. Commençons par pousser un peu nos recherches, faut bien reconnaître qu'on ne peut rien faire de mieux pour le moment.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 15 avril 2019, 06:48:12 am
Je hoche la tête aux propositions qui sont faites.

Si il y d'autres vidéos, Susan et moi seront les plus à même de les comprendre et de voir si certaines choses ne vont pas. Pendant ce temps, oui faites les recherches.

Je me tourne vers Susan

Par contre, si tu veux bien, je préférerai faire ça dans le salon ou sur la terrasse.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 15 avril 2019, 08:07:48 am
Pendant ce temps là, je continue au téléphone.
- Oui très bien je passe dans une heure. Vous êtes où ?

Puis après quelques secondes,
- Très bien. A tout à l'heure.

Je raccroche et me tourne vers mes compagnons.
- Nous avons rendez-vous dans une heure au 6468 Vienna Road. Il faudra compter une centaine de dollars pour tirer le van de là.

Patrick, on y va ensemble ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 15 avril 2019, 10:09:47 am
J'observe chacun faire, Colin qui sort, David qui discute au téléphone avec le dépanneur,...
La réponse de Karl à ma question m'a laissée pensive quelques instants, et je finis par secouer la tête.

- Non, non, t'inquiètes pas ça ne me gène pas du tout, c'est juste surprenant. Et on peut aller sur la terrasse, si tu préfères, je crois qu'un peu d'air me fera du bien aussi.

Puis je me tourne vers David.

- Super, David. Tu as de quoi payer le dépanneur? Perso j'ai pas un rond, et je ne me souviens pas du code de ma carte de crédit. Je crois que j'ai même pas de téléphone... oh! attend, David, tu peux regarder si t'as un numéro de téléphone à mon nom dans tes contacts?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 15 avril 2019, 02:44:59 pm
J'acquiesce ä la proposition de David, j'ai hate de sortir également.
- On verra en chemin oü trouver le journal ou la bibliothèque.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 15 avril 2019, 04:27:02 pm
A Susan,

- J'ai une carte bleue. J'espère que ça ira.

Je sors mon smartphone et cherche son nom dans mon répertoire... Ainsi que celui de toutes les personnes de l'équipe. J'en profite aussi pour essayer de rappeler Kisten.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 15 avril 2019, 07:43:34 pm
Je n'ai pas retrouvé le mien, non plus. dis-je en regardant David d'un air intéressé par sa recherche.

Puis j'ajoute Je vais poursuivre mes recherches pour localiser la ferme des Cooper et voir si je peux savoir ce qu'il est advenu de John Cooper après son arrestation.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 15 avril 2019, 11:37:02 pm
- Ouais j'ai retrouvé vos numéros de téléphone à tous. Si vous avez de quoi noter je vous le donne !

En attendant j'essaie d'appeler Kirsten...



Merde ! Elle est toujours sur messagerie !
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 16 avril 2019, 06:52:22 am
Faudra surtout essayer de nous joindre voir si on les retrouve au bruit. Après ça peut être utile pour écouter sa messagerie à distance. Sait on jamais.

En même temps que je dis ça, je range mes affaires, reprenant mon ordi, pour descendre avec Susan.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 16 avril 2019, 07:31:46 am
Je n'ai pas retrouvé mon téléphone.

Je réfléchis un instant avant de m'adresser à David.

Tiens, tu peux essayer de m'appeler peut-être ? Avec un peu de chance...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 16 avril 2019, 08:05:16 am
- Bon les gars je vous aime bien mais je vais pas vous appeler un par un. Vous prenez votre numéro et vous vous appelez si vous voulez avec un des nombreux téléphones de l'hôtel. Ça ira beaucoup plus vite comme ça et vous pourrez chercher a tête reposée.

Et après on y va, Jay.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 16 avril 2019, 09:09:45 am
Je prends en note sur mon ordinateur le numéro de téléphone que me donne David, celui qui est à mon nom, dans l'idée de m'appeler plus tard. Puis je ferme doucement l'écran sur le clavier et récupère mon outil de travail pour suivre Karl jusqu'à la terrasse.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 16 avril 2019, 12:22:30 pm
Une évidente envie de sortir ä l'air libre anime tout mon corps, cette pièce est trop petite pour ma corpulence
et je m'agite en conséquence comme un cheval dans son box.
- Le fermier a été expédié a la prison locale si je me souviens bien de l'article et sa ferme se trouvait sur la route oü on a repris nos esprit. Sortons d'ici et tachons de trouver le canard local ou la bibliothèque.
J'essuie mon front nimbé d'une fine couche de sueur en rejetant mon stetson sur mon front. Je précède David et ceux qui suivront dans le couloir:
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 16 avril 2019, 07:31:27 pm
Je hausse les épaules devant l'empressement de David.

Je te demande juste de passer un petit coup de fil, peut-être deux ou trois autres de plus si les autres veulent faire le test. On est dans ma chambre et si ça se trouve ce sera réglé en 5 secondes montre en main. Je ne te demande pas la lune, David, d'autant qu'on ne sait même pas où aller. Avant de sortir vous ne voulez pas que je regarde un peu sur Internet pour localiser le journal du coin, la bibliothèque, et tout ce qu'il nous faut ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 16 avril 2019, 07:56:50 pm
 - C'est vrai qu'on passerait sûrement moins de temps à le faire qu'à en parler. dis je en montrant le téléphone de la chambre, au cas où Jay ne l'ai pas vu.

C'est bon tout ceux qui le voulaient ont pris leur numéro ? Je vous donne aussi le mien si vous avez besoin de me joindre.

On peut y aller ? Moi je sais déjà où je vais : j'ai rendez vous au garage.

Je note mon numéro sur un morceau de papier et le laisse sur la table de la chambre.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 16 avril 2019, 08:47:18 pm
Mon visage se ferme et c'est d'un air dur que je regarde sortir David, sans rien ajouter.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 17 avril 2019, 06:50:04 am
J'ai récupéré mon numéro de téléphone au cas où. Cependant je regarde Jay avec étonnement.

Toutes ces recherches on peut les faire des nôtres en bas. Pourquoi rester spécifiquement ici?

Puis je m'adresse directement à David sur un ton posé

Mec, on est tous sur les nerfs, on aimerait tous comprendre ce qu'il nous est arrivé et personne n'oublie notre disparue. Mais ça ne fera pas avancer notre problème de nous parler comme si t'étais la reine d'Angleterre. Alors respire un grand coup et tu te calmes.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 17 avril 2019, 07:18:34 am
Accompagné par les conseils de bonne conduite de Karl et sous le regard furibond de Jay, David sort à la suite de Patrick.

Quelques minutes passent, le temps pour Jay de trouver l'adresse et de situer la bibliothèque municipale de Clio. Lorsqu'il sort de sa chambre, David et Patrick sont déjà partis, Karl et Susan sont sous le porche de la maison. Alors qu'il s'engage dans les escaliers, Colin sort de sa chambre.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 17 avril 2019, 01:01:52 pm
Fraîchement lavé, les cheveux encore mouillés maintenus en arrière par un élastique, c'est un Colin bien différent qui se présente devant Jay.

-Hey, alors vous avez décidé quoi?

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 17 avril 2019, 10:26:18 pm
Karl et Susan (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5430.msg155726#msg155726)

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 17 avril 2019, 10:27:37 pm
 Patrick et David (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5377.msg155696#msg155696)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 17 avril 2019, 10:32:58 pm
Colin et Jay (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5431.msg155731#msg155731)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 12 juin 2019, 12:31:08 pm
Le van vient se garer devant la pension. David et Patrick descendent et vienne à la rencontre de leurs compagnons qui se trouvent tous les 4 attablés sous le porche.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 12 juin 2019, 05:45:47 pm
Je délaisse le PC et me lève,avide de nouvelles.Je demeure néanmoins silencieux et je regarde nos compagnons s'approcher.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 12 juin 2019, 05:46:33 pm
Je sors du van et vient saluer mes compagnons.

- Messieurs dames, votre carrosse est arrivé. On vous emmène quelque part ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 12 juin 2019, 06:00:37 pm
Je relève mon chapeau pour saluer la compagnie puis j'essuie ma bouche d'un revers de main en passant ma langue à l'intérieur. Fait remarquable : Mon nez blessé hier est à présent complètement  guéri.
- Le garagiste nous a parlé de plusieurs véhicules aux propriétaires volatilisés, dont une ici même. Quand à la police...
Je laisse David poursuivre .
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 12 juin 2019, 06:17:44 pm
-Ton pif va mieux on dirait?

Je soulève ma tignasse frisée pour découvrir mon front à peine marqué.

-Regarde, j'avais une sacrément belle entaille hier.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 12 juin 2019, 08:22:41 pm
J'ai l'air plutôt satisfait en voyant nos deux camarades revenir avec la voiture, comme en témoigne mon sourire amical à leur égard. Sourire qui se fige un peu à l'évocation de la blessure au nez de Patrick qui a miraculeusement disparue, ce qui fait effectivement écho à celle que Colin avait la veille et qu'il n'a plus depuis son réveil ce matin...

Des propriétaires volatilisés, hein ? Il y aurait donc de nombreuses disparitions dans la région ? Mon air devient sombre et une barre d'inquiétude se forme sur mon front.

Je soupire et regarde les deux hommes en attendant la suite, puisque Patrick s'est interrompu en plein milieu.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 12 juin 2019, 10:25:40 pm
Je regarde Jay.

- Nombreuses? Je sais pas. A partir de combien c'est "nombreuses"?

Au total, il y a eu trois disparitions selon le garagiste et ça a commencé en Avril. Tous étaient de passage. La police n'a trouvé aucun point commun entre ces trois disparitions.

Mais comme le disait Patrick, ce qui a attiré notre attention c'est que l'un des disparus avait laissé sa voiture à côté du Stone House Inn. Et la police m'a confirmé que le disparu avait créché dans notre pension. Un certain Steven Miller, représentant de son état.

Je trouve que ca fait une drôle de coïncidence. Tous étaient de passage, y a peut être pas beaucoup d'hotel à Clio. Mais quand même....

On devrait vérifier vous croyez pas?



Quand à la police... j'ai reporté la disparition de Kirsten. Par contre je savais pas trop à quel moment elle nous avait quitté.

T'as fait le tour des interview du 17, Jay? Tu sais si on a fait la dernière avec Volker?

Et est ce quelqu'un a une idée de ce qu'on a dit avec tous ces gens???

Pour Kennedy, le sergent qui a pris ma déposition, j'ai réussi à lui faire cracher son témoignage. Mais j'ai bien failli finir au trou pour ça J'espère que les autres seront plus coopératifs pour nous rafraichir la mémoire.

A votre tour de tout nous raconter, les gars.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 13 juin 2019, 06:36:29 am
C'est soulagé que je vois le van revenir et nos compagnons en descendre. Pourtant je ne bouge pas vraiment de sous le porche si ce n'est que je me suis levé.
Je fronce les sourcils à l'évocation de ces guérisons magiques et encore plus à celle de la police.

En ville ou en campagne les pigs sont toujours les mêmes...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 13 juin 2019, 07:30:44 am
J'ai un petit mouvement de tête de dépit en guise de début de réponse pour David.

Concernant les interviews, je dis en regardant brièvement le duo Susan - Karl, on n'a pas retrouvé les enregistrements. Ce qu'on a pu voir en revanche, c'est une autre vidéo faite il y a un certain temps, qui en montre un peu plus sur notre travail et le rôle de chacun.

Et sinon, de mon côté, la seule chose sur laquelle j'ai pu avancer, c'est le fait d'avoir localisé la ferme des Cooper, ce qui devrait nous permettre d'aller jusque là sans difficulté.

Je laisse ensuite la parole à Colin, Karl et Susan pour qu'ils complètent s'ils le souhaitent.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 15 juin 2019, 07:38:14 am
Après m'être allumé une clope je lance

Pas grand chose à dire. Si l'on s'en réfère à l'une desv vidéos qu'on avait en mémoire, on est des pro et on a l'habitude de ce genre de trucs. Colin est un médium aussi. Et non, nous ne faisons pas du grand spectacle. On avance par étape et on croit au surnaturel. Et on se fie à ce que l'on collecte. Du coup y'a pas forcément une explication à la fin.
Tout ça pour dire que ce genre de conneries c'est notre gagne pain mais aussi notre vocation.
Donc ce qu'il s'est passé là-bas ça doit être vachement fort pour qu'on ai tous notre mémoire qui déraille.

Je marque un silence

A moins qu'on ne soit pas où on pense être.

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 15 juin 2019, 09:11:55 am
- Colin est un médium ! Ca alors. Je serai curieux de voir cette vidéo moi aussi afin de connaître ma spécialité...

Mais dis moi Karl... C'est quoi cette histoire de "on serait pas là où l'on pense être" ? Moi j'ai bien l'impression d'être dans une pension à Clio. Pas toi ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 15 juin 2019, 11:34:22 am
Je pousse un long soupir et me rassois. Tirant sur ma cigarette je ne réponds pas de suite à David, mais finalement, après quelques lattes je me lance.

Vous vous souvenez de X-Files? J'adorais cette série même si à l'époque je n'étais pas aussi... impliqué dans les trucs surnaturels.
Bah y'a un épisode où en fait Mulder et Scully se font digérer par un organisme géant, un réseau de champignons qui piègent les humains. En fait ils tombent inconscient et leur esprit a des hallucinations. Ou plutôt, leur esprit recrée la réalité pour que les corps ne réalisent pas qu'ils sont en train de se faire digérer pour être assimilé par la colonie de champignon. Ils s'en sortent car il y a quelques incohérences dans l'illusion.
Bref, je dis pas qu'un organisme est en train de nous digérer, mais peut-être bien que tout ça n'est qu'une illusion, un genre d'hallucination collective et qu'on est pas vraiment là. Nos corps sont peut-être encore dans cette maison.

Je laisse un silence s'installer, le temps de juger de la réaction de mes compères. Mais avant qu'il y ai ce vent de protestation, je continue avec mon explication.

En fait, même si l'idée m'a traversé l'esprit, c'est vos guérison miraculeuse qui ont fini par me convaincre que c'était pas si extravagant.
Si on regarde bien. On est tous là sauf une. Sans qu'on arrive à s'expliquer où elle est. De ce que l'on a vu, on abandonne pas quelqu'un derrière nous.
On a tous un énorme trou de mémoire. Je veux bien le choc de l'accident et le stress, mais nous avons tous eu des blessures superficielles et donc aucune qui ne justifie que nous soyons tous amnésiques. Non mais tous! Et au point de ne pas se reconnaitre lorsqu'on a repris conscience.
On a pas un enregistrement de cette virée. Alors qu'on a des dossiers sur nos précédentes enquêtes. On est pas du genre à y aller la fleur au fusil sans enregistrer. Pas d'image, pas de son, nada.
On a beau être arrivé en groupe, pratiquement personne ne nous remet. On est pas à LA ou NY, on est dans un bled. Un groupe comme nous ça fait les potins pendant trois plombes.
Et on a nos flash. Comme si notre cerveau essayait de forcer une barrière pour nous alerter. On a nos cauchemars. Car on a tous fait un de ces rêves horribles. Même si ils étaient différents. Un truc qui nous a traumatiser.

Nouveau silence le temps de tirer sur ma clope.

Et même si c'est pas un truc comme ça... Rien ne va, trop de trucs de travers. Et dans ce cas, ça peut vouloir dire qu'on a été drogué ou un truc du genre. Mais avec un putain de produit pire le GHB. Et que tout le monde dans ce bled est dans le coup. Genre ils sont tous satanistes, ou l'invasion des profanateurs de sépultures.
Vous voyez...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 15 juin 2019, 06:07:48 pm
 A Colin j'ai répondu d'un air préoccupé.
- C'est rapide comme cicatrisation, hein ? Et mon regard s'est attardé dans le sien pour y chercher la confirmation de mes craintes.
J'écoute ensuite les autres en tirant moi aussi sur une clope, particulièrement la théorie intéressante de Karl.

- Au poste de police, l'un des officiers nous a bien remis, lui. Ce Kennedy nous a demandé l'un de nos enregistrements en posant ça comme condition avant toute aide de sa part. Manifestement on s'est déjà vus même si nous, on s'en souvient pas.
Je balance mon filtre de cigarette d'une chiquenaude, au mépris total de toute considération écologique.
- J'ai cru voir quelque chose se planquer dans ma cloison nasale. Hem.. J'ai mis ça sur un tour de mon inconscient qui me cache toujours ce qui s'est passé les jours précédents.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 16 juin 2019, 09:56:04 am
J'écoute Karl avec attention, me demandant à quel moment la preuve de son argumentation va tomber. Au final, son discours tient la route. Comme le ferait une dizaine d'autres théories. Elle manque juste de preuves.

- Merci Karl. Je ne connais pas les X-files. C'est surement un manque à ma culture générale.

Tout ce que je peux te dire, c'est que j'ai pas vraiment l'impression que la ville nous en veuille particulièrement. Les gars qu'on a rencontré au garage ou au poste de police avait l'air parfaitement normaux. Normaux au point qu'on pourrait se mettre sur la gueule avec eux. Pas vrai, Pat?

Par contre je veux bien te croire lorsque tu dis que nous avons été traumatisés. Il y a quelque chose... enfin une créature ... une créature intelligente dans cette maison! Elle nous a attrapé dans ses filets et nous a retourné la tête. Ca j'en suis sur. Par contre je ne pense pas y être resté. Et si nos amis semblent guérir trop rapidement, à mon avis c'est pas une hallucination ou un rêve. Ca serait plutot parce qu'on a ramené une partie de cette créature intelligente avec nous. Et que cette partie, notre hote, nous soigne.

Susan a vu des araignées rentrer dans son corps, Patrick aussi. Moi jai senti un truc me posséder dans mon rêve. Je marque un temps pour essayer de déglutir avec difficulté, visiblement le souvenir de cet épisode a été traumatisant.

Je vous ai parlé de Kennedy. Le sergent qui a témoigné avec un filtre audio. Il m'a raconté son histoire... Quand il avait 12 ans (il y a donc 35 ans), il est allé à la ferme et il a vu un chat mort qui grouillait ou plutôt  qui était plein de saloperie d'araignées bizarres. Vous voyez le tableau? Et je sais pas si vous faites le rapprochement avec ce qui nous arrive. Mais moi oui! Ce sont les mêmes araignées que l'on retrouve dans plusieurs témoignages. Et si le père Cooper a trucidé ses enfants pour vider leurs organes, cela ne fait pas vraiment de mystères de pour moi. C'est surement qu'il a vu une créature pondre ses araignées. Quand aux ados qui ont été explorer la ferme, eux aussi ont vu des araignées. Et je ne parle pas même pas du corps inconnu qui a été découvert totalement vidé de ses organes sur MacCumsey road. Lui aussi a du connaitre le destin funeste du chat de Kennedy.

Et moi hier soir ce n'est pas des petites araignées que j'ai vu lorsqu'on était en train de gambader dans les champs. Non j'ai entendu une grosse créature: le modèle supérieur. Elle nous suivait. Maintenant j'en suis sur. C'était la maman araignée avec ses 8 pattes: la pondeuse. Je suis sur que d'autres que moi ont du l'entendre....

Je scrute mes compagnons pour voir si l'un d'eux aurait aussi entendu la grosses araignée la veille.

Quand à nos enregistrements, ils n'ont surement pas disparu de notre "monde imaginaire". Il y a des explicatiosn beaucoup plus simples: soit on les a laissé à la ferme en fuyant. Soit c'est Susan qui les a. Pas besoin de chercher plus loin, à mon avis.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 17 juin 2019, 06:50:55 am
Et tu ne crois pas qu'on a pas cherché avec Su? Elle n'a rien. Ce qui fait que nous n'avons aucun enregistrement.

J'ai montre des signes d'énervement légers mais bien présents en disant cela. Pourtant je ne vais pas plus loin et reviens plutôt sur le sujet initial.

Tu penches donc pour le parasite. Oui, ça peut aussi marcher. Même si ça n'explique pas tout.

Mon regard glisse sur les autres membres de notre groupe pour voir si ils ont quelque chose à ajouter à ce brainstorming improvisé.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 17 juin 2019, 07:46:47 am
Je sors du silence réfléchi dans lequel j'étais enfermé, écoutant les échanges avec une grande attention. Mon cerveau bouillonne sous mon Stetson !

Vos théories se tiennent, mais à ce stade, elles ne sont rien d'autre que ça, des théories. Cela dit, j'aurais plutôt tendance à aller dans le sens de David, surtout si avec Karl vous avez pu rencontrer des gens que nous avons interviewé avant et qui ont pu en parler.

Je jette un regard circulaire, englobant tout notre petit groupe.

J'ai moi aussi le souvenir d'un putain de cauchemar, dans lequel j'étais enfoui dans le sol avec seulement la tête qui en dépassait, et une marée de bestioles venaient s'insinuer par ma bouche, mon nez, mes oreilles... Je réprime un frisson. Apparemment, d'une manière ou d'une autre, on tourne tous autour de ça, et ça se croise avec ce qu'on peut entendre dans les histoires sur lesquelles on enquêtait.

Je hausse les épaules.

Maintenant faudrait savoir quoi faire, si on part du principe qu'on est bien face au surnaturel. Trouver l'origine en espérant qu'une solution se dégagera ? Puisque ces choses paraissent liées à la ferme des Cooper, c'est certainement par là-bas qu'il nous faut regarder.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 17 juin 2019, 08:15:53 am
Je m'adresse d'abord à Karl. Je ne comprends pas bien pourquoi il est énervé.
- Pardon. Petite correction : je ne voulais pas dire Susan mais Kirsten. Il est possible que Kirsten ait les enregistrements, pas Susan.

Bon, tout cela n'est qu'hypotheses, j'en conviens. Mais puisque tu en évoques une, je me permets d'évoquer aussi la mienne.

Je regarde ensuite Jay.
- Merci pour ce partage d'expérience, Jay. Je sais que ce n'est pas facile....

 Y en a t il d'autres qui souhaitent nous partager la leur? A ce propos vous n'avez rien remarqué d'anormal dans vos comportements ? Pas de phobies particulières ?


Et oui, il nous faut retourner à la ferme. Mais avant j'aimerai fouiller la pension et interroger nos tenanciers. Quelqu'un s'en est il déjà occupé ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 17 juin 2019, 05:28:52 pm
J'écoute la discussion sans interférer, trop occuper à digérer ces histoires d'araignées et de parasites.J'ai même un mouvement de recul lorsque Jay parle de partager ses expériences.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 17 juin 2019, 10:47:33 pm
- En plus de visions d'insectes dans mon pif, je trimballe une belle claustrophobie. Je lâche en réponse à David. Tu t'en es sans doute rendu compte. Dis donc, le Kennedy avec ses souvenirs d'enfance, il t'a dit l'enregistrement de qui  il souhaitait récupérer ? Et pourquoi faire ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 18 juin 2019, 07:24:25 am
A voix basse, d'un ton morne, je réponds à David Une phobie ? Les insectes... mais je n'ajoute rien de plus, afin de ne pas interrompre les questions posées par Patrick.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 18 juin 2019, 07:55:32 am
- Patrick. Kennedy voulait son enregistrement à lui. Celui où il racontait son histoire de chat mort grouillant d'araignées. Il a peur qu'on le reconnaisse et que ça nuise à sa carrière.

Oui j'avais vu pour ta clostrauphobe et pour les soucis de Susan qui n'est jamais assez propre... Et j'ai aussi vu Colin qui ne supporte pas qu'on le touche... Hein Colin ? Susan ?

Jay. Tu disais à propos des insectes ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 18 juin 2019, 02:19:51 pm
J'acquiesce simplement en baissant la tête.

-Par contre pas d'insectes ou d'araignées dans mes cauchemars...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 18 juin 2019, 04:19:37 pm
- Tu as peut être vu autre chose que des insectes ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 18 juin 2019, 04:27:30 pm
- Prends le temps de réfléchir Colin. C'est vachement important qu'on partage tout ce qu'on sait, même les choses qui paraissent futiles. Je souris en m'appuyant sur l'épaule de David. Je commençais à penser que la police comme la population était infestée de vermines extraterrestres...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 18 juin 2019, 07:37:23 pm
Je jette un regard à David, et je hoche la tête. Oui des insectes. ça fait écho à ce cauchemar, un truc qui me hurle dans la tête "Tu es à moi !" - j'agite les mains au-dessus de ma tête dans un geste un peu théâtral en disant cette phrase, mais en dépit de mes efforts pour dédramatiser, ça ne semble pas me faire beaucoup rire - et cette nuée qui me fond dessus, qui rentre partout, qui me bouffe de l'intérieur pour pondre leurs œufs. Un véritable frisson me traverse, que je peine à réprimer, et pour toute réaction je plante mes mains dans les poches de mon jean.

Je sais pas si j'avais ce genre de phobie avant, mais punaise, là je peux plus voir une bestiole en photo sous peine de faire un bond de cabri. Une moue de contrariété vient s'afficher sur mon visage pour conclure mes révélations.

Je respire ensuite un grand coup, et un air plus déterminé revient sur mon visage, alors que je relève les yeux vers vous, alors qu'ils s'étaient ancrés au sol quelques instants.

Allez, à vous, j'ai tout déballé.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 18 juin 2019, 07:52:11 pm
Je me décide à avancer d'un pas lorsque l'on sollicite mon témoignage.

-C'etait énorme, rien à voir avec vos insectes. Tellement gigantesque, ça me chassait, ça m'a eu...Broyé les cotes...Pis des yeux.Ses yeux énormes...Ca m'a hurlé dans le crâne, un truc dans le même genre que Jay, et ça me serrait de plus en plus fort jusqu'à ce mes os éclatent...

Tête basse, les cheveux dans les yeux je n'ose regarder directement mes compagnons.

-Y a ce gamin fantôme aussi, celui que j'ai vu sur le bord de la route.Si je suis bien medium ça doit être important.On pourrait essayer de l'invoquer comme j'le fais dans la vidéo.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 20 juin 2019, 09:09:43 pm
Je souris avec compassion envers Colin.

- Je crois qu'on a eu affaire à la même créature tous les deux.

J'étais attaché dans une caverne, contre un mur en pierre. Je ne pouvais pas bougé. Et puis j'ai entendu une voix qui a crié "tu es à moi".

J'ai entendu ses pattes bouger... On aurait dit un cafard géant. Il est venu vers moi et m'a taté la tête. Il avait une espèce de trompe et  et m'a fourré son appendice dans la gorge pendant que je hurlais. C'était horrible. J'ai cru mourir...

Je crois que j'ai perdu connaissance à ce moment là.

Et depuis je ne peux plus rien avaler de solide!
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 20 juin 2019, 09:18:16 pm
Je renverse mon chaeau sur la nique.
- Hé bien, j'ai eu la version courte : Je rampais dans un tunnel qui rétrécissait de plus en plus, jusqu'à ce que quelque chose me tire en arrière. En tout cas ça me donne pas envie d'y retourner sans préparation.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 20 juin 2019, 09:53:59 pm
- Et c'est tout?

Je regarde à présent Karl et Susan....
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 21 juin 2019, 07:04:27 am
Entendre les histoires de mes deux compagnons me fait froncer fortement les sourcils comme si j'étais dans une réflexion intense.

Jay tu as parlé d'insectes. mais tu saurais quel type? Toi aussi c'était des cafards?
Colin, tu as pu voir la chose?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 21 juin 2019, 07:49:22 am
Il me semble, oui. Maintenant j'en jurerais pas.

Si ma réponse est laconique, c'est que le souvenir de ce cauchemar m'envahit l'esprit. Je ferme les yeux, et essaie de chasser tout cela pour me concentrer sur l'avancée de notre enquête.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 21 juin 2019, 07:55:48 am
- Et toi Karl, qu'est ce que tu as vu ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 22 juin 2019, 08:37:43 pm
- Okay, tous nos cauchemars se recoupent. Dis-je en coupant la conversation brusquement avant que Karl ne réponde à Patrick. Et ça laisse présumer qu'on a vraiment vécu quelque chose dans cette ferme en ruine. La question c'est : Qu'est ce qu'on a raté pour se retrouver dans cet état ? Il faut qu'on en apprenne davantage sur ce qui nous a coincé là bas avant d'y retourner, D'accord ? Je remonte mon ceinturon en regardant les autres.
-Colin, ta proposition pourrait faire avancer les choses. De quoi t'as besoin ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 22 juin 2019, 10:39:33 pm
- Moi pas grand chose apparement, je crois pas controler ce don, mais je sais plus qui a tracé des symboles dans la vidéo, il y a peut-être un genre de rituel qui pourrait favoriser mes ...pouvoirs?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 23 juin 2019, 09:30:20 am
- En attendant que Karl et Susan se souviennent de leur cauchemars, on peut voir cette fameuse vidéo ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 23 juin 2019, 03:27:39 pm
Je blêmis au fur et à mesure des échanges, mais finalement, je reprends de longues respirations.
Je tourne mon ordinateur face aux garçons pour qu'ils puissent avoir accès aux dossiers et aux vidéos.

Faites-vous plaisir, cherchez vous-même, mais avec Karl on n'a rien trouvé qui nous aide vraiment.
Ah, j'ai clairement un problème avec la saleté, mais je croyais que j'avais toujours eu ça... je sais pas si ça date d'avant ou pas.

Après... je garde mes paupières closes deux secondes et me lance en les ouvrant dans l'explication de mes souvenirs, j'étais allongée sur le sol, les poignets et les chevilles attachées, en croix. Il y avait cette voix qui hurlait que j'étais à elle, comme vous, et puis le bruit de gouttes d'eau, comme dans une caverne, sombre. J'ai entendu la chose s'approcher, et ensuite j'ai senti sur mon corps... un truc mou, long, visqueux, puis deux, puis trois... c'était pas des putains de pattes d'araignées! mais comme des ... grosses langues, glacées et visqueuses. Et ça me caressait, presque amoureusement.


Je m'arrête là, la gorge sèche, les mains tremblantes et le regard empli d'une angoisse folle.



 
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 25 juin 2019, 08:01:18 am
Je lance un regard compatissant vers Susan, puis un coup d’œil vers Karl qui est le dernier à ne pas s'être ouvert sur la question.

Je soupire et commente nos derniers échanges. Reste à voir pour Karl, mais on a tous vécu un traumatisme en rapport avec ces insectes qui hantent nos cauchemars. Et cette voix, ce "tu es à moi"... Au vu des vidéos et des informations récupérées par Patrick et David, nous ne sommes sans doute pas les seuls, et la connexion est claire avec les disparitions.

D'ailleurs, cauchemar ou souvenir, la démarcation n'est pas évidente. Mais dans un cas comme dans l'autre, je suis d'avis de prendre quelques précautions. Notre situation actuelle est le résultat d'une approche directe, celle qu'on a fait précédemment et dont nous n'avons plus aucun souvenir.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 25 juin 2019, 08:14:07 am
J'adresse un regard compatissant à Susan puis je me dirige vers le pc.

En attendant que Karl se mettre à table je regarde la nouvelle vidéo, curieux de rencontrer le David d'avant.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 25 juin 2019, 10:13:01 pm
Il est clair que je partage l'opinion de Jay. J'opine du stetson.
- La première trace d'activité concrète c'est l'article sur le fermier. En 1965, c'es ça ?
Je reste prés de Colin, assez loin cependant pour ne pas pouvoir le toucher en tendant le bras.
- Le fantôme que tu as vu pourrait être son fils tu crois ? Il était coiffé comment ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 25 juin 2019, 10:54:49 pm
Je l'ai mieux vu la deuxième fois, quand on quittait le champ de maïs avec le flic. Le gamin était pâle, une dizaine d'années, des fringues vieillottes, ça pourrait être lui oui. Il avait pas l'air hostile, plutôt triste.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 26 juin 2019, 12:04:05 am
- Toi, tu l'as vu. Est-ce que vous avez essayé de communiquer ? A un moment tu voulais le suivre dans les bois.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 26 juin 2019, 12:41:35 am
-Nan, la première fois il était loin puis il a disparut dans les bois. La seconde fois le temps de tourner la tête il était plus là. J'croyais à une hallu.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 26 juin 2019, 07:07:55 am
On essaierait donc de le contacter lui, en prenant le pari que ça n'emmènera pas dans ses pas ce qui manifestement semble hanter les lieux depuis des décennies ?

Cette question, manifestement, je me la pose moi-même et maintiens quelques instants de réflexion ensuite.

Puis Je serais d'avis de tenter le coup, au point où nous en sommes. Même si une chose m'inquiète, le "Tu es à moi !" hurlé par cette créature. Il est tout à fait possible que le gamin soit "à il/elle".
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 29 juin 2019, 12:39:57 am
J'écarte les bras dans un signe d'impuissance.
- Il faut qu'on en sache davantage sur ce truc avant de retourner dans sa tanière.. Quelqu'un a une autre idée ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 30 juin 2019, 11:03:41 am
Je secoue la tête, impuissante. Mes yeux font le tour de mes compagnons pendant qu'ils lancent la vidéo que j'ai déjà trop vue, et je m'arrête sur Colin. 

Merde... ouais.

Je me penche un peu vers Colin et si ma main va vers son épaules elle s'arrête à temps avant de la toucher.

Colin, je... tu pourrais peut-être m'aider sur un truc. Mais c'est perso, ça n'a rien à voir avec notre problème actuel. Vous avez lu ma bio sur notre site, et le truc avec ma sœur?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 30 juin 2019, 03:38:55 pm
-J'ai vu ta bio mais ta soeur ça me dit rien, j'ai du passer à côté. De quoi y sagit?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 30 juin 2019, 03:56:58 pm
La vidéo ici (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5390.msg159301#msg159301)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 30 juin 2019, 08:23:02 pm
Je regarde, me frotte le menton, relève mon chapeau. J'attend quelques secondes que ceux qui visionnent avec moi digèrent ce qu'ils voient avant de lâcher :
- Y a des chances qu'on ait essayé la même chose à la ferme. Ce.. Cet appel.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 01 juillet 2019, 08:09:29 am
Je regarde la vidéo, les mains croisées dans mes bras. Je suis concentré sur ce que je vois. Aux moments les plus critiques je me penche pour mieux voir l'écran.

A la fin de la vidéo je suis en train de me masser frénétiquement la moustache.

- Ouah! On est des bons. Des putains de bons! J'ai même cru voir BA Barracus (Baraccuda) apparaître un instant à l'écran !
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 01 juillet 2019, 08:23:07 am
La vidéo ne m'intéresse pas, je 'lai déjà décortiqué sans y trouver quoique ce soit de probant. Il nous faudrait des images et du sons de notre dernière sortie pour comparaison.

Le "tu es à moi" ne s'adresse pas qu'au fantôme. Nous avons tous vécus, car j'ai du mal à croire que ce ne sont que des cauchemars, un truc où cette voix le hurlait, nous le hurlait.
Pour ma part j'étais dans une grotte, plaqué par quelque chose contre un mur de pierre les deux pieds dans le vide. Lorsque la voix a hurlé, mon crâne a failli exploser et juste après j'ai entendu ces bruits de pattes qui ressemblent à des cafards géants. J'ai essayé de m'arracher à cette emprise. J'ai forcé, je me suis cambré j'ai gratté la pierre, mais rien à faire. Et puis il y a eu cette langue qui est venu me lécher le visage avant d'enserrer ma gorge et de m'étrangler. J'ai encore entendu la voix et puis rideau. Je me suis réveillé dans la voiture.

Visiblement je suis marqué par la scène vu comment mes mains tremblent lorsque j'attrape une nouvelle clope et mon briquet.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 01 juillet 2019, 08:13:14 pm
J'écoute le récit de Karl qui coupe l'élan d'enthousiasme de notre ami David, qui de toute manière au vu des circonstances avait beaucoup de peine à me donner l'étincelle.

Bon si je résume, et je suis plutôt d'accord avec Patrick, si on se contente de refaire une séance à la façon de Colin, chose qu'on a certainement déjà tenté et qui explique ta présence ici (dis-je en m'adressant à l'intéressé), on peut quand même se dire qu'on risque fortement d'en arriver au même résultat qu'actuellement. Donc faut essayer de changer quelque chose, glaner plus d'informations, même si on ne sait pas exactement ce qu'on avait fait ou pas...

Mais l'idée d'essayer de contacter le "gamin", enfin disons plutôt son fantôme, ça me semble pas mal. Je me dis qu'il y a peu de chances que les choses se soient déroulées comme ça la première fois, je nous vois plutôt avoir déboulé dans la fermer et tenté divers trucs pour voir ce qui se passerait, avec le matos déployé.

J'ouvre les paumes vers le ciel en levant légèrement les mains et demande à l'ensemble du groupe Vous êtes d'accord pour tenter ça ? On s'équipe au max de produits contre la vermine ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 01 juillet 2019, 09:48:31 pm
- Pas sur qu'on soit si d'accord mec.
Je me suis rapproché de Jay pour lui toucher l'épaule, une pression amicale pour contrebalancer ma réaction.
-Si ton plan c'est de retourner là bas avec des bidons d'essence, bien sur.
Imitant Karl, je tire mon  paquet de Camel souples, je le tape sur mon autre pogne pour en faire sortir une que je propose, je m'en allume une de toute façon. Je suis moins à l'aise que j'aimerais le faire croire.
- Le fantôme c'est probablement le fils du premier fermier. Pas la gamine qui disparaît en visitant la maison Cooper de nuit.  Tiffany Jensen en 1990, non. Le gamin reste là parce qu'il a kekchose sur la patate, c'est l'un des premiers cas.
J'expulse la fumée de ma clope de  mon nez miraculeusement guéri, comme si j'espérais en chasser le diable.
-C'est un putain de témoin de l'au delà, Jay ! Allons à l'école. Essayons  de rentrer en contact avec lui. Donnons lui le signal pour aller se coucher et après ..On ira chercher l'essence ou ce que tu voudras.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 01 juillet 2019, 11:16:29 pm
Je me tourne vers Patrick et hoche la tête.

- Contacter ce gamin, c'est bien mon idée, en évitant autant que possible la ferme, ça m'ira très bien pour le moment. Trouver des pesticides ou des machins du genre, c'est plus en cas de mauvaise rencontre. On sait jamais, ça pourra peut-être nous faire gagner du temps le cas échéant.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 01 juillet 2019, 11:32:09 pm
Je laisse Jay et Patrick disserter de la meilleure façon de procéder et me rapproche de Karl.

- Dis moi Karl... Ton rêve ressemble drôlement au mien ! Sauf pour la fin ou tu te fais écraser la gorge.

Tu n'as pas de séquelles ? Pas de phobie particulière liée à ce traumatisme ?

Tu as mentionné avoir continué à entendre la voix avant de t'évanouir. Tu te souviens de ce qu'elle disait ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 02 juillet 2019, 07:54:17 am
Difficile de dire si ce sont des séquelles ou pas vu que je ne sais plus comment j'étais avant... A part si je me base sur les témoignages retrouvés par Su qui me décrivent comme un garçon charmant.

De toute évidence on tombe dans la private joke

Par contre, je suis claustro. Je ne supporte plus les lieux fermés et exigues. Rien que dans cette baraque j'ai déjà fait plusieurs crises.
Quant à la voix, elle repète juste "Tu es à moi".
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 02 juillet 2019, 08:28:12 am
 Ça fait qu'on a deux clostrau parmi nous. N'est ce pas Patrick ?

On fait une belle collection d'aliénés!

Vu que nos phobies sont toutes corrélées à nos cauchemars, on va quand même assumer qu'elles viennent de la. C'est l'hypothèse la plus simple et la plus cohérente. Si vous voulez on peut appeler nos proches et leur demander si on avait ces phobies avant. M'est avis que c'est inutile. Vous ne pensez pas ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 02 juillet 2019, 08:59:04 am
Ça me semble inutile en effet. La corrélation est évidente.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 02 juillet 2019, 09:54:54 am
- De toute façon j'ai pas de proches.

J'ai lâché ça un peu (beaucoup) amère, mais j'en revient à Colin, à qui je réponds: Ma sœur, elle est morte quand on était gamines. Depuis, je crois que j'ai une espèce de lien avec son... esprit, quelque chose dans le genre. comme si elle me protégeait, je crois. Enfin, j'espère.
Je crois aussi que ce collier était à elle.

J'indique le tout petit pendentif accroché autour de mon cou.

- Et la nuit dernière, j'ai eu comme des flashs, ça parlait d'elle, et de moi, mais c'était vraiment pas clair.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 02 juillet 2019, 07:30:55 pm
-J'veux bien mais je sais pas comment je dois faire. Tu crois que ça pourrait nous aider?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 02 juillet 2019, 10:41:04 pm
Je me tourne vers Susan et Colin.

 J'aimerai t'aider Susan. Par contre, je suis comme Colin. J'ai tout oublié. Je serai incapable de refaire ce que vous avez vu dans la vidéo et c'est sûrement pareil pour Colin.

Si l'esprit de ta sœur est parmi nous ça serait bien de l'interroger. Tu peux nous expliquer ce qui lui est arrivé ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 03 juillet 2019, 08:46:37 am
Colin est médium pas prestidigitateur. Si c'est pas un arnaqueur, c'est en lui. Et puis y'a rien à perdre à essayer.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 03 juillet 2019, 10:42:26 am
Je regarde Karl avec ma gueule des mauvais jours.

 Et moi tu me prends pour un arnaqueur peut être ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 03 juillet 2019, 10:56:07 am
- C'est bon, David. Relax
Je refais le même manège qu'avec Jay, je serre l'épaule de David.
- Honnêtement je me suis demandé si on était sérieux au départ. Puis me tournant vers les autres, Colin en particulier.
- Colin, si tu le sens on peut essayer de reproduire le rituel de la vidéo dans une des chambres. La présence de Susan, le collier de sa soeur t'y aideront. Si les spectres peuvent nous en apprendre sur ce qui se passe à la ferme sans y retourner, faut tenter le truc, vous avez raison.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 03 juillet 2019, 11:52:51 am
- J'sais pas trop, elle a disparu si j'en crois le site, mais je crois que c'est plus glauque que ça, sauf que j'ai plus de souvenirs.

Je secoue un peu la tête.

- Je suis assez partante, sinon, pour tenter l'expérience. Ma chambre peut convenir. Y'a mon matos qui prend de la place, mais je pense qu'on y tiendra tous quand même.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 04 juillet 2019, 06:05:33 am
Je regarde David et mon air montre que je ne suis clairement pas impressionné.

Mais qu'est ce que tu la ramène à toi?  Et tu crois me faire peur là?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 04 juillet 2019, 07:42:05 am
J'interviens tout de suite : Restons calmes ! Nous avons déjà bien assez de problèmes comme ça sans nous bouffer le nez entre nous.

Je soupire.

S'il manque tout notre matériel habituel pour procéder au rituel que nous faisons d'habitude pour Colin, c'est que sans doute, on a dû l'utiliser dans la ferme des Cooper et on l'a abandonné là-bas en fuyant. C'est ce qui me semble le plus crédible.

Mais effectivement, plutôt qu'une chambre, l'idéal aurait certainement été de retrouver un endroit plus familier au gamin, nous aurons sans doute plus de chances d'arriver à quelque chose. Je ne sais pas au vu des images si c'est une pratique que Colin pourra répéter plusieurs fois d'affilée... Alors autant faire en sorte de maximiser nos chances dès le premier coup.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 04 juillet 2019, 08:09:46 am
Je regarde amusé Karl qui s'excite tout seul dans son coin.

 On n'a pas du voir la même vidéo tous les deux. Celui qui a convoqué les esprits c'est moi, il me semble. Donc voilà pourquoi je me permets de la ramener!

Je me répète : je ne peux malheureusement pas vous aider pour le moment.

Quant à Colin...

Je me tourne vers lui pour qu'il s'exprime, même si j'ai déjà mon avis sur la question...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 04 juillet 2019, 04:43:17 pm
Je ne dis rien. A l'agressivité qui naît entre Karl et David je reste de marbre, regardant l'intérieur de mes mains puis mes avant bras en ouvrant et fermant les mains comme si je découvrais leurs capacités.
- ...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 05 juillet 2019, 10:50:13 am
Je m'éloigne légèrement de la dispute qui semble grandir entre David et Karl et j'essaie de les ignorer en me concentrant sur Jay et Susan.

- On peut tenter mais j'vous le redis, je sais pas comment.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 06 juillet 2019, 03:08:02 pm
Je m'arrache de la contemplation de mes mains pour m'adresser au jeune médium.
- C'est un don inexplicable anyway ! Allez vous installer dans la chambre de Susan, moi je vais jeter un oeil dans le van à la recherche d'un crâne de coyote ... Je souris puis me tourne vers David.
- David tu voulais pas entretenir la logeuse à propos de la cliente disparue ici ? C'était une idée.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 06 juillet 2019, 05:42:05 pm
Une cliente de l'hôtel a disparu ?

Je regarde Patrick et David, intéressé.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 06 juillet 2019, 06:02:57 pm
Je regarde Patrick puis Jay.

- Ouais. J'en ai parlé rapidement en arrivant. C'est pas une cliente mais un client: Steven Miller. Viens avec moi Jay, on ne sera pas trop de deux pour l'interroger. Je t'expliquerai en chemin.

Et j'aimerai aussi qu'on jette un oeil à la cave du motel, Patrick. tu penses que tu peux t'en charger pendant qu'on l'interroge? La circonstance de ce qui nous est arrivé et de cette disparition, les deux liés à ce lieu est troublante. Ca vaut le coup de voir si l'endroit ou l'on a été retenu prisonniers n'est pas ici.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 07 juillet 2019, 09:49:29 am
Très bien, je t'accompagne. je réponds immédiatement à David avec un léger hochement de tête.

Puis, me tournant vers les autres. Je vous laisse aux préparatifs, à tout à l'heure.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 07 juillet 2019, 12:55:42 pm
Je regarde les hommes chacun leur tour, fronçant un peu les sourcils. Puis je hausse les épaules, me lève, et me rend jusqu'à ma chambre.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 08 juillet 2019, 11:02:29 pm
Je suis Susan jusqu'à sa chambre les bras ballants et la tête basse.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 08 juillet 2019, 11:40:41 pm
Tout le monde se rend dans ma chambre hormis David et Jay ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 09 juillet 2019, 09:16:44 am
Je regarde chacun rentrer. Je ne bouge pas de la terrasse, hors de question de se retrouver encore en gros commité dans une si petite pièce, ça me rend mal à chaque fois.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 09 juillet 2019, 10:14:06 pm
 Patrick aussi peut être ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 09 juillet 2019, 10:57:58 pm
[Oui, Patrick reste dehors avec Karl]
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 09 juillet 2019, 11:42:48 pm
Je vais jusqu'au van jeter un ultime coup d'oeil.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 09 juillet 2019, 11:54:23 pm
Le van est désespérément vide de tout objet présent dans la vidéo de Crutch's Cabin.

[Si Patrick reste dehors avec Karl, rendez-vous dans l'aparté que je viens de créer. S'il monte rejoindre Colin et Susan, je vais devoir en créer un autre. Tu me dis...]
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 10 juillet 2019, 09:39:39 pm
Colin et Susan (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5495.msg159617#msg159617)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 10 juillet 2019, 09:40:17 pm
David et Jay (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5493.msg159615#msg159615)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 10 juillet 2019, 09:40:47 pm
Karl et Patrick (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5494.msg159616#msg159616)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 15 août 2019, 05:27:15 pm
Regroupement

Colin, Jay, Susan et David anticipent l'arrivée de Karl et Patrick. Ils sortent sur le perron où il retrouvent leur deux compagnons.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 16 août 2019, 11:04:13 pm
Mains dans les poches je m'avance sur le perron et je laisse nos camarades nous rejoindre en silence.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 17 août 2019, 06:37:54 pm
J'accompagne Colin sur le perron de la pension et salue Patrick et Karl.

- Alors vous avez fait un petit tour ?

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 18 août 2019, 08:27:02 am
Tu crois?

Apparemment l'animosité de tout à l'heure n'a pas complètement disparu.
Du coup plutôt que de risquer un autre incident je m'adresse aux autres membres du groupe.

Ca a donné quoi?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 26 août 2019, 04:37:31 pm
Après avoir claqué la portière du van j'en fait le tour pour vérifier  son état général une fois de plus.
A la question de David je me contente de hocher de la tête en signe d'assentiment.
Relevant ensuite mon stetson sur mon crâne je souris en attendant que quelqu'un réponde à la question de Karl.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 26 août 2019, 07:14:53 pm
-Heu bin, j'ai vu la soeur décédée de Susan pendant une petite séance de spiritisme improvisée.Les autres ont interrogé Mme Enbenhoe.

J'interroge le groupe resté à la pension du regard.

- Pas grand chose hein?Toujours des histoires de disparition...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 27 août 2019, 10:28:05 am
- Et vous ? Vous êtes allé où ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 27 août 2019, 08:11:04 pm
Je fais une moue appréciative en écoutant le récit de Colin, comme si c'était tout à fait normal et judicieux d'avoir discuté avec la défunte soeur de Susan. Puis à l'adresse de David je répond :
- On est allé faire le plein de gasoil. J'ai également acheté des bidons que j'ai rempli d'essence, ils sont à l'arrière alors évitez de fumer quand vous êtes passagers.
Je regarde le petit groupe et David en glissant les pouces dans mon ceinturon, je détends mes épaules.
- Je me disais qu'on pourrait aller voir la fille de l'agence immobilière dont parlait le garagiste tout à l'heure, tu te souviens ? Celle qui a vu l'un des disparus.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 27 août 2019, 09:16:23 pm
Vous parlez peut-être de Vanessa ? Mme Ebenhoe nous a parlé d'elle, c'est à peu près tout ce qu'on a pu tirer d'elle d'ailleurs. Enfin presque, elle nous a effectivement parlé d'une disparition d'un type qui avait loué une chambre chez elle il y a un mois, un certain Miller. Et des flics qui lui ont dit que c'était la 3e disparition de ce genre signalée...

Je jette un coup d'oeil à David avant d'ajouter.

Si on la voit, on pourra lui demander si elle a vu ce Mr Miller avant qu'il ne disparaisse. Je ne serais pas surpris qu'il se soit intéressé d'un peu trop près à cette ferme.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 28 août 2019, 08:48:35 am
Lorsque Patrick me parle de ses bidons je souris.

-Des bidons d'essence? Vous avez raison on n'est jamais assez prudent. Une panne est si vite arrivée.

Puis je regarde Jay avant de revenir à Patrick.
- Oui Vanessa, la nana de Re-max est une piste très prometteuse. Tout comme le bar de Joe , vu que l'un comme l'autre sont les points communs apparents de nos disparitions.

Sinon vous voyez d'autres pistes à explorer avant d'aller à la ferme ?

Patrick t'as jeté un œil à la pension ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 28 août 2019, 12:30:04 pm
Je secoue négativement la tête.
- Non. Vous avez fait le tour, non ? Pas d'objets laissés par des disparus ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 29 août 2019, 08:25:12 pm
A part les affaires de Kristen, rien du tout. Apparemment celles du type en question ont été ramassées par la police peu de temps après.

Je prends un instant pour réfléchir avant d'ajouter

Je ne vois pas grand chose de plus en dehors de ce que David vient de proposer. Commençons par là, nous verrons bien où ça nous mène. De toute manière il faut avancer, n'oublions pas que nous avons une disparue à retrouver le plus vite possible.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 30 août 2019, 08:51:24 am
Je regarde ma montre.

- 11:30. C'est encore un peu tôt pour aller au bar. On devrait commencer par aller voir Vanessa. J'imagine qu'elle est à l'agence.

Heu... Vous savez où est l'agence immobilière ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 30 août 2019, 06:51:24 pm
 - L'agence immobilière s'appelle Re-Max, David.  On pourrait aussi aller voir les fermiers qui ont refusé l'interview… Les Baker. Quand un paysan est envoyé en prison, j'imagine que les voisins rachètent ses terres, son matériel, tout quoi ! Et puis c'est louche de refuser comme ça tout contact !
Je relève mon chapeau, me frappe le front en jetant un regard noir aux autres :
- Au fait, dans les papelards de Susan, y avait une Interview prévue d'une Vanessa Volker, à son bureau, non ? Lily Austin m'a dit qu'on l'avait quitté à 13h30 mais on sait pas si on a été voir Vanessa Volker … Et ça aurait été notre dernière interview hier avant le black out !
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 31 août 2019, 09:48:45 am
- Oui. C'est sûrement la même Vanessa! Bien vu gros.

A ce propos que t'as dit Lily Austin? Tu sais pourquoi on l'a rencontrée?

Ce disant je sors mon mobile pour vérifier où est l'agence Re-max et si c'est bien Vanessa Volker sa gérante ou son employée. Doit bien y avoir un site web de l'agence avec sa photo et son nom.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 31 août 2019, 11:29:20 am
-Non.. Je secoue la tête. La vieille dame avait l'air surprise. J'ai juste demandé à quelle heure on s'était quittés. D'ailleurs j'avais essayé d'appeler Vanessa Volker chez elle auparavant mais elle était surement au boulot.
Regard interrogatif.
-On va voir les deux ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 01 septembre 2019, 10:30:36 am
Je hoche la tête.

Oui c'est la meilleure chose à faire. Quand vous voulez.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 01 septembre 2019, 07:22:10 pm
-J'vous suis, changer d'air me fera pas des mal. Susan?

Dis-je en me tournant vers l'intéressée, visiblement soucieux.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 02 septembre 2019, 11:31:38 am
Après avoir pianoté mon mobile, je relève la tête l'air victorieux.

- Bon ! J'ai trouvé le site de Re/Max. Notre Vanessa Volker y travaille...
J'ai aussi l'adresse de l'agence, si on veut y aller.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 02 septembre 2019, 12:01:02 pm
Je relève le nez quand Colin m'interpelle.

- Ha, oui, c'est clair ça me fera pas de mal... mais on reste ensemble, alors, on va tous à l'agence?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 02 septembre 2019, 08:33:17 pm
- Trés bien, allons-y alors !
Soulagé de ne pas avoir à entrer dans la pension, je tourne les talons et précède les autres jusqu'au Van.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 02 septembre 2019, 11:25:22 pm
Vienna Road, 11h40

(https://i.imgur.com/yTCApOj.jpg)

L'agence est vraiment à deux pas, dans la rue principale. Un petit coup de pick-up, et vous voilà face à une modeste enseigne, coincée entre un vidéoclub aussi anachronique que décrépit et un magasin d'articles de pêche.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 03 septembre 2019, 08:16:28 am
Je descends du van et m'étire quelques instants, comme si on venait de faire un voyage de plusieurs heures.

- Alors voilà la fameuse agence Re/Max.

*La nana de ReMax... Et moi qui pensais que ReMax était un mec !*

Je m'approche de la vitrine pour voir si Vanessa est à l'intérieur.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 03 septembre 2019, 08:26:04 am
Il n'y a qu'un bureau dans l'agence qui est principalement composé d'un salon où trônent deux canapés et des fauteuils. À ce bureau se trouve une femme devant son ordinateur.

Aux murs, on peut distinguer de nombreux clichés. Sûrement des bien en vente ou à la location.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 03 septembre 2019, 08:16:48 pm
Une fois sorti de la bagnole, je vais vers l'entrée, regarde s'il y a quelqu'un dedans, puis pousse la porte pour rentrer.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 03 septembre 2019, 11:09:40 pm
[J'enchaîne, hein. Vous avez eu la journée pour répondre. Un post par jour, blablabla... C'est la reprise et j'ai bien l'intention de ne pas laisser retomber le soufflet.
Notez que si vous pouviez éviter les flashbacks du type "Dans le van j'ai lu un magazine puis en sortant..." Essayons de nous en tenir le plus possible à poursuivre la timeline au moment où le pj precedent l'a laissé. C'est plus dynamique.]

Dès l'entrée de Jay, la femme se lève.

-Oh, c'est vous! Monsieur...Verburg, c'est bien ça?

Elle contourne son bureau et s'approche de Jay. C'est une jeune femme tout à fait charmante d'une trentaine d'années, vêtu d'un tailleur rose fushia clinquant mais tout à fait assumé.

(https://i.imgur.com/oIWSeKa.png)

Elle serre la main de Jay et penche la tête, un sourire tout à.fait commercial aux lèvres

-Oh mais toute l'équipe est là, dites donc! Entrez, entrez ! fait-elle en vous désignant les sofas.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 03 septembre 2019, 11:56:53 pm
- Ouais, presque au complet.

J'ai grommelé tout bas, puis j'adresse un large sourire à la jeune femme en allant m'asseoir sur le sofa.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 04 septembre 2019, 06:51:33 am
Je ne réponds pas à la femme, si ce n'est un b'jour, me contentant de rentrer dans l'agence et d'observer les annonces qui y sont présentées, en même temps que j'écoute la conversation.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 04 septembre 2019, 07:33:17 am
Je hoche la tête et dans un sourire répond à la jeune femme.

C'est tout à fait ça Mme Volker, bonjour à vous.

Je rentre à son invitation et me dirige vers l'un des sofas, dans lequel je m'assieds en attendant qu'elle fasse de même. Là, je continue.

Nous venons vous voir à propos de l'interview d'hier... dis-je en la regardant, laissant la  phrase en suspends tel un hameçon au bout d'une ligne.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 04 septembre 2019, 07:56:46 am
Je rentre à la suite des autres, regardant chaque détail de l'agence comme si un indice s'y cachait. Lorsque je passe devant l'employée, je lui adresse un sourire.

- Bonjour mademoiselle.

Puis je continue mon tour de l'agence à regarder les annonces et les petits détails.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 04 septembre 2019, 08:49:11 am
Un soupir s'échappe du sofa quand les 100 kgs de ma carcasse se posent à côté de Karl. Ayant salué laconiquement Vanessa Volker je laisse Jay ou David mener l'exercice périlleux d'interrogatoire, tournant et retournant les clés du van dans ma main.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 04 septembre 2019, 01:42:16 pm
-Ah oui? Vous avez d'autres questions?

Elle regarde sa montre.

-J'ai ma pause déjeuner dans un quart-d'heure mais je peux repousser un peu, j'imagine...

Elle vient s'asseoir sur un fauteuil.

-Et sinon, votre nuit s'est bien passée? Vous avez vu des fantômes? Hihi! vous titille-t-elle. Son regard s'arrête sur Susan. et revient vers Jay.

-Vous n'avez pas votre caméra?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 04 septembre 2019, 05:52:06 pm
Je m'avance timidement dans l'agence et me contente d'un simple hochement de tête en guise de salutation.Je reste debout dans un coin en gardant un bon mètre d'écart avec mon voisin le plus proche.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 04 septembre 2019, 06:17:48 pm
Je m'arrête sur la question de Vanessa.

- Non, on a perdu notre caméra. Ainsi que notre amie Kristen...

Vous ne sauriez pas où elle est, par hasard ?

Je parle de Kirsten, hein, pas de la caméra.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 05 septembre 2019, 02:40:22 pm
(KRISten, David. J'ai corrigé)

Elle a un sourire un peu mal à l'aise. Elle ne sait pas trop comment prendre ce que vient de dire David.

-Je...non...je ne vois pas.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 05 septembre 2019, 03:15:56 pm
*Je crois que j'ai un don naturel pour rendre les gens mal à l'aise. Tachons d'en tirer parti.*

- Mince...

Vous vous souvenez de la dernière fois que vous l'avez vu ? Qu'est ce qu'elle vous a dit exactement?

On aimerait vraiment la retrouver. Vous comprenez? je tente d'adoucir le ton de ma voix pour battre le chaud et le froid.

Je ramasse l'un de ses stylos sur son bureau et commence à le manipuler.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 05 septembre 2019, 03:39:11 pm
Elle sourit aimablement.

-Je ne l'ai pas revue depuis hier. Quand nous nous sommes vus, je veux dire...

Elle hésite.

-Vous...mais que s'est-il passé ? Ça a un rapport avec la ferme, vous pensez ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 05 septembre 2019, 05:52:07 pm
Je lui retourne son sourire aimable, même si on peut y déceler une pointe de malice.

- Avec la ferme?

Hum... Vous pensez qu'il y a un lien entre toutes ces disparitions et la ferme ?

Expliquez nous cela, je vous prie...

Ceux qui ont déjà assisté à mes deux derniers interrogatoires peuvent remarquer que je prends un certain plaisir à manipuler la pauvre agente immobilière.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 05 septembre 2019, 08:53:18 pm
L'évocation de la vielle bicoque me fait frémir et je ne peux m'empêcher de fixer lourdement la jeune femme en attente de sa réponse.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 05 septembre 2019, 08:58:26 pm
Si elle fronce un peu les sourcils, son sourire s'élargit.

-Comme je vous l'ai dit hier, je n'en sais rien. Ces histoires sont sordides, mais...c'est vous qui faites tous ces liens. Je me demandais juste si...il s'était peut-être passé.quelsue chose hier soir. Après tout, c'est pour ça que vous êtes venus, non?

En tout cas je n'ai pas eu de nouvelles de votre amie.

Elle pince les lèvres avec un air désolé mais son sourire reste là, bien en place.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 05 septembre 2019, 10:11:11 pm
Ayant bien entamé la discussion, je fais signe à mes compagnons pour qu'ils reprennent le fil de l'entretien s'ils le souhaitent. Et je réserve mes petits effets théâtraux pour rebondir un peu plus tard.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 05 septembre 2019, 10:43:02 pm
- Ahem..
Saisissant l'appel de David je m'avance un peu en restant assis.
- Je me disais que vous pourriez m'éclairer : A qui appartiennent les terres autour de cette ferme ? Je veux dire... Quand le premier propriétaire a tué sa famille, les voisins ont dû se porter acquéreurs...
je fais tourner mon stetson entre mes mains en la regardant.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 05 septembre 2019, 10:51:34 pm
Se détournant vers Patrick, Miss Volker se fait encore plus avenante, si cela est possible.

-Oui, précisément, vous avez vu juste. Hihi! glousse-t-elle sans raison apparente. De ce que j'en sais plus un mètre carré hors.du jardin n'est rattaché à la ferme. Les exploitants aux alentours ont tout racheté il y a bien longtemps, pour autant que je sache...


Karl (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5359.msg162022#msg162022)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 06 septembre 2019, 06:36:00 am
Dans une décontraction totale, comme si ce qui se disait ici me passait au dessus du crâne, je rejoins Colin, lui posant une main sur l'épaule. Juste après, je lui murmure un truc à l'oreille.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 06 septembre 2019, 08:01:09 am
Et par hasard, vous ne vous rappelleriez pas si Kristen aurait évoqué ses projets pour la fin de journée, hier pendant notre rencontre ? Nous nous sommes concertés entre nous, mais nous n'avons rien retrouvé de spécial, en y réfléchissant ensemble. Peut-être que vous, en vous remémorant notre entretien, vous auriez plus de succès ?
Je prends un ton avenant et vide de toute trace d'inquiétude, afin de la mettre en confiance.

N'hésitez pas à le faire à voix haute, ainsi peut-être que ça fera "tilt" à l'un d'entre nous, les souvenirs des détails sont parfois capricieux.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 06 septembre 2019, 02:26:18 pm
Colin (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5357.msg162045#msg162045)

Karl (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5553.msg162043#msg162043)

Vous ne pouvez vous empêcher de jeter un bref coup d'oeil vers Karl et Colin lorsque ce dernier a un vif mouvement pour empêcher Karl de lui toucher l'épaule. Miss Volker se retient par politesse de ne pas jeter un coup d'oeil vers eux qui se trouvent dans son dos.

-Non, elle ne ma rien dit. Il me semblait bien que vous aviez prévu de passer toute la nuit dans la ferme, tous ensemble, enfin je crois...mais bon, personne ne m'a fait de confidence. Je vous ai donné les clés et voilà... elle hausse les épaules.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 06 septembre 2019, 04:44:40 pm
- Hum je vois. Dommage.

Vous savez que notre amie n'est pas la seule à avoir disparu à Clio ces derniers mois ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 06 septembre 2019, 05:05:40 pm
De nouveau, ce petit froncement de sourcil. Discret, mais David et Jay ne manquent pas de le remarquer.

-Vous...m'en avez parlé hier, oui...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 06 septembre 2019, 06:00:55 pm
- Oui mais hier notre amie n'avait pas encore disparue.

Alors si vous pouviez avoir la gentillesse de nous redire en détail ce que vous nous avez dit hier, cela serait très apprécié...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 06 septembre 2019, 07:45:26 pm
-Heu...c'est que je n'ai pas grand chose à dire. Vous savez, le ferme est un peu...un mythe pour les gamins du coin. Vous avez vu, ça a tout du squat. Alors cette pauvre petite...je ne sais pas quoi vous dire. Ni sur elle ni sur l'autre corps. La police devrait pouvoir vous en dire plus, j'imagine.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 06 septembre 2019, 09:31:52 pm
Je n'interviens pas dans la conversation, mes collègues s'en chargeant très bien.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 07 septembre 2019, 10:14:30 am
- Vous parlez de Tiffany, j'imagine ?
Oui, c'est tragique, ce qui est arrivé à cette gamine...

Mais il y a eu d'autres disparus, plus récent. Des gens de passage qui sont venus boire un coup au bar de Joe.

Des gens que vous avez rencontré, il me semble ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 07 septembre 2019, 11:46:33 pm
Elle a un temps d'arrêt, clairement prise de court par la question de David. Elle change de position dans son fauteuil et répond, mal à l'aise.

-Oui...non...enfin, pas vraiment. Ils étaient chez Joe's, un pub en ville, apparemment. Les nouvelles têtes sont rares par ici alors...on les voit venir de loin. Hihi! plaisante-t-elle pour masquer son malaise. Et comme je vais souvent chez Joe's, j'ai croisé un de ces homme oui. Un de ceux qui ont disparu.

Un ange passe, avant qu'elle ne reprenne.

-La police m'a dit qu'il y en a 3 ou 4, je ne sais plus...vous vous rendez compte, pour une ville comme la nôtre! reprend-elle avec de grands yeux effarés. Vous pensez que ça pourrait avoir un rapport avec votre...avec la ferme?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 08 septembre 2019, 09:41:13 am
- Je ne sais pas mais cela pourrait bien avoir un rapport avec la disparition de notre amie...

Qu'est ce que vous pouvez nous dire sur celui que vous avez croisé ? Le courant est bien passé entre vous n'est ce pas ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 08 septembre 2019, 05:44:34 pm
Je hoche la tête et ajoute Oui, ce cher monsieur Miller. Lui aussi était à la pension des Ebenhoe.

J'observe avec attention la jeune femme pour disséquer la moindre de ses réactions.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 08 septembre 2019, 09:57:09 pm
J'ai jeté un rapide coup d’œil sur Colin, comme pour m'assurer qu'il va bien, puis me reconcentre sur la conversation.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 09 septembre 2019, 12:24:42 pm
Je m'écarte de Karl en regardant les autres l'air un peu gêné et vais me caler dans un coin.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 09 septembre 2019, 03:15:51 pm
Vanessa Volker regarde tour à tour David et Jay. Son sourire pâlit un peu. Visiblement, elle commence à comprendre que cette conversation est plus un interrogatoire qu'autre chose.

Néanmoins, elle continue de donner le change du mieux possible. Une déformation professionnelle, sans doute.

-Oui, oh...comme-ci comme-ça...il s'appelle Tim. Il m'a dit être de Detroit, il passait en ville pour affaire...enfin, pas chez nous...il était en route pour Détroit. Un gérant de magasin bio..organique quelque chose...un type sympa...

Jay (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5356.msg162164#msg162164)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 09 septembre 2019, 07:51:18 pm
Vanessa, vous savez... Tout en parlant j'essaie de prendre une voix rassurante et complice, même si je ne masque pas un léger désarroi qui perce.

Toutes nos questions vous paraissent peut-être un peu étranges, mais elles s'expliquent, je vous assure, et nous sommes animés des meilleures intentions du monde. Hier soir, nous avons eu un accident de voiture non loin de la ferme, et nous en sommes ressortis choqués, et légèrement amnésiques.

Ne soyez donc pas étonnée par cet entretien. Kristen, nous ne savons pas du tout ce qu'elle a pu devenir, si elle était avec nous ou pas, où elle peut être maintenant. Nous avons besoin de votre aide, en fait, et comme vous êtes une personne charmante je sais que nous pouvons compter sur vous.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 09 septembre 2019, 08:10:38 pm
Je reste silencieux et tout ouïe.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 09 septembre 2019, 09:00:34 pm
Je me réfrène de poser de nouvelles questions et laisse Jay opérer de son charme.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 10 septembre 2019, 06:58:34 am
Je laisse notre médium s'éloigner mais je continue cependant à le surveiller.
La discussion avec la femme semble prendre un mauvais tournant vu qu'elle commence à se lasser de ce petit jeu. Faudrait pas qu'ils la poussent jusqu'à ce qu'elle se braque. Cependant même si ma désapprobation est visible sur mon visage, je ne dis rien laissant Starsky et Hutch à leur interrogatoire.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 11 septembre 2019, 02:25:11 pm
-Amnésiques, vraiment?! fait-elle surprise et compatissante. Bien sûr, vous pouvez comptez sur moi, si je peux vous aider...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 11 septembre 2019, 02:40:26 pm
Ma langue en finissant d'explorer ma bouche émet un :
- Tchip ! et je poursuis dés que je croise le regard de Vanessa Volker en me perchant du bout des fesses sur le sofa, penché vers elle pour mieux entendre :
- L'interview a commencé à 14h, hier. Tout c'est déroulé ici, n'est-ce pas ? Est-ce que vous vous souvenez des questions que Karen vous a posées ? A quelle heure on vous a quitté et pour aller où ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 11 septembre 2019, 02:56:53 pm
-Karen? Vous voulez dire Kristen Luman? Elle n'a...pas posé de questions, en fait. Vous avez oublié tout ce qui s'est passé hier, c'est ça? demande-t-elle presque incrédule.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 11 septembre 2019, 03:43:13 pm
J'appuie tout en pondérant légèrement les propos de Jay pour leur donner une meilleure vraisemblance.

- Si vous pouviez juste nous faire un petit résumé de nos échanges passés, ça serait vraiment très gentil de votre part. Comme ça on verra si on n'a rien oublié suite à l'accident.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 11 septembre 2019, 03:50:42 pm
- C'est tout à fait ça ! Dites nous ce qui s'est passé, hier  avec KRISTEN, s'il vous plait !
Je secoue la tête puis me lève et me dirige vers la sortie mais je me contente de marcher en long et en large. Je déboutonne ma chemise comme si je manquais d'air.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 11 septembre 2019, 08:34:33 pm
-Hem...d'accord...

Elle prend quelques secondes avant de se lancer.

-Et bien...vous êtes arrivés, il y avait vous, Mr. Shrader et vous...heu...Jay et puis Miss Luman. On a parlé de choses et d'autres, de Clio de la ferme, de l'interview. C'est un peu comme si on avait fait une répétition, vous voyez.

Ensuite vous êtes arrivés fait-elle en désignant successivement Karl et Susan. En puis on s'est lancés pour de bon. Ça n'a pas duré longtemps, en fait. On a parlé de la maison: de son histoire...les meurtres dans les années 60 et puis son état actuel aussi, le nombre de pièces tout ça, l'électricité, la grange, le terrain...et des gens à qui j'a fait visité la maison ces dernières années, oui, on a parlé de ça aussi...

Elle prend un temps pour se remémorer.

...on a parlé aussi des enfants qui viennent s'y faire peur, de Tyffany et puis...

Elle fait encore une pause le regard dans le vague, puis finit par relever la tête.

...et puis je crois que c'est tout. Ensuite, je vous ai donné les clés et vous êtes partis. Vous aviez prévu de passer la nuit dans la maison pour...heu...filmer des fantômes, quoi.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 11 septembre 2019, 09:13:21 pm
Toujours intéressée, je me penche à mon tour légèrement en avant.

- Vous y passeriez la nuit, dans cette ferme, vous?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 11 septembre 2019, 09:26:05 pm
Mes camarades ayant pris le relai, j'observe Vanessa tandis qu'elle répond, attentif à ses réactions.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 12 septembre 2019, 07:01:38 am
De l'autre bout de la pièce, j'ajoute à la suite de Susan

Vous nous confirmez que votre interview a bien été filmée et enregistrée?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 12 septembre 2019, 03:46:53 pm
Elle vrille un regard malicieux dans celui de Susan.

-Et pourquoi pas?!

Elle reste un moment les yeux dans les yeux avec Susan, avant de se tourner vers Karl.

-Oui, bien sûr. Mais vraiment, vous ne vous rappelez pas? s'étonne-t-elle de nouveau, le sourire aux lèvres.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 12 septembre 2019, 06:08:16 pm
Je souris à Vanessa.
 C'est marrant. A vous écouter j'ai l'impression que vous y avez déjà passé la nuit. Je me trompe ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 12 septembre 2019, 06:13:45 pm
Elle sourit et fait une moue de dégoût.

-Vous, vous avez définitivement perdu la mémoire : c'est un dépotoir, cette maison !
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 12 septembre 2019, 08:31:14 pm
Preuve que certains n'hésitent pas y aller, et que donc, ça ne gêne pas tout le monde ! je réponds en souriant.

Vous qui avez les clés et qui connaissez toutes les rumeurs qui entourent la ferme, vous n'avez jamais été tentée d'essayer, vraiment ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 12 septembre 2019, 08:58:31 pm
-D'essayer quoi? D'y passer une nuit?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 13 septembre 2019, 08:19:43 am
- Bon, je crois que c'est clair. Vous n'êtes pas contre passer une nuit dans la ferme (vous nous avez dit pourquoi pas y passer la nuit, quand même) et en même temps vous n'y passeriez pas la nuit en raison de l'insalubrité.

C'est pourtant claire Jay. Fais un effort !

Veuillez l'excuser Vanessa, il n'est pas bien réveillé.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 13 septembre 2019, 11:31:37 am
Je rends à l'agent immobilier un regard clairement plein de défi, un demi-sourire au coin des lèvres. Mais je ne dis rien d'autre, la laissant répondre à mes compagnons.

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 13 septembre 2019, 02:31:16 pm
-Ce n'est rien, Mr. Shrader. Vous n'avez pas l'air dans votre assiette tous autant que vous êtes, je dois dire... dit-elle en vous jetant un regard circulaire. Il y a autre chose sur laquelle je pourrais vous aider?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 13 septembre 2019, 04:21:33 pm
Mes allers-retours s'interrompent et je reviens un peu vers l'épicentre de la conversation.
- Peut être une dernière chose..  L'homme qui vous a dragué au Bar de Joe, à quel moment l'avez vous vu pour la dernière fois ? Il n'a pas parlé d'explorer la Maison lui... Où avez vous fini la soirée ? C'est un peu indiscret ... Mais vous faites bien ce que vous voulez.
Je la regarde franchement dans les yeux avec un sourire, lui envoyant même un clin d’œil.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 13 septembre 2019, 04:49:43 pm
Elle secoue gentiment la tête.

-Non non, on a juste bu un verre ou deux, c'est tout. Et je doute qu'il ait jamais entendu parlé de la ferme !
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 13 septembre 2019, 11:17:23 pm
Je retire mon chapeau pour passer ma main sur mon crâne. J'ai un sourire compréhensif à l'égard de Vanessa Volker avant de regarder si les autres ont autre chose à ajouter.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 14 septembre 2019, 10:25:24 am
- Tim est parti avant vous du bar ? Vous savez s'il est parti avec quelqu'un ? Quelqu'un avec qui il aurait parlé pendant la soirée...

Sinon, vous savez où il avait l'intention de dormir ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 15 septembre 2019, 09:20:06 pm
Vanessa fixe David, comme en proie à une intense réflexion.

-Je ne sais pas trop. Vous savez, chez Joe tout le mode parle un peu avec tout le monde...Je crois que je suis partie avant lui, mais je n'en suis pas certaine, je vous l'avoue...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 15 septembre 2019, 09:51:25 pm
- Joe nous a dit que vous étiez sortis ensemble…
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 16 septembre 2019, 08:08:12 am
Elle tique un peu. Son sourire vacille mais finit par revenir en place.

-Non, non non! On a bien dû sortir pour aller fumer une cigarette. Vous savez ce que c'est, on en fume une, puis deux, on discute...mais on est revenus à l'intérieur...ou alors je suis partie à ce moment, je ne sais plus. Mais seule, ça c'est sûr.

Elle jette un coup d'œil à sa montre. Elle lisse le bas de sa robe et se lève.

-Houla, déjà ! Dites, j'ai rendez-vous à 13h et il est déjà 12h15, je vais devoir vous laisser... vous avez encore besoin des clés de la ferme ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 16 septembre 2019, 02:00:38 pm
Je ne lâche pas l'agent du regard, et hoche la tête en me levant une fois qu'elle fait mine de vouloir partir.

- Ouais, va nous falloir les clefs. On vous les rendra pas aujourd'hui, par contre, ça va nous prendre un peu de temps de faire c'qu'on à à faire...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 16 septembre 2019, 03:06:03 pm
- 12:15! Mince déjà....
On va y aller Vanessa. Milles excuses pour vous avoir grignoté votre pause déjeuner.

On se verra peut-être ce soir ? J'ai l'intention d'aller au bar. Si vous y allez je ne manquerai pas de vous offrir un verre.

Ou une cigarette.

Je lui adresse un clin d'œil et je commence à sortir de l'agence.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 16 septembre 2019, 03:30:29 pm
-Chez Joe...peut-être, oui, pourquoi pas...je ne sais pas encore, ça dépendra de ma journée... répond-elle à David avec un sourire avenant.

Elle adresse un coup d'oeil étonné à Susan.

-Mais...les clés...vous les avez déjà. Je vous les ai données hier...vous avez dû oublier, j'imagine fait-elle aec une moue compatissante.

Elle se dirige vers l'entrée de l'agence et vous ouvre la porte.

-Vous comptez retourner à la ferme aujourd'hui? Vous vous rappelez du chemin?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 16 septembre 2019, 08:16:54 pm
Je rigole un peu et lui réponds :

Dites toujours, dans notre état, un petit rappel ne peut pas faire de mal.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 16 septembre 2019, 09:11:32 pm
-Vous prenez Vienna Road vers l'ouest, puis au sud sur Jennings. Ensuite, c'est à droite sur McCumsy road, c'est la petite route juste après Wilson Road, c'est la grande artère qui amène sur l'Interstate.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 17 septembre 2019, 06:51:46 am
Je suis la troupe disant un Merci bien à Vanessa en passant. Une fois dehors mon visage se détend légèrement.

Sue, on a pas pris notre matériel. Si on décide de refaire le chemin d'hier ou de partir à la recherche des marques du petit poucet, il nous le faut.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 17 septembre 2019, 11:47:11 am
Me désintéressant de Vanessa, je rejoins Karl et opine un peu vivement du chef lorsqu'il me parle du matériel.

- Ouais, je t'avoue que j'me sens un peu à poil sans ma caméra.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 17 septembre 2019, 04:05:56 pm
Je vais laisser tout le monde s'exprimer, ensuite j'enchaîne. Si ça traîne, au plus tard j'envoie la suite d'ici demain après-midi)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 17 septembre 2019, 07:22:25 pm
Je vous remercie, Vanessa. Pour ma part c'est tout, je vous souhaite une bonne journée.

Je regarde le reste du groupe, prêt à partir.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 17 septembre 2019, 09:54:01 pm
Je remet mon chapeau et je salue Vanessa Volker d'un signe de tête se faisant. Mon regard s'attarde un peu sur elle quand je sors.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 17 septembre 2019, 10:15:40 pm
Je me force à adresser un léger sourire à la jeune femme avant d'emboiter le pas de Patrick.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 18 septembre 2019, 08:11:46 am
Une fois tout le monde ressorti je résume la situation.
- Je ne suis pas sur que l'on ait appris grand chose lors de cet entretien: Vanessa n'est pas revenu avec le disparu et elle ne connait pas les 2 autres...

Quand à la ferme, à part les clés et les rumeurs, elle n'avait rien !

Donc soit c'est une as de la dissimulation et du mensonge, soit elle ne sait vraiment rien...

Et si elle a menti on le saura ce soir au bar de Joe. Sinon, on pourra essayer de trouver une nouvelle piste là-bas. Ces 3 disparus semblent être passés par le bar. C'est moins clair pour Miller mais on a retrouvé un prospectus du bar dans sa chambre au stone.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 18 septembre 2019, 03:26:09 pm
Vanessa Volker a verrouillé la porte de l'agence derrière vous. Vous voilà donc sur Vienne Street avec, pour certain, une dalle qui commence à sacrément se creuser.

L'artère principale de la ville est plutôt calme, si l'on excepte les trois restaurants dont un est équipé d'un terrasse.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 18 septembre 2019, 03:36:57 pm
Le gargouillement de mon estomac ne laisse pas de place au doute, je fais partie des affamés.

-Dites, on irai pas bouffer? Ou j'suis le seul à avoir la dalle?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 18 septembre 2019, 08:57:23 pm
Je réponds d'abord à David, d'un air morne, le Stetson enfoncé sur mon crâne.

Je pense comme toi que cette fille ne sait rien, vraiment. Quant au bar, j'ai un gros doute aussi. Dans ce bled, c'est un peu le seul endroit où aller le soir venu, j'ai bien l'impression. Je ne vois rien de vraiment étrange au fait que certains disparus aient pu y aller à un moment ou un autre. Mais bon, on peut toujours voir ce que ça peut donner ce soir.

Je soupire.

Colin n'a pas tort, essayons de manger un truc sans trop perdre de temps, allons chercher le matos, et ensuite... Je serais assez tenté d'aller faire un saut à la ferme. Rien de fou, juste voir si tout n'est pas resté grand ouvert, avec nos affaires dedans, et Kristen... Et Kristen quelque part là-bas, restée pour je-ne-sais-quelle raison.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 18 septembre 2019, 09:38:07 pm
J'opine du chef.
- On est pas obligés d'attendre minuit pour retourner à la ferme. Et on a une bonne raison pour aller frapper chez les fermiers voisins, les Bakers. Ils ont refusé de nous rencontrer pour une interview c'est curieux non ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 18 septembre 2019, 11:32:11 pm
- Le programme est bon, Jay, on va faire comme ça. On commence par manger un truc? Putain, ça me saoule de pas avoir de téléphone sur moi, quelqu'un peut chercher le resto le plus proche? L'un de nous à de quoi payer, d'ailleurs?

Je soupire sans discrétion, assurément dépitée de ne pas avoir ce genre de chose sur moi, et glisse mes mains dans les larges poches de mon pantalon noir.

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 19 septembre 2019, 08:01:47 am
Je commence à monter dans le van.

- OK pour le programme, même si j'aurais bien interrogé d'autres personnes avant. Patrick, on a vu un restaurant avec terrasse tout à l'heure. Tu nous y emmènes ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 19 septembre 2019, 01:52:43 pm
- Tiens ! J'avais laissé ouvert ?
Sans monter dans le véhicule je désigne dans l'artère principale les trois restaurants dont un est équipé d'un terrasse.
- Restaurant avec terrasse en vue ! Montez donc.
Ensuite je vérifie que le revolver est toujours là où je l'avais laissé dans le van et cette fois je fermerais bien à clefs.
- Perdons pas de temps quand même. Faut qu'on retrouve Kristen.

Mj a indiqué qu'on est dans Vienne ST, des restaurants en vue.
A l'avenir je préciserais que je ferme le van en le quittant.  :)

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 19 septembre 2019, 06:54:54 pm
-J'en reviens quand même à la question de Susan, quelqu'un a de quoi payer?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 19 septembre 2019, 08:30:27 pm
J'ai ce qu'il faut, oui, on peut y aller. je tapote mon portefeuille dans ma poche puis je soupire. Et faisons vite, s'il vous plaît.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 19 septembre 2019, 09:47:11 pm
- Personne ne fume à l'intérieur je le rappelle ! Dis-je en introduisant les clés pour démarrer.
L'odeur d'essence est bien présente.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 19 septembre 2019, 10:12:40 pm
(https://i.imgur.com/PBJPXRj.jpg)

Vous déjeunez au Nite Cap Tavern au milieu des locau qui profitent d'une pause déjeuner bien méritée.

VOus êes loin de passer inaperçus tant tout le monde ou presque semble se connaître. Ce n'est pas que Clio est un village mais la clientèle semble constituée essentiellement d'habitués.
Burger, pizzas, T-bone, Ribs, il y en a pour tous les goût, tant qu'on est un viandard. Vous reprenez des forces, tandis que David se contente d'un milk shake.

____________________

13h45
Stone House Inn

En moins d'une heure l'affaire est pliée. Vous retournez à la pension où vous récupérez votre matériel de prise de son et de vue. Le camion chargé, vous voilà fin prêts.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 20 septembre 2019, 04:23:37 pm
Après ce délicieux repas, je passe par ma chambre pour me rafraîchir un peu et je redescends rapidement au rez de chaussée. En attendant les autres, je fais le tour de la pension pour voir si on pourrait accéder à une partie sousterraine de la pension.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 20 septembre 2019, 07:34:49 pm
Pour ma part, après le repas j'attends assez impatiemment que tout le monde se regroupe pour qu'on puisse partir pour la ferme.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 20 septembre 2019, 07:50:47 pm
Bien que j'ai mangé quelques heures plus tôt en sortant du poste de police, je trouve encore de l'appétit.
- C'est fou ce que j'ai faim ! Pourtant j'ai mangé avec David tout à l'heure.
C'est surprenant. cet appétit, même pour un gaillard comme moi.
Ayant dévoré rapidement, n'importe quoi, je rejoins David et Jay au van pour reprendre les recherches.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 21 septembre 2019, 12:05:32 am
Après le restaurant, où je me suis contentée d'une salade un peu légère et d’un jus de fruit, j'ai enfin pu récupérer dans ma chambre tout le matériel nécessaire pour filmer. Bien plus à l'aise avec ma caméra entre les mains, je ne la lâche pas. J'évite d'ailleurs aussi de me retrouver seule, et n'hésite pas à demander aux garçons de m'aider à porter mon matériel jusque dans la voiture.

Je m'y installe à l'avant, place passager.

- Ho, les gars! On y va, alors?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 21 septembre 2019, 10:57:28 am
Tandis que tout le monde s'installe dans le van, depuis le poste conducteur j'utilise le rétrovisEUR intérieur pour inspecter le fond de ma gorge et de mon nez.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 21 septembre 2019, 10:12:17 pm
Après son inspection détaillée, Patrick met le contact et démarre.

____________________


Sur la route de la maison Cooper


Musique (https://www.youtube.com/watch?v=c0B2Xoqogdo&list=PLQYLwyr6JoiEPYkXYVISEEpLKyQV8BjW4&index=8)


Vous vous mettez en route. Le vent que s'est levé en fin de matinée a apporté avec lui une ribambelle de nuages qui ont fini par s'agglomérer dans le ciel de Clio.

Patrick met les gaz et, en un rien de temps, vous voilà bifurquant au sud sur Jennings Rd., comme vous l'a indiqué Vanessa Volker. Vous avalez une ligne droite le long de laquelle les villas de bois blancs se succèdent, avec leur petit lopin de jardin et leur petite allée qui mène à leur petit garage.

Après quelques minutes, les maisons s'espacent, puis de petits sous-bois viennent les séparer et enfin, les champs de maïs pou la plupart fraîchement moissonnés prennent le pouvoir.

Qu'a dit Vanessa Volker? Tourner avant ou après Wilson Rd. Le grand axe perpendiculaire à la route que vous suivez se laisse entrevoir au loin. Elle a dit après arguent certains, d'autres rétorque qu'elle a dû dire "avant" vu qu'ils sont persuadés que la route toute pourrie qui part à droite est celle par laquelle vous êtes venus hier soir, avec l'officier de police...

Quelle que soit le groupe qui prennent le dessus dans la discussion, les autres devront bien admettre qu'après Wilson Road, il n'y a plus rien avant l'Interstate. Donc demi-tour et direction la fameuse petite route qui se révélera bien être McCumsey Road.

De nouveau, vous vous retrouvez flanqués par des champs de maïs. Vous passez devant la ferme dont la lumière vous a guidée hier soir, puis devant le réservoir d'eau au pied duquel vous avez pris un pneu dans un fossé pour une bête qui vous traquait. Vient alors le sous bois où vous avez eu votre accident. Dans l'habitacle, règne un silence pesant, presque angoissant.

Tous, vous redoutez ce que vous allez trouvé au bout de ce chemin de campagne. A travers les arbres, vous distinguez les contours d'un autre corps de ferme et de ses granges attenantes avant de croiser le chemin qui y mènent. Aucun d'entre vous ne songe rien qu'un instant qu'il pourrait s'agir de la ferme des Cooper car quelque part son souvenir enfoui et là et, à mesure que vous vous en rapprochez, lui aussi vient sourdre à la surface de votre mémoire. La vielle ferme Cooper, sa grange...

Vous émergez du sous-bois et, sans crier gare, au détour du virage suivant, la route se change en chemin caillouteux bordé de luzerne et qui grimpe sacrément. C'est alors que apercevez la ferme. Elle surgit tout à coup sur votre gauche.

(https://i.imgur.com/lBq70mc.jpg)

Vous réalisez alors que votre gorge est sèche tous autant que vous êtes. Elle vous picote comme si vous y aviez quelque chose de coincé.
Un premier coup d'oeil, avant que des arbres ne la dérobe à votre vue, est qu'il s'agit d'une ruine à un étage. Rien de surprenant. Aux fenêtres des carreaux sont cassés, des lattes de bois pendent ci et là sur la façade à la peinture défraîchie...

Juste après la touffe d'arbre, vous arrivez à la hauteur d'un chemin qui semble mener tout droit vers votre destination.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 22 septembre 2019, 04:52:06 pm
Mon visage se ferme à mesure que nous progressons vers notre destination. Peut-être est-ce la tension dans l'habitacle, peut-être une réminiscence désagréable qui s'insinue en moi, je ne saurais le dire, mais je ressens ce malaise latent.

Pour autant ma résolution est forte et ma voix ne tremble pas en indiquant à Patrick le chemin : Par là !

J'observe la moindre trace de la présence de Kristen ou même de notre fuite probable de la veille.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 22 septembre 2019, 09:11:19 pm
Je suis mal à l'aise, ça se sent, ça se voit. Un violent frisson me prend dès que l'on se met à longer le champs, et je sors ma caméra, la passe en mode enregistrement, et la place devant moi, plaçant ce filtre entre mes yeux, mon cerveau, et la réalité de l’extérieur.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 22 septembre 2019, 10:20:54 pm
Mes mains sont moites sur le volant. Je roule prudemment, lentement.
J'observe le meilleur endroit pour garer le véhicule… et je m'arrête avant afin d'observer en descendant les traces éventuelles laissées la veille par le van ou nos propres pas.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 22 septembre 2019, 10:45:58 pm
Je passe le voyage dans le siège sur lequel j'avais repris connaissance la veille. Je me disais que ça devait surement être le mien. Par contre je ne me sens pas particulièrement bien dessus. J'ai l'impression de rejouer la même partition. De grosses gouttes de sueur perlent sur mon front et dans mon dos, à l'approche de la ferme.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 23 septembre 2019, 08:20:20 am
Comme d'habitude lorsque j'arrive avec ma perche et mon gros matos de prise de son mon voisin sait qu'il n'aura pas autant de place qu'il le voudrait. C'est que c'est sacré le matos. Je vois ma binôme avec sa caméra et lui fais un signe complice. Après tout, on est les techos.

A peine parti, je m'isole dans mon monde. Je ne sais pas si je fais ça d'habitude mais là j'en éprouve le besoin. Je mets mon casque de retour et enclenche l'enregistrement. Tout me parvient par mon système d'écoute, me détachant un peu de l'action mais me permettant aussi de faire mes réglages.

C'est d'ailleurs avec un temps de retard que je réalise que le silence s'est installé dans l'habitacle. Silence seulement perturbé par le bruit de notre matériel. Cela pèse sur mes nerfs et rapidement j'ouvre la fenêtre, j'ai besoin de cet air me fouettant le visage si je ne veux pas faire une nouvelle crise.

Lorsqu'enfin on s'arrête, mon premier réflexe est de m'allumer une clope et directement arprès le professionnalisme prend le dessus et je rentre en mode "preneur de son".
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 23 septembre 2019, 01:49:18 pm
Le chemin s'élargit pour finir en une sorte d'espace circulaire. En face de vous se trouve la maison, tandis que sur votre droite, une imposante grange se tient là. On la dirait prête à s'écrouler et engloutir le pickup qui doit traîner là depuis les sixties.

(https://i.imgur.com/8kY24Kp.jpg)

Au bruit des pneus, vous comprenez que la zone sur laquelle vous arrivez est recouverte de graviers, bien que les mauvaises herbes les dissimulent. Patrick stoppe le camion. Depuis 'habitacle même, il n'est pas difficile de remarquer dans le sol encore humide après l'averse d'hier, les larges sillons noirs et parallèles laissées par un véhicule. Peut-être même plusieurs.

Au-delà, les hautes herbes ont envahi chaque mètre carré mais on peut distinguer une sorte de chemin qui mène jusqu'à la porte d'entrée entrouverte. Cette dernière balance doucement d'avant en arrière (sûrement) sous l'effet du vent.

(https://i.imgur.com/KjlioWG.jpg)

Vous ne pouvez vous empêcher de penser qu'il s'agit d'une invitation moqueuse.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 23 septembre 2019, 10:33:10 pm
- Karl.. Le preneur de son ne m'entend pas. Je secoue la tête et fais quelques pas pour regarder les traces au sol, pas franchement joyeux.
Je ferme pas le van mais je garde les clefs et je glisse le flingue dans mon pantalon.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 24 septembre 2019, 01:30:50 pm
Durant le voyage je suis resté dans mon coin à regarder par la fenêtre, espérant peut-e^tre apercevoir le gamin fantomatique de la veille.
Une fois sorti de la voiture je reste figé devant la maison en proie à d'irrépressibles frissons parcourant ma colonne vertébrale.

-C'est pas bon signe tout ça...Je le sens pas trop là...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 24 septembre 2019, 03:14:39 pm
COLIN (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5357.msg163032#msg163032)

PATRICK (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5360.msg163031#msg163031)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 24 septembre 2019, 03:55:02 pm
Je fais quelques pas en regardant le sol, shootant parfois dans une motte de terre.
L'examen n'est pas vain, je m'agenouille et récupère un petit insecte qui bourdonne dans ma main.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 24 septembre 2019, 06:20:06 pm
A mon tour je sors du van, pas vraiment rassuré par la maison, ni par le temps. Il faut croire que les éléments jouent contre nous. On n'aurait pas pu venir un jour ou il y avait du soleil ?

Prenant sur moi, je tente de maîtriser la situation.

- Je vais faire le tour de la maison. On verra s'il y a des traces de notre passage...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 24 septembre 2019, 07:04:08 pm
En sortant du van je regarde le petit manège de Patrick, en sueur, à tel point que j'enlève mon chapeau pour m'éponger le front.

Patrick, tu veux bien relâcher cette saleté de bestiole steuplaît ? Les insectes et moi ça fait deux, cet an-ci... mon ton est relativement pressant.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 24 septembre 2019, 08:01:58 pm
Je fixe soudainement mon attention sur la porte battante et m'en approche d'un pas hésitant.

-Hey, bonjour! Y'a...Y'a quelqu'un? Dis-je d'une voix peu sure.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 24 septembre 2019, 08:17:00 pm
Je lâche l'insecte mourant.
- Quelqu'un est venu avec une voiture citadine. Il a roulé ici. Je désigne du doigt l'endroit où le bourdonnement s'éteint.. Et écrasé cette abeille qui est encore vivante. Donc il n'y a pas très longtemps.  Je presse mon nez à la base, fermant les yeux .
- Je me souviens pas avoir croisé une voiture, donc elle a pris une autre route en partant d'ici.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 24 septembre 2019, 11:16:07 pm
Soulagé que l'insecte "se taise", je replace le chapeau sur ma tête et opine. Moi non plus, pas de souvenir d'avoir croisé quiconque. Maintenant, faut trouver Kristen...

Ensuite je me dirige vers la bicoque, et je lance d'une voix forte, en me plaçant près de Colin : Kristen ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 25 septembre 2019, 08:57:35 pm
Passé une petite véranda, Colin et Jay entrebaillent une porte de bois qui donne sur ce qui fut une salle à manger.

(https://i.imgur.com/irnCLmX.jpg)

Ce qui impressionne tout d'abord, c'est l'odeur. Il y a dû y avoir un début d'incendie il y a bien longtemps mais l'ambiance confinée des lieux a comme incrusté l'odeur de bois brûlé à la pièce. Mais derrière ce voile carboné, il y a l'humidité, le musc, la poussière, la vieille colle à tapisserie.
Tout cela prend à la gorge. Heureusement votre entrée s'accompagne d'un courant d'air qui aère quelque peu les lieux.

Une télé vieille de plusieurs décennie prend encore la poussière ainsi que quelques cadres au mur ou des images pieuses jaunies dépérissent. Tout semble s'être figé ici il y a bien longtemps avant de rentrer dans une lente décrépitude. On pourrait presque imaginer la famille COoper s'installant autour de la table pour dîner en regardant Le Fugitif ou Ma sorcière bien-aimée...

Sur la gauche, un escalier en piteux état mène à l'étage supérieur.

Il n'y a pas de signe de Kristen ni de réponse de la part de qui que ce soit. Mais des traces de passage, ça oui. Les vôtres: la table, le sol, la salle est jonché de câbles, de sac à dos... dans un coin de la pièce a été fixée une Gopro pour avoir une vue plongeante et d'ensemble de la pièce, deux laptops sont là, ouverts...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 25 septembre 2019, 09:57:13 pm
Je rentre  et l'atmosphère m'étouffe très rapidement. Cependant je fais un effort pour rester. Je vais ouvrir toutes les fenêtres et portes possible avant de chercher des traces du passage du conducteur de la voiture.. ainsi que les nôtres !
- Quelqu'un est venu avec nous, ou après nous… Qu'est-ce qui a pu se passer ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 25 septembre 2019, 10:13:28 pm
C'est nos traces, tout ça ! je réponds d'une voix légèrement enrouée. Je m'approche des laptops ouverts pour voir si leur contenu est directement accessible en les sortant de veille.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 25 septembre 2019, 10:22:38 pm
- Bordel de merde...!

Sans lâcher ma caméra, tenue d'une main coincée sous la lanière bien serrée, je vais récupérer la gopro.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 26 septembre 2019, 04:59:37 am
J'observe la pièce un bon moment avant d'oser bouger puis je fais ensuite lentement le tour de la pièce en m' efforcant de ne rien toucher ou écraser.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 26 septembre 2019, 06:08:33 am
Les ordinateurs sont éteints. D'ailleurs, ils ne s'allument pas. Les batteries doivent être à plat. Leurs câbles d'alimentation sont branchés, comme ceux des éclairages se regroupent sur une grappe de multiprises.
En ouvrant la deuxième fenêtres, celle qui donne sur un côté de la maison, Patrick constate qu'un câble a été coincé dans le chambranle et court jusqu'à un générateur à essence.

David se trouve d'ailleurs à l'extérieur de ce côté, en train d'inspecter les environs.

Susan grimpe sur un mini escabeau et décroche la GoPro où deux câbles sont branchés. Une alimentation et un câble vidéo relié à un laptop.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 26 septembre 2019, 08:08:43 am
Avant même de mettre un pied dans cette endroit je savais que je n'allais pas aimer, et une fois la porte passer, c'est effectivement le cas. Resté silencieux, suivant la caméra de Susan pour que images et sons coïncident, je suis soulagé de retrouver du matos. Cependant, les ordinateurs étant éteints, je suis les câbles et avise de la situation.

Je lance alors par la fenêtre

David, essaye de relancer le générateur. On a du matos à l'intérieur.

Je me retourne et vois Susan sur son truc

Sue, fais gaffe à pas tomber. Tout est pourri ici.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 26 septembre 2019, 08:19:00 am
Je jette un œil vers Patrick lorsqu'il ouvre les fenêtres. Je n'ose pas lui demander comment cela se passe à l'intérieur. Peut-être que certains souvenirs vont ressurgir. Karl me demande ensuite de brancher le générateur.

- Ok je regarde cela.

Je suis le fil pour voir où il mène.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 26 septembre 2019, 03:24:38 pm
- Je vais t'aider.
Je ressors en essuyant la sueur qui me coule sur le visage et me dirige vers le générateur à la suite de David, trop heureux de ressortir à l'air libre.
Par dessus l'épaule de David je regarde quel carburant est utilisé et s'il en reste.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 26 septembre 2019, 04:39:41 pm
Il n'y a qu'un seul câble. Il mène au générateur. Il faut de l'essence ordinaire pour l'alimenter. Le fait est qu'il est vide.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 26 septembre 2019, 05:08:37 pm
- Patrick, t'avais pas emmené de l'essence justement ? On pourrait l'utiliser. Sauf si tu avais d'autres idées en tête en achetant de l'essence...

Sinon ça se présente comment à l'intérieur ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 26 septembre 2019, 05:43:18 pm
- Tout est comme resté en plan après un départ en catastrophe je dirais.
Je regarde David, le front encore moite, j'hésite un peu avant d'enchainer.
- Coup de chance c'est pas du diesel… Je vais chercher un bidon.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 26 septembre 2019, 07:20:26 pm
J'attends avec une certaine impatience qu'on puisse remettre le générateur en route, afin d'essayer de tirer quelque chose des laptops. Pour passer le temps je fais le tour de la pièce en regardant ce qui traîne, et je m'approche des portes pour regarder depuis le seuil les pièces qu'elles desservent.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 26 septembre 2019, 07:55:22 pm
Patrick retourne donc au van.

La porte de droite s'ouvre sur une cuisine du même acabit que la salle à manger où vous vous trouvez.

(https://i.imgur.com/GZqNDHI.jpg)

En face se trouve une sorte de salon dont la plupart de l'ameublement semble s'être volatilisé. Un point commun notable à toutes les pièces: les marque de piété...

(https://i.imgur.com/smf5Q4T.jpg)
(https://i.imgur.com/sdANLz0.jpg)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 26 septembre 2019, 08:45:37 pm
Je continue de déambuler lentement et je passe dans la cuisine.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 26 septembre 2019, 10:25:49 pm
Je descend de l'escabeau le plus délicatement possible, suite à la remarque de Karl. Que je regarde quelques secondes sans rien dire, curieusement.

Je m’assois ensuite sur une des marches de l'escabeau de façon à être à l'aise, puis cale ma caméra sur mes genoux, tandis que je retire la petite carte mémoire de la Gopro pour la glisser dans le slot de la caméra. Je referme le tout, et tente de lire la carte.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 26 septembre 2019, 10:38:25 pm
Tout en attendant Patrick, je reste à regarder les champs devant moi. Je repense à ce que j'ai entendu la veille qui courait dans le mais et je me demande si la chose ne serait pas là encore à nous observer...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 26 septembre 2019, 11:19:07 pm
Je prends l'un des bidons d'essence et je reviens remplir le générateur.
- Okay David, vas-y met en marche.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 27 septembre 2019, 07:46:56 am
Lorsque Susan me regarde, je lui fais un clin d'oeil et un sourire. Je suis dans l'attente du générateur pour regarder les ordi restés sur place. Et plutôt que de ne rien faire, je regarde par dessus l'épaule de Susan la vidéo qu'elle lance.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 27 septembre 2019, 07:58:07 am
- Okay, okay.

Au signal de Patrick, je lance le générateur.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 29 septembre 2019, 03:37:59 pm
- Et ça démarre pas on dirait ! Il y a peut être une sorte de pompe comme sur les moteurs Diesels, attend...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 30 septembre 2019, 08:16:56 am
Je laisse Patrick s'occuper de la mécanique. J'ai comme l'impression que c'est plus sa partie que la mienne.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 30 septembre 2019, 10:15:52 am
Le générateur finit par se lancer dans un vrombissement d'effluves de carburant !

____________________

La vidéo commence avec un gros plan sur le nez de Susan en train de fixer la caméra en hauteur, dans le coin de la pièce. Il n'y a pas de son mais on la voit converser avec Karl, posté devant un laptop. Autour d'eux vont et viennent les autres membres de l'équipe. Patrick fait des allers-retours les bras chargés d'éclairages, Colin tout comme maintenant semble faire les cents pas. Jay se tient au milieu de la pièce. Il parle mais on ne voit pas avec qui. Son attention est portée vers l'entrée.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 30 septembre 2019, 07:02:05 pm
- Hey les gars ! Venez voir ça !

J'invite d'un geste tout le monde à venir jeter un œil sur l'écran de ma caméra, la plaçant de façon à ce que chacun puisse voir correctement.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 30 septembre 2019, 07:04:12 pm
Je reviens de la cuisine et j'attends que chacun prenne place pour regarder par dessus leurs épaules sans les toucher.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 30 septembre 2019, 07:10:41 pm
Lorsque Susan appelle je ne perds pas un instant pour venir me placer derrière elle afin de pouvoir voir l'enregistrement vidéo qui passe sur l'écran.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 30 septembre 2019, 08:10:52 pm
Sans hésiter, j'emboite le pas de Patrick Jay pour assister au spectacle improvisé par Susan.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 30 septembre 2019, 09:38:21 pm
Je me relève après avoir vérifié que le générateur est bien stabilisé et je suis David vers l'intérieur où Susan nous appelle en tenant le bidon de carburant.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 01 octobre 2019, 10:17:47 pm
La vidéo se poursuit...et il faut bien dire qu'il ne se passe pas grand chose. Des essais de température de couleur son faits par Susan, l'image ire tantôt vers le magenta, tantôt vers le bleu...Karl enregistre un "son seul" pendant lequel tout le monde se fige, puis l'audio se coupe de nouveau.

Colin ne réapparaît pas mais c'est Kristen qui fait son apparition avec sa chevelure flamboyante et son tailleur moulant. Elle vient se tenir au centre de la pièce suivi de Vanessa Volker. Cette dernière fait de grand gestes, il n'est pas difficile d'imaginer qu'elle parle de la maison ou un truc du genre.

Vous avez visionné environ 10 minutes. C'est assez rébarbatif.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 01 octobre 2019, 10:42:16 pm
- Y'a pas, l'angle est vraiment bon, mais pour l'instant c'est pas passionnant... J'accelère, on va voir ce que ça donne... Karl, vois si t'as enregistré quelque chose de ton côté?

Je passe la suite de la vidéo en accéléré, mes yeux experts restent rivés sur le petit écran.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 02 octobre 2019, 07:13:16 am
Lors de la cohue général, je n'ai pas bougé de derrière les ordinateurs que j'ai relancé dès que le bruit du générateur m'a annoncé le retour du courant.
Ce n'est pas que je m'en moque, c'est que nous serons trop autour de ce petit écran et que finalement si on peut avoir plus d'info ça sera mieux. Et puis si il y a vraiment un truc, mes camarades me le diront.

Du coup c'est presque avec une certaine ironie que je répond à Susan

Sue ma princesse, que crois tu que je suis en train de faire?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 02 octobre 2019, 08:06:11 am
- Tiens alors. Vanessa était avec nous hier ? Je n'avais pas compris cela de notre entrevue.

Au moins on sait à qui sont ces traces de voiture maintenant.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 02 octobre 2019, 03:38:27 pm
Aucun matériel de prise de son ne se trouve dans le salon.

Pour votre plus grand bonheur, les laptops présents ne sont pas protégés par un mot de passe mais...ils sont vides, complètement vides hormis les données système. Sur l'un comme l'autre, trônant au milieu d'un bureau dont le fond d'écran est tout simplement le logo de l'émission, se trouve un seul et unique dosser:

The Cooper House

Et il est vide.

____________________

La vidéo défile en avance rapide. Tout le monde commence à s'agiter en mode Benny Hill...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 02 octobre 2019, 05:19:11 pm
Je m'approche d'un laptop et je regarde les dernières interventions qui ont lieu dessus, notamment le dossier en question. Je fais un saut au niveau de la corbeille aussi, au cas où.

Vous pensez que quelqu'un aurait pu venir faire le ménage ? Voire même... Vanessa pendant qu'on mangeait ? C'est quand même très étrange de nous avoir caché qu'elle était ici avec nous hier, non ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 02 octobre 2019, 05:41:35 pm
- Oui c'est une chose qu'elle peut difficilement avoir oublié, à moins d'être amnésique comme nous, évidemment.

Mais il faut reconnaitre qu'on ne lui a pas clairement posé la question. Elle a peut être jugé cette information anodine alors qu'on lui a demandé de tout nous raconter en détails...

Je pense que je connais déjà sa réponse si on lui pose la question de son oubli!

Je pense plutôt continuer mon enquête sur elle au bar. On verra si on obtient d'autres témoignages qui pourraient la contredire. On aura alors suffisament de matière pour lui faire cracher le morceau. Mais en ce qui me concerne elle est LE point commun possible entre toutes ces disparitions et la ferme....

Le maillon manquant!

Maintenant cela n'en fait pas nécessairement une coupable. Il y a peut être d'autres liens qui nous sont encore inconnus.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 02 octobre 2019, 07:27:36 pm
- AAAh ! Putain mais quel con !
Je sors précipitamment, les deux mains sur le visage.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 03 octobre 2019, 06:54:36 am
Putain!

Est le seul mot qui sort de ma bouche lorsque je vois que tout est vide. J'allais répondre à Jay lorsque Patrick nous fait son sketch. Je lève la tête pour le voir sortir et reporte mon attention sur les autres.

Il a quoi?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 03 octobre 2019, 10:08:21 am
- Je ne sais pas... Je vais voir !

Je file rattraper Patrick dehors.

- Patrick attend... Qu'est ce que t'as ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 03 octobre 2019, 01:10:07 pm
Je me suis éloigné de quelques pas à l'extérieur.
- Je … J'ai un truc dans le nez ! J'en suis sur..
Je tiens mon nez miraculeusement guéri depuis notre accident d'hier soir.
- Je t'ai dit ce matin que j'ai vu un… insecte dans le rétroviseur.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 03 octobre 2019, 08:58:30 pm
- Quoi, c'est tout Patrick? Tu te fais du mauvais sang pour rien...

Je crois tu vas devoir t'habituer à tes nouveaux locataires. Susan, aussi. Et peut être même nous tous. J'ai peut être moi aussi des créatures dans l'estomac. Qui sait ?

Je veux pas dire que ce que tu as vu est forcément vrai. Moi j'ai rien vu. Il est possible qu'on soit tous un peu dérangé. Ou bien ces créatures sont vraiment la et on n'est pas du tout fou...

Que ce soit l'un ou l'autre il faudra qu'on s'habitue à notre nouvelle condition. Tu crois pas ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 03 octobre 2019, 09:40:46 pm
- C'est de la Folie Bordel ! De la folie !
Je m'éloigne vers le van, je rentre par l'arrière et disparaît à l'intérieur un moment.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 04 octobre 2019, 05:37:41 am
Je m'allume une clope, dépité.

Bon, rien sur les laptop, et je ne vois aucun matos d'enregistrement sonore... ce qui m'étonne quand même. Sue ça donne quoi de ton côté?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 04 octobre 2019, 07:16:35 am
Mes excuses j'ai viré mon petit post d'ambiance précédent avec l'accord du MJ, j'avais zappé les résultats de mon action précédente avec le laptop.

Je suis donc toujours face à l'un des laptops et je pianote dessus sans montrer une grande virtuosité en la matière. Cela dit, le regard rivé sur l'écran, je réponds à Karl.

Ce truc est vide, tout a été vidé... J'aimerais juste savoir si c'est nous qui avons fait ça avec un vieux truc nettoyé pour l'occasion, ou si ça vient d'être fait...

Je continue mon travail et soudain Et merde !

Mon buste s'écarte brusquement de l'écran et je tape du poing sur la tête en essayant frénétiquement de l'autre main de faire bouger la souris, apparemment sans succès.

Saloperie, il est planté ! Quelqu'un s'y connait mieux que moi ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 04 octobre 2019, 08:09:06 am
Cette fois je laisse Patrick prendre la fuite. J'ai l'impression qu'il ne s'est pas remis de ses émotions et qu'il fait lui laisser le temps de digérer sa nouvelle condition...

Je retourne à l'intérieur voir la fin de la vidéo avec Susan.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 04 octobre 2019, 11:25:30 am
Le petit surnom que Karl ose m'adresser ne me fait même pas réagir. Gênée par quelque chose, surement ces histoires de bestioles dans mon ventre, je me concentre le plus possible sur ce que je fais. J'ai remis la vidéo en marche "normale" histoire de voir un peu mieux ce qui s'y passe.

Mais très vite j'ai appuyé sur pause, suis restée deux secondes silencieuse avant de demander fermement: Fermez-la, les gars. Vous avez entendu ça ?

Une main tenant toujours la caméra, mon autre main vient se glisser sur ma poitrine, jusqu'à venir gratter un peu ma gorge.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 04 octobre 2019, 01:21:57 pm
A part Patrick qui ouvre les portes arrière du van, vous n'entendez rien de plus que la brise dans les arbres et les courant d'air qu'il crée dans la bâtisse ouverte aux quatre vents.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 04 octobre 2019, 08:12:05 pm
- CHahaa !  Tchnnaa ! AHaaa !
Appuyé sur les portes arrières du van, je me redresse.

Deux bidons de carburant sont tombés à mes pieds. Je me penche pour observer attentivement quelque chose sur le sol du van devant moi avant de me reprendre le visage et d'émettre une plainte rageuse.
- WHAT THE FUCKIN' HELL IS…. SHIT ! HOLLY FUCKIN' SHIT !
Je donne plusieurs coups de pieds sur le sol du van devant moi avant de me retourner et d'essayer d'enfoncer ma main droite dans ma bouche tandis que les doigts de la gauche fourragent dans mes orbites nasales au mépris de la douleur.

Je tourne sur moi même en râlant, colosse en pleine montée de délire.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 04 octobre 2019, 10:30:13 pm
A la  première crise de Patrick je me suis écarté de l'écran mais sans trop me preocupper de son sort.Je me suis plutôt eloogné du groupe en scrutant de nouveau la pièce quand Susan entend quelque chose.
Clairement interpellé, je n'ai que le temps de me retourner et de l'interroger du regard quand Patrick pète de nouveau, mais plus sévèrement, un plomb.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 05 octobre 2019, 07:53:58 am
J'allais engueuler Jay d'avoir planté le laptop lorsque d'abord Susan nous demande de nous taire pour écouter... rien. Et puis c'est au tour de Patrick de sévèrement péter son câble. Tout le monde est trop gentil ici... Je délaisse donc mon matos en quelques secondes et saute à travers la fenêtre pour aller plus vite et rejoindre Patrick avant qu'il ne se blesse réellement. Profitant de l'élan de ma course, je le plaque au sol tel un joueur de football américain dont je n'ai ni la carrure, ni l'expérience.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 05 octobre 2019, 10:19:11 am
- Jay, tu devrais peut être t'occuper de Patrick. Il n'a pas l'air dans son assiette. Et je ne suis pas sur que la prise de catch de Karl soit la bonne méthode avec Patrick.

Je me tourne vers Susan.
- Susan, ça va ? Qu'est ce que tu as entendu ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 06 octobre 2019, 08:11:33 pm
- Oh putain... je lâche en voyant Patrick se démener avec... et se faire sauter dessus par Karl.
Je déglutis nerveusement, avant de répondre à David.

- Nan... j'ai entendu quelque chose dire "A moiii..." mais, j'sais pas, c'est pas un appel à l'aide, tu vois? et la voix vient de nulle part, ça doit être dans ma tête, David, mais je te jure que j'invente rien. D'ailleurs, ça me démange, encore, de l'intérieur... comme si y'avait d'autres ar... saloperies qui allaient sortir de mon corps, là. 

Je regarde mes compagnons, qui ne peuvent pas rater l'angoisse dans mon regard. Je lutte pour rester calme.

- J'vous interdit de vous éloigner.  

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 06 octobre 2019, 08:45:42 pm
Je cours vers l'extérieur pour essayer d'aller aider Patrick qui pète un câble.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 06 octobre 2019, 09:00:30 pm
 Le stetson tombe au sol tandis que je tourne sur moi, titubant et gesticulant.
- DANS MA TÊTE ! AHAAAAAAaaaaaa ! TISSENT DES TOILES DANS MA TËTE !!
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 06 octobre 2019, 09:51:04 pm
Bien que terriblement inquiet au sujet de Patrick je reste figé sur place, incapable d'agir.J'arrive tout de même à décrocher quelques mots à Susan.

-Ce que t'as entendu c'etait...C'était une voix d'enfant?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 07 octobre 2019, 08:16:52 am
Je pose ma main sur l'épaule de Susan.

- On est la. Ne t'inquiète pas Susan. Tu as sûrement entendu la même voix que dans nos "expériences" de la veille. Une voix caverneuse.

Pour une raison inconnue on dirait que toi et Patrick avez été plus touchés que le reste du groupe.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 07 octobre 2019, 09:55:11 am
Je réponds à Colin:

- C'est plutôt comme dit David, la même voix que celle dans mon souvenir... pas une voix d'enfant.  Et toi, Colin, tu vois quelque chose?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 07 octobre 2019, 04:13:17 pm
Un choc et je me retrouve avec les bras de Karl autour de la taille.
Mes index sont encore dans mes narines , le sang qui macule  mon visage fait ressortir mes yeux qui roulent.
- AHAAAAA ! ! Aaaah Saloperie de bordel a queue de et tu as agrandi pour lire quad même, hein !
Karl glisse au sol, où se trouve maintenant le flingue qui était dans ma ceinture, a deux pas des deux jerricans d'essence. Ma voix s'estompe pour devenir un murmure intérieur et je ne bouge plus.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 07 octobre 2019, 07:21:18 pm
Je m'approche de Patrick les mains en avant, en signe d'apaisement, et d'une voix rassurante j'essaie d'établir la communication par phrases courtes entrecoupées de petits silences.

Patrick, tout va bien, ne t'inquiète pas, c'est juste un mauvais moment.

Je t'assure, allez, reprends-toi. Tu m'entends ?

Il faut que tu restes calme, quoiqu'il arrive, se mettre dans un état pareil ne t'aidera pas.

Allez viens t'asseoir un moment.

Vas-y décompresse, tu peux me causer si tu veux, ça te fera du bien.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 07 octobre 2019, 07:26:08 pm
- J'suis pas sûr mais j'ai cru entendre un enfant à deux reprises, mais je délire peut-être.  Dis-je à Susan sans pour autant la regarder.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 07 octobre 2019, 10:37:47 pm
Je m'appuie sur Jay d'une main tandis que j'essuie mon visage de l'autre.
Je respire à fond plusieurs fois, ce qui à pour effet de propulser des gouttes de sang et de mucus devant moi.
- Karl… Jay, Bordel ! Je … Regardez ces merdes que j'ai arraché de ma tête ! Là ! Sur le marche-pied !
Et je désigne quelque chose du doigt dans cette direction.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 07 octobre 2019, 10:40:36 pm
Rien...il n'y a rien à l'endroit que désigne Patrick.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 07 octobre 2019, 11:52:39 pm
Patrick ! je dis une première fois, avant de répéter, plus fort Patrick !

Je pose en retour une main sur l'épaule de mon camarade qui traverse ce moment de démence.

Ecoute-moi, Patrick. Il n'y a rien, rien du tout. Maintenant fais ce que je te dis. Ferme les yeux et essaie de te calmer. Pense à un truc agréable. Et respire. Respire !
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 08 octobre 2019, 05:52:52 am
La narine de Patrick semble exploser. Le sang se met à gicler et s'écoule à gros bouillons d'une de ses narines.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 08 octobre 2019, 07:13:44 am
Le nez de patrick explose au moment où je me relevais le pistolet à la main. Je fais un bond en arrière.

Putain, mais il a vraiment un truc dans le nez!

Je passe le flingue à ma ceinture.

Jay reste avec Patrick.

Je m'en vais fouiller notre voiture à la recherche d'une trousse de secours.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 08 octobre 2019, 10:33:00 am
- GNiaaahaaaalaaa ! Làaahee ! Elles sont làaa !
Frénétique, je me précipite dans le van à l'endroit où j'ai vu les bestioles et j'enlève les derniers bidons d'essence, le matériel de crevaison, cric, manivelle. J'envoie tout valdinguer à l'extérieur et j'essaie d'arracher le revêtement des parois.
- Elles se sont planquées les salooopes !
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 08 octobre 2019, 10:58:48 am
Toujours la main sur l'épaule de Susan (pour lui montrer que je ne m'éloigne pas), je me tourne vers Colin.

- Tu as entendu le gamin d'hier ? Il t'as dit quoi ? Tu veux essayer de lui parler ? Ça serait sûrement une bonne idée s'il pouvait nous aider...

*Bordel, Patrick tu vas te calmer !*
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 08 octobre 2019, 11:21:32 am
Je regarde vers l'extérieur, l'air très inquiet, mais finalement me concentre à nouveau sur la vidéo, que je repasse en vitesse accélérée. Ma main libre vient attraper la manche de David et je lâche un petit cri de douleur en me pliant un peu vers l'avant, sans lâcher la caméra que j'essaie de continuer à regarder.

- Y'a... y'a dix heures d'enregistrement... faut... on va forcément voir ce qui nous est arrivé!
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 08 octobre 2019, 02:37:44 pm
Pris dans sa panique, Patrick fonce la tête la première...dans la porte levée du coffre du van. Le son du choc s'entend très clairement jusque dans la maison.

Le colosse s'écroule par terre, sans connaissance, le front en sang...en plus du nez.

-2pv au total

Tandis que Karl dégote une trousse de soin dans la boite à gant, à l'avant du van, Jay se retrouve seul avec le blessé.

Sous la peau du front de son compagnon, il peut voir des choses se mouvoir. Trois, peut-être quatre boules pas plus grosse que la tête d'un coton tige avance lentement vers la plaie. C'est avec horreur qu'il en voit émerger d'autres des narines de Patrick...1...2...3...4...


-4sm pour Jay. Tu tiens le coup mais ça commence à être limite.


_____________________

A l'intérieur, la vidéo repart en avance rapide.

Il se passe à peine 10 secondes, on est en tour par tour, donc pas grand chose pour le moment de votre côté David, Susan et Colin.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 08 octobre 2019, 07:24:22 pm
-J'ai plutôt entendu un appel au secours.

Je marque une pause en entendant le bruit sourd de la rencontre entre le front de Patrick et le coffre avant de finir de répondre à David.

-J'compte bien essayer de communiquer mais on ferait peut-être mieux d"aller voir ce qu'ils foutent dehors?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 08 octobre 2019, 07:29:41 pm
Je m'approchais à toute allure pour m'enquérir de l'état de Patrick, mais là, soudain... Je deviens livide, et un peu tremblant je ne peux pas faire autrement que de reculer comme un automate, une main posée sur mon chapeau comme s'il allait tomber, l'autre sur ma bouche - presque pour m'empêcher de gueuler.

Après quelques pas de recul ainsi, je m'immobilise mais me plie vers le sol en fermant les yeux pour essayer de reprendre le contrôle, haletant, blême, et muet.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 08 octobre 2019, 10:24:35 pm
Sentant ma manche tirée, je me penche vers Susan.

- Susan, ça va ? Qu'est-ce qui t'arrive ? Tu as une nouvelle crise comme ce matin dans ta chambre ?

Colin, va voir dehors si tu veux, je reste avec Susan. Ça n'a pas l'air d'aller non plus.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 09 octobre 2019, 11:50:00 am
Je m'accroche un peu plus à David et à sa manche, levant vers lui des yeux humides et apeurés.

- Ouais... comme ce matin, elles s'agitent, elles essayent de sortir... ! J'vais crever !
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 09 octobre 2019, 03:21:24 pm
L'appel au secours de Susan ne me laisse pas indifférent.

- Je ne vais pas te laisser crever Susan!

Je m'extrais de son emprise quelques secondes pour faire de la place sur la table à côté de nous. Je mets les pc par terre, pris dans un élan de volonté à toute épreuve.

- Allonge toi ! Je vais t'enlever ces saloperies.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 10 octobre 2019, 07:03:41 pm
Je me lève à sa suite et me rapproche de la table, la caméra toujours à la main.

- Merci David, je... attends ! comment tu veux faire ça !?

Je m'écarte alors, franchement inquiète.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 10 octobre 2019, 08:15:30 pm
J'imagine que si je dis que je veux improviser ça va pas passer...

- Ne t'inquiète pas Susan. Je sais ce que je fais. Je vais juste regarder ce qui se passe là-dedans et enlever les saloperies que je peux attraper...

Je marque un temps d'arrêt.

- Bon j'imagine que c'est pas idéal comme situation. Mais je ne vois pas d'autres options dans l'urgence... A la guerre comme à la guerre.

Alors on y va ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 10 octobre 2019, 08:40:01 pm
Après ces quelques secondes de silence, je semble me reprendre légèrement, en tous les cas suffisamment pour jeter un oeil à Patrick, assommé, et Karl.

Je te le laisse je dis à Karl. Il faut que je trouve Kristen bordel.

Je me dirige de nouveau vers la maison, déterminé à fouiller chaque pièce.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 10 octobre 2019, 10:19:11 pm
J'écoute David et m'éloigne de lui en affichant un effroi parfaitement lisible.

- Re... regarder dedans et les enlever.. ? Tu te fous de ma gueule David t'es pas gynéco ! merde !

Je me met à tourner sur moi-même, et à arpenter la pièce en cherchant quelque chose, sans plus me préoccuper de ce qui se passe autour de moi.

- Doit bien y avoir des toilettes ou quelque chose dans le genre...  
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 11 octobre 2019, 01:30:08 am
Sortir aider les autres?J'hésite à peine, préfèrant rester dans la maison.Mais tandis qu'a l'intérieur les choses dégénérent aussi je m'écarte dans un coin de la pièce et m'y accrouppis.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 11 octobre 2019, 08:07:27 am
- Susan ! J'essaie de t'aider. Le prend pas comme ça...

Je ne sais pas si je suis gynéco. Je ne sais même pas ce que je suis tout court. Mais je suis là et je vois pas ce que je pourrais faire d'autre pour toi.

Tu as besoin d'aide Susan !
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 14 octobre 2019, 07:58:24 pm
Je roule un peu sur moi même en geignant.
- Kaarl… Mec, arrose moi d'alcool a 90, débarrasse moi de ces saloperies !
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 14 octobre 2019, 08:10:48 pm
Jay regagne l'intérieur de la maison où, dans le salon, Colin est accroupi dans un coin, les cheveux sans le visage, tandis que David négocie âprement avec Susan. À quel sujet? Mystère.

La voix de Patrick appelant Karl à l'aide parvient à tout ce petit monde. Tout cela est un brin surréel.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 14 octobre 2019, 08:16:18 pm
Je tâche de garder mon calme en faisant mon retour dans la maison et en regardant ceux qui s'y trouvent, ne comprenant pas forcément ce qui se passe. Mais je suis moi aussi porté par mon idée et immédiatement je dis à qui veut m'entendre :

Tout le monde est en train de craquer, bordel, je cherche Kristen et on se barre d'ici ! C'est pas la peine d'insister dans cet état-là.

Et en coup de vent je m'en vais explorer le rez-de-chaussée, cherchant la moindre trace de la disparue, que j'appelle d'ailleurs à nouveau :

Kristen !
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 14 octobre 2019, 10:03:56 pm
Je me relève et je me dirige vers la cuisine en jetant le regard desaprobateur d'un gars qu'on dérange à ceux que je peux voir dans la pièce.

-Essayez de faire moins de bruit, j'essaie quelque chose...

Je disparais dans la cuisine d'un pas déterminé.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 14 octobre 2019, 10:13:34 pm
Voyant Jay passer en coup de vent je le suis des yeux et cherche à reprendre mes esprits. Je semble hésiter à le suivre un instant, puis regarde David, puis Colin qui se lève...

Je reste l'air perdu quelques instants.

D'un geste brusque je récupère ma caméra, replace la carte SD vierge à la place de celle dont je consultais l'enregistrement avant ça. Et je lance l'enregistrement, en soufflant un grand coup. Je claque des doigts.

Je braque la caméra sur David.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 14 octobre 2019, 10:56:28 pm
Je reste quelques secondes à regarder Suzan sans comprendre. Puis je me remets à bouger.

- J'espère que tu ne comptes pas utiliser cette vidéo comme preuve à charge contre moi ?

Bon...

Je cherche de quoi me laver les mains, je sais à quel point cela est important pour Susan. Et le lui fais signe de s'installer sur la table, face à la caméra.

*Va falloir assurer maintenant !*
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 14 octobre 2019, 11:08:59 pm
J'ai regardé David faire sans comprendre. Puis la lumière se fait.

- Joue pas au con, David, c'est ce que fait Colin qui m’intéresse.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 15 octobre 2019, 09:13:55 am
- Ha?!

Je m'écarte du champ de la caméra pour lui donner un accès direct sur Colin. Et je me dirige vers la sortie de la pièce, afin de prendre une bonne gorgée d'air frais.

Dehors, je découvre Patrick dans un piteux état.

- Patrick ? Ça va comme tu veux ?

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 15 octobre 2019, 10:59:56 am
Utilisant un appui sur l'un de mes coudes, je redresse ma carcasse pour tourner un visage sanguinolent vers la maison en ruines.
Je grogne quelque chose d'inintelligible. Ressemblant davantage à la victime d'une attaque zombie qu'autre chose. Et je commence à essayer de me redresser devant Karl.
- C'est la merde Dave... La merde.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 15 octobre 2019, 02:17:11 pm
Je siffle d'admiration (ou de cynisme ?) en voyant l'étendue des dégâts.

- Houla, tu ne t'es pas manqué. Qu'est-ce qui t'arrive ? Tu t'es pris une porte ?

Et qu'est ce que t'as foutu dans le van ??
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 15 octobre 2019, 08:44:34 pm
Toujours à l'extérieur prés du van, je masse mon nez. Sans répondre.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 15 octobre 2019, 09:14:12 pm
A cette distance, de la fenêtre du salon, David ne peut pas voir les choses insectoïdes s'extirper de la bouche et du nez de Patrick. La poignée qui se trouve à l'air libre dégringole dans l'herbe. Le géant en écrase une dans sa propre narine en s'attrapant le nez. Un jus poisseux vient couler le long de son pouce.

Karl a un moment de recul. Ne sachant trop que faire et prenant bien garde à ce qu'aucune de ces choses ne lui tombe sur les basques.

-'Tain mec, c'est...c'est quoi ces trucs?!!
Karl: -2 SAN

Ya des....y'a des trucs qui...qui sortent de Patrick, putain, Dave!!

Il brandit la petite bouteille plastique de désinfectant et l'agite sous le nez de Patrick tout en appuyant dessus comme un fou, comme il l'aurait fait avec de l'alcool à brûler sur un barbecue récalcitrant. Pas sûr que le pauvre gars ne se retrouve pas avec de l'alcool dans les yeux en prime de la douleur de prendre le liquide sur son nez à vif.
 

Au final, ce qui se passe à l'extérieur, paraît aussi fou que l'intérieur.


La post pour ceux de l'intérieur viendra ensuite, ce qu'ils font prend plus de temps que les actions à l'extérieur, qui s'enchaînent.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 16 octobre 2019, 08:17:23 am
- Okay, okay. J'arrive !

Je me tourne vers Susan.
- Patrick semble avoir quelques soucis. Des "trucs" lui sortent du nez...

Je vais l'aider !

Je presse le pas vers Patrick afin de lui prêter main forte.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 16 octobre 2019, 01:56:37 pm
La réaction des autres me panique mais j'ai réussi a me mettre à genoux en roulant toujours des yeux.
Lâchant mon nez je commence à enfoncer mes doigts dans ma bouche pour en extirper quelque chose.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 16 octobre 2019, 03:04:31 pm
Des traces, Jay en trouve. De la boue macule le sol de la salle à manger où est installé le matériel, ainsi que la cuisine et l'antichambre qui mène à la cave. Le petit salon est, lui, épargné. C'est au passage ici que Coin a décidé de s'accroupir dans un coin pour...pour faire quoi? Qui sait?

Susan se trouve donc avec lui et le filme.

____________________

Dehors, Patrick tente de s'enfoncer le poing dans la gorge pour y pêcher un des insecte...sans succès. David rejoint les deux larrons.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 16 octobre 2019, 04:13:57 pm
Je m'approche de Patrick sans le toucher.

- Patrick, si tu veux bien arrêter de gesticuler, je vais jeter un coup d'œil et t'enlever ce que tu as.

Mais d'abord arrête de bouger et enlève ta main de ta bouche !
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 16 octobre 2019, 06:04:28 pm
La voix ferme de mon charismatique partenaire me calme.
J'enlève ma main et je vomis un peu de liquide rosâtre, mélange de sang et de salive qui vient cascader sur mon menton.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 16 octobre 2019, 07:55:44 pm
Je suis les traces de boue jusqu'à l'antichambre menant à la cave, et je pousse la porte derrière laquelle je m'attends à trouver certainement un escalier qui descend. Anticipant la suite, j'interpelle ceux qui se trouvent à côté : Quelqu'un aurait une lampe torche à me passer ? Il y a une cave, faudrait aller voir.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 16 octobre 2019, 08:12:48 pm
- Bon très bien. Je vais regarder ce qu'il y a la dedans.

Pat, t'as pas intérêt à me mordre !

Je regarde dans la trousse de soin ouverte par Karl si je trouve des gants et une pince à épiler. Sinon à défaut je me désinfecte les mains.

Ensuite, je commence à explorer ses cavités.

- Ouvre la bouche en grand.

*Quand je pense que je pourrais m'occuper de Susan en ce moment.*
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 16 octobre 2019, 10:50:36 pm
Je me redresse en m'appuyant sur Dave et j'ouvre la bouche ...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 16 octobre 2019, 11:17:56 pm
Je commence à trifouiller, prêt à enlever un éventuel parasite clandestin qui squaterait illégalement les cavités de Patrick.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 17 octobre 2019, 05:58:53 am
Trop heureux que quelqu'un s'occupe de notre malade, je donne à David la bouteille d'alcool pour qu'il se désinfecte les mains puis lui lance.

Bon je vois que t'as la situation en main. Bon courage... Et fais gaffe il a vraiment des trucs en lui.

Sur ce, je retourne à la maison. Lorsque je me retrouve dans la même pièce que Susan et notre médium, je vais récupérer mon matos pour capter le son qui va avec l'image.
Je demande à notre caméraman tout bas, même si je m'entends très distinctement avec ma perche et mon casque.

Qu'est ce qu'il se passe?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 17 octobre 2019, 08:21:04 pm
Je profite que Karl se rapproche pour me parler tout bas pour attraper de ma main libre sa main à lui, ou, si ses deux mains sont occupées à tenir le matériel, un pan de sa veste. Toujours est-il que je m'accroche.

- J'ai toujours ces saloperies dans le bide, et elles veulent sortir, ça craint... Jay veut aller en bas mais Colin tente un truc, là.... je sais pas quoi mais je veux pas rater ça. Et sérieux, me laisse pas avec Dave, il  a voulu me retirer les bestioles à mains nues.

Je me tourne brusquement vers Jay.

- Jay! Si t'attends deux minutes, mec, j'ai la lumière de ma caméra pour te suivre!
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 17 octobre 2019, 09:07:00 pm
[Je vous précise que vous n'êtes pas à côté de Jay. Si tu gueules comme ça, il peut t'entendre, en revanche. La pièce ou vous vous trouvez est directement attenante à la salle à magner où se trouve le matos, via la porte nord. Jay se trouve dans l'antichambre, où l'on peut se rendre via la cuisine, par la porte Est de la salle à manger.

La suite à venir ce soir ou demain après-midi]
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 17 octobre 2019, 09:55:46 pm
Okay je t'attends ! je dis d'une voix tonnante pour que Susan m'entende.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 18 octobre 2019, 05:53:57 am
Ma perche télescopique repliée à la main, le casque sur les oreille et l'enregistreur data à la ceinture je suis prêt. Et le fait que Susan me prenne la main me surprend, mais je ne la retire pas, comprenant qu'elle a besoin de ce contact. Je fais des yeux hallucinés lorsque j'entends ce que Dave a voulu faire mais plein de peine pour Susan lorsqu'elle je comprends pour ses bestioles.

T'inquiète, on reforme notre duo et on ne se lâche pas.

Et là, elle ne trouve rien de mieux que de hurler après Jay à quelques centimètres du micro. Mécaniquement j'ai une crispation des épaules et je sers les dents.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 18 octobre 2019, 02:32:45 pm
Colin (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5357.msg164441#msg164441)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 18 octobre 2019, 02:38:43 pm
Pendant ce temps, à l'extérieur

Au fond de la bouche de Patrick, David à bien l'impression d'avoir vu quelque chose. Mais c'est subreptice et à présent il...n'y a rien.


Ptit coup d'oeil ICI, puis c'est à toi (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5360.msg164443#msg164443) Patrick
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 18 octobre 2019, 04:02:50 pm
Cramponné aux épaules de David, j'essaie de suporter le trifouillage de ses doigts dans ma bouche.
Cependant lorsqu'il touche mes muqueuses et ma luette j’émets un chuintement en compressant mon larynx et je ne peux réprimer un éclat de toux qui projette ce qui se trouvait dans ma gorge : Sang, flegme et autre.
Tout droit à la face de Dave.
Courbé, je continue ensuite à expectorer, cracher, tousser aprés qu'il ait enlevé ses doigts.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 18 octobre 2019, 04:17:56 pm
David se retourne aspergé de toutes sortes de fluides peu ragoûtants. Mais, alors qu'il recule par réflexe, il peut sentir sur son visage, engluées dans une bave morveuse, les petites pattes de quelque insecte qui tente de s'extirper de sa gangue immonde.

Malgré tout, David arrivé à contenir l'horreur qui l'étreint.

[-1san]
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 18 octobre 2019, 05:16:09 pm
Maîtrisant le dégoût (plus que la peur) qui m'assaille, je sors un mouchoir de ma poche et tente de recueillir la petite créature fragile qui vient de m'être catapulté sur la gueule. J'en profite pour essayer de me nettoyer au passage avec le reste du mouchoir.

Je puise dans mon sang froid pour ne pas crier toute ma haine sur le pauvre Patrick.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 18 octobre 2019, 05:18:58 pm
David tente d'emprisonner l'insecte blanchâtre mais celui-ci se carapate avec une vivacité surprenante et file...dans sa manche !!

[On freeze ici, j'attends Colin dans son EP]
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 18 octobre 2019, 11:34:58 pm
Dans la maison

Susan et Karl échange lorsque quelques chose attire leur attention. Quelque chose dans l'air semble s'être modifié. Est-ce un courant d'air qui vient de soulever les reste de ce rideau?

Tous deux se taisent, saisis.

Colin se relève alors subitement la tête sans crier gare. Quelque chose en lui aussi a changé. Son regard semble passer à travers ses deux compagnons. Mais il n'y a pas que ça...son maintien a quelque chose de changé.

Le jeune homme semble humer l'air....il tourne subitement la tête vers la salle à manger, comme s'il avait entendu quelque chose et se lève. Immédiatement, il va vers la salle à manger.

Jay (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5356.msg164518#msg164518)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 18 octobre 2019, 11:52:12 pm
Je sursaute à peine, ne voulant pas déstabiliser la caméra que je maintiens braquée sur Colin.

- Putain de bordel de merde... on le suit !

Je fais un effort pour parler plus bas et me dirige vers la salle à manger, à la suite de Colin.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 18 octobre 2019, 11:56:51 pm
Colin - Karl - Susan (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5608.msg164521#msg164521)

[On splitte, ça me semble plus amusant pour cette scène.]

David - Patrick (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5377.msg164522#msg164522[url=http://David - Patrick)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 04 novembre 2019, 02:49:12 pm
Lorsque David et Patrick pénètrent dans le salon, la voix de Jay leur parvient depuis la pièce qui s'ouvre à droite: la cuisine.

(https://i.imgur.com/GZqNDHI.jpg)


...semble se diriger vers l'escalier qui descend à la cave, nous allons le suivre.


Face à la caméra tenue par Susan et flanqué d'un Karl, casque sur les oreilles et qui brandit son micro perche au-dessus de lui, le moustachu progresse vers la pièce du fond à moitié à reculons.

Jay, qui fait donc face aux nouveaux venus, peut noter que Patrick porte un lourd jerrycan dans chaque main. Les deux techniciens ne peuvent pas les voir mais ils les entendent tout à fait.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 04 novembre 2019, 04:27:14 pm
Les deux récipients font un bruit sourd lorsque je les pose sur le sol de la baraque en ruine, sans ménagement.
Je reste là à regarder autour de moi à nouveau, croisant le regard de Jay dans l'autre pièce, je fronce les sourcils.

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 05 novembre 2019, 08:07:54 am
Je suis Patrick à l'intérieur de la maison, l'air visiblement contrarié. Je regarde autour de moi, cherchant à comprendre ce qu'il se passe.

Entendant la voix de Jay, je me rapproche doucement d'elle.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 05 novembre 2019, 10:55:47 am
J'adresse un coup de menton interrogatif à David quand il me rejoint et je garde un œil sur lui en allant à grandes enjambées prudentes vers la pièce du fond, où se trouve Jay.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 05 novembre 2019, 11:38:47 am
L'arrivée des autres membres du groupe ne m'échappe pas, je leur fait un discret signe de la main pour les inciter à s'approcher.

Voilà Patrick, et David, qui nous rejoignent, dis-je à voix basse en les filmant quelques secondes avant de revenir sur Jay. On va suivre Jay, vers les voix qu'on entend...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 05 novembre 2019, 01:32:43 pm
Vous passez dans la pièce suivante qui se trouve être un étroit couloir de trois ou quatre mètres à peine. Au bout se trouve une porte de bois dont la partie supérieur est percée de quatre carreaux poussiéreux. De l'autre côté se situe l'arrière de la maison et les champs de maïs moissonnés.

Colin se tient debout tourné vers la gauche et un escalier qui descend, vraisemblablement vers une cave. Il fixe quelque chose, une main crispée sur le col de son tee-shirt, comme s'il tenait quelque chose à travers. SOn visage est déformé par un rictus d'horreur.

Une fois Jay passé dans le couloir, il se retrouve presque tout de suite sur Colin. Susan et Karl ont à peine la place de suivre. Les autres sont bloqués dans l'encadrement de la porte.

(https://i.imgur.com/rjyZduA.jpg)
Vous pardonnerez mes piètres talents de dessinateur...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 05 novembre 2019, 07:01:49 pm
Je lève soudainement la tête vers le plafond mais mes yeux écarquillés continuent de fixer le vide en contrebas tandis que mon T-shirt commence à se teinter de rouge au niveau de ma main droite qui l'agrippe à hauteur du coeur.
Un léger murmure s'échappe de ma bouche crispée pour se muer petit à petit en une voix rauque et caverneuse.

-Are sues Tocambamo...Are Deuii ac Deuai seinon centaton...Ruate snes are-amseru suni blidnios...Tuate eulacon etic eisia caiiaca...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 05 novembre 2019, 09:31:17 pm
[HRP: Réponse commune à la pertinente question de David: est-ce que vous comprenez quoi à que ce soit que baragouine Colin: non, point.]
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 05 novembre 2019, 11:17:49 pm
D'un doigt je désigne Colin à la caméra et dis à voix basse dans le micro, pour ne pas l'interrompre :

Colin s'est mis à déclamer quelque chose dans une langue étrangère. Je n'y comprends strictement rien, je ne sais pas du tout ce qu'il est en train de faire. Voyons voir sur quoi ça débouche.

Mes yeux balaient la pièce, comme pour voir quelque chose qui m'aurait échappé.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 06 novembre 2019, 04:40:28 pm
Difficile de savoir ce que j'éprouve quand Colin se met à parler. Je braque mon objectif sur lui dans un gros plan du meilleur effet mais lâche tout de même, sur un ton inquiet :

- Merde, il saigne... !
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 07 novembre 2019, 06:02:05 am
En bon preneur de son au coeur de pierre je ne m'émeus pas du saignement de la main de Colin. Par contre je viens régler mon matériel pour être certain de pouvoir comprendre distinctement ses propos sur l'enregistrement. Ne pas comprendre maintenant ce qu'il baragouine ne nous empêchera pas de faire des recherches ultérieures.
Par contre les interventions successives de Jay me poussent à me demander comment on va gérer ça en post prod vu que normalement on traite cela en voix off.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 07 novembre 2019, 08:05:31 am
Sentant un nouveau dérapage en perspective, je reste sur le pas de porte du couloir, un pied dans la cuisine. Je tends l'oreille aux paroles de Colin mais cela ne me dit rien du tout.

Je me contente juste d'attendre.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 07 novembre 2019, 06:23:09 pm
Arrêté dans l'embrasure de la porte qui donne sur le couloir avec Dave, je regarde celui ci avec un visage qui se décompose de secondes en secondes avant de lancer en direction des autres, pragmatique =
 - Il saigne ? Hollyshit ! Est-ce que c'est grave ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 07 novembre 2019, 10:00:47 pm
Musique (https://www.youtube.com/watch?v=2PXeqMGotAs)

Vous avez tous les yeux tournés vers Colin qui, lui, fixe avec horreur l'escalier de bois qui descend vers l'obscurité. Suite à ses paroles déclamées et les réactions de Patrick et Susan un silence assourdissant envahit la pièce, vous retenez votre souffle.

Dehors, les feuilles des arbres se mettent subitement à bruisser sous le vent qui se lève; un grincement boisé vous parvient de l'escaliers. Vous ne pouvez vous empêcher de penser que ce son ressemble à celui de quelqu'un qui vient de poser son pied sur une marche...un ange passe...puis un second grincement, long et sinistre résonne encore, en bas...


David (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5358.msg165334#msg165334)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 07 novembre 2019, 11:07:00 pm
Le flot de paroles qui s'était brièvement assourdi reprends crescendo sur un ton plus calme tandis que mon vêtement se teinte toujours plus de rouge.

-Tuate cerdom etic eisiins douiaies...Tuate arionom etic eision aritron...Tuate materem etic eisiins natons...Tuate caturanom etic esians iudnans...Tuate seinons ueicons seinan-pe alamam!Tuate seinans attegians urt ollom gudtun etic drucom brictom!

Je ne change pas de posture ormis ma tête que je penche soudainement sur la droite en émettant un déplaisant craquement.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 07 novembre 2019, 11:09:37 pm
Précisons qu'il est clair que le sang qui tâche la tee-shirt de Colin et lui coule le long du poignet provient du fait qu'il doit serrer bien trop fort l'objet qu'il a autour du cou.

Rien de bien dangereux, à priori
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 08 novembre 2019, 07:00:38 am
Bougeant ma perche, je la dirige en direction des escaliers cherchant à parfaitement capter le son qui en provient, mais aussi à affiner la qualité et augmenter le volume pour voir si je capte d'autres son en provenance de l'escalier et/ou de la cave.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 08 novembre 2019, 08:07:54 am
 Non mais... Cette maison craint. Vous allez pas le laisser se faire englober. Il faut sortir d'ici ! Tous ! Tout de suite !

Sans plus attendre, je me précipite vers la sortie de la maison.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 08 novembre 2019, 03:13:00 pm
- Attends ! Il faut qu'on sache !

Ma main gauche vient serrer le collier que je porte autour du cou, et je m'avance malgré tout vers Colin, ma caméra cherchant à filmer l'escalier devant lequel il se trouve.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 08 novembre 2019, 04:11:24 pm
David, tu files par la porte de derrière, juste après Colin, ou tu fais demi-tour vers la porte d'entrée?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 08 novembre 2019, 07:14:57 pm
Je reviens par ou je suis venu (la cuisine ?). Donc la où personne n'obstrue le passage.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 08 novembre 2019, 07:19:54 pm
L'embrasure de la porte étant libre, je rentre dans la pièce et me dirige vers Karl après avoir regardé Colin et la descente vers la cave d'un oeil angoissé.
Je cherche du regard le flingue que Karl a ramassé précédemment.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 08 novembre 2019, 07:45:23 pm
Je fais quelques pas de recul, mais je ne peux pas me décider à abandonner Colin en obéissant aux injonctions de fuite.

Je fais la seule chose qui me vienne en tête, interpeler Colin :

Colin, tu m'entends ? Qu'est-ce qui se passe ? Reviens maintenant !
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 11 novembre 2019, 07:24:42 pm
Alors, dans l'ordre chronologique:

Karl (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5359.msg165612#msg165612)

Susan (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5361.msg165613#msg165613)

Colin (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5357.msg165610#msg165610)



Brusquement, Colin est violemment projeté en arrière. Il se soulève carrément du sol et vient s'éclater contre le mur de couloir!!!

Il retombe par terre, inanimé.

-4pv!!

-1sm pour tous ceux qui voient lq scène.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 11 novembre 2019, 08:39:28 pm
Je recule d'un pas comme frappé par la foudre.
- Colin !
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 12 novembre 2019, 05:35:17 am
Alors que le vol plané de Colin me pousse à m'immobiliser, le cri de Patrick m'arrache une grimace. En effet la hausse du volume du micro a se défaut d'amplifier tous les bruits, alors un cri...
Aussitôt je ramène le volume à un niveau acceptable en tournant le bouton adéquat sur ma console. JE demande alors à Susan

T'as quelque chose avec ta caméra? J'ai qu'un bruit parasite moi.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 12 novembre 2019, 02:38:58 pm
J'ai un mouvement de recul un peu avant que Colin ne soit projeté contre le mur, mais reste figée ensuite par la stupeur quelques courtes secondes.

- J'ai... j'en sais rien, vous avez vu le gamin ? Putain, Colin, ça va ?

Sans pour autant lâcher ma caméra, je me précipite vers le jeune homme inanimé.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 12 novembre 2019, 02:55:05 pm
Colin a une blessure à l'arrière du crâne. Il saigne.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 12 novembre 2019, 05:27:26 pm
Je gémis, toujours bien dans les vapes.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 12 novembre 2019, 07:31:24 pm
Totalement surpris par ce à quoi je viens d'assister - et un peu sous le choc également, il faut bien l'avouer - je n'écoute pas la petite voix qui me dit de me barrer à toutes jambes car je ne peux pas me résoudre à abandonner quelqu'un d'autre derrière moi.

Je me précipite donc vers le corps de Colin inconscient, je me baisse et tâche de le soulever comme je peux pour faire machine arrière vers la sortie (par là d'où on vient donc, hors de question de s'enfoncer davantage dans le merdier).
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 12 novembre 2019, 07:49:54 pm
Je rentre dans la pièce beaucoup plus … Prudemment. Tandis que Susan et Jay se sont approchés de Colin, je glisse le long du mur jusqu'à la porte de la cave et jette un coup d'oeil vers le bas.
- Karl ! Est-ce que tu as le flingue ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 12 novembre 2019, 08:37:26 pm
Colin allongé face au marches, Susan et Jay accroupis à ses côtés, Patrick doit se faire le plus fin possible pour glisser le long du mur où se trouve l'ouverture de la cave. Mis à part les trois ou quatre premières marches, l'obscurité dissimule le reste de l'escalier.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 13 novembre 2019, 05:48:48 am
Bien sûr que j'l'ai.

Mes yeux ne quittent pas l'escalier.

Mais ça fera rien contre un fantôme poltergeist.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 13 novembre 2019, 11:06:47 pm
J'hésite un peu avant d'enfin me décider à aider Jay à soulever Colin pour le sortir de là. Je me débrouille pour tenir ses jambes, mais je reste assez prudente quand à une éventuelle réaction de sa part à notre contact.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 13 novembre 2019, 11:17:10 pm
Jay et Susan portent tant bien que mal un Colin gémissant les yeux clos, jusqu'à la cuisine.

Karl et Patrick sont restés quelque pas en arrière, toujours dans le couloir. David n'est pas en vue.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 13 novembre 2019, 11:26:30 pm
Je me précipite pour aider à porter Colin.
Les deux autres ont du matériel et je peux probablement soulever le jeune homme tout seul.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 14 novembre 2019, 06:01:37 am
Resté seul devant cette ouverture béante vers les ténèbres je demeure aux aguets.

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 14 novembre 2019, 03:28:51 pm
Une odeur de terre fraîche et d'humidité remonte de la cave. Pas un bruit, pas un mouvement...

A l'aide de Patrick, Jay et Susan pénètrent dans la salle à manger. David se tient à la porte d'entrée.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 14 novembre 2019, 05:30:53 pm
Je suis soulagé de voir mes compagnons arriver, même s'ils sont encore un peu trop lent à mon goût et qu'il en manque encore quelques uns.

- Ha vous voilà. Heureusement qu'il n'y avait pas le feu. Pourquoi vous n'êtes pas sortis quand je vous ai prévenu ? C'est du sérieux le danger dans cette maison. On n'est pas venu en touristes !
*Quoi que?*

Puis ma voix s'apaise un peu.
Et Colin ça va ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 14 novembre 2019, 07:11:47 pm
-Tuate snes...

Les yeux mis clos, dans le brouillard, je divague et me laisse porter les bras balants et la tête penchée sur l'épaule de Jay.

-...Les enfants...Tuate snes...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 14 novembre 2019, 07:57:00 pm
Il a l'air groggy, et il divague. je réponds à David sans le regarder, trop occupé que je suis à porter Colin avec Susan et Patrick. Essayons de l'allonger quelque part.

Un mot attire toutefois mon attention et je demande à haute voix : Le seul mot compréhensible c'est "les enfants". Tout à l'heure j'ai bien cru moi aussi entendre des enfants, en bas, là où était Colin... Et David comment t'as su qu'il était en danger ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 14 novembre 2019, 08:10:30 pm
Quoi vous avez pas vu? Il y avait une ombre informe qui s'est aproché de lui en montant l'escalier. J'ai bien cru qu'elle allait le posséder.... s'il n'était pas déjà possédé avant.

Qu'est ce qu'il lui est arrivé?


Sinon j'ai pas entendu d'enfant.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 14 novembre 2019, 08:33:05 pm
[Vous l'allongez dans la salle à manger ou vous sortez?]
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 15 novembre 2019, 03:31:00 pm
- Mettons le dans le van. Il faut peut être le conduire à l'Hôpital.
Je commence à traverser la salle à manger en cherchant le regard des autres.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 15 novembre 2019, 08:27:42 pm
Je tiens la porte ouverte pour pouvoir sortir le blessé.

- Bien, allons y.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 15 novembre 2019, 10:17:04 pm
- Moi j'ai vu le gamin... c'était pas une ombre informe, c'était vraiment le gamin...

Je tiens toujours un peu Colin, suivant les instructions pour aller l'allonger dans le van, mais je n'ai pas lâché ma caméra, qui tourne encore.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 16 novembre 2019, 12:07:29 am
Le visage rubicond, d'effort et de sang coagulé, je sors en portant le jeune médium.
- Posons le à l'avant, sur les sièges passagers, là…
Joignant le geste à la parole je hisse le corps inconscient.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 16 novembre 2019, 10:02:47 am
Je continue d'aider comme je peux, heureux d'être sorti de cette maison.

- T'as vu le gamin, Susan ? Ou ça ?

Et toi Jay, t'as entendu des voix d'enfants venant de la cave ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 16 novembre 2019, 11:56:33 am
J'aide à transporter Colin tout en répondant à David :

En fait, précisément, j'ai entendu une voix avec un drôle d'accent venue de la cuisine appeler "Jacob". Et juste après j'ai entendu des rires enfantins et une cavalcade dans la cave. Deux enfants, je crois.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 16 novembre 2019, 12:49:49 pm
Karl (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5359.msg165840#msg165840)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 17 novembre 2019, 05:24:35 pm
Je me laisse amener sans me débattre en continuant à murmurer des paroles incompréhensibles.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 17 novembre 2019, 06:25:07 pm
Vous êtes dehors. Le jardin est balayé par un vent fort qui charrie la chaleur de l'été et la menace d'un nouvel orage. Les branches bruissent sous la brise. Cette dernière a un effet roboratif sur Colin qui reprend conscience, à défaut d'être tout à fait frais.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 17 novembre 2019, 08:50:05 pm
Ouvrant la portière passager avant du van, j'installe Colin en le déposant sur le siège.
- Comment tu te sens mec ?
Je laisse la place à ceux de mes compagnons qui m'accompagnaient. Continuant à chercher le regard du jeune homme par dessus leur tête.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 18 novembre 2019, 07:30:00 pm
Et qu'est-ce qui t'es arrivé ? je demande pour compléter la question de Patrick.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 19 novembre 2019, 05:18:26 pm
J'arrive enfin à fixer mon regard sur mes compagnons les plus proches.

-Je...Des enfants, dans la cave. Fuir, il a hurlé de fuir.

J'ouvre alors de grands yeux affolés en tentant de me redresser.

-Faut s'barrer d'ici! Vite!Y'a quelque chose sous la maison! Un truc puissant!
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 20 novembre 2019, 08:15:15 am
- Oui, j'ai vu. Calmes toi Colin. Tu es en sécurité, dans le van. On va t'emmener loin d'ici.

Tu as vu la forme qui t'as agressé ? Et c'est quoi ces paroles que tu marmonais juste avant ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 20 novembre 2019, 12:47:40 pm
Je contourne le van pour aller a l'arrière.
Je réapparais avec les autres jerricans d'essence achetés quelques heures plus tôt.
Grommelant.
- Tout faire cramer, voilà ce qu
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 20 novembre 2019, 12:51:17 pm
-Hein? De quoi? Quelles paroles?! Dis-je avant de découvrir ma main ensanglantée.

-Putain, c'est quoi ça? Qu'est-ce qui s'est passé?

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 20 novembre 2019, 02:46:29 pm
- Je crois que toi, Karl et Susan avez joué aux apprentis sorciers: t'es rentré en transe pendant que les 2 autres te filmaient.

Tu baragouinais dans une autre langue et tu te déplacais vers la cave, ou tu viens de me dire avoir entendu des enfants. C'est la qu'une chose informe est remontée. En la voyant, je vous ai dit de fuir mais faut croire que nos amis sont plus intéressé par filmer que par agir. Bref tu t'es fait secoué par une créature à moitié invisible.

Tu ne te souviens de rien ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 20 novembre 2019, 07:31:33 pm
Haannn... je pousse un grognement de dépit. J'ai bien peur que ce soit ça en effet.

Sur mon visage il est assez clair que je suis plus que soucieux.

Aucune idée de qui, ou de quoi il s'agit, vraiment ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 20 novembre 2019, 09:36:19 pm
Je tourne en rond nerveusement, près de la voiture.

- J'ai vu le fantôme du gosse monter les escalier, puis Colin a décollé... rien d'autre, mais c'est déja trop... 

Dans un réflexe, je porte mon pendentif jusqu'à ma bouche, le collant sur mes lèvres tout en réfléchissant. Jusqu'à ce que j'aperçoive Patrick et ses bidons. Ma caméra filmant toujours, je la braque vers lui.

- Ça c'est la meilleure chose à faire... Karl, t'as ton briquet sous la main ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 21 novembre 2019, 06:11:09 am
En posant sa question Susan se rend compte que je ne suis pas avec vous. J'apparais quelques instant après sur le perron de la maison, mais j'y reste et ne vous rejoins pas.

Bon j'ai besoin d'une lampe et d'un gars à la semelle reconnaissable.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 21 novembre 2019, 07:31:50 am
Je lève des yeux surpris vers Karl, et durant une seconde je ne fais rien d'autre que l'observer dans l'expectative. Puis en me tenant au mur je lève un pied de telle sorte qu'en penchant la tête je puisse observer la semelle de ma chaussure et vérifier si le motif est assez particulier pour pouvoir être jugé "reconnaissable".

C'est quoi que t'as en tête ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 21 novembre 2019, 08:14:35 am
Voyant Patrick partir avec ses bidons et Karl organiser une expédition spédéologique dans le même temps, je tape violemment du point sur le toit de la voiture.

- Je sais que l'on a tous pris un sérieux coup sur la tête, mais ça serait bien d'éviter que chacun prenne ses propres initiatives dans cette maison! Je vous ferais remarquer que l'on a déjà un blessé avec vos petites expériences...

Nous sommes censé être des pros du surnaturel. Et cette maison nous a baisé déjà une fois!

Alors arrêter de faire les cons à prendre des initiatives et essayer de consulter les autres avant!


Et oui, par les autres j'entends moi.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 21 novembre 2019, 01:18:03 pm
Je ressort de la voiture mais après une tentative pour me relever je repose mon cul sur la banquette en me tenant l'arrière du crâne.

-Hé attendez, vous voulez bien que j'vous raconte ce j'ai vu d'abord?

Sans attendre de réponse j'enchaîne sur l'exposé de mon "voyage".

-J'étais plus là avec vous...Enfin toujours dans la maison mais c'était différent.J'ai entendu du bruit dans la cuisine, mais ça avait changé, et y avait des gens, un couple et un bébé.
Ils étaient d'une autre époque, genre colons puritains tout en noir.
L'homme s'est énervé à cause d'autres gamins qui rigolaient à côté et il a disparut dans l'autre pièce.

J'observe mon auditoire pour apprécier leur réaction avant de continuer.

-J'sais pas trop comment mais l'ambiance et le décors ont subitement changés, c'est devenu moderne, genre année 80, la femme était toujours là avec son enfant et j'ai rejoins l'homme dans la pièce à côté qui déscendait à la cave en disputant les gosses qui riaient toujours.
Quand il a disparut dans l'obscurité des marches j'ai voulu le suivre mais j'ai entendu la voix, celle de mon cauchemar, mais faible, comme lointaine, et quelque chose s'est mis à remonter les marches.

Je déglutis difficilement visiblement moins à l'aise avec la suite de mon expérience.

-Un gamin de 8 ou 10 ans,  nu, qui grimpait lentement les marches à quatre pattes. J'peux pas oublier son regard terrifié et son visage qui se déforme au fur à mesure qu'il s'approche, et les autres bras derrière.

Je sèche d'un revers de manche les larmes commencent à faire briller mes yeux.

-J'ai voulu lui parler, les aider mais le gamin m'a dit de fuir, j'ai voulu insister...J'aurai pas du insister...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 21 novembre 2019, 04:39:25 pm
Je pose les bidons quand Colin commence à raconter son expérience.
Peut être serais-je parti vers la maison avant que lui et David juste avant ne se manifestent.
- Hollyshit, ça remonte à plus loin qu'on ne pensait...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 21 novembre 2019, 08:01:03 pm
J'ai l'air également assez absorbé suite à ces révélations, laissant pour le moment de côté la demande de Karl.

Je pense qu'il va falloir essayer de faire quelques recherches en nous concentrant sur ces éléments, vous ne pensez pas ? Déjà avec ce qu'on a sur le passé de cette ferme et de ses occupants, on pourra peut-être recouper certaines informations.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 21 novembre 2019, 10:21:23 pm
Je m'allume une clope pendant la crise d'autorité de David avec un air de "vas y cause mon gars". Par contre je suis bien plus intéressé par l'histoire de Colin.

C'est donc très calmement que je prends la parole.

Bon, David, va te faire foutre. Y'a rien pour l'instant qui m'incite à t'obéir juste parce que t'en as envie. T'étais p'têt le chefaillon avant, mais là, avec la page blanche qui nous sert de mémoire tu ne montres pas un leadership naturel ni même quoique ce soit qui pourrait inciter à te donner ce rôle. Donc vas pas croire qu'on doit attendre après ton bon vouloir.
Jay, en haut des marches de la cave, y'a un paquet d'empreintes boueuses de pas. Je cherche juste à savoir si on aurait pu les laisser, ce qui voudrait dire qu'on est déjà descendu et que ce qui nous a baisé le cerveau est peut-être en bas, ou tout du moins que la cave fait partie du mystère de notre mémoire envolée et de ces putains de traumatismes qui nous pourrissent las vie. Et ouais maintenant qu'on un repaire temporel sur une affaire passée on va p'têt pouvoir faire des recherches. Mais là, j'aimerai déjà voir ce que donnent ces empreintes.
Quant à toi Patrick, tu veux faire quoi avec cette essence? Bruler la baraque? Finir en taule pour incendie volontaire? Et nous avec. Au mieux on y reste quelques jours seulement et la piste de notre disparue refroidie encore un peu plus... Tu vois, j'pense pas que ce soit malin de faire ça.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 21 novembre 2019, 11:31:24 pm
 - Puisqu'on en est aux échanges de politesse : Je t'emmerde Karl. Mais je veux bien te donner l'empreinte de mes semelles … Sur ton cul ! On est venus ici avec la nana de l'agence immobilière ça ne fait aucun doute, alors arrête de te croire malin parce que tu as trouvé des traces de pas, Hollyshit !
Je me dirige vers les bidons que j'ai laissé prés du générateur.


Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 22 novembre 2019, 07:01:03 am
Moi aussi je t'aime. Mais dans ce cas, je ne parle pas de 5 paires de chaussures mais bien d'un putain de paquet. Alors si toi t'en a rien à foutre de comprendre et de retrouver notre amie, c'ets ton problème mais va t'immoler un peu plus loin plutôt que de nous empêcher d'avancer ici.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 22 novembre 2019, 07:10:22 am
Hey !

Je gueule un coup d'une voix autoritaire et charismatique.

On boit de l'eau fraîche et on descend d'un cran, c'est déjà assez la merde comme ça sans qu'on se foute sur la gueule entre nous, OK ?

Je regarde Karl.

Si je comprends bien tu veux me faire retourner là-dedans pour comparer mes empreintes avec celles sur le sol de la cave ? Et la saloperie qui a éjecté Colin, t'en fais quoi au juste ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 22 novembre 2019, 08:17:13 am
- Hallelujah ! Je viens d'assister à un miracle. Le technicien de l'équipe vient de se retrouver inspecteur en chef, suite à un coup pris sur la tête !

Non mais il se prend pour qui ce petit con ? Je t'en foutrait moi des qualités naturelles.

Je crache par terre afin d'éviter de trop enfoncer celui qui veut péter plus haut que son cul et préfère laisser Jay tenter de régler le problème dans la douceur.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 22 novembre 2019, 01:50:39 pm
- Putain, je vois pas pourquoi je gaspillerais ma mémoire avec ces conneries...

Je coupe l'enregistrement de la caméra, referme l'écran, et suis la discussion en cours.

- Les techniciens ils t'emmerdent, David.

Mais je reste calme, enfin, je me contente de trépigner sur place, de croiser les bras et de froncer les sourcils.

- Moi ça me démange sérieusement de cramer cette baraque, mais j'ai pas envie de finir en prison, pas pour ça. vous voulez qu'on enquête sur les familles qui ont habité ici, les gens dans les visions de Colin ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 22 novembre 2019, 06:04:38 pm
- Désolé Susan si mes propos t'ont choqué. Mais je suis vraiment inquiet de l'amateurisme dont on fait preuve.

Ça serait vraiment mieux si chacun tenait son rôle et évitait de prendre trop d'initatives personnelles. On est un groupe de chasseur d'occulter, pas un ramassis clampins en manque d'adrénaline.

J'espère que tu peux comprendre.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 22 novembre 2019, 07:47:49 pm
Alors que tout le monde s'énerve je semble plongé dans de profondes réflexions puis j'émets un murmure doux et musical qui va crescendo jusqu'à ce que les sons deviennent des mots.

--Nananana...Nananana...I got you babe, I got you babe...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 23 novembre 2019, 08:32:47 am
"Un groupe de chasseur de l'occulte" qui refuse de suivre une piste. Wahou, fins limiers les mecs, impressionnants. Ces putains de traces de boues sont pas dans la caves mais au seuil de l'escalier. Si même ça ça vous fait calancher dans vos futals faut vraiment vous reconvertir les gars. J'ai pas parlé de foncer tête baissée mais de vérifier UN truc.
Oh et puis merde.
Susan, je peux t'emprunter ta caméra?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 24 novembre 2019, 08:10:33 pm
Bon OK Karl, je t'accompagne pour cette histoire d'empreintes. Ensuite on avisera pour ce qu'on va pouvoir faire. Je suis partisan d'approfondir nos recherches.

D'un air sombre, j'ajoute : Et bordel de Dieu, où est donc passée Kristen ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 25 novembre 2019, 12:13:23 pm
Sans doute piqué au vif par le ton acerbe de Karl je suis Jay pour cette exploration.
Les bidons d'essence que j'avais posé à l'intérieur de la première pièce y sont toujours.
-  Patrick Doyle ne calanque devant rien , blanc-bec..
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 25 novembre 2019, 03:19:34 pm
Je regarde Karl, ma caméra, puis Colin, et enfin Karl.

- Okay, Karl. Fais pas le con avec... enfin, je te fais confiance. Je vais rester avec Colin.

Je tends mon précieux instrument à mon collègue.

- Jay... si jamais Kirsten est dans cette cave... enfin, on va tout faire pour le découvrir au plus vite, même si c'est risqué.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 25 novembre 2019, 07:47:51 pm
Je fais une moue plus qu'ennuyée suite aux paroles de Susan, portant la main sur mon Stetson pour l'enfoncer un peu plus sur mon crâne.

Je ne dis rien de plus et suis Karl et donc Patrick pour aller explorer l'idée du premier nommé.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 25 novembre 2019, 09:27:03 pm
J'arrête de chantonner et je regarde les autres retourner vers la maison avec  inquiétude.

-C'est pas une bonne idée, non c'est pas une bonne idée.
Susan, ils devraient pas retourner là-dedans,s'te plait dit leur de pas retourner là-dedans.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 25 novembre 2019, 09:41:19 pm
- A quoi bon tenter un travail d'équipe ? C'est peine perdue. C'est à celui qui aura les couilles les plus grosses c'est ça ?

Désolé mais c'est trop puéril pour moi. J'ai passé l'âge de ces conneries. Vous laissez pas embarquer par Karl, les gars. Vous n'avez rien à prouver.

Bullshit!
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 25 novembre 2019, 10:12:30 pm
16h47

Karl, suivi de Patrick et Jay retournent donc dans la maison. Ils laissent leurs trois compagnons dans la grisaille venteuse des hautes herbes du jardin.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 26 novembre 2019, 05:43:44 am
Bien sûr Susan. Tiens en échange je te laisse mon matos.

Je suis étonnement calme et sincère envers Susan, comme si il y avait une liens entre techniciens qui n'existe pas avec les autres.

C'est juste pour filmer les traces et pouvoir les regarder mieux sur écran.

Je fais un check du système et retourne à la maison. Sur le chemin j'entends aussi bien l'avertissement de Colin que la remarque acerbe de David.
Je ne réponds pas au premier, juste parce que je ne sais pas gérer les réactions après crise médiumnique. Par contre je pousse un soupir à celle de David et lui réponds, l'agressivité ayant presque disparue.

Et le travail d'équipe est forcément celui que tu as choisi? Tu pourrai nous aider. Là on est 3 à y aller, c'est donc bien un travail d'équipe. C'est toi qui t'y refuse.

Et je le laisse réfléchir à ça, passant le seuil de la porte et m'enfonçant dans les pièces jusqu'au seuil de l'escalier.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 26 novembre 2019, 07:02:17 am
Karl, tu peux pas faire de flashback. Quand j'écris que vous rentrez dans la maison, vous êtes entrés. Si tu veux ressortir pour régler tes comptes avec David, ok. Mais là, ça marche pas pour moi. C'est chiant et en l'occurrence, y'a zéro progression entre mon post et le tien. On garde ton dernier post mais je demande aux autres de ne pas répondre ou commenter ce qu'a dit Karl. Les trois sont à l'intérieur, point.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 26 novembre 2019, 10:51:25 am
Tournée vers Colin, je place mes paumes face à lui sans pour autant le toucher, dans un geste qui semble se vouloir rassurant.

- Je sais, je sais, Colin... t'inquiètes pas ils vont vite revenir.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 27 novembre 2019, 02:31:57 pm
Tout le monde continue sur ce fil de discussion. Je vais quand même créer un fil dédié pour Susan, Colin et David, dès que David aura confirmé qu'il reste à l'extérieur.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 27 novembre 2019, 10:06:07 pm
J'ai confirmé déjà plusieurs fois.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 27 novembre 2019, 11:00:01 pm
David, Colin et Susan, c'est par ici! (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5636.msg166426#msg166426)

Les trois autres, vous êtes en une poignée de secondes de retour dans le petit couloir et en haut de l'escalier de la cave. Dans la maison, rien ne bouge, tandis que dehors, le vent dans les arbres vous offre un bruit de fond qui serait presque rassurant.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 27 novembre 2019, 11:28:17 pm
Je toise notre preneur de son en entrant dans la maison.
- Vas-y Karl montre nous ces traces.
Pas à l'aise du tout.
- Cette maison pue...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 28 novembre 2019, 05:46:48 am
A peine rentré je mets la caméra en route ainsi que la lumière qui doit se trouver dessus. Je prends la tête de notre petit groupe jusqu'au seuil des marches et montre les empreintes que je filme avec attention.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 28 novembre 2019, 06:40:16 pm
Je cherche un endroit où la poussière n'est pas marquée d'une empreinte de pas afin d'y apposer la mienne, le plus proche possible de celles qui sont déjà faites. Ensuite, je cherche à les comparer.

Évidemment je fais cela sans traîner, le but étant de me débarrasser rapidement du sujet afin de pouvoir retrouver l'air libre. Cette baraque me file des suées...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 28 novembre 2019, 07:38:54 pm
Je m'appuie sur un mur pour regarder le dessin de ma santiag et regarde les marques en haut de l'escalier , non sans avoir jeté un regard vers le bas.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 28 novembre 2019, 08:39:44 pm
Une fraîcheur chargée d'une odeur terreuse remonte de la cave. Le bruit de vos pas raclant le parquet, Jay qui fait grincer la marcher s'appuyant dessus. Tout ces petits bruits prennent la réverbération de la pièce souterraine qui agit comme une caisse de résonnance.
C'est un peu comme si le son qui en résulte venait pour partie d'en bas.

Les traces sont nombreuses, faites de boue séchée et de boue encore humide. Distinguer l'empreinte de la boot de (
Jay ou de la Tiag de Patrick...pas évident.
Mais à y regarder de plus près...ces traces humides...Jay remarque que, pour le coup, c'est une série de traces et une seule qui ont laissé ces marques. Une seule personne, venue après que les autres marques ont séché.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 28 novembre 2019, 09:23:45 pm
Je m'accroupis pour examiner -bien inutilement- les traces.Tel un vieux cow boy je pousse mon stetson en arrière.
- Qu'est ce que tu en dis Jay ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 28 novembre 2019, 11:36:48 pm
Ce que j'en dis... je murmure en m'accroupissant près des traces.

Ce que j'en dis c'est que ces traces humides ont été faites par une seule personne, bien après toutes les autres qui sont sèches depuis plus longtemps. Et manifestement, ce ne sont pas mes chaussures.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 28 novembre 2019, 11:51:38 pm
Je me frotte le menton.
- Quand on est arrivé y avait des traces de bagnole, on a pensé à celle de la fille de l'agence immobilière. C'est des traces de pas de femme selon vous ?
Je regarde Karl derrière sa camera.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 29 novembre 2019, 04:28:55 pm
Je soupire.

Ma foi, je ne sais pas trop. Mais bon par contre, avec le temps qu'il a fait la nuit dernière, tout est gorgé d'eau. Il y a de bonnes chances que ces traces soient très récentes, donc, ce qui laisse à penser que quelqu'un est venu ici entre premier passage et maintenant. Les traces de pneu, sans doute.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 29 novembre 2019, 10:41:56 pm
- Qu'en dis tu Karl ? Les pas d'une femme ?
Une sueur glacé perle de mon front et ma respiration s'est accélérée, je tire sur le col de ma chemise, j'étouffe un peu.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 30 novembre 2019, 08:54:56 am
Filmant tout, n'hésitant pas à faire des plans larges et des zooms, je finis par répondre à Patrick.

J'en sais foutre rien si c'est ceux d'une femme ou pas. Mais c'est pas des talons aiguilles en tout cas.
Mais bon, j'ai l'image, on peut y aller et l'analyser ailleurs.

Je me redresse et inspire un grand coup

J'aime pas cette baraque, et descendre dans cette cave ne me fait vraiment pas envie. Mais va falloir qu'on se décide à le faire à un moment. Je suis sûr qu'une partie des réponses se trouve en bas de cet escalier.

Ceci étant dit, je ne descends pas les marches et retourne vers l'entrée de la maison.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 30 novembre 2019, 12:09:14 pm
Je cherche le regard de Jay tandis que les pas de Karl s'éloignent.
J'attends qu'il le suive pour sortir à mon tour, même si je n'ai manifestement aucune envie de rester ou de descendre.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 02 décembre 2019, 05:07:22 pm
J'embraye le pas de mes deux camarades, pas plus attirés qu'eux à l'idée de pousser cette exploration plus avant dans l'immédiat. Et je presse le pas, même, pour ne pas me laisser décrocher à l'arrière.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 02 décembre 2019, 05:14:45 pm
Je soupire et je sors crânement le dernier.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 02 décembre 2019, 05:25:15 pm
A leur sortie de la maison, les trois hommes sont accueillis par une pluie fine et les bourrasques de vent qui vont avec. Susan et Colin sont dans le van. David n'est pas visible.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 02 décembre 2019, 07:32:21 pm
Je m'arrête avant de sortir pour chercher quelque chose dans mon portefeuille, ensuite j'empoigne les deux bidons que j'avais laissé prés de la porte d'entrée pour aller les remettre à l'arrière du van, avec les autres.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 03 décembre 2019, 05:56:15 am
Ne désirant pas me faire mouiller plus que nécessaire je trace directement au van, protégeant la camera de Susan.
Une fois à l'intérieur je demande.

Il est parti où l'autre énervé?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 03 décembre 2019, 08:38:36 am
Je presse également le pas jusqu'au van, mais en y arrivant je stoppe, le regard braqué en direction de la grange.

Merde, quand même...

Mes mâchoires se contractent, il est clair que je prends sur moi.

Personne n'a été voir la grange, si ? Kristen pourrait très bien y être passée. Des volontaires pour venir y jeter un coup d’œil avec moi ? Les autres pourront rester dans la bagnole, mais je me vois pas repartir sans y avoir fait ne serait-ce qu'un petit tour par acquis de conscience.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 03 décembre 2019, 10:10:48 am
- Je viens.
J'ai posé les bidons à l'arrière du van.
- Et après ? Qu'est-ce que vous avez en tête ? On pourrait aller voir les voisins, les Baker. Ou retourner en ville voir s'il y a une Bibliothéque, ça remonte bien plus poins que les années 50' cette histoire.
Je laisse la pluie couler sur mon chapeau et tremper ma chemise déjà teintée de sang.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 03 décembre 2019, 12:29:30 pm
En regardant vers SLA grange, vous voyez David dans la vieille camionnette qui y pourrit. Assis à la place du conducteur, il semble fouiller l'habitacle.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 04 décembre 2019, 08:21:30 am
Voyant les compagnons arriver, je leur fais un signe de bienvenue et je descends de la camionnette.

- Hey! Vous êtes encore vivants ? Je vous attendais pour fouiller la grange.

Elle a l'air vide, mais on ne sait jamais.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 04 décembre 2019, 11:57:53 am
Les portes arrières du van se referment en claquant quand j'ai fini de ranger les bidons.
J'ai la gueule ravagée, le sang qui a coulé de mon pif a imprégné mes vêtements. Que ce soit le froid ou les prémices d'une nouvelle crise de nerfs, des frissons secouent ma grande carcasse.
J'accompagne le mouvement de Jay vers David puis m'arrête avant de rejoindre celui ci. J'enlève mon chapeau.
- Okay. Récapitulons vous voulez bien ?
Le front nimbé de sueur ou de pluie.
- On est venus ici, on a fait notre rituel, descendus dans la cave et quelque chose est arrivé.
Quelque chose de l'ordre de l'ombre qui vient de sauter sur Colin… Sous le choc on a filé, laissant Karen, la mémoire détruite et j'ai planté le camion.
Je regarde les autres.
-Quelqu'un s'est pointé après avec une voiture, quelqu'un qui a laissé des traces de boue en haut de l'escalier, peut être qu'il est descendu aussi, seul… Puis reparti.
Je m'interromps, laissant la parole.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 04 décembre 2019, 01:24:53 pm
Je n'enlève pas mon chapeau, mais pose la main dessus, levant légèrement le nez vers le ciel qui s'est remis dans la partie en nous infligeant en plus du reste un temps pourri.

Mais la pluie est le moindre de mes problèmes à l'instant présent, et après un instant de réflexion, je reporte mon attention sur le duo Patrick / David.

D'accord avec toi, Patrick, je suis arrivé plus ou moins aux mêmes conclusions. Maintenant pour moi ce qu'il reste à faire ici avant de passer aux recherches c'est d'une, nous assurer que Kristen ne soit pas là quelque part, terrorisée, voire pire, dans un coin, et de deux, essayer de trouver le moindre indice qui nous permettrait de savoir qui a pu venir ici après notre passage.

Après un petit silence, j'ajoute.

Mais réflexion faite ça pourrait juste être les flics après nos aventures d'hier qui sont venus faire un tour, qui sait ? Ou même la fille de l'agence, Vanessa, qui sait... Autre hypothèse, mais bon, c'est de la pure spéculation. Quelqu'un s'intéresse à ce qui se passe dans cette baraque, en plus de nous. Et peut-être depuis plus longtemps.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 05 décembre 2019, 09:00:20 am
- Les gars, ce que je vous propose c'est de fouiller rapidement cette grange. Y a pas l'air d'y avoir grand chose mais on ne sait jamais.

Ensuite on fera le point tous ensemble pour décider de ce qu'on fait.

Ça vous va ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 05 décembre 2019, 09:47:11 am
- Okay.
Je suis clairement le gars qui n'aime pas perdre de temps. Jay veut faire le point après plutôt que maintenant.
Je revisse mon chapeau et rentre dans la grange avec les deux lascars.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 05 décembre 2019, 10:23:26 am
(https://i.imgur.com/ssLrac8.jpg)

Avec le temps qu'il fait, la grange n'est qu'un énorme courant d'air ceint de planches branlantes. Le sol est jonché de déchets plus ou moins récents à peine dissimulés par les hautes herbes qui envahissent les lieux. Une petite moissonneuse gît dans sa rouille, différents barils de détergent piqués de rouille s'empilent dans un coin, des planches à moitié vermoulues dans un autre. Une brouette défoncée, un établi sur le point de s'écrouler...c'est las désolation la plus complète. Il y a une sorte de mezzanine qui devait servir de grenier à fourrage mais vous ne distinguez aucun moyen d'y accéder. S'il y avait une échelle, elle a disparu.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 05 décembre 2019, 03:43:21 pm
- Attendez les mecs…
Je regarde les traces de pas éventuelles sur le sol de la grange
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 05 décembre 2019, 07:03:26 pm
Je comprends tout de suite l'idée de Patrick et je fais de même, essayant de repérer d'éventuelles traces récentes du même style que dans la maison.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 05 décembre 2019, 07:55:43 pm
Et moi je regarde si en poussant la camionnette ou la moissonneuse on ne pourrait pas accéder à la mezzanine.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 05 décembre 2019, 08:33:35 pm
Resté dans la voiture j'observe par la fenêtre les silouhettes de nos compagnons s'afférer dans la grange.

-Susan, tant que j'l'ai en tête y'a deux truc que je veux partager, la famille que j'ai vu, la plus moderne, c'est le même papier peint qu'ils avaient dans la cuisine, mais fraichement posé,  pas delabré comme aujourd'hui.
Et la mère de famille elle chantait du Sonny and Cher, "I got you babe".
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 05 décembre 2019, 09:21:48 pm
- Heu, okay, Colin. Ils avaient donc des goûts de chiotte. C'est donc ça que tu chantais tout à l'heure...

Jetant de temps à autre un regard au travers des vitres de la voiture, je tiens compagnie au médium.

- Okay, donc, c'est pas si vieux que ça, alors. On trouvera surement des infos, et je suis sure que même notre bonne vieille logeuse doit savoir des choses sur les gens qui habitaient là. Y'a d'autres choses qui te reviennent en mémoire ? Bordel, d'ailleurs, pourquoi elle revient toujours pas, la notre, de mémoire ? ...  
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 05 décembre 2019, 10:53:56 pm
-Je me souvient de tout, clairement.

Je marque une pause d'introspection avant de reprendre Susan sur ses conclusions visiblement trop légères à mon gout.

-Le papier peint ça dit que c'étaient surement les derniers habitants de la baraque, la chanson pourrie ça nous donne un repère temporel de plus.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 09 décembre 2019, 05:29:13 am
65, I got you babe.

Ce n'est qu'après avoir répondu que je regarde les deux autres restés dans l'habitacle.

Et ça ne veut pas dire que c'était la dernière famille. D'autres ont pu s'installer sans pour autant changer le papier peint.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 09 décembre 2019, 12:23:01 pm
Dans la grange

Déplacer l'un l'autre des véhicule apparaît être impossible pour toi seul, David, et pas une mince affaire pour trois hommes tels que vous, si tant est que ce soit possible.

Jay et Patrick ne trouvent pas de traces significatives, hormis quelques sentiers entre les hautes herbes, qui se sont sûrement formés à force de passage.

                                       

Dans le van

Le ciel de plus en plus chargé s'assombrit de plus en plus. Un grondement se fait entendre. On dirait bien que cette pluie n'est qu'un échantillon de ce qui se prépare. Dans l'habitacle du van, il faut élever la voix pour se faire entendre, tant la pluie fait de vacarme en tombant sur le toit du véhicule.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 09 décembre 2019, 04:12:14 pm
- Vous voyez quelque chose ?

On pourrait tenter de déplacer la camionnette pour montrer dessus et atteindre la mezzanine.

Ça vous dit ? Ou on est trop vieux pour ce genre de conneries ?

La vache ça tonne dehors !
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 09 décembre 2019, 04:16:19 pm
- Je te fais la courte échelle si tu veux.
Je me penche en joignant les mains. Debout je dois faire facilement 1m90.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 09 décembre 2019, 08:09:29 pm
Je m'approche également des fois qu'il y aurait besoin de deux bras supplémentaires. Bien que moins athlétique que Patrick, j'ai moi aussi une carrure respectable, ce qui devrait aider.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 09 décembre 2019, 08:16:59 pm
- Heu... vous croyez?

Je semble moyennement en confiance même si la carrure de mes complices indique que cela devrait se passer sans trop de problèmes.

- OK. On fait une pyramide humaine. Vous deux en bas, je monte sur vos épaules et ensuite vous surrélevez mes pieds à 2 mètres 30 du sol pour m'aider à monter.

Ca devrait le faire....
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 09 décembre 2019, 08:35:18 pm
Patrick et Jay sont particulièrement grands. Ce dernier dépasse largement le mètre quatre vingt mais Patrick est encore une autre paire de manches, pas loin des deux mètres bien que moins massif que le moustachu. En vous prenant les poteaux comme appui, les deux homme se dressent sur leurs jambes tout en maintenant David sur une épaule et le sécurisant de leurs main autour de ses chevilles.

Il peut donc jeter un coup d'oeil à l'étage supérieur où rien ne lui saute aux yeux. C'est du même acabit que tout le reste de la maison ou du jardin: il y a eu du passage, comme en témoignent les différents déchets principalement composés de bouteilles de soda, de whisky ou de bière. Ces immondices jonche les planches quasi nues, si ce n'est pour quelques monticules de caisses éventrées.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 10 décembre 2019, 08:12:11 am
Je décris tout ce que je vois la haut. Et conclus par.

- Et c'est tout. Pas de traces de passage récent ! Je ne pense pas qu'il y ait grand chose dans ces caisses éventrées, non plus.

J'essaie de jeter un œil pour voir ce qu'elles contiennent. Au besoin j'utilise le flash de mon mobile.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 10 décembre 2019, 08:23:23 am
Les épaules commencent à chauffer en-dessous, martyrisées par les semelles des Santiags de David. Difficile d'être tout a fait sûr mais, les caisses ont bien l'air d'être vides...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 10 décembre 2019, 10:10:43 am
Je saisis les chevilles.
- Bon, on le monte ? T'es prêt ? A trois.. 1, 2...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 10 décembre 2019, 06:55:33 pm
Je ne m'occupe pas des acrobaties de notre trio clownesque, j'observe avec inquietude le ciel qui se montre de plus en plus menaçant.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 10 décembre 2019, 07:10:17 pm
- Heu... T'es sûr ?

Je m'accroche comme je peux pour me recevoir dignement à l'étage.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 10 décembre 2019, 07:23:25 pm
- Ok, on te redescend.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 10 décembre 2019, 08:09:09 pm
Oui, redescendons-le, on dirait bien qu'il n'y a rien ici.

J'aide Patrick à faire redescendre David, puis :

Bon, je crois qu'on ne trouvera rien de bien intéressant ici, retournons au van.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 10 décembre 2019, 08:52:23 pm
Je suis soulagé de reposer le pied à terre.

 - Merci pour le coup de main les gars.  Ouais Allons y. Il n'y a pas de trace de Kristen ici.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 10 décembre 2019, 10:48:14 pm
Je retourne vers le van pour m'installer au volant.
- Faisons le point, si vous voulez bien.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 11 décembre 2019, 11:12:01 am
Dans le van, je ferme les portières pour éviter que la pluie ne s'y infiltre trop.

- Ouais ! dis-je d'une voix suffisamment forte pour me faire entendre malgré le bruit. C'est la merde, y'a un truc à la cave, du genre balaise, qui veut pas qu'on aille voir de plus près. Sauf qu'il va falloir qu'on y aille à un moment, ou qu'on se décide à cramer la baraque. Sauf que si jamais Kirsten est dedans, en vie... bah ça ferait chier de pas avoir vérifié avant.  
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 11 décembre 2019, 07:44:23 pm
Bien trempé, je m'installe à mon tour, devant si la place passager est libre, sinon à l'arrière avec les autres.

Si Kristen était là-dedans, elle se serait manifestée. Non franchement, je n'ai pas l'impression qu'elle était dans cette baraque. Ou à l'étage peut-être, quelqu'un a fait le tour ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 11 décembre 2019, 08:44:25 pm
- On peut retourner faire le tour de la baraque même si ça me fait froid dans le dos.
Dis-je en regardant Jay et je poursuis :
- On peut aller frapper à la porte des voisins, les Baker je crois. Ils ont refusé toute interview mais Kristen a pu se réfugier chez eux hier.
Je n'ai pas plus l'air convaincu par cette hypothèse.
- On peut chercher qui était les premiers occupants de cet endroit, Colin a décrit quelqu'un ressemblant aux premiers colons.
Je regarde un à un les passagers du Van, tandis que la pluie crépite sur la carrosserie.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 12 décembre 2019, 08:12:40 am
- Je n'ai pas vu d'escalier allant vers les étages. Mais je suis resté moins longtemps que vous. S'il y en a un, ça vaut le coup de vérifier avant de partir. Faudrait faire ça de façon organisée. Histoire qu'on aient tous un œil sur au moins deux camarades. Il faudrait aussi se garder une issue ouverte pour fuir. On pourrait coller le van à la porte d'entrée par exemple.

Ensuite on pourrait aller voir les voisins. C'est une bonne idée.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 12 décembre 2019, 05:39:40 pm
-Quoi qu'on décide trainez pas, y'a un truc dans l'air. Et cette tempête qui monte, c'est pas hasard, j'le sens.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 12 décembre 2019, 07:04:32 pm
OK, je marche comme ça. On rapproche le van, pendant ce temps des volontaires trouvent l'étage et montent y faire un tour rapide. Ensuite, les voisins.

Je suis un peu pâlot, mais j'ai l'air pleinement déterminé à faire ce que je dis.

J'y vais, qui m'accompagne ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 12 décembre 2019, 08:02:20 pm
- Tu peux compter sur moi. Mais on rapproche d'abord le van. Ça sera ça de fait. Et on sera moins mouillé.

Si Patrick veut bien rapprocher le van, je descendrais pour bloquer la porte ouverte avec le van devant.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 12 décembre 2019, 08:20:00 pm
Je tourne les clefs dans le contact, laisse ronronner le moteur et manoeuvre délicatement pour ne pas enliser les roues ou percuter un objet. Je mets le van en position pour repartir, portes arrières prés de la porte d'entrée.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 13 décembre 2019, 01:52:23 pm
La van est disposé comme voulu.
David et Jay repartent donc dans la maison. La luminosité à l'intérieur s'est considérablement réduite maintenant que le ciel est quasiment passé au noir.

Dans la salle à manger, se trouve en effet un escalier qui mène à un étage. Les deux hommes se rappellent alors de l'interview des deux jeunes dont vous avez retrouvé l'enregistrement. L'ombre de ce gamins qu'ils ont vue tout deux en haut de l'escalier. Rien de tout cela aujourd'hui. L'escaliers en bois noirci d'humidité grince mollement sous leurs pas. En haut, ils se retrouvent sur un palier qui amènent sur trois pièces différentes. Les portes sont entrouvertes. On dirait ien une chambre sur la droite. Il y trône un grand lit deux places qui devait être celui des parents. Le lit où la femme et les enfants ont été retrouvés criblés de plomb par leur père.

(https://i.imgur.com/jF0DvMD.jpg)

Se peut-il que ce soit bien ce lit? La police ne l'aurait pas enlevé? Personne d'autre n'a habité ici depuis les événements. Ca ne peut donc être que ça...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 13 décembre 2019, 02:49:23 pm
J'invite Patrick et les autres à nous suivre à l'intérieur. L'idée étant de ne pas de se retrouver en trop petit comité à l'intérieur. Par contre laisser une personne au deux dehors me semble approprié.

Une fois dans la chambre, je suis surpris par l'ameublement qui semble avoir bien résisté au passage du temps. Sans trop hésiter, je vais regarder dans les tiroirs au cas où je trouverais quelque chose d'intéressant.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 13 décembre 2019, 05:36:51 pm
Aprés un instant de doute, j'ai laissé les clefs sur le contact - moteur éteint - avant de suivre les deux autres, grommelant quelque chose à propos d'un revolver que Karl détient toujours.
C'est a contre cœur que je suis entré a nouveau dans la maison et davantage encore dans cette chambre.
Laissant l'initiative de la fouille des tiroirs à David, je profite de ma taille pour vérifier sur l'armoire et sur les autres meubles si rien n'y a été oublié et inspecte les murs, le plancher, plafond, la structure de la pièce. A la recherche d'un objet caché, d'un signe, grafiti ou trace d'animal suspect.
Quand je passe devant le miroir je ne peux m’empêcher d'y mirer ma sale troche ensanglantée et de regarder dans ma bouche.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 13 décembre 2019, 07:04:26 pm
Je prête main forte à David et Patrick, cherchant à particulier tout objet plus moderne qui aurait pu être laissé là, ou toute trace de passage récent.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 13 décembre 2019, 08:34:15 pm
Des objets récents, il y en a! Mais pas de plus ragoûtants. Vous y trouvez même quelques fines seringues, en plus des habituels paquets de chips et cadavres de bière... De près ou de loin, rien d'extraordinaire...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 13 décembre 2019, 09:40:40 pm
Surmontant mon dégout, je fouille le lit, retourne le matelas que je palpe.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 13 décembre 2019, 09:57:37 pm
Le truc pèse un âne mort et pue franchement. Le tissus se délite sous la poigne du géant californien qui peut sentir une sorte de paille humide s'échapper du sommier. Il retourne le tout. La structure du lit bouge, grince, cogne sur le parquet.

Un ramdam bien audible depuis le van au portes ouvertes.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 13 décembre 2019, 10:17:28 pm
Je regarde mes deux acolytes en prévenant leur réaction:
- Ouais, j'essaie d'être discret là..
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 14 décembre 2019, 12:16:44 pm
Je referme le tiroir que j'examinai.
- Il n'y a rien ici !

Et je me retourne vers Patrick
- Tu cherches quoi Patrick la dessous ? J'espère qu'on n'est pas allergique.

Je retourne à l'entrée de la chambre pour voir ce qu'il y a dans les 2 autres pièces à l'étage, sans rentrer dedans.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 14 décembre 2019, 01:16:23 pm
- Et toi ? Tu cherches quoi ? Tu crois que Karen est dans le tiroir !
Je me rends compte que je suis allé trop loin. je rejoins David et lui serre l'épaule pour chuchoter.
- Désolé mec.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 14 décembre 2019, 06:57:35 pm
- T'inquiète Patrick. On est tous sur les crans. Et non elle n'était pas dans les tiroirs.

Mais dis moi tu sais si Kristen mangeait des chips et se piquait ?

Je le regarde comme si j'avais trouvé une piste avant de lui redonner sa tape amicale sur le ventre, cette fois.
- Je déconne mec !

Allez, on regarde ce qu'il y a à côté ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 14 décembre 2019, 07:13:11 pm
Coup d'oeil en arrière pour voir si Jay suit, j'essuie la sueur qui perle sur on front et j'avance en touchant les murs comme s'ils 'écrasaient.
-Sortons de là au plus vite les gars.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 14 décembre 2019, 07:51:10 pm
Y'a quelqu'un qui squatte régulièrement ici. Ce ou ces gens sauront peut-être quelque chose si on les retrouve, vous pensez pas ? Et c'est peut-être lié aux traces de passage dans la cour que Patrick a repérées.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 14 décembre 2019, 08:23:37 pm
- Des toxicos ou un couple illégitime ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 14 décembre 2019, 09:30:29 pm
Tout ça ne date pas d'hier, tout de même. Quelques semaines ? Quelques mois ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 14 décembre 2019, 10:15:37 pm
J'ouvre les deux portes restantes sur le palier. On va pas repartir sans jeter un œil.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 15 décembre 2019, 02:08:35 pm
Je sais pas, Patrick. Les deux, qui sait... je réponds avec un sourire fatigué. Viens, allons aider David à voir les autres pièces de l'étage.

Je sors dans le couloir pour participer à l'exploration de la pièce suivante.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 15 décembre 2019, 08:17:31 pm
La pèce suivante devait être la salle de bain. L'évier arraché a disparu, tout comme les baignoire dont seuls les contours sont visibles par terre et contre le mur.

La dernières pièce était peut-être une chambre.

(https://i.imgur.com/FK9L3xm.jpg)

Il y règne un capharnaüm sans nom, comme si le mur avait été pelé méthodiquement.

Pat' (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5360.msg167406#msg167406)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 15 décembre 2019, 08:32:39 pm
A peine rentré dans la pièce, d'un coup, je me précipite contre le mur de droite comme si je voulais passer à travers.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 15 décembre 2019, 09:12:35 pm
C'est le mur qui gagne cette confrontation... frontale. Patrick rebondit et titube vers le centre de la pièce, sonné.

[-1pv]
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 15 décembre 2019, 09:26:55 pm
- Patrick, Attention !!!!



Il y a un mur.

Je me précipite pour lui prêter main forte et surtout éviter qu'il refonce dans le mur.

- Tu as vu quelque chose ? Qu'est ce qui t'arrive mec ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 15 décembre 2019, 09:28:32 pm
Je grommelle en massant mon bras bien endolori.
- Un truc… Un truc dans mon bras...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 15 décembre 2019, 10:26:55 pm
Je regarde ton bras puis tes yeux.
- Ton bras ? Qu'est ce qu'il a? Quel rapport avec le mur ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 15 décembre 2019, 10:37:15 pm
Patrick a une chemise à manches longues, genre bûcheron. Rien de bizarre, a priori.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 15 décembre 2019, 10:45:22 pm
- Je les sens.. Elles rampent… sous ma peau.
Adossé au mur faisant face à celui dans lequel je me suis jeté, je transite et halète.
Mon chapeau est tombé sur le sol.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 16 décembre 2019, 05:31:39 am
Trouvant le temps un peu long à l'intérieur du van, j'en descends et rentre dans cette maison, presque amusé de voir que suivant qui demande les réactions ne sont pas les mêmes.
Cependant, je reste au pied de l'escalier à écouter les bruits de la maison et ceux faits par nos camarades à l'étage.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 16 décembre 2019, 11:21:39 am
Toujours dans le van, désormais seule avec Colin, je le regarde fixement, sans lui cacher mon angoisse.

- C'est clair, cette tempête c'est pas un hasard...

Après quelques secondes, je décide de changer de place et viens m'installer à la place du conducteur en passant par l'intérieur de la voiture pour ne pas avoir à affronter la pluie; je réajuste le siège, les rétroviseurs, etc., de façon à les adapter à ma taille plus menue.

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 16 décembre 2019, 06:33:45 pm
Je lâche le bras de Patrick et pars ramasser le chapeau pour lui donner.
- Tiens, vieux. T'inquiète pas pour ton bras. Tout va bien.

Mais pourquoi t'as foncé dans le mur ? Tu voulais te refaire le bras après t'avoir refait le nez ?

Tu sais... Je suis pas sur que ce soit très efficace comme méthode. Tu peux nous demander aussi.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 16 décembre 2019, 06:46:21 pm
Je continue d'observer le ciel et ne réagit pas au boucan qui provient de la maison.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 16 décembre 2019, 07:35:53 pm
Le comportement de Patrick m'arrache un bref rictus qui s'efface aussitôt de mes lèvres. Mais ce qui reste, c'est un air assez préoccupé pour mon camarade qui multiplie les signes inquiétants depuis notre arrivée ici.

- Bon ne perdons pas de temps, terminons notre tour, et partons ! dis-je en entrant dans la pièce pour la fouiller du regard, en particulier ce mur "pelé", un peu incongru.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 16 décembre 2019, 07:51:01 pm
Difficile de dire ce qui a pu faire tomber le plâtre de manière si systématique. Il n'y a pas de marque de coup de spatule comme en aurait laissé un artisan. En revanche, le mur est strié verticalement. Des centaines de petits sillons quasi parallèles courent de bas en haut de la paroi.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 17 décembre 2019, 08:57:01 pm
Ma voix s'élève du rez de chaussée à travers l'escalier

Faites gaffe ça grouille d'insectes là dedans. Allez pas passer à travers le plancher.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 18 décembre 2019, 07:06:48 pm
Je reste cois devant l'état du mur que je peine à interpréter, me tourne vers mes deux collègues et notamment Patrick pour voir s'il s'est calmé.

Ensuite je réponds à Karl :

OK Karl, merci ! On finit le tour et on redescend !

Dans la foulée, je sors de la pièce pour prendre la porte suivante dans le couloir.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 18 décembre 2019, 09:09:59 pm
La grimace de douleur est remplacée par un sourire mauvais qui vaut bien le rictus de David.
- J'ai du l'écraser comme une merde, je sens plus rien.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 18 décembre 2019, 10:08:38 pm
Voyant que Patrick va mieux, et avant de changer de pièce, je m'approche du fameux mur pour voir ce qui ressemble à des griffures méthodiques.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 19 décembre 2019, 12:21:15 am
Plus le temps passe plus je me laisse happer par le spectacle de l'orage qui nous menace.Le front collé à la vitre ruisselante d'eau j'observe les nuages avancer et la lumière décliner.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 19 décembre 2019, 10:27:40 pm
Je me gratte, retroussant mes manches, ouvrant ma chemise. De plus en plus en sueur et roulant des yeux.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 06 janvier 2020, 02:21:13 pm
Patrick se débarrasse de sa chemise. Le voilà en marcel sous les yeux de David, tandis que Jay est parti dans la pièce voisine. Il s'agit d'une salle de bain qui, sans surprise, se trouve être du même acabit que tout le reste de la maison: dans un état de délabrement avancé tout en ayant conservé une grande partie de son mobilier.

La suite ICI, Jay! (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5356.msg168437#msg168437)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 06 janvier 2020, 10:09:26 pm
Je démarre la voiture, pour que, moteur tournant, je puisse lancer du chauffage, à fond, et peut-être un peu de musique si on capte un peu la radio dans ce trou perdu.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 07 janvier 2020, 11:20:43 am
- Fuck !
Quand j'entends le bruit de démarrage du van, j'arête immédiatement de me gratter le torse.
- Ils se cassent sans nous les enfoirés !
Je me dirige à grandes enjambées vers la sortie par le chemin le plus court, bousculant tout ce qui se trouve sur mon passage. Les lattes de bois craquent et je heurte le chambranle des portes dans ma précipitation.
- J'étouffe là dans !
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 07 janvier 2020, 01:30:30 pm
Je relève le nez des stries que je suis en train d'observer pour voir un Patrick déchaîné se précipiter vers la sortie.

- Bon, je crois qu'il est temps qu'on y aille !

J'emboite prudemment le pas à Patrick, n'étant pas aussi impulsif que lui.

- Jay, tu viens avec nous ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 07 janvier 2020, 01:33:43 pm
Jay sort justement de la pièce voisine, au moment où le colosse dévale les escaliers et arrive en vue de Karl, dans la salle à manger.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 07 janvier 2020, 08:02:12 pm
Merde ! Qu'est-ce qu'il y a ? Je demande, surpris de voir Patrick dévaler l'escalier, en me tournant vers David. J'ai l'air pâle et inquiet, plus encore qu'avant que nous nous séparions pour fouiller chacun de notre côté.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 07 janvier 2020, 09:14:59 pm
J'attends que Jay me rejoigne pour continuer le chemin ensemble.

-  Patrick est pressé de partir. Il a entendu le van qui démarrait. Viens, on va voir. Il ne faut pas se séparer.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 08 janvier 2020, 05:19:08 am
Alors que vous descendez l'escalier, je recule vers lui, vous tournant le dos. Mon regard est fixé sur les lattes du plancher. C'est comme si je n'osais pas quitter le sol des yeux car malgré le barouffe que vous faites, je n'y réagis pas.

J'ai juste un avertissement

Faites gaffe aux lattes.

Et dans cette phrase vous pouvez entendre le dégoût.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 08 janvier 2020, 08:21:49 am
- Hein. Qu'est ce que tu racontes ?

Au passage je jette un coup d'œil aux lattes pour comprendre de quoi il s'agit.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 08 janvier 2020, 10:50:31 am
 Je sors sans m'arrêter et manque de m'étaler en glissant sur le sol détrempé, ce qui ralentit ma progression.
Je fonce vers le van, ouvre  brusquement la portière conducteur comme si j'allais arracher celui ou celle qui se trouve au volant.
Je m'arrête en voyant Colin et Susan qui me regardent.
Y a de la musique.
Je cligne des yeux. La pluie ruisselle sur mon visage et mon torse, ma chemise est ouverte, pendant, détrempée.
Je respire à fond.
- Tu.. Tu veux conduire ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 08 janvier 2020, 02:05:45 pm
Sans un mot je raccompagne Karl et Jay à la voiture. Je suis un peu inquiet pour mes compagnons. Mais ce qui compte maintenant c'est que l'on parte tous ensemble en un seul morceau.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 08 janvier 2020, 08:35:19 pm
Je reviens au van avec le groupe, plutôt pressé et sans un regard derrière moi. Je m'assieds à l'arrière et respire un grand coup.

- Putain je hais la fichue vermine qui traîne partout dans cette baraque ! Barrons-nous, Kristen n'est pas là et on ne trouvera rien de plus pour le moment.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 09 janvier 2020, 05:28:57 am
Yep. Je sais pas comment elle tient encore debout.... Mais faudra revenir de jour pour la cave.

Je monte dans le van et me laisse tomber sur une des banquettes. Rapidement je tape le rythme avec le pied, même si cela semble être machinal.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 09 janvier 2020, 08:51:57 am
Je prends position dans le van.

- Quelqu'un avait parlé d'aller visiter les voisins tout à l'heure. Ça me semble une bonne idée sauf si vous êtes trop fatigués.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 09 janvier 2020, 11:23:51 am
Mains sur le volant, je fixe Patrick.

- Oui. Allez va t'installer, j'ai mis le chauffage à fond.

Puis, après l'intervention de David, je jette un coup d'oeil sur mes compagnons à l'arrière :

- OK pour aller voir les voisins. Tout le monde est là ?

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 09 janvier 2020, 01:39:22 pm
Vous avez croisé une ferme en venant. C'est d'ailleurs non loin de cette propriété que l'agent de police vous a récupéré hier.

Vous avez également aperçu une autre ferme un peu plus loin sur la route après la maison des Cooper. Où voulez-vous aller?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 09 janvier 2020, 04:03:51 pm
Je vais m'asseoir a l'arrière et boucle ma ceinture.
- Les Baker, c'est la famille qui a décliné toute interview d'après le carnet de kirsten. Allons voir la ferme la plus proche.
Je reboutonne ensuite ma chemise trempée, enlève mon chapeau pour en fixer le fond en fronçant les sourcils avant de lâcher un long soupir quand le van démarre.
- Baraque de merde...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 09 janvier 2020, 08:26:57 pm
Oui, celle d'à côté, pour commencer. Ce sera parfait. Allons-y ! j'ajoute pour aller dans le sens de Patrick, avec un empressement certain.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 10 janvier 2020, 01:48:04 pm
- Débrayes à fond pour passer la première.
J'avais placé le van en position pour repartir précipitamment.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 10 janvier 2020, 02:25:48 pm
J'obtempère, me confirmant aux indications de Patrick, pour quitter rapidement les lieux. Direction la ferme la plus proche.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 10 janvier 2020, 02:26:39 pm
18h07

Vous reprenez la route en direction de Clio. Vous roulez cinq minutes à peine avant d'émerger du même sous-bois qu'hier. Vous longez le champ de maïs, l'un des seuls à ne pas avoir été moissonné, où vous avez cru entendre une bête, passez devant le réservoir d'eau et arrivez en vue de la propriété des Bakers.

(https://i.imgur.com/bbpRQlZ.jpg)

Alors que vous bifurquez vers la droite sur le petit chemin caillouteux (celui de droite sur l'image), vous remarquez une un homme sur votre gauche qui se trouve vers l'entrée de la grande grange, un chien de bonne taille à ses côtés. Tout de suite, il s'arrête et il se retourne vers vous. De bonne taille, cet homme doit avoir la quarantaine, si l'on en juge par son embonpoint. Il soulève la casquette qu'il a vissée sur la tête et vous suit du regard tandis que vous remontez l'allée. A ses pieds, le chien vous arrose d'aboiements peu amènes.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 12 janvier 2020, 09:26:20 am
Je marmonne un Putain de redneck! lorsqu'en remontant l'allée on voit l'homme. Pusi j'attends que nous soyons arrêtés et de pouvoir descendre du van.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 12 janvier 2020, 10:23:28 am
- Susan, arrête toi. On va déjà interroger cet homme. C'est sûrement lui le fermier que nous cherchons.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 12 janvier 2020, 11:44:28 am
Je me gare dans l'allée devant la ferme et sors du van en glissant les clefs dans l'une des nombreuses poches de mon pantalon. Je lâche un juron, peu ravie de me retrouver à nouveau sous la pluie, et reste ensuite près de mes compagnons, guettant l'éventuelle approche du fermier.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 12 janvier 2020, 03:21:52 pm
Je regarde mes compagnons sortir les uns après les autres et les observe se regrouper sans bouger de ma place. Je me tourne ensuite vers la maison que je scrute du regard en silence.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 12 janvier 2020, 05:56:14 pm
Je ne sors pas personnellement. J'inspecte mes avants bras d'un air dégouté.
- A moins d'être diplomate j'ai l'impression que ça va être bref. Jay, David vous vous sentez de sympathiser avec le fermier ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 13 janvier 2020, 08:16:42 am
Je réponds à Patrick et regarde aussi Jay.
- Oui, j'y vais. Mais je compte sur toi Jay. Tu sais arrondir les angles.

Je descends et cherche le fermier du regard.
*Je me demande si j'aime les chiens.*
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 13 janvier 2020, 03:01:58 pm
Dès que vous vous garez, l'homme avance à votre rencontre. Son chien trottine à ses pieds, vous abreuvant toujours de jappements. Lorsque le fermier croise le regard de l'un de vous, il hoche la tête en guise de bien venue et continue de se rapprocher...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 13 janvier 2020, 03:11:18 pm
je me tourne vers Karl.
- A l'occasion, j'aimerais que tu remettes le flingue dans la boite à gant Karl, je doute pas que tu saches t'en servir man mais autant savoir où chercher en cas de besoin.
Ensuite mine de rien j'ouvre ma fenêtre pour suivre a conversation.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 13 janvier 2020, 07:26:47 pm
Je descends aux côtés de David, sans un mot, même si j'ai un peu retrouvé ma contenance maintenant que nous avons laissé l'autre ferme derrière nous.

Je salue l'homme d'un petit signe de la main sur mon chapeau, et laisse David démarrer comme il en avait l'intention.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 13 janvier 2020, 10:19:25 pm
Je regarde Jay, puis l'homme qui se dirige vers vous.

 Ha Monsieur. Excusez nous de débarquer ainsi sans prévenir...

Je suis David Schrader. Dites, c'est une belle ferme que vous avez la ! Ça doit demander pas mal de travail.

Si je le sens coopératif, je tends la main pour le saluer. Sinon je garderai mes distances pour le moment.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 14 janvier 2020, 02:27:09 pm
Je m'agite sur mon siège en jouant avec les boutons de ma chemise comme si j'avais trop chaud, avec mon nez ou en inspectant le bras de ma chemise.
- Ces saloperies…
Je lutte pour ne pas sortir à mon tour.
- Vous vous souvenez de ce que vous avez vu dans le coin hier soir vous autre ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 14 janvier 2020, 06:51:30 pm
(https://i.imgur.com/SrjCwfH.jpg)


La pluie n'a pas faibli mais c'est comme si l'homme de la sentait pas. Il avance d'un pas pesant protégé par un poncho en toile sur laquelle ruisselle la pluie. Il lève la main vers vous pour vous saluer bien avant d'arriver à votre hauteur.

-Z'êtes perdus?
vous lance-t-il.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 14 janvier 2020, 07:22:54 pm
- Perdu ? Oui vous imaginez pas à quel point on est perdu. D'ailleurs on a perdue notre amie Kristen. Vous l'auriez pas vu par hasard ? Une belle rousse...

On était là hier soir et on la retrouve pas ! je montre la direction de la ferme abandonnée.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 14 janvier 2020, 07:58:30 pm
Aux derniers mots de David concernant Kristen et la ferme dont nous venons, je guette les réactions du fermier face à nous en plissant légèrement les yeux.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 15 janvier 2020, 05:44:36 am
Resté dans le van, je suis d'une oreille la discussion tout en surveillant les alentours. La remarque de Patrick me fait pousser un soupir et sourire en coin, c'est bas que je lui réponds sur un ton amusé.

Et vu l'insistance avec laquelle tu reviens dessus, je crois que ce qui te dérange c'est que ce n'est pas toi qui le porte.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 15 janvier 2020, 11:17:27 am
Je ferme la fenêtre que j'avais ouverte pour me retourner et saisis l'épaule de Karl soudainement.
- Si ces saloperie prennent le contrôle de mon corps, faudra que tu me tues. D'accord ?
Je maintiens ma prise ,mon regard plongé dans le sien, le visage encore maculé de sang coagulé jusqu'à ce qu'il me réponde.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 15 janvier 2020, 01:33:22 pm
[-1 SM pour toi, Patrick]
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 15 janvier 2020, 03:25:05 pm
LE gars se renfrogne.

-J'comprends rien à ce que tu dis, l'ami...

Il jette un coup d'oeil derrière vous, en direction du van.

...J'ai pa vu d'rouquine par ici, en tout cas!

Il revient à vous.

-Elle aime se balader sous la pluie vot'copine?!


Pas sur qu'il ait tilté que David parlais de la ferme des Coopers. Visiblement il n'a vraiment pas compris ce que tu viens de lui dire.

Jay (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5356.msg168784#msg168784)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 15 janvier 2020, 11:11:13 pm
Avec un petit sourire engageant - mais peut-être un poil forcé, pour qui me connaît -, j'ajoute pour le fermier :

- On parle de la ferme Cooper, à côté. C'est là qu'on l'a perdue.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 16 janvier 2020, 06:16:45 am
Son visage se ferme immédiatement.

-Ouais...ok. Bah, je suis désolé pour vous. J'l'ai pas vue...

Ta gueule, Taylor !! gueule-t-il sur son chien pour le faire taire. Ce dernier se tasse et lance un regard suppliant à son maître. Et il fait effectivement silence...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 16 janvier 2020, 08:17:24 am
- C'est un peu ce qu'on craignait. Mais fallait bien vous demander. Pas vrai ?

Je regarde autour de nous pour voir s'il y a une boîte au lettre ou quelque chose avec un nom dessus, vu que le gars ne s'est pas présenté en même temps que moi.

- Cette ferme a mauvaise réputation, à ce qu'il paraît... Vous y êtes déjà allé ?

Je le regarde pour l'inciter à continuer.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 16 janvier 2020, 03:30:35 pm
Il y a en effet une boite au lettres mais elle se trouve au bord de la route, vous l'avez croisée en rentrant dans la propriété.

L'homme hausse les épaules, visiblement peu enclin à s'étendre sur le sujet.

-J'aurais bien fait la causette mais j'ai pas qu'ça à faire... J'peux pas vous aider. Allez...salut, hein!

Sans autre forme de cérémonie, le voilà qui se dirige vers la maison.

-Bonne chance pour votre amie ! vous lance-t-il sans se retourner dans ce qui doit se rapprocher pour lui d'une forme de compassion dénuée de sarcasme.

DAVID (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5358.msg168812#msg168812)

JAY (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5356.msg168813#msg168813)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 16 janvier 2020, 05:02:06 pm
- Attendez Monsieur ! Ne partez pas si vite... On peut vous aider.

Ça fait longtemps que cette ferme pose problème et c'est justement notre métier de résoudre ce genre de problèmes.

On peut parler 5 minutes ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 16 janvier 2020, 08:12:35 pm
Je hoche la tête et en rajoute une couche.

Oui, vous êtes bien ici, vous avez une belle propriété. C'est dommage.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 17 janvier 2020, 05:24:43 am
Je colle mon regard à celui de Patrick

Ô ne t'inquiètes pas pour ça.

Il y a une certaine sincérité dans ma voix et surtout aucune hésitation ni envie de consoler ou de raisonner l'homme qui me fait face.

Mais ouvre la vitre un peu, qu'on suive ce qu'il se dit dehors.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 17 janvier 2020, 09:22:27 am
Je venais de fermer la vitre mais j'ouvre la portière pour sortir, heureux de sortir de l'espace étouffant du van je recoiffe mon chapeau et remplis a pleins poumons, soufflant fort.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 20 janvier 2020, 03:37:03 pm
L'homme s'arrête et se retourne, intrigué

-Quoi?!

Puis, son attitude change subitement. Quelque chose vient de le frapper.

-Mais...c'est vous l'espèce d'équipe de télé?!

Jay (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5356.msg168956#msg168956)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 20 janvier 2020, 05:18:38 pm
Je m'avance un peu, vers David, et répond au fermier en essayant de sourire.

- C'est nous l'équipe de télé, exactement.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 20 janvier 2020, 08:31:30 pm
J'enchaîne tout de suite :

- Oui, enfin, notre boulot c'est pas forcément faire de la télé, d'ailleurs on n'en fait pas vraiment, on diffuse juste sur Internet.  L'important c'est plutôt le contenu, vous voyez.

J'imagine que si ça fait un bon moment que vous vivez là - c'est le cas, je crois, non ? - que vous en avez vu passer un paquet des gens et des problèmes venus de la ferme Cooper à côté. Et justement, on essaie d'aider les gens qui comme vous sont sans arrêt emmerdés par ce genre de choses, pour que ça se reproduise plus.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 20 janvier 2020, 10:29:23 pm
J'incline la tête aux propos de Jay, et continue d'observer le gars, en attendant sa réponse.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 21 janvier 2020, 09:13:16 pm
L'homme qui s'était raidi, se retourne avec un sourire amer.

-Et vous pensez faire quoi, hein?!

Il vous regarde tous, avec le même sourire presque dédaigneux. Il regarde même par-dessus l'épaule de David, les trois autres, restés dans le van dont les vitres commencent à se couvrir de buée, avec cette pluie.

-J'sais qui vous êtes. V'm'avez appelé pour une interview...

Il secoue la tête et enlève sa casquette révélant par là même un crâne quelques touffes hirsutes, grasses et grisonnante. Il se passe un bras dénudé sur le front, le mouillant plus qu'autre chose. Il lève quelques seconde le visage que la pluie vient frapper de ses grosses gouttes. C'est comme s'il appréciait cette chaude pluie de fin d'été.
Il finit par remettre son couvre chef.

-J'ai rien à vous dire, c'est juste une maison de merde...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 21 janvier 2020, 09:56:59 pm
- Ça, pour une maison de merde, c'est une maison de merde !

Y a vraiment trop de monde qui est mort à cause d'elle.

J'attends de croiser son regard et je continue sur le ton de la résignation.
- Et puis il y a la bête qui rôde autour...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 22 janvier 2020, 09:42:04 am
Dans le van je ne peux m'empêcher de pousser un soupir lorsque je vois comment ça se déroule à l'extérieur.

Et ben c'est pas gagné.

Je profite de l'instant pour bien ranger tout notre matériel.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 22 janvier 2020, 11:08:25 am
- Fermes ta gueule un peu.
Je sors du van ouvre délicatement la porte conducteur où est assise Susan et manipule le loquet d'ouverture du capot, je vais ouvrir celui ci tout naturellement afin de ne rien perdre de la discussion qui s'instaure.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 22 janvier 2020, 02:46:04 pm
-Quoi?l s'étonne le fermier, incrédule.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 22 janvier 2020, 07:07:47 pm
Je rebondis sur la perche tendue par David :

- Me dites pas que vos chiens, ils n'ont jamais eu de problème en traînant par là ? Mon regard se perd un instant vers la ferme d'à côté. Et je suis bien certain que vous avez interdit à votre famille d'aller fureter du côté de la propriété des Cooper, non ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 23 janvier 2020, 08:15:24 am
Cette fois je reste silencieux, en attendant la réaction du fermier. Peut-être que Jay aura plus de chances que moi dans son approche.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 23 janvier 2020, 03:30:14 pm
Il regarde Jay comm s'il s'agissait d'un insecte nuisible. Clairement, il n'apprécie ps ce que lui dit le grand moustachu. Mais c'est à David qu'il s'adresse.

-Qu'est-ce que vous racontez, vous?! Y'a pas de bête ici, pas de bête, c'est clair?!

De nouveau il vous regardent tous, un à un. Son chien commence de nouveau à s'agiter, il le saisit par le collier.

-Alors maintenant, vous allez me faire le plaisir de dégager de ma propriété, ou je vous fais dégager à coup de chevrotine.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 24 janvier 2020, 12:23:23 pm
Je regardais le niveau d'huile pour la forme, quand le chien et son maître se mettent à aboyer je me tourne vers le propriétaire des lieux en sortant un mouchoir pour m'essuyer les mains.
Il semble inutile de m'introduire dans la conversation alors je laisse planer mon regard sur la ferme, les silos, séchoirs à céréales.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 25 janvier 2020, 10:15:07 am
Je croise les bras, nullement impressionné par la menace du fermier. J'attends de voir comment ça va tourner.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 26 janvier 2020, 07:04:30 am
j'observe la scène extérieure mi blasé mi amusé. Puis je me tourne vers Susan

Su..san, je suis sûr qu'une présence féminine calmerait tout le monde dehors.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 26 janvier 2020, 05:55:41 pm
- Calmez-vous ! je dis en levant les mains en signe d'apaisement. Vous savez bien que ça ne sert à rien de nier l'évidence, pourquoi refuser de nous parler calmement au lieu de nous menacer ? Je vous l'ai dit, on ne fait que passer, on ne va pas vous déranger bien longtemps.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 26 janvier 2020, 07:46:11 pm
- De la présence féminine, hein ? ...

Je lance à Karl un sourire moqueur, mais finalement sors pour m'avancer gentiment vers le fermier.

Dites, m'sieur, vous auriez des toilettes ? Parce qu'avec toute cette pluie là j'vais plus tenir très longtemps !

Je jette un regard en coin pour surveiller les mouvements du chien, tout en adressant un sourire au type.

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 27 janvier 2020, 08:51:56 pm
Le paysan secoue le collier de son chien pour tenter de le calmer. Naturellement cela a l'effet inverse.

-Rhhaaaaaa tu vas pas t'y mettre aussi, toi!!

Vous suivez le regard du bonhomme lorsqu'il relève le regard. Vous vous retournez instinctivement et réalisez qu'un SUV s'engage sur l'allée.

(https://i.imgur.com/vGK7KNv.jpg)

Au volant, une femme d'âge mur, à travers les vitres teintes de la banquette arrière, vous apercevez deux têtes enfantines. La conductrice ne manque pas de vous remarquer et ne vous quitte pas des yeux tandis qu'elle vous dépasse pour aller se garer devant la maison.

-Rhhhaaaaa !!s'écrie l'homme de nouveau. Mais barrez-vous!! Allez pisser ailleurs!! siffle-t-il. Il s'éloigne à reculons en direction de la maison.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 28 janvier 2020, 07:24:06 pm
Je laisse le gars s'éloigner sans rien ajouter, et je m'intéresse plutôt au SUV qui vient d'arriver et qui se gare devant l'entrée de la maison.

J'observe les occupants du SUV avec une certaine curiosité, et en particulier j'essaie de capter le regard de la femme d'âge mûr au volant quand elle va en sortir. Dès qu'elle me remarque, je la salue d'un petit signe de la main en guise d'invitation à s'approcher de nous.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 28 janvier 2020, 07:43:57 pm
La femme est la première à sortir de la voiture, clairement intriguée.

(https://i.imgur.com/aUtlM5C.png)

Elle s'adresse à son mari qui lui répond quelque chose que vous n'entendez pas mais dont vous devinez la teneur, tant le geste de la main qu'il fait par-dessus sa tête est évocateur. Elle hoche la tête et vous regarde avec encore plus d'intensité. De nouveau elle hoche la tête en guise de salut à Jay.

C'est alors que deux jeunes garçon de dix ou douze ans s'extirpent du véhicule avec indolence.

(https://i.imgur.com/mgKLaSp.png)
(https://i.imgur.com/y1AHqxC.png)

L'un comme l'autre ont les yeux rivés sur leur console de jeu portable dont ils lèvent à peine le regard pour vous observer rien qu'un instant, ne vous jugeant pas plus digne d'intérêt que ça, apparemment. D'un gete de bras leur mère les invite à accélérer en direction de la maison.

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 28 janvier 2020, 09:34:10 pm
Je me rapproche, saluant de la tête la femme du fermier, et tentant un sourire gêné.

- Bonjour ! Je demandais à votre mari si je c'était possible que j'utilise vos toilettes, juste... on vous avait appelés pour une interview, mais là...

Je jette un regard désolé vers l'entrée de la maison et le fermier.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 29 janvier 2020, 08:07:51 am
Je reste toujours les bras croisés à regarder tout ce petit monde aller et venir. Il ne sert à rien d'être trop nombreux à parler, cela desservait la cause, qui est malheureusement déjà assez mal engagée.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 29 janvier 2020, 03:40:48 pm
-Non! meugle l'homme en gravissant les marches du porche, suivi des enfants.

-Oh, Dean! réplique sa femme surprise et un poil courroucée. Elle adresse un sourire gêné à Susan. Venez, venez!
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 29 janvier 2020, 07:07:04 pm
Je me borne à observer le déroulement des choses, pour le moment, sans intervenir.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 29 janvier 2020, 09:21:01 pm
J'échange un regard intrigué avec Jay et David.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 30 janvier 2020, 05:42:23 am
Voyant Susan pénétrer dans la maison, je sors du van, vérifiant que le pistolet est bien toujours dans le creux de mon dos. Pas que je sois méfiant, mais la situation ne m'inspire vraiment pas confiance.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 30 janvier 2020, 06:03:06 am
 On passe dans ton EP, Susan.

ICI (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5361.msg169291#msg169291)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 30 janvier 2020, 08:04:24 am
Je profite de l'interlude pour faire le tour de la propriété. Je doute sérieusement de trouver quelque chose d'intéressant mais cela me permettra de tuer le temps en attendant la fin du pipi de Susan.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 30 janvier 2020, 03:29:36 pm
Ambitieuse entreprise, au vu de l'étendu de ladite propriété (cf la photo).

Tu commences par un endroit précis ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 30 janvier 2020, 07:06:31 pm
Je préfère rester pour l'instant dans la voiture pour ne pas rajouter de raisons de s'énerver au maître des lieux .
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 30 janvier 2020, 07:31:17 pm
Je m'approche de la porte d'entrée tranquillement, m'arrêtant quelques mètres avant.

Je prends la posture du type qui attend Susan, mais en même temps, j'essaie de repérer si on m'observe. Le cas échéant, je profite de croiser un regard pour tenter de relancer la conversation.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 30 janvier 2020, 07:40:20 pm
Quand David commence à partir visiter la propriété , j'avance vers le propriétaire dont j'imaginais qu'il allait lâcher son chien ou partir chercher son fusil. Pour désamorcer son agressivité je lui lance :
- Désolé, on s'en va tout de suite m'sieur.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 30 janvier 2020, 08:40:51 pm
L'homme n'a pas répondu. La famille entière est entrée dans la maison, tout comme Susan. Vous voilà entre barbus, seuls, sur la propriété balayée par le vent et une pluie tiède.
David commence à s'écarter, Karl s'st tourné vers la van pour vérifier que l'arme est bien chargée, ce qui est le cas.

A l'intérieur, les lumières s'allument, au rez-de-chaussée, puis à l'étage.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 31 janvier 2020, 08:25:59 am
Je fais le tour de la maison et des bâtiments à proximité. Je n'ai pas l'intention de m'aventurer dans les champs.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 31 janvier 2020, 09:44:27 pm
David disparaît donc au coin de la maison...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 02 février 2020, 09:09:29 am
Légèrement inquiet pour Susan, je me rapproche de l'entrée de la maison, sans pour autant y pénétrer.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 03 février 2020, 02:19:16 pm
J'observe les actions respectives de mes camarades non sans inquiétude.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 03 février 2020, 10:22:49 pm
David (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5358.msg169477#msg169477)

Jay, Patrick et Karl se tiennent là, au pied du porche que baigne la lumière par la porte vitrée de l'entrée. Dehors il fait de plus en plus sombre, les nuages n'en finissent pas de s'amonceler mais la pluie reste encore supportable. Vous ne pouvez vous empêcher de repenser à vos pérégrinations de la veille, également sous la pluie. Le vent qui balayait les pieds de maïs, ces bruits dans le champ...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 04 février 2020, 03:07:31 pm
- Holly Shit ! Vous avez une idée, les gars ?
Dis-je en regardant les deux autres tour à tour.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 05 février 2020, 05:39:17 am
On peut pas rentrer comme ça. Mais j'avoue que savoir Susan seule là dedans ça me mets un peu les nerfs à vif. Faut attendre...

Pendant que je répondais à Patrick, je n'ai pas quitté la maison des yeux. D'ailleurs ceux-ci parcourent sans cesse la façade de la maion avant de revenir sur la porte d'entrée quelques secondes, puis de reprendre leur manège.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 05 février 2020, 08:13:36 am
Vous me voyez revenir par l'autre côté de la maison. Je semble visiter les lieux tranquillement. Voyant que Susan n'est toujours pas ressortie, je prends mon temps pour rejoindre le van.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 05 février 2020, 10:59:03 am
- Et pour Kristen ? J'ai l'impression… Il faut qu'on la retrouve … L'impatience m'agite.  Mais pour aller dans la cave de cette maudite baraque il faut qu'on en apprenne davantage sur ses premiers occupants..
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 05 février 2020, 12:54:31 pm
Susan sort de la maison, suivie de la maîtresse de maison. Du coin de la maison, derrière le van, émerge David. A part Colin qui est resté au chaud et Susan, tout le monde est bien trempé...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 05 février 2020, 02:21:25 pm
Je me retourne pour adresser un au-revoir rapide de la main à la femme du fermier, et rejoins bien vite la voiture, pour y reprendre le volant si la place est toujours libre.

- On bouge, les gars !

Je fais démarrer le véhicule, histoire, probablement, de presser un peu ces messieurs.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 05 février 2020, 02:57:24 pm
J'observe Susan mais n'ose dire quoique ce soit vu son empressement à vouloir déccamper.Je me cale dans mon coin de la voiture en attendant les autres.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 05 février 2020, 07:15:43 pm
Je regarde celle que nous attendions nous dépasser et monter dans le camion avant de lancer le signal de départ….
Je soupire et me dirige vers le véhicule.
- On bouge pour où ?
Je m'assois dans le véhicule.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 05 février 2020, 07:26:00 pm
Je reviens également m'asseoir dans le véhicule, bien trempé. Je jette un regard mi-curieux, mi-suspicieux à Susan mais ne dit rien quant à sa visite de la maison.

- Des gamins vivent ici... je dis, songeur. Aucune trace de Kristen dans la bicoque, eux n'ont pas l'air de l'avoir vue, pas les flics non plus. Là, je ne sais plus trop quoi faire de plus pour elle.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 05 février 2020, 08:24:37 pm
Je monte dnas le van et m'installe confortablement.

- Le temps se couvre, on est trempé. On ferait mieux de retourner à l'hotel. De là on pourra tranquillement discuter sur la marche à suivre.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 07 février 2020, 06:45:56 am
Je grimpe dans la voiture à la suite de Susan.

Su, comment ça s'est passé là-dedans?

Il y a quelque chose dans le ton de ma voix.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 07 février 2020, 10:17:40 am
Je me tourne vers Karl, et le regarde fixement dans les yeux plusieurs secondes, avant de prendre la parole.

- Ça s'est bien passé, t'inquiètes pas.
Apparemment y'a une vielle dame qui tient un genre de petit musée en ville. On nous conseille d'aller la voir... vous voulez repasser par l’hôtel avant ? Je ne serais pas contre me changer et prendre une bonne douche...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 07 février 2020, 04:05:05 pm
- Riche idée, allons y.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 07 février 2020, 05:27:34 pm
Vous rentrez à la Stone House. À l'instar de Susan, ceux qui lz veulent peuvent passer des habits propres et secs. Il est environ 19h30 lorsque vous vous retrouvez dans la cuisine de la pension.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 07 février 2020, 07:26:55 pm
Une chemise et un jean's propre, une fragrance d'eau de toilette "sauvage", l'homme qui se regarde dans la vitre de la cuisine  essaie de faire abstraction de son teint terreux pour se recomposer une contenance.
En l'absence de la logeuse je me suis assis sur l'évier. Frottant mes bottes l'une contre l'autre pour les lustrer.
C'est à ces détails qu'on juge un homme de qualité.

Dés que quelqu'un passe la porte de la cuisine je lui lance :
- Je vais au Garage de Joe. Depuis le mois d'avril deux bagnoles ont été abandonnées là bas contre une seule devant cette pension. Peut être que je reverrais Vanessa Volker. J'aimerais bien l'interroger en solo, celle là !

L'eau de toilette c'est surement pour ça.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 07 février 2020, 08:09:17 pm
Je suis sans doute le premier à revenir après Patrick, moi aussi vêtu de sec et de propre, j'ai même sans doute fait un rapide tour sous la douche.

- Un interrogatoire serré, il n'y a rien de tel ! Après, vu qu'on n'est pas tous très bien dans nos bottes en ce moment, je ne suis pas certain que faire des groupes de un soit forcément la meilleure idée du monde, mais bon... J'imagine bien que pour jouer l'atout charme, ça marchera mieux. Ma petite moue se mue en un bref rire.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 07 février 2020, 09:06:31 pm
Je ris en choeur et ça sonne pas trop faux.
- T'es un gars à la cool Jay… Sûr qu'on devait être potes même si j'en garde aucun souvenir.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 08 février 2020, 09:55:47 am
C'est en me retenant de rire que je pénètre dans la pièce, même si cela se voit. Au vu de mes fringues sèches, je me suis changé, même si l'ensemble t-shirt noir, jeans, para ressemble fortement à ce que je portais avant. L'ajout vient d'un blouson en cuir descendant plus bas que ma taille.

Je ne me murmure qu'un "... l'atout charme..." amusé en traversant la pièce et en ouvrant la porte donnant sur l'extérieur pour y fumer une clope sur le perron, ainsi je peux continuer à discuter avec mes collègues sans aller à l'encontre des recommandations de la propriétaire qui n'est pas friande de l'odeur de tabac froid dans son intérieur.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 08 février 2020, 10:27:15 am
A mon tour, je descends l'escalier avec des vêtements propres et sec. J'ai mis un ciré et un chapeau de cowboy afin d'être un peu mieux adapté au temps pourri qui nous est tombé dessus.

Je prends place dans le salon et regarde tout le monde. Voyant Patrick sur le départ, je lui demande :

- Patrick, tu nous quittes déjà ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 08 février 2020, 02:26:48 pm
Toujours assis sur l'évier de la cuisine, je tire un paquet de clope de ma poche de poitrine pour en sortir une.
- Pas avant qu'on ait fait le petit briefing que tu as surement en tête David. J'ai ensuite l'intention de retourner au Garage de Joe, tu une autre idée ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 08 février 2020, 08:36:30 pm
J'arrive enfin, ma douche à du être particulièrement longue. J'ai un pantalon strictement identique à celui d'avant, noir, bourré de poches, mais propre, et un blouson épais par dessus un pull. Noir.

- Okay, les gars. Vous allez au garage... Karl, tu viens avec moi au musée ? Je vote pour l'option de Jay, on fait pas de groupe de un.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 08 février 2020, 09:14:19 pm
Je descend de l'évier où j'étais juché, frappé par la révélation :
- Mais bien sur ! C'est ça qu'il faut faire ! Merci Susan!
Je souffle trés fort.
- Il est 19h30, bon courage pour le musée. Et on a qu'un véhicule. Si tu pouvais donner des idées plutôt que des ordres Susan...
J'enlève mon chapeau, celui qui me donne l'air si viril et je le secoue en me dirigeant vers l'endroit où mon pote Karl est en train de se fumer une cigarette.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 08 février 2020, 09:32:14 pm
Après les derniers événements survenus dans sa chambre et avec son accord, j'ai préféré rester à proximité de Susan pendant cet interlude.J'arrive donc bon dernier, les cheveux encore humides et emmêlés, en réajustant ma mise.
Vu l'ambiance au moment où je débarque je préfère aller me poser discrètement dans un coin.

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 08 février 2020, 10:49:02 pm
La présence de Colin pas trop loin m'a été d'un grand secours moral, je l'ai laissé rester, au cas ou il m'arrive encore quelque chose. Mais ma douche semble s'être bien passée.

Je regarde Patrick, l'air clairement vexé.

- Bah va te faire foutre, Patrick. J'avais pas vu l'heure, okay ? J'irais y faire un tour demain...

Je soupire, bruyamment.

- Du coup, on fait autre chose ce soir ? J'veux dire, autre chose que d'aller tenir la chandelle pour Patrick ?
J'ai la dalle, d'ailleurs. Et j'suis certaine qu'il n'y a même un un seul foutu resto végétarien dans ce bled de merde ...

Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 09 février 2020, 09:17:04 am
Patrick, y'a que toi qui y a vu des ordres. Moi j'y ai vu un accord à une autre proposition, à une question et à un vote...
Et tant qu'à éviter les ordres, y'en a plein d'autres qui pourraient éviter si tu vas par là.

J'ai un grand sourire pour Patrick à la fin de ma réponse dîtes sur un ton hyper calme.
Je me tourne vers Susan,

Et je t'accompagnerai avec plaisir.

Je regarde notre petit groupe et soupir en crachant la fumée de mes poumons

Je crois qu'on est plutôt à cran, on ferait mieux de se faire une soirée enquête en différents groupes, juste question qu'on ne s'entretue pas avant la fin de la nuit.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 09 février 2020, 09:41:05 am
J'ai un petit sourire lors de l'altercation entre Susan et Patrick. Mais je me ressaisi bien vite et parle d'un ton calme.

- Bon... C'est vrai que la proposition de Susan était un peu directive. Mais passons. Ça vient sûrement d'une envie d'aller vite au but. C'est compréhensible.

Je ne sais pas ce que c'est que ce musée, mais ça m'intéresse aussi d'y aller. Si je suis le bienvenu, bien-sûr. Sinon j'irais avec un autre groupe.

Pour ce soir j'avais prévu d'aller au bar de Joe. Puisque 2 personnes disparues sur 3 y étaient. Patrick tu veux bien bien que je t'accompagne ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 09 février 2020, 01:07:37 pm
Je réponds au sourire de Karl avec un sourire encore plus grand et un petit hochement de tête.
Je m'attendais à rien d'autre.
- Même si c'est de la concurrence, j'avais pas l'intention de partir sans vous, David dis-je en allumant la cigarette dans l'encoignure de la porte.
 - A moins de demander à notre logeuse ce qu'elle a fait des affaires laissées ici par le disparu. On a malheureusement que ça à faire à cette heure.
Demain je crois que j'aimerais trouver l'identité du premier propriétaire de la maison, voire de ce qu'il y avait avant lui.
Des fois qu'il y ait un ancien cimetière indien vous voyez ?
Je lance un clin d'oeil à karl, guettant le sourire narquois qui va fleurir sur son visage.
- Y a deux journaux, une bibliothèque et peut-être un prof d'histoire quelque part… ou un directeur de musée.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 09 février 2020, 03:46:46 pm
Je pourrais aller voir à la bibliothèque ce que je peux trouver dans les archives des gazettes locales. Avec un peu de chance, on pourrait peut-être glaner des informations intéressantes. Ces gens... Chez les Cooper, avec les accents étrangers... Ce serait bien d'en savoir plus, non ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 10 février 2020, 01:00:24 pm
- Je reconnais bien là ton fair play, Patrick. J'essaierai de ne pas trop te faire d'ombre avec mon charisme animal. D'ailleurs j'ai mis un ciré pour te laisser un petit avantage.
...
Très bonne idée Jay. Si mon agenda le permet, j'aimerai t'accompagner aux archives des journaux locaux.
...
Susan, peux tu nous en dire plus sur ce musée en ville ? C'est quel genre de musée au juste ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 10 février 2020, 10:33:39 pm
Je souris à Karl, un peu apaisée, et écoute tout le monde avant de répondre.

- Ben, un genre de musée de la ville, tenu par une vieille dame qui doit être là depuis toujours et qui sait tout sur la ville, j'imagine. Si on veut en apprendre plus sur l'histoire du coin, j'crois qu'y a pas mieux.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 11 février 2020, 10:27:56 am
 Oui c'est une très bonne idée de programme pour demain matin. On en apprendra sûrement beaucoup avec elle. En espérant qu'elle soit plus causante que nos derniers interviewés.

Tout le monde vient au bar ce soir ? Ou il y a d'autres idées ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 11 février 2020, 04:10:08 pm
Je termine ma cigarette et revient  à l'intérieur, je m'approche de David :
- David, il nous a fallu quoi pour aller au garage à pied ? 30 minutes ? Et avait un diner sur Main street. .
J'ajoute sur un ton plus doux..
Tu peux me préter ton téléphone une minute s'il te plaît ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 11 février 2020, 06:23:49 pm
- Pas de problèmes, Patrick. Tiens le voilà.

Je lui tends mon smartphone après l'avoir delocké.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 11 février 2020, 07:59:18 pm
- Je suis partant pour le bar. je réponds sans un enthousiasme débordant. J'ai un peu de mal à voir ce qu'on pourra faire de mieux aujourd'hui.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 12 février 2020, 05:30:43 am
Perso je crois que je me contenterai d'une balade nocturne. Rien ne sert d'aller en troupeau au bar ça serait contre productif.

malgré que j'ai fini ma cigarette, je reste dehors appuyé au chambranle de la porte pour pouvoir discuter et regarder mes compagnons.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 12 février 2020, 10:28:58 am
- Alors.. City of Clio… plans de la villa…Historical Depot Museum… old Newspaper...1893 to 1972 pas sûr que ça remonte aux origines de la ville… le fantôme de Colin avait un accent et des fringues anciennes, hein ?
Je montre l'écran à David et Jay en m'adressant à la cantonade.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 12 février 2020, 11:03:37 am
Je jette un œil à mon écran.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 12 février 2020, 12:46:46 pm
Onglet 1 (http://cliodepot.com/library.html#old-newspapers)

Onglet 2 (https://clio.govoffice.com)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 13 février 2020, 09:50:38 am
Je me permets de faire avancer la discussion, au risque de passer pour un chef ^^

 Bon et bien allons à ce Diner sur Main Street, Patrick. Nous irons ensuite au bar de Joe pour ceux qui veulent. Les autres iront se promener ou se coucher à la pension.

Demain nous irons au musée le matin et à la bibliothèque l'après-midi. On pourrait se partager en deux équipes pour aller plus vite mais ça serait au risque de passer à côté de quelque chose d'important. Et on n'a rien d'autre à faire pour le moment.

Ça vous va ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 13 février 2020, 10:18:50 am
J'ai l'air tout à fait convaincue.

- Ouais, très bien, ça me va.

Je suis prête à partir manger.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 13 février 2020, 10:30:27 am
Au cas où, je précise qu'il est clair pour vous que le bar de Joe fait aussi office de dinner...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 13 février 2020, 03:42:28 pm
- S'il n'y a pas de place au Diner on pourra se rabattre chez Joe.
Je vérifie que mon portefeuille est bien dans la poche arrière de mon jean's
- Tu conduis si tu veux Susan.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 13 février 2020, 07:36:48 pm
Ouais, allons-y, ça nous changera un peu les idées.

Et je suis mes camarades vers la voiture.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 13 février 2020, 08:02:58 pm
Je suis mes camarades en silence, trop pensif pour décrocher un mot ou exprimer un avis.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 14 février 2020, 06:45:45 am
Vous êtes conscients qu'aller interroger des gens tous ensemble c'est  peut-être trop impressionnant pour eux. Lorsqu'on tourne c'est différent, ils sont là pour ça, mais dans la vraie vie, voir notre groupe débarquer risque plus de fermer les bouche que de les ouvrir. D'autant qu'on est des étrangers dans un bled.

Je regarde le van et pousse un soupir en montant dedans, restant ouvert à la discussion.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 14 février 2020, 09:46:54 am
 Oui, c'est vrai. On pourrait tourner ? Ou juste écouter certains parler, pendant la visite du musée ?

Quand à la bibliothèque on peut être plusieurs à chercher en même temps sans se gêner.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 14 février 2020, 11:39:19 am
- C'est clair que pour obtenir des confidences vaut mieux être peu nombreux. On peut manger au Diner, ensuite ceux qui le veulent vont au Garage de Joe, quartier libre et demain musée, journaux, bibliothèque … On peut se faire des petits groupes.
Dis sur le ton de la proposition en prenant un siège passager.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 16 février 2020, 10:23:45 pm
Nite Cap tavern

20h30

(https://i.imgur.com/JDFGLOr.jpg)
Pas de ciel bleu. Plutôt des nuages noirs.

Pas grand monde dans ce petit diner, ce soir. Les clients du midi étaient bien plus nombreux. Vous avalez, une viande, des tacos...ou...pas grand chose peut-être...

Toujours est-il que vous ressortez de l'établissement alors que le jour commznce sérieusement à décliner. Il pleut sans discontinuer depuis quasi trois heures, maintenant.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 17 février 2020, 10:15:29 am
- J'crois qu'on va faire le chemin jusqu'au garage en van, pas vrai ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 17 février 2020, 11:47:27 am
Je monte rapidement dans le van pour ne pas trop me mouiller.

- Volontiers Patrick !
On dépose quelqu'un en chemin ?

C'était plutôt à chier l'ambiance dans ce dîner. J'espère que l'on s'amusera plus chez Joe.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 17 février 2020, 07:30:11 pm
Ouais, je monte, j'ai pas envie de marcher sous cette flotte ! dis-je en me glissant dans le van sans demander mon reste.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 17 février 2020, 11:29:00 pm
Je me suis installé également en attendant que tout le groupe soit au complet.
- L'idée de Karl est bonne : On peut entrer au garage les uns après les autres pour être discrets. J'espère qu'ils ont de la bonne bière !
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 18 février 2020, 11:43:11 am
Je rejoins mon coin habituel et je plaque mes cheveux mouillé en arrière.Cette flotte semble avoir un peu éveillé mes sens.

- C'est une petite ville, y aura sûrement quelqu'un qui nous a déjà vu ensemble.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 19 février 2020, 05:31:49 am
Et puis quoi on fait comme si on ne se connaissait pas? Dans un bled pareil, t'inquiètes que tout le monde est déjà au courant de notre présence, alors même si on rentre 1 par 1, ils sauront tous qui ont est. Alors si c'est pour faire style on se connait pas, on va juste passer pour des couillons.

Je laisse un silence

Non le garage ça s'ra sans moi. J'vais peut-être prendre mon matos et enregistrer la nuit, ou rester à la pension. Je verrais.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 19 février 2020, 10:14:25 am
- On te dépose à la pension.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 19 février 2020, 12:48:07 pm
-J'peux t'accompagner Karl? Si ça te dérange pas?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 20 février 2020, 05:33:08 am
Lorsque Colin demande à m'accompagner je le regarde surpris puis hausse les épaules.

Si tu veux no prob.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 20 février 2020, 03:54:43 pm
Dave - Jay - Patrick (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5668.msg170078#msg170078)

Colin - Karl - Susan (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5608.msg170074#msg170074)
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 06 avril 2020, 12:34:54 am
Il est onze heures passées lorsque le van vient de garer devant la pension.

Tout le monde se retrouve dans la cuisine au premier, à côté des chambres. Karl et Susans sont autour d'une tisane. Colin émerge de sa chambre et vient vous rejoindre.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 06 avril 2020, 10:05:31 am
Je rentre dans la pension le premier, essayant d'être le plus discret possible et je rejoins Karl et Susan après avoir laissé mon chapeau à l'entrée. Mes vêtements sont trempés et mes botes boueuses malgré le nettoyage à l'entrée.
Je prends trois verres d'eau et les pose sur la table avec les clefs du van.
- Est-ce que ça roule pour vous ?
Dis-je avant de prendre une carafe que je remplis d'eau à l'évier.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 07 avril 2020, 10:26:10 am
Je rentre à la suite de Patrick, tout aussi trempé que lui.

- Bonsoir les amis. Je suis rincé! C'est le cas de le dire. Je vais prendre une douche et me coucher. Demain matin on se retrouve à quelle heure?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Susan Davis le 07 avril 2020, 11:27:02 am
Mes mains posées autour d'un mug de ce qui doit être une tisane, je suis en train de fixer Karl, le regard un peu dans le vague tout de même. Mon visage est pâle, mon air pas trop rassuré, et fatigué.

- Ben... c'était calme ici, pour nous, mais de là à dire que ça va...

Je ne lâche pas Karl des yeux, comme si je l'interrogeais silencieusement.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Jay Verburg le 07 avril 2020, 11:31:19 am
Tout aussi trempé que mes camarades, je semble las et hoche la tête pour signifier combien je suis en phase avec le programme de David.

Mais avant de monter, je perçois le regard de Susan vers Karl et m'arrête donc un instant pour le regarder à mon tour, curieux de ce qu'il pourrait vouloir nous dire.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 07 avril 2020, 03:13:16 pm
Je reste entre le couloir et la cuisine, la fatigue se lit sur mon visage et ma tenue, pieds nus, en calecon et un simple sweat sur le dos, laisse à penser que j'allais me coucher.

- Et vous les gars, comment ça c'est passé de votre côté ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 07 avril 2020, 04:49:52 pm
Je remplis d'eau un des verres que j'ai posé sur la table et interroge du regard Colin, David et Jay avant de leur en remplir un.
- On a rencontré l'officier Kennedy et VAnessa Volker et nous sommes allés prendre des photos des traces de pneus laissés à la baraque.
Je cherche du regard un endroit pour m'installer et  pose mon dévolu sur une chaise prés de Susan.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: David Shrader le 10 avril 2020, 08:54:05 am
Karl ne semblant pas réagir à l'invitation de Susan, je pars me coucher.

- A demain, 7.30 pour le petit déjeuner alors !
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 10 avril 2020, 01:24:31 pm
Je vous laisse jusqu'à ce soir pour réagir ou lancer une discussion. Si rien ne se passe, je vais enchaîner.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Joseph Kennedy le 10 avril 2020, 05:28:40 pm
Quant à moi je suppose être simplement rentré chez moi pour quelques heures de sommeil et qu'au matin je retournerai au boulot...
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Karl Pfeiffer le 11 avril 2020, 09:09:51 am
J'ai un sourire pour Susan, mon regard accroché au sien. Difficile de lire cette "discussion silencieuse" d'autant qu'il n'est pas certain qu'il y en ai une.

Finalement je réponds David, comme si je n'avais pas remarqué son départ, et sans quitter Susan du regard.

La nuit est calme. Rien à signaler...... Et le 7h30 n'est pas garanti.

Une gorgée de ce qui rempli mon mug et je reprends

Et donc Kennedy, Volker, les traces de pneus,... ça a donné quoi tout ça?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 11 avril 2020, 10:38:07 am
- Et bien on a pris les traces en photo, tu peux demander à David de te les montrer. Rien ne s'est passé pendant tout le temps où  nous sommes restés sur la propriété. L'officier Kennedy a l'air de se poser des questions lui aussi, plus que de manière officielle.
Je me lève.
- Demain qui va faire quoi ?
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Colin Browen le 11 avril 2020, 06:38:59 pm
Je sors un carnet de ma poche et le porte à mon regard tandis que je commence à parler.

-J'ai fait des recherches sur le net de mon côté. J'ai trouvé une vieille version du site de la mairie.
Actuellement la maison des Cooper c'est juste un tout petit lopin entouré de 4 champs situé sur d'autres propriétés.
Ils l'ont acheté en 55, avant c'était la propriété de la ville depuis 1951, et encore avant ça d'un certain Edmund McCumsey.
Je vais essayer de pousser un peu plus loin demain mais ça devrait pas me prendre la matinée non-plus .
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 11 avril 2020, 08:00:38 pm
- Bien joué.
 Je vais pour serrer l'épaule du jeune homme bien virilement quand je me souviens qu'il déteste tout contact.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Patrick Doyle le 13 avril 2020, 09:00:51 pm
- Demain j'irais faire un tour à la bibliothèque. Bonne nuit !
Je monte me coucher.
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 13 avril 2020, 09:24:06 pm
[J'enchaîne demain !]
Titre: Re : 18 septembre 2018
Posté par: Crowell le 14 avril 2020, 03:19:24 pm
La suite ICI (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5694.msg171667#msg171667)