CTHULHU-ONLINE - Play by Forum

[CTHULHU 1920] LE MARIAGE DE MADEMOISELLE CARNAULT par GAELLE SEREILHAC
// PARTIE ACTIVE - 0 PLACE DISPONIBLE => Le mariage de mademoiselle Carnault - Espace Commun => Discussion démarrée par: Gaëlle Sereilhac le 01 octobre 2018, 10:38:19 pm

Titre: 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 01 octobre 2018, 10:38:19 pm
Lundi 5 novembre 1923, 19h45'

Au terme d'une journée passée finalement à attendre le départ d'un train, d'un bateau et encore d'autres trains, vous êtes de retour en France.
La nuit est tombée depuis un bon moment quand la voiture conduite par un homme de l'agence Dubly s'arrête devant une maison isolée dans la banlieue parisienne.
Pendant votre voyage en Angleterre, le lieutenant Piat et ses hommes se sont occupés de trouver une retraite sure pour Hélène et sa famille.
Vous avez dû passer par les bureaux de l'agence, à Paris, pour vous faire conduire jusqu'en ce lieu tenu secret.
Durant le voyage, vous avez pu malgré tout repérer quelques lieux que vous traversiez, ce qui vous donne une idée générale de la direction suivie. mais vous êtes tous incapables de reconnaître le dernier village que vous avez traversé. Il est bordé par une vaste forêt vous a-t-il semblé à la lumière des phares.

La maison où tout le monde est maintenant retranché est assez spacieuse et plusieurs hommes de l'agence veillent en permanence.
Vous êtes accueillis par Ludovic ainsi que par un homme assez grand qu'Edgar reconnaît comme étant ce fameux lieutenant.
Cafés et vin vous attendent ainsi qu'un en-cas à base de pain et de fromage.

Vous pouvez apprendre que l'état d'Hélène s'est amélioré, sans être cependant revenu à la normale.
L'espèce de charme de protection de Mr Beauregard semble en tout cas efficace. Pour le moment du moins.

Vous vous retrouvez finalement autour d'une table, café fumant et sandwiches devant vous, avec Aristide et le lieutenant.

- Et bien. Qu'avez-vous appris là-bas? commence Aristide.
J'ai expliqué au lieutenant qu'il y a dans cette histoire des choses qui dépassent notre entendement et qui semblent même du ressort du surnaturel. Il n'est évidemment pas convaincu, ce qui est normal sans l'avoir vécu, donc soyons libres de nos propos.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 01 octobre 2018, 11:50:37 pm
Je suis allé voir Hélène et j'ai passé un long moment à m'assurer qu'elle allait mieux. Je semble satisfait et aussi légèrement questionné par l'efficacité du charme de Beauregard. Je marmonne que d'un point de vue purement scientifique c'est quand même étrange, plusieurs fois. Mais je semble plutôt satisfait. Je rejoins Aristide et mes compagnons d'aventure à la table.

– Nous avons appris beaucoup de nouvelles choses. Si les oreilles du lieutenant Piat ne sont pas prêtes à entendre certaines choses qui dépassent l'entendement, ou à faire preuve d'une très grande ouverture d'esprit, je propose qu'il n'écoute pas. Je ne dis pas cela pour être désagréable lieutenant, c'est simplement que ce que nous avons à raconter transcendent nos connaissances et habitudes actuelles.


Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 02 octobre 2018, 08:54:23 am
- Allez-y Mr De Fressan. Même si je ne prête pas foi au côté exotique de cette affaire, il peut y avoir dans vos explications des choses qui m'intéressent au niveau de la sécurité.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 02 octobre 2018, 03:06:36 pm
Je déguste mon fromage bien franchouillard.

- Où est le vin bl... ah ! Il est là.

Je prends la bouteille, me sers un verre puis en propose à la cantonade. 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 03 octobre 2018, 06:36:32 am
Rester discret depuis notre arrivée, je me suis contenté de faire un tour du propriétaire pour jeter un coup d'oeil au dispositif mis en place par le lieutenant. Ce petit tour me permet de constater les forces en présence, du moins de notre côté.
Quand tout le monde se retrouve réuni, je mange un morceau et préfère rester au café.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 03 octobre 2018, 09:57:00 pm
Je propose du blanc au lieutenant.

- Pour l'ouverture d'esprit, ça aide, mon Lieutenant. 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 05 octobre 2018, 12:41:37 am
Je regarde Mélinda, Edgar et Joseph avec un air entendu. Je nettoie mes lunettes avant de prendre une profonde respiration.

– Je suis un universitaire, je fais des sciences humaines et je crois à l'observation, aux statistiques et à l'analyse du comportement. Ces dernières semaines ont mis mes convictions à rude épreuve et,... force est de constater que j'ai une vision de la vie assez différente maintenant. Cela ne me gêne pas outre mesure. Je pense d'ailleurs que mes compagnons d'aventure ont eux aussi vécu cet étrange état de fait.
Pour tout vous dire, nous étions convaincu que des choses étranges, surnaturelles se déroulaiennt. Ca a commencé avec l'homme qui résistait aux balles et ces cadavres ambulants qui nous ont attaqués. De fil en aiguille, nous nous sommes retrouvés en Angleterre, sur les terres de la famille qui est à l'origine des problèmes d'Hélène et d'Aristide. Pour résumer ce que nous avons appris, il nous semble qu'une sorte de sorcier puissant souhaite acquérir l'invulnérabilité, et que pour cela il doit se débarrasser d'Hélène et ensuite d'Aristide. La seule solution pour éviter cela consiste selon nous à exhumer les restes de sa femme, qui datent du 16ème siècle pour les détruire. Après tout, ce n'est pas si grave. Déterrer des ossements vieux de quelques siècles pour les détruire... on a vu bien pire. Ces ossements sont censés se trouver au cimetière des innocents. Voilà. J'ai résumé.

Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 05 octobre 2018, 11:36:42 am
Dès que Ludovic a fini, je scrute l'assistance.
Si j'en vois un qui s'eclipse, je le suis.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 07 octobre 2018, 07:40:09 pm
L'ancien officier esquisse un sourire à la dernière remarque d'Edgar mais reste silencieux.

Aristide et lui écoutent l'explication de Ludovic sans intervenir. Et si vous pouvez remarquer par moment un froncement de sourcil, aucun ne semble considérer le récit comme pure absurdité.
Il n'y a que le lieutenant Piat et Aristide avec vous. Personne à suivre donc.

Le lieutenant brise le premier le silence.
- Le cimetière des Innocents. Il n'existe plus il me semble.
Les ossements ont été transférés dans les catacombes il me semble.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 07 octobre 2018, 08:42:35 pm
- Formidable ! J'espère que les ossements n'ont pas été transbordés en vrac. 

Je trinque avec la bouteille puis regarde mes amis.

- On ira se renseigner demain à la bibliothèque ou auprès d'historiens. Ludovic : penses-tu à quelqu'un en particulier ?

Je cogite un peu.

- M'étonnerais que notre fou-dingue ait laissé faire ça. Il a peut-être demandé un transfert particulier, ou tout du moins surveillé la chose.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 07 octobre 2018, 08:50:34 pm
- Lieutenant, est-ce que vous savez comment fonctionne les transferts d'ossements? Je suppose qu'ils font quand même attention à ne pas tous les mélanger! Ma question paraît innocente mais elle prouve surtout ma méconnaissance d'un tel mouvement de sépultures.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 07 octobre 2018, 09:21:40 pm
- Non, je n'en sais rien du tout.
Ça s'est passé il y a plus de cent ans.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 07 octobre 2018, 09:24:34 pm
J'acquiesce aux parole de Piat en hochant la tête.

– Ce que vous dites est vrai M.Piat, des ossements ont été transférés ailleurs, sous la tombe-issoire précisément, ou ils ont constitué des catacombes. Ce que l'on sait moins c'est que les ossements qui subissaient ce traitement étaient ceux des petites-gens. En effet, les corps des personnes mortes étaient entassés dans des sortes de charniers qui, à la longue pesaient sur les murs du cimetière et engendraient des effondrement dans les rues voisines. Un immeuble s'est même effondré sous le poids de certains ossements. En revanche, les tombes des familles nanties occupaient le centre du cimetière des innocents et ces morts n'ont pas subis le même traitement. Il est probable que ces tombes aient été, soit déplacées nominativement, soit laissées dans le coin sous une forme ou une autre. Il faudra donc se rendre sur place pour enquêter dans les églises du coin et vérifier qu'aucun tombeau ne subsiste. Un détail me revient d'ailleurs. Si Hélène et Aristide se mariaient, le sorcier ne pourrait jamais finaliser le rituel, à cause du croisement des cercles de pouvoir, même si cela ne romprait pas la protection dont il bénificit.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 08 octobre 2018, 01:12:52 pm
Nous devons faire vite M. Piat car le sorcier sait sûrement que nous sommes au courant désormais, c'est une personne qui a de nombreuses ressources et il fera tout pour nous empêcher de rompre son sortilège.. êtes vous prêt à nous venir en aide?
Un soutien nous ferait grand bien..
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 11 octobre 2018, 09:56:45 pm
J'attends des précisions de Ludovic pour poursuivre (voir ici (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=2346.msg143631#msg143631))
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 12 octobre 2018, 12:35:42 am
[HRP : j'explique tout le rituel de A à Z]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 12 octobre 2018, 08:36:25 am
Je hausse les épaules.

- Je suis pour marier nos deux tourtereaux depuis le début. Si notre monstre l'a empêché, c'est que ça le gênait. Il n'est pas trop tard, on peut relancer la machine, dis-je en croisant les cercles humides laissés par mon verre sur la nappe.   

- Pendant ce temps, on recherche la tombe. Le processus doit être relaté dans une quelconque instance administrative, mais alors laquelle... les églises, oui, c'est une piste, mais on s'en est déjà coltiné une chez les rosbifs.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 12 octobre 2018, 10:50:31 pm
La dernière remarque d'Edgar arrache un sourire à Aristide.

- J'ai hâte d'épouser Hélène mais si je comprends bien ce que Ludovic a expliqué, ce n'est pas tant notre mariage qui mettrait fin à son rituel mais plutôt nos enfants. En plus, cela prend du temps pour se marier officiellement.
Tu connais un maire et un prêtre prêts à nous marier en deux jours?
N'oubliez pas qui'l y a aussi mon frère qui pourrait poursuivre ce premier cercle.

Le lieutenant Piat enchâine ensuite.
- Je connais bien la géographie de Paris, l'acyuelle surtout mais un peu l'ancienne et je crois qu'il ne reste plus aucune tombe d'origine du cimetière des Innocents. Mr de Fressan pourra nous en dire plus.
Mais si le corps de sa femme est si vital pour lui, croyez-vous qu'il l'aura laissé dans un cimetière ou un autre lieu?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 13 octobre 2018, 11:55:06 am
On y a pensé mais on se doit de vérifier... Peut être a t'il récupérer le cercueil en bon et dû forme et donc son nom et adresse  apparaîtrait dans un quelconque registre..
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 13 octobre 2018, 06:40:32 pm
J'acquiesce aux paroles de Mélinda.

– Et surtout nous n'avons aucun indice alors autant commencer par là !
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 13 octobre 2018, 10:10:01 pm
Le lieutenant intervient alors.

- C'est à vérifier mais d'un autre côté, on pourrait aussi essayer de localiser cet homme qui certainement est installé à Paris. Pour le moment du moins vu la tentative d'enlèvement lorsque vous êtes arrivés de Troyes.
On a donc un homme dont nous possédons le portrait, qui a visiblement des moyens et des hommes se main.
Voyons ce que nous pouvons faire pour le localiser.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 14 octobre 2018, 11:58:39 am
- Dans ce cas, je pense qu'il cherchera une demeure assez isolée au cas où il continue ses activités diaboliques. En plein coeur de Paris, je doute qu'il trouve ce type de maison, à moins d'avoir une cave appropriée. A ce propos, n'y aurait-il pas des habitations qui ont des accès aux catacombes? On ne sait jamais, cela pourrait lui faciliter la tâche!
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 14 octobre 2018, 07:55:58 pm
- Il parle anglais. Y'a t-il un quartier plus anglophone que d'autres, à Paris ?

- On peut aussi tourner autour du cimetière des Innocents.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 15 octobre 2018, 01:45:07 am
– Vous pensez donc qu'il consevre le corps avec lui ? Je demande parce que si on le retoruve et qu'il n'a pas le corps avec lui ou que l'on tard eà la détruire ça va être très compliqué. Il a résisté à des tirs d'armes à feu le bougre !
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 15 octobre 2018, 05:12:35 pm
- On peut l'appâter avec Hélène... ou un faux mariage avec deux acteurs et une véritable annonce publique dans le journal. Je ne sais pas...
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 15 octobre 2018, 09:11:12 pm
- Qu'il conserve le corps, c'est impossible à dire. Je ne suis pas extralucide.
Peut-être repose-t-il dans un caveau quelconque d'un cimetière plus moderne?
Comment savoir?
Mais si on découvre sa retraite, on pourra alors suivre ses déplacements et peut-être en apprendre plus.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 16 octobre 2018, 11:38:55 am
- Je parie sur une propriété discrète située autour du cimetière des innocents. Je parie aussi qu'aucune demande officielle n'a été faite quant aux ossements avant le "déménagement". Notre monstre a été récupéré sa femme et son enfant lui-même. Il est fou, démoniaque, nécro, euh... nécro-quelque chose. Je l'imagine bien creuser la tombe de nuit, voire même un tunnel entre le cimetière et sa cave avec ses dents. D'où une certaine proximité. Peut-être est-ce là-même où elle habitait. Lydia Folkstone s'était peut-être remariée. Il n'en était peut-être pas à son coup d'essai rayon sabotage de mariage !

[MJ > pourrait-on svp ajouter les noms des morts Sernaw et Parnell dans les pnj ?]

Je me masse le crâne, fatigué.

- Avant j'irai bien jeter un oeil aux journaux. Ceux d'époque si possible, et ceux plus récents, pour savoir si un fait divers ne pourrait pas nous aiguiller davantage. Est-ce qu'au XVIIIème des incidents ont été relevés là-bas préalablement à la fermeture du cimetière ? Est-ce que ces derniers jours quelque chose de bizarre s'est produit là-bas ? Ca mérite une recherche je pense. Peut-être à la bibliothèque historique, sinon ailleurs.   
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 16 octobre 2018, 06:24:35 pm
- Je me propose pour aller faire un tour autour du cimetière, essayer de glaner quelques informations par-ci, par-là, à moins que n'ayez de bons informateurs dans ce secteur, M. Piat?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 16 octobre 2018, 10:00:05 pm
Le lieutenant semble hésiter avant de finalement proposer encore un autre plan d'action.

- Il y a une autre possibilité qui pourrait nous permettre de localiser rapidement cet individu.
Mais elle comporte une part non négligeable de risque. Même si je sais que vous avez vécu des années de danger pendant la guerre.
Ce serait l'un ou l'autre parmi vous retourne chez Aristide. Il est probable que la maison soit surveillée et cela pourrait nous permettre de repérer les éventuels guetteurs et les prendre en filature à notre tour.
Mais n'étant pas certain de ce que ces hommes sont prêts à tenter, il serait difficile de garantir la sécurité de ceux qui joueraient les appâts.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 16 octobre 2018, 10:51:40 pm
(Il m'énerve ce militaire avec ses bonnes idées !)

- J'ai fait appât à balles, obus et autre gaz moutarde pendant la guerre et je m'en suis sorti à bon compte finalement, alors allons-y pour jouer les prolongations avec la mort elle-même ! Je vais chez Aristide, d'accord. Je fouille chez lui à la recherche d'un objet puis en ressort avec une grosse valise pleine de chiffons, par exemple. Ou de la dynamite, si j'en trouve. On espère que je suis suivi, puis je repars vers je ne sais où.

Je tape du pied.

- Je retourne dans un hôtel ? On y réserve une chambre au nom d'Antoine Carnand, pour rigoler ?
 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 17 octobre 2018, 06:40:07 am
- Alors, si ma présence ici n'est pas obligatoire, je te couvrirai. Je resterai à l'écart le temps de ta visite à l'hôtel et garderai un oeil sur toi. Si vraiment la maison est surveillée, c'est une bonne idée et y aller seul me paraît suicidaire. Tu auras besoin d'une couverture.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 18 octobre 2018, 09:46:21 pm
- Voilà comment je vois les choses.
L'objectif est de faire croire à ceux qui surveilleraient les lieux que vous venez chercher des affaires dans la maison.
Il faudra donner l'impression que vous cherchez à être discret, sans l'être trop bien entendu.
Vous entrez dans la maison et y rester un certain temps, au moins trois-quart d'heure.
Puis vous repartez avec un semblant de discrétion également.
Nous serons nous-mêmes sur place bien avant.
Si comme je l'espère, des hommes surveillent la maison, ils vous prendront en filature.
Il faudra les laisser faire bien entendu.
Vous n'irez pas à l'hôtel mais jusqu'à une maison ou un hôtel que nous ferons passer ainsi pour notre retraite actuelle.
Ils devraient ensuite laisser des guetteurs sur place mais l'un d'eux au moins retournera faire son rapport à son employeur.
C'est celui-là que nous prendrons en filature.
Voilà les grandes lignes. Il faudra mettre au point les détails et voir quel rôle chacun d'entre vous voudra et pourra jouer.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 19 octobre 2018, 01:18:05 am
J'écoute les explications, perplexe.

– D'accord, ils nous suivent, on les suit, on le trouve. Mais quand on saura ou il est comment ferons-nous étant donné que Sernaw sera toujours protégé ? Pensez-vous réellement que si il a caché le corps de sa femme quelque part il retourne à cet endroit régulièrement sachant que c'est sa faiblesse ? Après la question c'est : avons-nous un meilleur plan pour aboutir ? Personnellement je ne vois pas. Fouillez le coin ou explorer les catacombes est une gageure, c'est certain.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 19 octobre 2018, 10:23:58 am
- Il s'estime invincible. Il protège son cercle, ça me parle. J'en suis pour faire l'appât. On doit être deux, je pense. Toi et moi, Ludovic. Et avec un peu de chance, c'est notre ami Antoine qui va nous pister ! dis-je en souriant.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 23 octobre 2018, 03:33:02 pm
- Ne prenez pas la chose à la légère car il est possible aussi qu'ils essaient de vous capturer au lieu de vous pister. Nous devons donc nous préparer au mieux.
Vous serez deux ce qui dès lors rendra la chose moins aisée. Et, si vous êtes d'accord, vous serez armés aussi, même si cela constitue une entorse à la loi.
Avec deux de mes hommes, je serai dans les parages et nous pourrons intervenir rapidement si nécessaire.
Mr Banson, j'aimerais aussi que vous fassiez partie de la surveillance car vous connaissez cet Antoine et êtes à même de le reconnaître. Cela pourrait se révéler précieux.
Mademoiselle Estienne, vous aussi connaissez cet Antoine. Vous pouvez prendre part également à la surveillance si vous le souhaitez. Sans être dangereusement exposée.

 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 23 octobre 2018, 06:38:22 pm
- Attendez. Je ne comprends pas bien comment vous voulez vous organiser. Si j'ai bien suivi, vous voulez tout miser sur l'hôtel à Troyes et nous serions Mélinda, vous, plus deux de vos hommes et moi-même en surveillance et Edgar en tant qu'appât!
- Si c'est ça, on fait quoi ici? Et Antoine?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 23 octobre 2018, 09:02:13 pm
C'est Aristide qui ici intervient.
- Non Joseph, pas à Troyes mais ici à Paris. Ce Sernaw pense sans doute que nous sommes toujours ici même s'il ne sait pas où nous sommes réfugiés.
C'est chez moi que le lieutenant propose de tendre un piège.
Edgar propose d'y aller avec Ludovic. Je suis prêt à y aller moi-même pour ne pas vous mettre en danger.
Vu ce que tu as expliqué, ce monstre ne voudra pas s'en prendre à moi.
Et là, s'ils sont bien là à surveiller ma maison, nous pourrons les leurer ou même les prendre au piège.
Soit on les piste jusqu'au repaire de ce Sernaw, soit on les fait parler.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 24 octobre 2018, 04:11:21 pm
— Nous serons armés, oui. On peut faire ça dès demain matin si ça vous dit. S'ils s'en prennent à nous, on se défendra. Par contre, il n'est pas dit que l'un d'entre eux puisse retourner faire son rapport si on descend tout le monde, attention. Depuis la guerre - et le début de cette histoire - on a nous aussi la gâchette facile. 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 29 octobre 2018, 12:09:07 am
D'un air décidé je complète les propos d'Edgar.

– Demain matin, je suis d'accord ! Finissons-en avec cette chose.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 29 octobre 2018, 06:37:28 am
- OK. Si vous voyez les choses comme ça, cela me va! Je resterai ici avec Mélinda pour veiller sur Hélène. Cela ne sert à rien de tous y aller.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 29 octobre 2018, 09:09:56 am
Je hoche la tête en riant, faussement joyeux.

- Je pars me coucher, si ça ne vous fait rien.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 29 octobre 2018, 11:56:37 am
D'accord pour participer à la surveillance avec vous dis je au policier...
En espérant que les hommes de mains nous mène à ce Sernaw..


tachons de passer une bonne nuit.
je vais me coucher aussi
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 29 octobre 2018, 12:39:51 pm
Tout comme mes camarades je vais me coucher.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 29 octobre 2018, 07:32:42 pm
N'ayant pas encore sommeil, je vais un tour dans le parc, histoire de me dégourdir les jambes et de réfléchir à tout ce qui nous arrive. Au bout d'un certain temps, je retourne vers la cuisine pour prendre un dernier verre.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 01 novembre 2018, 12:04:53 pm
Et s'il y a encore quelqu'un, j'engage la conversation:
- Ça va?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 01 novembre 2018, 10:57:05 pm
Vu que les autres sont au lit, on passe dans ton EP ici (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=3446.msg145553#msg145553)
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 11 novembre 2018, 10:06:58 pm
Mardi 6 novembre 1923, 11h10'

La nuit a été reposante, tout le monde se retrouve frais et dispo.
Vous apprenez vite que rien n'est prévu avant l'après-midi et vous pouvez en profiter pour relater plus en détail à Aristide vos découvertes en Angleterre.
En fin de matinée, le lieutenant Piat vous a rassemblé avec Aristide pour évoquer le plan qu'il a mis au point.
- Je l'ai dit hier, rien ne garantit que ceci donnera quelque chose même s'il est logique selon moi que la maison d'Aristide soit sous surveillance.
Je suis allé tôt ce matin repérer les lieux. Je n'ai pas remarqué de surveillance mais je ne m'attendais pas à en remarquer une.
Si la maison est bien surveillée, elle l'est depuis plusieurs jours et un gars qui resterait des heures durant à proximité aurait attiré l'attention.   
Il déploie un plan de Paris et vous désigne un point sur la carte.
(https://nsm09.casimages.com/img/2018/11/11//18111109221220733215991995.png)

- Vous le savez, la maison est située à l'angle de la rue de Verneuil et de la rue du Bac. Cela fait plusieurs possibilités et angles de surveillance pour nous.
Mon repérage des lieux a été utile en tout cas. Je ne pense pas que des types qui seraient là pour surveiller la maison tenteront de vous capturer. Trop de passage, la rue est trop étroite. Il n'y a que s'ils sont déjà à l'intérieur que c'est possible. Et encore, difficile pour eux de vous prendre sans risquer des coups de feu qui alerteraient le voisinage. Sauf en plein milieu de la nuit mais je compte agir bien avant la nuit.

Il explique alors les endroits où seront placés les guetteurs qui arriveront bien entendu à l'avance.
Il explique ensuite l'itinéraire que prendra la voiture appât vers une maison isolée à l'extérieur de Paris où il faudra faire croire qu'Aristide se trouve avec Hélène. L'endroit a été choisi parce qu'il n'y a que deux routes possibles pour l'atteindre et qu'il seront donc facile d'attendre que la voiture des poursuivants, s'il y en a, passe pour la prendre à notre tour en filature. Cette dernière filature sera assurée par les hommes de l'agence.

- Nous aurons quatre voitures pour la surveillance. J'ai fait appel à des collègues d'une autre agence pour être en nombre suffisant. Nos voitures ne devront pas assurer la filature lorsque vous repartirez de la maison d'Aristide. Elles se posteront plutôt aux différentes entrées de la ville. On pourra alterner nos voitures lors de la filature jusqu'à leur repaire.   

   
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 12 novembre 2018, 08:10:15 pm
J'écoute attentivement le plan du Lieutenant en regardant la carte.

— De chez Aristide jusqu'à cette maison isolée, ça nous prendra combien de temps en voiture vous pensez ? demandé-je en scrutant l'itinéraire.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 12 novembre 2018, 08:51:56 pm
- Au moins 30 minutes.
Une chose qui n'est pas visible sur le plan. La maison est adossée à un bois, ce qui vous permettra aussi de quiter les lieux une fois la nuit tombée.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 14 novembre 2018, 09:54:39 pm
Je valide ce plan d'un hochement de tête en regardant les autres pour voir ce qu'ils en pensent.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 15 novembre 2018, 09:29:17 pm
J'avais bien écouté la démonstration du lieutenant et la réponse fournie à Edgar.
- Ok pour le plan. Mélinda et moi, nous nous posterons où? Avons-nous un véhicule dédié ou nous sommes dans le même véhicule que vous? Et comme moyen de communication pour rameuter toutes vos troupes en cas de coup dur, vous avez prévu quoi?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 16 novembre 2018, 01:20:21 am
J'ai écouté le plan avec attention. Lorsque Joseph parle du moyen de communication, je hoche la tête avec intérêt.

– Vu la distance ça ne sera pas simple effectivement, bonne question Edgar. Surtout quand on sait ce que l'on aura ne face !
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 16 novembre 2018, 07:49:53 am
-Non, moi c'est Joseph! avec un large sourire.  ;D
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 16 novembre 2018, 04:51:41 pm
Je crois qu'il serait sage d'etre avec des policiers Joseph..
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 17 novembre 2018, 10:13:37 pm
Je souris à mon tour.

– Ce doit être toute cette fatigue nerveuse de ces derniers jours mon ami !
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 19 novembre 2018, 09:11:39 pm
Le lieutenant reprend la parole pour répondre à vos interrogations.
- Il y a non loin de la maison un restaurant d'où on peut avoir une vue sur une partie de la rue.
J'y serai en compagnie de Malle Estienne et d'un autre de mes hommes.
Mr Banson, vous serez avec un de mes hommes sur le quai Voltaire, au bout du Pont Royal. Vous aurez une vue complète sur la rue du Bac mais à une bonne centaine de mètres de la maison. En attendant l'arrivée de notre voiture, vous vous tiendrez de l'autre côté du pont. De là, il est tout à fait improbable qu'on vous reconnaisse. Vous n'approcherez que lorsque la voiture sera là.
J'aurais encore des hommes à d'autres endroits du quartier. 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 20 novembre 2018, 12:22:07 am
La réflexion du capitaine semble me rassurer. Je suis détemriné.

– Bien ! Et Edgar et moi ? Ou serons-nous ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 21 novembre 2018, 05:57:16 pm
- Vous arriverez par la suite en taxi Il faut un peu de temps pour que nous soyons tous en place.
Le taxi sera conduit par un de mes hommes également.
Il vous dépose dans une rue voisine de la maison et vous y attendra.
Vous rejoindrez la maison en cherchant à être discrets et y passerez une dizaine de minutes.
Puis vous ressortez avec des valises avant de rejoindre le taxi.
Le taxi vous emmène dans la résidence qui servira de leurre.
Si vous n'êtes pas ressortis au bout des dix minutes, nous intervenons. 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 23 novembre 2018, 09:30:25 pm
- Votre plan semble sans accroc, lieutenant mais vous ne m'avez pas répondu. En cas de coup dur, comment allez-vous communiquer pour appeler tout le monde à la rescousse?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 23 novembre 2018, 10:58:27 pm
- Le plan n'est pas sans risque, loin de là d'ailleurs... et tant mieux ! "A vaincre sans péril, on triomphe sans boire !" Enfin, je crois. Jusque là, si nous sommes bel et bien suivis par nos ennemis, on part du principe qu'ils vont repartir une fois notre faux repère découvert. Il ne s'agirait pas qu'ils viennent en découdre. Et en effet, je rejoins Joseph, s'ils veulent faire les malins et revenir avec une encore meilleure nouvelle à apporter à "Tonton Sernand", ils seront peut-être tentés de jouer aux garçons vachers. Ce que je ne pense pas, mais sait-on jamais. Ca fait deux "si".

- Si nous ne sommes pas suivis, je propose qu'on ne démarre pas tout de suite la voiture en sortant de chez Aristide. On sort un plan, on le met sur le capot et on papote. Ou autre. Et après, s'ils attaquent le repère, eh bien...

Je claque des doigts en me tournant vers notre logisticien hors pair.

- Lieutenant ! Avons-nous un chien ? Je veux dire : un gros chien ? Ca les dissuaderait de faire les zouaves, ça leur sortirait leur plan foireux de la caboche. Mais il faudrait aussi que la bête nous accepte là maintenant tout de suite, certes.

A part ça, si cela n'a pas encore été fait, je relate à Aristide tout ce qu'on a appris chez les mangeurs de gelée, oui. En mettant les formes sur les - nombreux - passages sensibles. S'il pose des questions ou émet des remarques, je l'écoute attentivement.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 24 novembre 2018, 11:11:06 am
Le lieutenant ne peut par moments retenir un sourire.

- Effectivement, il est impossible d'éliminer tout risque dans cette opération. On ne peut que les réduire au maximum.
Pour ce qui est de la maison d'Aristide, il est très peu probable qu'il se passe quelque chose dans la rue. Le seul danger à mon avis est que des hommes soient déjà dans la place.
Avant notre arrivée, un de mes hommes va faire du porte à porte dans la rue. Il en profitera pour examiner la serrure. Forcer une serrure laisse toujours des traces. S'il remarque la moindre trace suspecte, on changera notre plan et on investira la maison en force.
Sinon, nous aurons plusieurs hommes proches de la maison. S'il y a du grabuge ou des coups de feu, nous pourrons intervenir très vite.
De même, s'ils restent trop longtemps dans la maison.
Une fois la voiture appât repartie, nous aurons deux voitures supplémentaires pour assurer la surveillance, la suivant à distance.
Tous les autres rentreront par un chemin plus rapide jusqu'au refuge où on veut attirer les éventuels poursuivants.
Cela fera que nous aurons une force suffisante s'il devait se passer quelque chose là-bas.
 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 24 novembre 2018, 12:29:18 pm
- Au risque de vous surprendre, ils n'auront pas peur d'intervenir en pleine rue. Nous l'avons déjà vécu près du cimetière du Père Lachaise. Ils avaient enlevés Hélène et une course poursuite s'est engagée entre leur véhicule et le nôtre. Certes, c'est nous qui avons tiré les premiers pour les stopper.... je laisse quelques secondes... mais dans la foulée, une autre voiture a foncé délibérément sur nous pour nous écraser. Sans l'intervention d'Edgar, je ne serais sûrement pas là. Cela s'est terminée avec trois voitures au tas en plein de coeur de Paris, alors si vous pensez qu'ils vont attendre d'être isolés, je pense que vous vous méprenez.

Sans laisser de temps:
- Lieutenant, je loue votre dispositif mais il faut être conscient de la situation et de nos adversaires. Si Sernaw fait appel à des zombies, je crains fort que cela ne tourne au carnage....
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 24 novembre 2018, 10:55:09 pm
J'acquiesce aux propos de Joseph, l'air grave.

- Oui et n'oublions pas Troyes non plus, ils ont attaqué en pleine rue, de nuit et ils n'ont pas hésité un instant.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 25 novembre 2018, 02:06:37 pm
Sernaw sera pret a tout pour garder son pouvoir d'immortalité ca c'est certain...
Lieutenant briefez bien vos hommes sur le fait qu'ils seront peut etre amenés à voir des choses incroyables, mystiques et horrifiques.
Vos hommes ne doivent pas déguerpir de peur ou perdre leurs moyens face des monstres que l'on ne pensait que dans les contes et les histoires.
il nous faut des hommes solides..
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 27 novembre 2018, 12:23:30 pm
Le lieutenant a écouté attentivement vos remarques. Il ne réagit pas particulièrement quand vous évoquez le côté surnaturel des événements.

- Aristide m'a raconté l'enlèvement à la gare. Mais ils étaient organisés pour vous prendre par surprise. Vous les avez pris de cours en interceptant la deuxième voiture.
Sinon, mes hommes ont comme vous vécu la guerre. Du cran, ils en ont.
Et dans les voitures, il y aura du gros calibre.
On pourrait d'ailleurs s'occuper de cela maintenant. Vos armes. Sauf si vous avez encore des questions.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 28 novembre 2018, 10:13:00 pm
Je fais non de la tête.

— Un .38 sur moi, ça suffira. Si je dispose de trop de puissance de feu, je serais tenté d'en user et ça n'est pas notre rôle pour le coup.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 29 novembre 2018, 06:50:13 pm
- De mon côté, j'ai ce qu'il faut, en montrant mon canon scié, mais il me faudrait quelques cartouches supplémentaires. Une boîte complète ne serait pas de refus! en gardant mon flegme, si légendaire chez les britanniques.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 02 décembre 2018, 11:01:33 am
je dois avouer que je suis contre les armes à feu même si notre situation l'exige... Je n'ai pas envie de me servir d'un quelconque revolver, je resterai en arriere, et soignerai les hommes blessés au besoin..
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 02 décembre 2018, 01:07:31 pm
J'indique un coin de la pièce dans lequel se trouve le fusil que j'ai rapporté d’Angleterre, dans une housse de chasse.

- Je ne serai pas contre une arme de poing pour compléter cela. Un lebel d’ordonnance 1892 ce serait parfait !

NB : Quelques armes ici (site de la "campagne" AdC d'un ami) (http://brigademobile.org/-Armement-)
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 06 décembre 2018, 11:03:10 pm
Les armes proposées sont toutes plus ou moins courantes en France.
Ludovic y trouve son lebel. Vous recevez aussi des munitions en suffisance.
Puis vient le moment de partir.

Melinda par ici (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=2821.msg146900#msg146900)
Joseph par là (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=3446.msg146902#msg146902)
Edgar et Ludovic dans cette aparté (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=5198.msg146903#msg146903)
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 17 janvier 2019, 11:23:00 pm
Vous vous retrouvez finalement tous les quatre dans la maison.
Il ne s'est passé que quelques minutes après la fusillade lorsque Melinda vient rejoindre ses trois compagnons d'aventure.
Dans le grand hall d'entrée, un homme gît au sol dans une mare de sang. Il est clair qu'il n'y a plus rien à faire pour lui.

Antoine et son complice ont été désarmés et assis sur des chaises dans la salle à manger.
Difficile de lire dans le regard de l'ancien ami d'Aristide. Résignation, soulagement, gêne? Impossible d'être sûr.
L'autre homme regarde le plancher sans rien dire.
Le lieutenant tient un conciliabule à voix basse avec deux de ses hommes.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 17 janvier 2019, 11:46:25 pm
De mon côté, je félicite Joseph d'un hochement de tête admiratif.
Puis je me plante devant Antoine et je le fixe sans rien dire. Intérieurement, Je bouillonne littéralement.
Je retourne voir les autres.

Tout bas, plus loin :

- On la joue comment ? On tente de lui faire cracher le morceau d'abord, on lui laisse une porte de sortie ensuite en lui demandant de nous conduire au repère de tonton Sernand ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 18 janvier 2019, 12:51:45 am
Je félicite Joseph à mon tour. Puis j'observe Antoine avec un air circonspect, les sourcils froncés. J'écoute Edgar.

- Je pense que sernand a un moyen de pression sur antoine. Ce sont des frère d'armes, je suis quasiment certain qu'il y a une sombre histoire derrière l'aide qu'Antoine a apportée à Sernand.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 18 janvier 2019, 12:07:34 pm
- C'est bien possible. On lui demande comment il le tient, il nous aide et on l'aide.
 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 18 janvier 2019, 06:04:33 pm
Voyant que les garçons vont bien, je suis soulagé...

Je regarde et me penche vers le malheureux à terre pour voir si je peux faire quoique ce soit mais trop tard, le pauvre  semble être mort sur le coup...

Naturellement, je demande à Antoine et son complice...
-Vous allez bien ? Vous n'êtes pas blessé?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 18 janvier 2019, 08:32:28 pm
Antoine paraît surpris de ton attention.
- Ca va. Merci. Nous n'avons rien.
Il ne dit rien de plus.
Son complice a levé les yeux vers toi mais ne dit rien.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 19 janvier 2019, 02:27:33 am
Je donne mon arme à un des policiers avant de me rapprocher d'Antoine. Mon air n'est pas affable mais je ne suis pas agressif non plus.

- Alors Antoine ? On connaît une bonne partie de l'histoire mais on se doute qu'il y a quelque chose entre toi et Sernand. Nous aimerions savoir pourquoi toi, un frère d'arme d'Aristide, tu l'as trahi ? C'est assez étrange, surtout que si Aristide est ton ami, c'est forcément parce qu'il a apprécié tes qualités pendant la guerre et qu'il t'a bien connu ! Tu as assez peu de possibilités, le mieux ce serait que tu nous explique en détail ce qui se passe. Je t'écoute !
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 19 janvier 2019, 09:08:52 am
Soulagé qu'Antoine se rende aussi facilement et qu'il n'y ait pas plus d'effusion de sang, je laisse Antoine, Edgar et le lieutenant prendre les choses en main. Malgré les félicitations de mes camarades, je ne laisse rien transparaître sur mon visage.

Je me positionne légèrement à l'écart et suit la discussion de loin.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 19 janvier 2019, 02:38:23 pm
Antoine ne répond rien.
Il tourne le regard d'un air entendu vers son complice.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 19 janvier 2019, 06:02:05 pm
Je me tourne vers mes camarades.

- Bein quoi tu as perdu ta langue ? Tu as tenté d'enlever Hélène. Tu t'es joué de nous, d'Aristide, et maintenant tu as tenté de pénétrer ici et de tuer des gens ? Tu dois avoir une bonne raison non ? Ou alors tu ne travailles pas pour Sernand mais pour une troisième faction de cette histoire que l'on ne connaît pas ? On est prêt à entendre beaucoup de choses alors mets-toi à table ! Tu ne gagneras rien à te taire surtout que au vu des circonstances tu risques la guillotine ! Tu t'en moques ? 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 19 janvier 2019, 06:14:34 pm
Je fais signe au Lieutenant que je veux lui parler à l'écart.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 19 janvier 2019, 10:31:34 pm
Voyant Ludovic hausser d'un ton, je m'avance vers lui pour proposer:

Nous devrions séparer nos 2 prisonniers, et puis nous pourrions les interroger séparément, on gagnera du temps

puis à Ludovic tout bas:
On pourrait décéler d'éventuels mensonges, si les 2 hommes ne nous raconte pas la même chose...
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 20 janvier 2019, 02:34:40 am
Je hoche la tête à l'attention de Mélinda.

- Oui. Très bonne idée.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 20 janvier 2019, 09:43:48 pm
Je les fouille si ça n'a pas encore été fait. Je cherche l'identité du complice. Peut-être ont-il gardé un ou deux documents importants.
je regarde dans les doublures des vêtements, aussi.
Je secoue les deux zouaves sans ménagement.
Je regarde aussi leur peau, sans encore les déshabiller, voir s'ils ont des coupures bizarres ou autre.
Je cherche la marque du diable.
Leurs regards paraissent-ils normaux ?
 




Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 20 janvier 2019, 10:07:27 pm
Les hommes du lieutenant les ont fouillés, surtout pour s'assurer qu'ils ne cachent pas d'autres armes.
Leurs portefeuilles ont été pris.
L'autre homme se nomme Paul Sourlas, 41 ans.

Edgar n'a pas le temps d'aller loin dans sa fouille. Il a à peine empoigné le fameux Paul que celui-ci se rebiffe et lui assène un direct qui le touche au visage avant de se jeter sur lui.
Le pugilat tourne vite court quand deux hommes interviennent pour le maîtriser sans ménageme  nt.

Quand le calme est revenu, le lieutenant ordonne à ses hommes de séparer Antoine et son complice.

- Armand, conduit celui-là dans le bureau dit-il en désignant Antoine.
Allez avec lui ajoute-t-il à votre attention.
Quant à celui-ci qui ne semble pas d'humeur à passer à table, à la cuisine.

Aussitôt, ses hommes mettent ses ordres à exécution.
Moins de dix secondes plus tard, vous êtes dans le salon avec Antoine assis sur une chaise, Armand juste derrière lui.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 21 janvier 2019, 12:19:55 pm
Je laisse faire les hommes du Lieutenant et reste toujours à l'écart.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 21 janvier 2019, 12:59:12 pm
Avant l'intervention des militaires, je lui colle une beigne en retour à Popaul, eh !

Puis, devant Antoine, je me lance :

- Tu nous as tous trahis. Tu vas nous dire pourquoi, si tant est que tu sois bien Antoine parce qu'à ce point de saloperie tu t'es aussi trahi toi-même ! On a tous fait la guerre ici, tu sais qu'on se faisait fusiller pour moins que ça là-bas ! A moins que tu nous craches le morceau, je ne vois aucune raison valable de ne pas t'en coller une derrière la nuque là maintenant tout de suite. 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 21 janvier 2019, 04:01:47 pm
Il lève les yeux et te regarde crânement. On devinerait presque un sourire narquois se dessiner au coin de sa bouche.

- Et tu crois que tes menaces me font peur. Ce qu'on a vécu pendant la guerre, c'est rien par rapport à ce que ce gars peut faire. T'as oublié les choses qui ont attaqué l'hôtel? T'as oublié ce qui est arrivé au gars que vous avez capturé à Troyes? Une balle dans la tête, c'est ce qui peut m'arriver de mieux.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 22 janvier 2019, 01:29:02 am
Je m'assois à quelques distance, pas en face d'Antoine. Je parle doucement.

- Et bien dans ce ca son dirait qu'on va pouvoir trouver un accord. Vu que l'on va se débarrasser de ce gars et qu'on sait comment faire. Dans ce cas là, tu n'auras plus qu'à répondre des délits que tu as commis et ton aide sera une circonstance en ta faveur. Mais on a besoin de savoir deux ou trois choses sur cet homme, pas son histoire on la connaît. Et vu ce qu'il a déjà fait, je pense que tu es loin de la réalité sur ce qu'il est capable de réaliser. Voilà le marché. On débarrasse la surface de la terre de cette abomination et toi tu seras livré aux autorités avec des circonstances atténuantes.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 22 janvier 2019, 06:52:19 pm
S'il vous plait Antoine.... Aristide n'est'il pas votre ami?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 22 janvier 2019, 11:34:38 pm
Je prends les autres à part.

- J'avais en effet complètement oublié ce gars capturé à Troyes. Mort le soir même en cellule dans des circonstances impossibles. D'une façon ou d'une autre, ce sorcier tient aussi Antoine en son pouvoir. On le garde et il crève. On doit le laisser repartir avec son complice. On doit raccrocher les wagons au plan initial, mais alors comment...

Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 22 janvier 2019, 11:57:09 pm
La remarque de Melinda a jeté le trouble dans le regard d'Antoine.
Quand il réplique ensuite au propos de Ludovic, il y a moins de cynisme dans sa voix.
- Des circonstances atténuantes? Non, ça ne suffira pas. Surtout que si la police s'intéresse à moi, vous n'y couperez pas non plus. Vous avez oublié ce que vous avez fait vous-même? Pendant la poursuite jusqu'au cimetière. Vous avez tiré des coups de feu en pleine rue, vous avez abattu un homme et l'avez écrasé avec votre taxi. Vous ne pensez pas qu'il vaudrait mieux laisser la police en-dehors de cette histoire?

Il prend le temps de vous regarder tous.

- Mais vous m'offrez une chance de me débarrasser de l'emprise que cet homme à sur moi. Vous pensez vraiment pouvoir en venir à bout?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 23 janvier 2019, 01:20:56 am
Je soupire en regardant Antoine.

- Théoriquement oui mais il nous manque une information capitale. Il te tient par un moyen de pression. Un membre de ta famille ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 23 janvier 2019, 01:43:59 pm
- Rien d'aussi terre à terre. Il est capable d'animer des morts. Il y a des cadavres animés qui protègent sa demeure.
Tu peux facilement deviner comment il peut me contraindre à lui obéir. 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 23 janvier 2019, 08:03:59 pm
Intervenant dans la conversation :
- Moi, je ne vois pas, explique! Tu as peur qu'il te transforme aussi en mort-vivant?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 23 janvier 2019, 10:13:32 pm
- Imagine que chaque nuit, ton sommeil n'est peuplé que de cauchemars dont tu ne peux pas te réveiller.
Parce qu'il y a une présence malsaine dans ta tête, qui fouille ton esprit et y sème des idées qui peuvent te rendre barge.
Autant vous dire que dès que je m'endormirai, il saura ce qu'il s'est passé aujourd'hui.
Qu'en plus, pendant ton sommeil, il peut te contrôler comme une marionnette.
 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 24 janvier 2019, 11:39:21 am
- Compris. Alors vous allez mourir dès ce soir. Toi et Paulo. Tu le sais, Sernaw ne prendra aucun risque.

Je hausse un sourcil, regarde les collègues puis me lance :

- On doit agir vite. On vous propose une porte de sortie, à tous les deux. Vous retournez au bercail comme prévu. Seulement voilà ce que vous allez dire dans votre apport : que vous nous avez suivi, qu'on est reparti de la maison, et qu'on est allés à telle adresse. On vous la communiquera plus tard. Là, se trouve Hélène. Il va y aller, forcément, avec ou sans vous - de préférence sans vous. Alors on en profitera pour descendre dans son repère. Nous y pratiquerons une cérémonie particulière. Nous avons le remède pour résoudre cette histoire, comme Ludovic te l'a dit. C'est vrai. Ce monstre perdra sa magie et deviendra alors vulnérable.

- Par contre tu ne nous as toujours pas dit comment il t'avait pris dans ses filets...
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 24 janvier 2019, 12:57:55 pm
Il écoute avec surprise et intérêt ce que tu expliques, surtout quand tu dis avoir le remède pour en venir à bout.

- Comment? Je n'en sais rien moi-même. Une nuit, je me suis réveillé d'un cauchemar atroce. Mais je n'étais plus dans la chambre où je m'étais couché. Il y avait deux cadavres, je tenais le couteau. J'avais aucune idée de comment j'étais arrivé là. Ni qui étaient ces gens.
Le lendemain, il est venu me voir. Il savait ce que j'avais fait puisqu'il l'avait provoqué.
Mais je n'ai jamais su comment il a fait pour avoir cette emprise sur moi.

Il semble soudainement penser à quelque chose.
- Hélène est malade n'est-ce pas? C'est lui qui a fait ça, qui a provoqué sa maladie.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 24 janvier 2019, 02:56:28 pm
- Il lui a pris des cheveux, quelque chose... à toi aussi je pense.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 24 janvier 2019, 04:19:22 pm
Oui nous devons agir vite... et si nous arrivons a nos fins nous serons tous libérés du fardeau du sorcier...
Antoine, vous devez nous aider à mettre un terme à ceci ...
Pouvez vous nous aider? Vous aurez l'esprit libre et on témoignera en votre faveur, c'est tout ce que l'on peut vous promettre..

[edit]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 24 janvier 2019, 04:27:06 pm
Petite précisions Melinda, le lieutenant n'est pas avec vous. Il n'est pas de la police donc vous pouvez gérer cet aspect avec une certaine liberté.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 28 janvier 2019, 11:43:18 pm
J'écoute avec un grand intérêt et j'acquiesce plusieurs fois. J'héiste un instant avant de poursuivre.

- Oui Hélène était malade, c'est vrai, mais j'ai pu ériger une barrière protectrice grâce à un rituel. C'est fatigant mais ça a bien marché. Tu vois, comme je te disais, nous avons des armes contre lui. Quant à toi, tu es aussi une victime. Une chose est certaine; Sernaw se débarrassera de toi le premier moment venu. Tu dois donc nous aider pour débarrasser la surface de la terre de cette abomination. Même si tu avais mené ta mission a bien, tu aurais été sur la liste dès que tu ne lui aurait plus servi à rien. C'est risqué mais si tu nous aides, ton problème sera réglé. Alors Antoine ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 29 janvier 2019, 11:06:20 pm
Antoine prend un peu de temps pour réfléchir, en silence, son regard toujours dans celui de Ludovic.
Un léger changement dans son expression, il semble capituler.

- D'accord.
De toute façon, je n'ai pas vraiment le choix. C'est vrai que ce type est un démon et j'ai plus de chance de m'en sortir avec vous. Mais je dois vous avertir, je crois qu'il a décidé de tuer tout le monde maintenant. Y compris Aristide. De ce que j'ai entendu, il va se rabattre sur Séraphin pour ses projets.

Il laisse passer quelques secondes, observant l'effet de ses déclarations sur vous.

- Si on réussit, je disparais. Je vous l'ai dit, pas question de mêler la police à ça.
Et oubliez l'idée de mêler l'autr gars à votre combine. Lui, il marche pour l'argent et il n'a aucun scrupule. Il ne trahira pas et il aime trop ce qu'il fait.
Si vous l'aviez entendu raconter ce qu'il a fait subir à un gars à Bordeaux. Ca faisait froid dans le dos.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 30 janvier 2019, 12:04:48 am
Je regarde Antoine droit dans les yeux.

- Bien, bien.  Il faudra donc agir vite. Il est vrai que Séraphin est un peu fragile donc une cible certainement plus facile.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 30 janvier 2019, 12:18:07 am
- Vite en effet. Tout doit être réglé cette nuit dirait-on.
Bon, vous m'avez dit en deux mots ce que vous attendez de moi.
Si vous m'expliquiez cela en détail.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 31 janvier 2019, 10:22:23 pm
Après avoir réfléchi quelques secondes je réponds.

- Je pense que constituer deux groupes, un qui va immobiliser Séraphin Sernaw et l'empêcher de nuire à Hélène et Aristide, un deuxième groupe qui intervient chez Sernaw pour le réduire à néant. Mais on a besoin d'une information. Est-ce que pendant tout ce temps ou tu as été contraint de travailler pour lui tu as remarqué un cercueil, une urne ou toute chose un peu étrange de ce type auquel il semblait tenir comme à la prunelle de ses yeux ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 01 février 2019, 10:25:47 am
Là, Antoine paraît surpris de la question de Ludovic.

- Non, je n'ai rien vu de pareil.
Après un instant de réflexion.
Sans doute dans les caves. Je sais que l'accès en est interdit et je crois d'ailleurs qu'il y a de ces créatures, des morts animés, dans ces caves.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 01 février 2019, 10:50:54 pm
Je fais un moue dégoutée.

- Oui, oui... ça doit être ça ! Mais nous n'avons pas de moyen efficace pour les tenir à distance ou les détruire. Et je n'ai pas le temps d'effectuer des recherches dans une bibliothèque.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 01 février 2019, 11:57:35 pm
J’acquiesce aux propos de Ludo.

- L'autre gars, on le laisse enfermé ici ou ailleurs. Le groupe qui attend Sernaw dans la baraque "où se trouve Hélène" doit résister un peu pour permettre aux autres de, euh... d'avancer dans ces caves, donc. Peut-être trouvera-t-on une bonne bouteille au milieu de ce cloaque.

Je regarde le militaire qui se trouve avec nous.

- A vous de rester là-bas dans la maison, peut-être, non ? Vous ne serez pas sa cible première de toute façon.

... puis Antoine.

- Toi, dans cette idée, soit tu accompagnes Sernaw, soit tu restes dans son repère. L'idéal serait que tu y restes pour nous conduire jusqu'en bas, mais s'il te force à l'accompagner tu ne pourras pas l'en empêcher. Ca doit aller vite. Tu peux dire que ton collègue a été capturé là-bas alors qu'il tentait de récupérer Hélène par lui même, et que toi tu as préféré filer prévenir ton cher maître. D'ailleurs, tiens, on va vraiment l'enfermer là-bas. Le droguer, pour ne pas qu'il parle trop tôt. Je répugne à l'assassiner pour tout vous dire, même si ça me démange. Pas utile que tu insistes trop sur ton mensonge, Sernaw comprendra de lui-même que le temps lui est compté, qu'on va changer la cachette d'Hélène, qu'il doit foncer la récupérer. On doit bien évidemment garder Hélène là-bas pour l'instant, conclue-je en donnant une pichenette du pied aux potos au cas où (pas utile, il me semble qu'on se comprend, mais sait-on jamais. Parce que si Antoine croit qu'elle est vraiment là-bas, c'est bien aussi. MJ > on peut faire une pose pour discuter entre nous dehors si nécessaire pour cadrer ce type d'aparté).   

- Antoine, pour t'en tirer vivant, une fois là-bas tu dois fuir. Vers l'avant, arme au poing, de préférence avec des balles à blanc (si ça existe). Tu joueras le héros qui fonce chercher Hélène comme une tête brûlée. Aux soldats de te laisser passer puis de te récupérer derrière. Ainsi tu prendras Sernaw de court.

Je regarde ensuite les copains d'un air interrogateur pour savoir leur point de vue.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 02 février 2019, 08:21:25 pm
La séance de briefing avec le lieutenant est encore fraîche dans votre esprit.
Donc vous pouvez (comme Edgar vient de le faire) de préciser dans un commentaire ce que vous avez en tête, tant que c'est évident pour les autres.
Si vous souhaitez quitter la pièce quelques instants, c'est tout à fait faisable.

- Le gars que vous avez pris vivant, Sourlas, c'est lui dirige notre groupe.
Il n'aurait jamais laisser quelqu'un essayer d'enlever Hélène sans la présence du Chef. Ça ne passera pas ce truc.
Je crois que ça serait plus crédible qu'il soit resté sur place avec l'autre pour surveiller votre planque et m'ait renvoyé pour prévenir le Chef.
Et y a aucune chance que le Chef me laisse chez lui vu qu'il n'y a que moi qui pourrait le conduire à votre planque.
La bonne nouvelle pour vous c'est qu'il n'a plus beaucoup de gars. Il en reste deux chez lui.
Je crois qu'il en laissera un chez lui, il ne laisse jamais la maison sans surveillance.
Mais ça ne fera pas trop de monde à gérer quand ils attaqueront la maison.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 02 février 2019, 09:40:34 pm
J'acquiesce de la tête.

- Bien.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 03 février 2019, 12:04:01 am
- Dans ce cas, let's go.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 03 février 2019, 03:59:55 pm
- OK. Si je comprends bien, Antoine revient ici tout seul avec Sernaw et nous, on fonce chez lui. Quand il va s'apercevoir de la supercherie, je crains pour lui, en désignant Antoine.
- Ce n'est pas que son sort m'intéresse mais, cela reste un ami d'Aristide donc, il faut trouver une solution pour qu'il puisse s'en sortir. Vous ne pensez pas?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 04 février 2019, 12:11:03 pm
Je hausse les épaules.

- Le sort d'Antoine est lié au nôtre et à celui d'Hélène. Tout doit être réglé avant qu'il ne s'endorme ce soir, si j'ai bien compris. Si on rate notre coup, on y passera aussi. Je viens de lui suggérer une stratégie pendant l'assaut, après c'est une question de timing et de réussite quant à notre rituel. Pour le coup, Ludovic tient un rôle très lourd. Ca fait beaucoup de "si" tout ça, mais on n'a pas le choix. On est tous dans la même galère, dis-je avec un peu de mauvaise foi quant à ce que je pense vraiment d'Antoine. A sa place, j'aurais préféré mourir plutôt que de trahir ainsi mes amis.
 
[MJ : quelle heure est-il au fait ?]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 04 février 2019, 12:51:33 pm
Il est presque 14h.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 05 février 2019, 01:05:29 pm
Je suis prete à aider Ludovic au mieux pour le rituel.. Nous sommes sur la derniere ligne droite et aussi bizarre soit'il, je suis prête...
Une chose est sûr, il faut se hater avant que que Sernaw soit au courant par un quelconque moyen...

Y allons nous donc qu'à 4?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 05 février 2019, 10:47:36 pm
- Bonne remarque. On doit s'équiper comme il faut, en effet.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 06 février 2019, 06:53:00 am
- Le Lieutenant peut laisser un ou deux hommes ici. Nous aurons ainsi des renforts chez Sernaw!
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 06 février 2019, 11:07:27 pm
- cela me semble bien. En revanche n'oublions pas que lorsque nous aurons éliminé la protection de Sernaw, celui-ci ne devrait pas mourir, nous devrons encore nous occuper de lui. Notre action devra donc être menée en deux temps. Je crois que le meilleur moyen d'atteindre notre objectif serait de nous occuper de son sous-sol peu de temps après son départ afin de pouvoir le rattraper rapidement avant qu'il n'arrive chez Aristide. Qu'en pensez-vous ?

Je m'appuie sur une table et interroge du regard l'ensemble de mes compagnons, y compris Antoine.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 07 février 2019, 06:07:52 pm
- On peut tenter de le piéger, le Sernaw. Une pièce vide, une fausse Hélène dans un lit au milieu, une cage tombe... mais il la faut, la cage. Ou se débrouiller pour le faire tomber dans un trou, quelque part.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 07 février 2019, 08:22:31 pm
-Et vous pensez sérieusement que nous allons l'avoir aussi facilement. Je pense que vu son âge, il a un peu d'expérience dans le domaine de la tromperie et des coups tordus...
- Pour l'instant, Hélène est en sécurité donc restons concentré sur la récupération de l'urne ou je ne sais quoi. Quand nous aurons cet objet en mains, il sera plus vulnérable et nous pourrons alors aviser, mais, pour l'instant, nous n'avons rien... et surtout, nous ne savons pas ce qui nous attend dans sa cave...

Je marque une légère pause:
- Contentons-nous de le faire surveiller dès le départ de son repaire, cela sera déjà pas mal!
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 07 février 2019, 08:50:55 pm
- Il est sûr de lui, de ses pouvoirs, de son destin. Un piège aussi primaire pourrait fonctionner je pense. la cage, ça me parait peu jouable, par contre le trou pourquoi pas. Un simple filet aussi, peut-être, je ne sais pas. Avec des grappins ensuite...
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 07 février 2019, 09:06:12 pm
Un ricanement un peu désabusé interrompt votre conversation.

- Si vous voulez vraiment le piéger, faites plutôt sauter la maison quand il sera dedans.
Vous savez avec quoi il va venir.
Vous ne le piègerez pas avec un trou ou une cage, croyez-moi.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 08 février 2019, 12:11:08 am
Je regarde Antoine.

- Il n'a pas tort... et je pense que otn aide sera la bienvenue Mélinda, pour le rituel, si besoin.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 08 février 2019, 07:32:44 am
- Ok ! Dynamite, vous avez ? demandé-je au militaire ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 08 février 2019, 05:26:52 pm
il va falloir etre discret pour poser de la dynamite autour de sa maison ....
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 09 février 2019, 12:57:28 am
- Oui. Et il dispose peut-être d'une sorte d'alarme magique. Il va revenir fissa quand il comprendra. On jouera les leurres...
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 10 février 2019, 07:14:26 pm
Après quelques secondes de réflexion j'acquiesce de la tête et j'ajoute.

- Au final, je rois que l'option de faire sauter la maison avec lui dedans est peut-être la meilleure option non ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 10 février 2019, 08:08:29 pm
Vous remarquez l'expression d'Armand, qui est toujours debout derrière la chaise d'Antoine.
Clairement, cette idée de faire sauter une maison ne lui plaît pas.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 10 février 2019, 08:24:46 pm
- Et sincèrement, vous pensez trouver suffisamment de dynamite pour faire sauter toute la maison en si peu de temps et ensuite, partir sans jamais être inquiété!  Je laisse un blanc.
- Nous avons déjà eu de la chance au cimetière, je pense qu'il vaudrait mieux éviter d'ameuter toutes les forces de police des environs. Surtout s'il faut leur expliquer que nous avons détruit une maison pour tuer un homme qui avait plus de deux cents ans, nous finirons tous à l'asile...

- Si nous réussissons à récupérer l'objet, il devrait être plus vulnérable, non? Pourquoi, ne pas tout simplement lui tirer dessus et ensuite lui couper la tête ou lui planter un pieu dans le coeur? Cela ne serait pas plus simple!
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 11 février 2019, 01:42:03 pm
Je regarde Armand en parlant à tous.

- Prenons de la dynamite, si toutefois nous pouvons en avoir. Conservons là à l'extérieur, il sera toujours temps de l'utiliser en dernier recours. Ou bien on trouve une autre bicoque où la conserver, une grange, à l'extérieur de la ville. On le conduira là ensuite, et boum. Mais si le rituel marche, il sera vulnérable à nos balles j'imagine. On verra bien... on doit agir vite en tout cas. Maintenant. Le temps nous est compté.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 12 février 2019, 12:15:10 am
Je souris à ma propre idée et aux remarques de Joseph. Je semble convaincu.

- Tu as raison, je me laisse aller, certainement l'envie de débarrasser la surface de la terre de cette abomination ! Plus qu'à nous équiper et à y aller ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 12 février 2019, 02:44:24 pm
- Je pense qu'il serait temps que ce monsieur nous donne l'adresse de son commanditaire et nous fasse un plan précis des lieux. Cela nous permettrait de nous organiser au mieux intervient Armand.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 12 février 2019, 05:04:38 pm
- Oui ! Et armons-nous, Armand ! dis-je en tendant une feuille et un crayon à Antoine.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 13 février 2019, 11:37:20 pm
- Je vais rester avec lui pendant qu'il nous dessine le plan. Vous pourriez aller voir le lieutenant pour discuter de tout cela et préparer le plan d'action pour la suite poursuit Armand.
L'expression qu'il affiche montre clairement qu'il préfère qu'Antoine ne sache pas ce que vous allez décider.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 14 février 2019, 05:03:47 pm
Oui vous avez raison...

Je sors pour rejoindre le lieutenant et lui demander son avis sur tout ca...
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 14 février 2019, 10:44:23 pm
Vous revenez dans le salon où le lieutenant vient vous retrouver, venant de la cuisine ou le complice d'Antoine est lui-même interrogé.

- Il n'ouvre pas la bouche. Rien à en tirer. Il sera peut-être plus loquace avec la police.
Et de votre côté?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 15 février 2019, 04:29:19 pm
On lui raconte les avancées de notre côté, ainsi que le plan que nous prévoyons. On précise ce que sait Antoine, ce qui a été dit en sa présence, et on insiste sur l'urgence de notre action.

- Qu'en pensez-vous Lieutenant ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 15 février 2019, 09:45:44 pm
Je croise les bras en écoutant avec un air attentif.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 17 février 2019, 08:58:38 pm
Le lieutenant a écouté attentivement sans vous interrompre, à la fois concentré sur ce que vous dites et évaluant aussi les implications.
Il garde encore le silence un petit moment avant de prendre la parole, d'un ton lent et posé.

- J'ai bien entendu du mal à croire en ces maléfices mais peu importe, il nous faut donc agir cette nuit même.
Cet après-midi même car nous devons aussi faire des repérages discrets une fois que cet Antoine nous aura donné l'adresse du repaire de Sernaw. Mettre en place aussi une surveillance pour nous assurer qu'ils quittent effectivement les lieux à la poursuite de notre leurre.

Vous m'avez expliqué ce que vous cherchez dans cette maison.
Le problème, c'est une propriété privée et nous ne pouvons y entrer comme cela dans le cadre de notre mission d'enquête et de protection.
Avec la police, on peut surveiller la maison qu'on utilise comme leurre. S'ils y pénètrent, avec des armes surtout, ils sont faits.
Mais si de notre côté, on laisse des traces trop visibles chez lui, la police va s'y intéresser aussi.
Donc, cette option paraît exclue si vous voulez vous introduire chez ce Sernaw pour trouver le corps de sa femme.
 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 17 février 2019, 10:40:28 pm
- Répartisson-nous les tâches en fonction de nos possibilités. Vous pourriez faire les repérages avec nous et ensuite vous chargez de surveillez la maison ou Aristide se trouve pendant que nous intervenons chez Sernaw.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 17 février 2019, 11:00:44 pm
Le lieutenant paraît surpris de ta dernière phrase.

- Heu, n'oubliez pas que si nous utilisons une maison pour leurrer nos adversaires, ni Aristide, ni sa fiancée ni sa famille ne s'y trouvent. Ce serait courir trop de risques.
Sernaw et ses hommes ne trouveront qu'une maison vide.
Mais le temps qu'il s'en rende compte et retourne chez lui, ça devrait vous laisser ua moins deux heures pour agir de votre côté.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 18 février 2019, 07:01:31 am
Je comprends les réticences du Lieutenant puis interviens:
- Nous nous chargerons de tout le côté illégal de l'opération. Si nous sommes certains que Sernaw a quitté les lieux avec une partie de ces hommes, nous devrions pouvoir nous en sortir chez lui. Par contre, nous entrons et sonnons chez lui après son départ, comme des personnes cherchant à le rencontrer, quelle serait votre réaction, si vous entendiez des coups de feu? Vous seriez obligés d'intervenir, non?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 18 février 2019, 11:13:10 pm
- En fait, c'est plus compliqué même. Il faut prendre en compte aussi...

Un fracas du côté de la cuisine vient vous interrompre, bruits de lutte et de verre brisé.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 18 février 2019, 11:30:01 pm
- Merde ! dis-je en m'y précipitant.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 19 février 2019, 01:12:45 am
Je m'y précipite à mon tour.

- Le bargeot ! Il se fait la malle ?!
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 19 février 2019, 06:40:31 am
D'un seul homme, je suis Edgar et Ludovic.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 20 février 2019, 07:30:16 pm
Dans la cuisine, l'homme du lieutenant est au sol, une chaise et une bouteille brisées également.
Vous devinez que le captif a dû profiter d'un moment de distraction de son gardien pour attraper l'une ou l'autre et s'en servir. Comme vous entrez, l'homme vient de récupérer une arme. Il est termine de se relever, l'arme en main et regarde autour de lui, sans doute pour trouver une issue. Par réflexe, il tourne son arme vers vous comme vous entrez.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 20 février 2019, 09:46:36 pm
Merdoum, je n'ai pas annoncé que je tenais mon flingue à la main !

Je me jette sur Paupol ou lui lance un truc de cuisine à portée. Olé. 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 21 février 2019, 01:08:30 pm
Je ne l'avais pas précisé mais il n'est pas tut proche, tu es encore séparé de lui de 3 à 4 mètres.
Il est certain qu'il aura le temps de tirer avant que tu ne l'atteignes.
Te jeter sur le côté, c'est OK ou tenter de sortir très vite ton arme.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 21 février 2019, 02:13:23 pm
Fichtre, il a déjà son arme en main.
Je me jette sur le côté, en effet.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 21 février 2019, 09:00:05 pm
Ayant suivi Ludovic et Edgar, je suis un peu en retrait lorsque je vois Edgar se jeter sur le côté.

Je comprends aussitôt la situation et fais en sorte de ne pas être vu par notre adversaire en me dégageant de l'entrée de la pièce. Je sors mon fusil de dessous le manteau, prêt à tirer dès que l'occasion va se présenter.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 22 février 2019, 12:33:56 am
Un coup de feu retentit. L'homme a tiré vers vous tout en pivotant, un peu dans la précipitation.
Edgar a esquivé la balle qui a touché Ludovic alors qu'il franchissait le seuil de la cuisine.
Il recule en se tenant le bras gauche mais ne semble pas trop salement atteint.
Il est clair que d'autres tirs vont suivre.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 22 février 2019, 06:42:48 am
Sans trop réfléchir, un peu quand même, je passe devant la porte, canon dirigé vers le centre de la pièce et si je vois une fenêtre de tir, évitant Ludovic et Edgar, je fais feu sur l'homme de main de Sernaw.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 22 février 2019, 10:55:42 am
Je propose au lieutenant de le prendre à revers si c'est possible (si la piece à plusieurs issu)
Je ne souhaite pas m'exposer au danger
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 22 février 2019, 11:27:40 am
Choqué, je perds un peu de temps à vérifier la blessure de Ludovic, puis dégaine et braque à mon tour dans la cuisine.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 22 février 2019, 12:58:09 pm
Edgar, tu ne peux pas examiner la blessure de Ludovic vu que tu es dans la cuisine et que lui a dû reculer.
Le coup de fusil retentit mais est trop imprécis et manque sa cible.
Bien qu'à terre, l'homme du lieutenant qui avait été pris par surprise n'est pas hors de combat. Il envoie un coup de pied dans les jambes de son adversaire qui détourne le coup de feu destiné à Edgar qui tire dans la même seconde.
Le tête de l'individu est projetée en arrière dans une gerbe de sang qui vient tapisser le mur de la cuisine.
L'homme s'écroule et il est clair pour tous qu'il ne se relèvera plus.
La balle tirée par Edgar est entrée par l’œil gauche et a pulvérisé le reste du crâne derrière.

Le lieutenant lui-même arrivait dans la cuisine au moment même.
Son homme, Fabrice, se relève en se tenant la tête.

- Désolé chef. Je le tenais à l’œil mais il été vraiment rapide. Il m'a balancé une bouteille sans que j'aie le temps de réagir. Et puis. la chaise.
- Ca va répond le lieutenant. Fameux tir en tout cas, bravo en se trournant vers Edgar.

La blessure de Ludovic se révèle sans véritable gravité. La balle qu'il a reçue a d'abord ricoché sur un mur, emportant un peu de plâtre qui a diminué sa vélocité, avant de le toucher au bras. L'épaisseur de sa veste a offert une petite protection et la balle s'est légèrement enfoncée dans la chair.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 22 février 2019, 04:45:05 pm
Je me relève et range mon arme.

- C'est ballot pour Paulo.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 23 février 2019, 02:08:06 am
- Ca commence bien ! J(espère que ça ne se passera pas pareil chez Sernaw. Ton adresse au tir nous sauve Edgar, et aussi l'intervention de votre homme lieutenant ! Mélinda tu pourrais me désinfecter abondemment ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 23 février 2019, 07:47:46 am
Je range mon fusil et d'un ton très légèrement enthousiaste:
-Joli tir Edgar...

Je regarde le bras de Ludovic et suis rassuré que cela ne soit pas grave.
-On pourra s'occuper de lui plus tard.

Je retourne dans la pièce où se trouve Antoine pour lui annoncer la nouvelle.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 23 février 2019, 06:08:25 pm
Je fais une moue dépitée.

- Eh Edgar, je suis gravement atteint ! J'ajoute une grimace de douleur peu convaincante.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 24 février 2019, 11:53:21 am
- Petit bras ! lui dis-je avé le clin d'oeil qui va bien.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 24 février 2019, 12:26:55 pm
J'éclate de rire à la remarque d'Edgar.

- Il est possible qu'un simple bandage soit suffisant.

Je laisse Mélinda me bander le bras avant de rejoindre les autres et Antoine.

- Au moins il ne parlera pas !

[HRP : est-ce que vous pensez que l'on est bons pour mener l'action. Je pense qu'on a les grandes lignes, on devrait peut-être avancer non ? Vous ne pensez quoi ?]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 25 février 2019, 08:47:05 am
Je m'atèle à soigner Ludovic, désinfection et Bandage
Hé bien dans ton malheur tu as eu de la chance Ludovic sinon ton bras aurait été invalide pendant un bon moment..

[hrp] OK pour y aller..
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 25 février 2019, 08:50:20 pm
-Bon, Antoine, je crois que tu as compris ce qu'il vient se passer, d'un ton sec et un visage de marbre.

- Il est mort, tué d'une balle en pleine tête. Si tu pensais que nous n'aurions pas le courage d'affronter Sernaw, tu te trompes et je peux t'emmener dans la cuisine si tu souhaites le voir de tes propres yeux.

- J'espère que tu es toujours avec nous et que tu ne nous trahiras comme tu l'as déjà fait avec Aristide... Je me rapproche de lui et à voix basse :
- Sinon, je peux t'assurer que tu n'auras plus rien à craindre de Sernaw. J'en ferai une histoire personnelle...

Je ne bouge pas d'un cil en attendant sa réaction, le regard planté dans le sien.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 26 février 2019, 11:38:54 am
- Allez on fonce !
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 28 février 2019, 12:59:51 pm
Antoine soutient le regard de Joseph qui devine malgré tout un certain étonnement, respect... difficile d'être sûr.

- Je ne pensais pas que vous auriez le cran de l'abattre comme ça. Vous m'étonnez mais au fond, c'est bon signe pour nous ça ajoute-t-il avec un certain sourire.
Et non, tu n'as rien à craindre que je vous trahisse. Vous en terminez avec lui et vous n'entendrez plus jamais parler de moi. Ca fait longtemps que j'ai envie de voir l'Afrique.

************

Mélinda a terminé de soigner la blessure de Ludovic qui laissera une légère trace évidemment mais ne nécessite pas de soins complémentaires. Il garde une légère douleur lorsqu'il fait des mouvements amples ou rapides mais rien de problématique. Il en a vu d'autres.

Le lieutenant vous rejoint.
- Finalement, ça nous arrange plutôt tout cela.
J'allais devoir le livrer à la police et il allait certainement finir par parler de ce Sernaw qui l'emploie.
Et votre expédition de ce soir va laisser des traces sur place. La police allait évidemment faire le lien avec nous et ça ne manquerait pas de poser des problèmes.
Maintenant qu'il est mort, ce sera plus facile de cacher à la police le lien avec Sernaw. Du moment que cet Antoine disparaît ensuite de la circulation, vous serez tranquilles au niveau des conséquences légales de cette opération.
Il passe ensuite aux aspects pratiques.

- Bon, avec tout ce raffut, on risque de voir la police débarquer. Vous allez donc vider les lieux avec notre captif et deux de mes hommes. Ces gars ont une voiture quelque part, il faut qu'il nous dise où elle se trouve. Vous allez avec cet Antoine jusqu'à la maison qui nous servira de leurre. Pas question de le faire entrer dans la maison. Il doit la voir à distance et puis c'est tout. Ensuite, ce sera à lui de vous conduire jusqu'à la demeure de Sernaw. Ici, je m'occupe de régler l'affaire avec la police. Armand vous fournira tout le matériel nécessaire pour votre expédition nocturne. J'espère vous voir d'ici ce soir mais n'en étant pas certain, vous pouvez avoir totale confiance en Armand.

Moins de dix minutes plus tard, vous quittez la maison avec Antoine et deux hommes du lieutenant, Armand et Fabrice
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 28 février 2019, 08:31:31 pm
- Puisque nous sommes d'accord, c'est parfait. Je me redresse et rejoins les autres.

Je m'assure d'avoir fait le plein de munitions puis suit la petite troupe à distance. Je ne dis pas grand chose préférant rester en arrière, et avoir un regard d'ensemble sur le groupe.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 28 février 2019, 11:58:49 pm
Je suis le groupe, l'air déterminé, je marche aux côtés de Mélinda.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 01 mars 2019, 01:04:39 pm
Tout en marchant à Ludovic, je lui parle à voix basse....

J'avoue que j'ai un peu peur, mais je pense que je pourrai faire face le moment venu..
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 01 mars 2019, 04:31:33 pm
Idem, je fais le plein de munitions.

- J'ai bien noté : voiture, leurre, Sernaw. On est beaucoup, il nous faut deux voitures là je pense. J'irai avec Antoine.

Et je le garderai à l'oeil, la main près de mon revolver.





Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 01 mars 2019, 09:30:54 pm
- Je vous accompagne, Edgar.... sans rien ajouter de plus.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 02 mars 2019, 11:30:24 pm
Je lance un clin d'oeil discret à Joseph.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 03 mars 2019, 10:40:03 pm
Antoine remonte la rue de Verneuil jusqu'à la rue des Saints-Pères où il prend à gauche pour atteindre le Quai Voltaire où est parquée leur voiture. Fabrice avait récupéré les clés dans la poche d'un de ses complices et les lui temps.
Vous attendez quelques minutes, le temps pour Armand de vous rejoindre avec le taxi puis vous embarquez dans les deux voitures.

Antoine s'installe au volant, Fabrice, Edgar et Joseph montent dans le même véhicule. Le taxi conduit par Armand, avec à bord, Melinda et Ludovic, ouvre la route, suivi par la voiture d'Antoine.
Armand roule à vitesse modérée pour s'assurer que son 'poursuivant' ne le perde pas et puisse bien repérer le trajet.
Le convoi se dirige vers le nord-ouest de Paris et finit par quitter la ville. Après plus de 40 minutes de route tranquille, vous entrez dans le village de Herblay. Armand traverse le village puis tourne dans un petit chemin de terre au bout duquel s'élève une maison isolée.
Antoine, qui n'a posé aucun problème durant tout le voyage, s'arrête derrière.
Comme le lieutenant vous l'avait expliqué le matin même, un bois s'étend derrière la maison.
Vous vous retrouvez tous à côté des voitures.

- Voilà l'endroit où tu devras conduire ton boss et ses hommes ce soir. Autant que tu saches que nous serons prêts à les recevoir. Tu as pu voir tout à l'heure qu'on n'hésite pas à faire le coup de feu quand c'est nécessaire comme Armand.
A toi de te débrouiller pour t'esquiver avant d'entrer dans la maison. Si tu traverses les bois, tu finira par trouver une petite route. Prend vers la gauche et suis cette route, tu finiras par rejoindre la Seine. Et puis, à toi de disparaître comme tu nous l'as dit.

Son ton laisse bien deviner que s'il ne joue pas le jeu, il n'hésitera pas à l'abattre pendant l'assaut.
Fabrice prend le relais.
- Pour être certain que tu retrouves bien le chemin, on va refaire tout le trajet une fois encore tous les deux. Prend le volant, je m'installe à l'arrière.

Antoine reprend place au volant, Fabrice derrière lui ayant pris soin de lui montrer son arme. Leur voiture démarre et retourne vers Paris.

Armand regarde la voiture disparaître puis se tourne vers vous.

- Bon, nous avons le temps d'organiser une petite mise en scène. Comme le lieutenant vous l'a expliqué ce matin, on ne va pas attendre ici leur assaut, c'est trop dangereux. On va maquiller la maison comme si on avait évacuer les lieux en vitesse. Ils croiront que leur filature a été repérée et qu'on a déguerpi. Puis nous retournerons à notre vraie planque pour nous équiper pour ce soir.

Vous atteignez la maison. Armand déverrouille la porte puis vous mène à travers les pièces.
En 20 minutes, vous laissez l'intérieur dans un état tel qu'il peut laisser croire en effet à un départ précipité. Vous avez même allumé les poêles, chargés d'assez de charbon pour qu'ils soient encore tiède au soir.
Ceci fait, portes verrouillées, vous remontez en voiture pour retourner dans la véritable planque où se trouvent Aristide, Hélène et sa famille.
En route, Armand précise le plan.

- Je sais que vous comptiez venir ici retrouver ce Sernaw et lui faire son affaire après être passé chez lui. Mais ça pose trop de problème aussi avons-nous pensé à quelque chose d'autre.
Il va venir ici avec ses gars et trouver la maison vide. En fait, quand Antoine ira tout à l'heure lui raconter l'histoire qui a été préparée et que Fabrice lui aura répétée pendant leur balade, il  lui dira que ses deux complices sont restés sur place pour surveiller la maison.
Évidemment, ils ne les retrouveront pas ici et ils penseront sans doute qu'ils ont été repérés, ce qui explique que la maison ait été désertée.
Ayant fait choux blanc, il retournera chez lui et là, vous serez sur place à l'attendre.

J'ai joué tout le trajet pour gagner du temps mais si vous voulez dire quelque chose à Antoine (Edgar et Joseph pendant le premier trajet ou avant qu'il ne reparte), vous pouvez évidemment le faire.
Puis, on se retrouve dans votre planque.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 05 mars 2019, 12:33:29 am
[HRP : très clair pour moi. Merci.]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 05 mars 2019, 07:49:50 am
Je reste silencieux pendant tout le trajet, profitant de ce moment de calme avant la tempête.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 05 mars 2019, 12:40:48 pm
Pendant le trajet j'en rajoute une couche sur Hélène, ses souffrances, Aristide, ce par quoi on est passés... Je lui fais bien comprendre, moi aussi, qu'il a là une chance de se rattraper, le père Antoine.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 05 mars 2019, 08:40:31 pm
pas de soucis...

je serre ma croix du christ, pendentif autour de mon cou et prie silencieusement un instant pendant le trajet..
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 05 mars 2019, 08:59:20 pm
Vous vous retrouvez donc à la maison que vous avez quittée ce midi.
Vous avez à peine franchi la porte qu'Aristide vient aux nouvelles.

- Vous allez tous bien? Dieu merci.
Cela a-t-il donné quelque chose?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 06 mars 2019, 09:29:13 am
Je hoche la tête.

- On tente le tout pour le tout. Pas le temps d'entrer dans les détails. On espère juste pouvoir t'annoncer demain une bonne nouvelle, lui dis-je en lui tapant l'épaule.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 09 mars 2019, 12:51:40 am
Je souris à mon tour avec un air déterminé mais légèrement inquiet.

– Espérons cela effectivement.

Je me tourne vers les autres afin que tout le monde puisse m'entendre.

- Je viens de me rappeler d'une chose que je ne suis pas certain de vous avoir dite. De ce que j'ai compris du rituel, le corps de la femme de Sernaw doit être bien conservé. Elle doit donc se trouver dans un cercueil, avec son corps en assez bon état d'ailleurs. Il ne peut pas s'agir de cendres reposant dans une urne, une boite ou un coffre-fort !

Je me tourne à nouveau vers Aristide.

- Pendant que j'y pense, ou se trouve Séraphin actuellement ? Nous avons appris que Sernaw pouvait s'attaquer aux personnes ayant une personnalité un peu faible ou des problèmes psychologiques. Il est possible qu'il cherche à te nuire par l'intermédiaire de ton frère. Le temps de l'opération, il vaudrait peut-être mieux que celui-ci soit consigné dans une pièce fermée à clé dont il ne peut pas s'échapper. Je sais que ce doit être très difficile à entendre pour toi Aristide, Séraphin est toute la famille qui te reste, pour autant c'est indispensable. J'ai dit ces derniers mots avec compassion.  D'ailleurs est-ce que Séraphin t'a semblé avoir un comportement plus étrange que d'habitude très récemment ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 10 mars 2019, 10:59:50 pm
- Séraphin? Il est chez un ami à Lyon rappelle Aristide.
Je crois qu'il est en sécurité là-bas. Si mon... ancêtre n'a pu me localiser ici, il ne doit pas plus savoir où se trouve mon frère.
Vous vous rappelez en effet Avoir appris cela voici quelques jours quand vous êtes rentrés de Bordeaux.

Vous avez une heure devant vous pour vous préparer avec l'aide d'Armand qui remplace le lieutenant qui risque lui d'être longuement occupé avec la police.
Il vous réunit en compagnie d'Aristide dans la cave de la maison où une solide armoire est ouverte sur un petit arsenal.

- Nous avions prévu de quoi recevoir d'éventuels assaillants. Nous n'en avons pas eu besoin, tant mieux, mais pour ce soir, il faudra peut-être une certaine force de frappe. Je sais que vous avez déjà des armes mais si vous voyez ici quelque chose qui vous semble utile, demandez seulement.
Alors, nous avons deux brownings F.N. M1910 fabriqués en Belgique. Ils tirent du 9mm.
Plutôt pour le tir de loin, on a deux Lebel-Berthier M1916, des ouvenirs de la guerre ajoute-t-il avec un sourire. Je ne vous fais pas le détail, vous connaissez évidemment.
On a aussi un Browning Auto-5, encore un fusil fabriqué en Belgique et franchement, si vous ne devez emporter qu'une seule arme, ça doit être celle-là. Je l'ai déjà utilisé, bon, pas contre des gars évidemment, mais ça doit dégager le terrain devant vous. Cinq cartouches dans la culasse.
Enfin, si ça craint vraiment, on a une citron foug termine-t-il en ouvrant une petite boîte qui révèle une grenade que Ludovic et Edgar ont eu l'occasion de connaître durant le conflit.
Armand est clairement ravi de vous montrer leur collection et vous devinez qu'Aristide y a mis le prix pour qu'on vous propose d'utiliser pareil arsenal.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 10 mars 2019, 11:08:20 pm
Je regarde l'arsenal étalé devant nos yeux. J'émets un petit sifflement admiratif.

- C'est magnifique Aristide, tu as vraiment rassemblé un véritable arsenal. Personnellement, je suis beaucoup plus à l'aise avec une arme de poing. Je n'ai jamais été très bon avec un fusil. ! Si cela convient à tout le monde, je prendrai un des browning, c'est un bon calibre.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 12 mars 2019, 09:15:30 am
Pareil que Ludovic, ma vocation première n'est pas de tué mais de sauver.. Je prend le 2eme Browning...
Que je met dans mon sac..
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 12 mars 2019, 04:20:05 pm
Je prends la grenade, c'est tout. Je garde mon fusil de chasse et mon revolver.

- Tu es sûr pour Seraphin, Aristide ? Tonton Sernant n'avait pas hésité à descendre du monde à Montauban Bordeaux. Tu devrais au moins lui envoyer un télégramme.   
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 12 mars 2019, 09:42:36 pm
Je regarde l'arsenal avec une certaine distance. Je n'ai quasiment jamais utilisé d'armes à feu mais là, les circonstances l'imposent.
- J'ai mon fusil à canon scié et mon couteau mais pour plus de sécurité, je vais prendre le Browning Auto-5. On ne sait jamais à qui nous aurons à faire donc vaut mieux être prêt.

Je prends l'arme et demande quelques conseils à Armand pour son maniement. Je fais le plein de cartouches pour mes deux armes puis attend tranquillement le moment du départ.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 15 mars 2019, 10:38:58 pm
- D'accord, je lui enverrai un télégramme dès demain. Mais je sais qu'il comptait déjà faire attention.
Je ne m'inquiète pas à son sujet.

Armand vous détaille l'utilisation du fusil Browning et donne quelques conseils quand à son utilisation.

Vous avez aussi le temps d'examiner le plan sommaire du rez-de-chaussée de la demeure de Sernaw qu'Antoine a dessiné.

(https://nsm09.casimages.com/img/2019/03/15//19031510343020733216160579.jpg)

Les deux escaliers dessinés montent à l'étage. L'accès à la cave se fait par l'arrière de l'escalier principal.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 16 mars 2019, 10:55:48 am
J'écoute attentivement les consignes d'Armand puis ensuite prends connaissance du plan.

- Il y a bien une porte qui donne vers l'extérieur dans le couloir qui mène à la cave?
- Cela serait un moyen d'accès rapide !
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 16 mars 2019, 11:06:26 am
- Oui, ce n'est pas très clair sur le plan mais il y a trois portes d'accès, deux sur l'avant et une sur l'arrière.
Et c'est vrai qu'une de ces portes est proche de celle qui mène à la cave.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 16 mars 2019, 11:41:01 am
- Parfait, avec Edgar, Mélinda et Ludovic, nous pourrions nous concentrer sur cet accès pendant que vous occupez des hommes de Sernaw. Qu'en pensez-vous?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 16 mars 2019, 07:05:26 pm
– Bonne idée je trouve. D'ailleurs le pire est à imaginer pour la cave...
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 17 mars 2019, 10:14:23 am
je vais prendre de quoi crocheter les serrures.. Je commence à y prendre gout :)
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 17 mars 2019, 11:01:07 am
- Cela pourrait être utile dans la cave mais pour l'accès, je n'en suis pas certain. Si nous devons être rapide, je pense qu'il vaudra mieux prendre un bon pied de biche...

- Désolé Mélinda, de briser ta nouvelle carrière de cambrioleuse de haut vol!
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 17 mars 2019, 11:46:17 am
Je me tape le menton de l'index.

- Sur une fouille de maison, quelqu'un a dit un jour : "Rez de chaussée, premier étage, cave". Je veux dire : ne rate-t-on pas quelque chose à ne pas explorer un peu la maison avant d'aller mourir dans ses fondements ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 17 mars 2019, 07:07:59 pm
Je regarde Edgar mon front plissé montre que je réfléchis.

– Je proposerai  quelque chose à mi-chemin : RDC les deux équipes, puis nous on fait la cave et les autres le premier ?!Cela nous fera gagner du temps sachant que l'on doit avoir réglé le problème de sa femme avant qu'il ne revienne donc le temps compte beaucoup.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 17 mars 2019, 09:44:50 pm
N'oubliez pas que le lieutenant a totalement exclu que ses hommes participent à l'intrusion dans la maison de Sernaw.
Ils vous assurent un soutien logistique en vous fournissant des armes mais ils n'iront pas plus loin dans une action qui est clairement illégale.
Aristide lui est évidemment prêt à vous accompagner, ne voulant pas laisser ses amis prendre tous les risques alors qu'il reste à l'abri. 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 17 mars 2019, 11:28:47 pm
Sur le départ, je me lève et prends mon veston.

- Une fouille rapide de l'étage devrait suffire...
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 18 mars 2019, 12:23:28 am
Je suis Edgar.

– D'accord.

Je pointe un doigt vers Aristide.

– Quant à toi c'est hors de question que tu viennes. Tu restes ici !
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 22 mars 2019, 05:00:44 pm
Deux bonnes heures passent.
Malgré vos arguments, Aristide refuse de rester à l'abri alors que vous allez courir des risques pour lui et sa fiancée.
Il vous avait invité à son mariage et depuis, vous n'avez cessé de prendre des risques.
Au terme d'une longue discussion, il accepte de rester à l'extérieur de la maison de Sernaw pour surveiller l'arrivée éventuelle d'une voiture. Il sera armé d'un fusil pour pouvoir vous assister si nécessaire et sera en compagnie d'Armand qui n'a pas braiment le choix en l'occurrence.

Vient l'heure du départ.
Vous partez avec deux voitures pour retrouver Antoine au centre de Paris.
Il a déjà fait le trajet jusqu'à proximité de la maison de Sernaw en compagnie de Fabrice.
Il est prévu maintenant que vous alliez tous suivre la voiture d'Antoine qui, cette fois, va aller jusqu'à la maison de Sernaw.
Il roule tranquillement, prudemment et finit par quitter Paris. Votre convoi emprunte des routes de campagne et il devient difficle de savoir exactement où vous êtes. Après 50 minutes, Antoine arrête sa voiture au bord de la route alors que vous longez un bois.
- Voilà. La maison est de l'autre côté de ce petit bois. Si vous allez plein est, vous ne pouvez pas la manquer. Pas question de continuer plus loin pour vous sans quoi vos voitures seront vues de la maison.

Armand rappelle la suite des opérations. Antoine doit aller jusqu'à la maison et expliquer à Sernaw qu'ils ont pu repérer grâce à une filature la cache d'Aristide. Vous attendrez ensuite que Sernaw et ses hommes quittent les lieux pour vous y aventurer à votre tour.

Antoine reprend place dans sa voiture et repart, non sans vous adresser un signe de la main.

- Bon, nous devons y aller nous aussi et traverser ce bois au plus vite commande Armand.
Je préfère pouvoir surveiller la propriété dès qu'il arrive sur place.
Fabrice a repérer un petit chemin dans les bois où il pourra dissimuler notre voiture puis il repartira avec l'autre voiture pour surveiller la maison où nous avons laisser Hélène et sa famille.
En route dit-il en empoignant son fusil.

Le bois n'est pas très large et en à peine cinq minutes, vous arrivez à un mur qui délimite la propriété.
Il est facile de trouver un arbre pour vous permettre de voir par au-dessus du mur.
Ma maison en grosses pierres se dresse là. Sa forme est fidèle au plan travé par Antoine.
Sa voiture est déjà parquée devant ainsi qu'une autre voiture.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 23 mars 2019, 01:14:52 am
Je me suis mis en route après avoir vérifié mon arme et avoir donné une poignée de main franche à Mélinda, Edgar et Joseph. Je me concentre et resserre ma main sur la crosse du browning.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 23 mars 2019, 08:01:19 am
Sans un mot, je fais un signe de tête à tous ceux présents, leur indiquant que je suis prêt et déterminé.
Mentalement, je fais le tour de mon attirail.
*Je suis prêt*
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 23 mars 2019, 10:39:25 am
Je souhaite bon courage à Antoine malgré tout. Il aura fort à faire...

Puis, avec les autres, j'avance, mon fusil de chasse calibre 12 cassé sur le bras. 2 cartouches sont dans le canon, ma poche est pleine de munitions.

Je reste discret tant que Sernaw n'a pas quitté les lieux. Je me planque derrière un buisson ou autre, aux aguets. J'attends un bruit de moteur qui s'éloignerait de là-dedans.

On a du matériel : corde, couteau, lampes, briquets. Si on avait pu obtenir de la dynamite - je ne sais plus bien, pardon - je glisse 2 bâtons dans une poche (sinon tant pis). Aux pieds j'ai de bonnes chaussures de marche assez hautes si possibles (sinon tant pis, 2, le retour). 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 24 mars 2019, 08:06:39 pm
je serre mon chapelet en priant une derniere fois.. Avec une forte conviction, je suis les hommes..
De mon coté trousses de soins prêtes et mon pistolet à la main pour le moment...
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 25 mars 2019, 11:07:53 pm
D'où vous êtes, vous avez vue sur le côté droit et l'avant de la maison.

Vous pouvez facilement mémoriser la disposition des lieux. Entre les murs d'enceinte et la maison, il n'y a que quelques arbres isolés qui pourraient servir d'abri en cas d'échanges de coups de feu.

Durant un long moment, vous ne remarquez aucun mouvement au niveau de la maison.
Le jour baisse progressivement. A un moment, de la lumière se fait dans une pièce qui, selon le plan fait par Antoine, doit être le bureau.
Il fait presque nuit quand vous voyez une personne sortir de la maison par la porte avant et se diriger vers une voiture.
Il se contente de la déplacer pour la parquer au plus proche de la maison, tout près de la porte. Puis il fait de même avec la seconde voiture pour ensuite rentrer dans la maison.
La nuit est maintenant complètement tombée. Des lumières s'allument dans certaines pièces, s'éteignent après quelques minutes.
Visiblement, il y a pas mal de mouvement à l'intérieur.

Vous serrez vos manteaux car avec la nuit, il commence à faire froid dehors, surtout avec l'immobilité à laquelle vous êtes contraints.

- Il fallait s'y attendre, ils vont attendre la nuit pour agir chuchote Armand.
Pas le choix, nous devrons attendre nous aussi.

Il est presque 23h quand la porte s'ouvre de nouveau.
Vous devinez grâce à la faible lumière qui vient de l'intérieur des silhouettes qui sortent de la maison, chargent quelque chose dans les voitures, reviennent dans la maison. D'où vous êtes, il est impossible de savoir exactement de quoi il s'agit. Ce qui est discernable cependant est la forme caractéristique de fusils.
Après 20 minutes, il semble cette fois qu'est venu le moment du départ.
Plusieurs silhouettes, trois vous semble-t-il, sortent de la maison et tiennent conciliabule autour des deux voitures.
Vous les distinguez à la faible lumière dispensée à travers les fenêtres du bureau.
Deux ou trois minutes passent encore quand l'obscurité se fait dans le bureau.
Une dernière silhouette sort ey referme la porte derrière elle.
Vous ne distinguez plus personne à cause de l'obscurité mais vous entendez rapidement le bruit de portières que l'on referme.
Les voitures démarrent et la lumière de leurs phares éclaire maintenant l'allée qu'elles vont suivre pour quitter les lieux.
Un moment d'arrêt pour ouvrir la grille qui barre l'entrée de la propriété, laisser passer les deux voitures et enfin la refermer.

Les voitures s'éloignent et disparaissent dans la nuit.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 26 mars 2019, 12:31:33 am
Je fais signe qu'il est le moment d'avancer et je joins le geste au geste.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 26 mars 2019, 12:33:01 pm
nous allons vers la porte prévue selon le plan
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 26 mars 2019, 09:18:16 pm
A voix basse:
- Avancez, je vous couvre!

Joignant le geste à la parole, je tiens fermement le Browning Auto-5, prêt à l'utiliser.
Je laisse mes compagnons prendre une légère avance, pour avoir une meilleure vision de la situation.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 26 mars 2019, 10:36:24 pm
On escalade le mur, c'est bien ça ? De fait, je grimpe pour pénétrer le terrain. Puis j'enclenche mon fusil et passe d'arbre en arbre jusqu'à la porte de derrière. On contourne bureau et bibliothèque pour y parvenir si j'ai bien suivi.
Si l'obscurité est importante, je progresse plus doucement histoire de ne pas me manger une branche dans la tronche.
 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 27 mars 2019, 12:14:02 am
J'escalade le mur à mon tour et je me positionne en bas de celui-ci, mon arme dirigée vers la maison afin de couvrir mes compagnons investigateurs pendant qu'ils escaladent à leur tour. Je suis concentré et je surveille le rez de chaussée mais aussi tout éventuel mouvement à l'étage.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 27 mars 2019, 08:56:17 pm
L'obscurité est presque totale, l'épaisseur des nuages masquant la lumière de la lune.
Vous progressez fort lentement vers l'arrière de la maison. Le terrain est légèrement en pente (comme vous avez pu le voir pendant votre surveillance. Rien ne bouge du côté de la maison.
Vous arrivez sur l'arrière. Un double escalier donne accès à un perron où se trouve la porte.
Vous devinez plusieurs fenêtres comme cela est indiqué sur le plan.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 27 mars 2019, 09:32:27 pm
A voix à peine audible :
- N'oubliez pas que Sernaw se sert de cadavres animés pour garder la maison! Faites attention!

L'arme dirigée vers le haut de l'escalier, je commence à monter lentement par la partie de gauche. Je guette chaque mouvement suspect en provenance de la maison ou tout bruit pouvant nous indiquer la venue d'un gardien.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 28 mars 2019, 01:07:05 pm
je fais signe à la troupe de se taire et d'écouter

Je leur fait comprendre que j'ai entendu un bruit à l'extérieur.

je referme la porte de derriere doucement et la vérouille (une fois tous rentrer évidement) puis si c’est possible essaie de regarder dans la cour si ce bruit vient bien de là où je l'ai perçu....
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 28 mars 2019, 05:06:50 pm
Tu vas trop vite Melinda, vous n'êtes pas encore dans la maison. Joseph vient de monter l'escalier qui donne accès à la porte.
Vous vous arrêtez et tentez de percevoir quelque chose autour de vous.
L'obscurité est trop épaisse pour distinguer quelque chose.
Vous entendez le bruit de quelques oiseaux nocturnes et, faiblement, le bruit du vent dans les arbres.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 28 mars 2019, 09:12:00 pm
- Quel bruit, Mélinda ?

Puis à tous.

- Si Antoine nous a à nouveau trahi, ils font semblant de partir et vont revenir...

Je hausse les épaules, m'approche et écoute à la porte. Si c'est silencieux, je tourne la poignée pour voir si c'est ouvert. Si ça n'est pas le cas, je sors mon matériel de crochetage et m'attèle à la tâche.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 29 mars 2019, 01:56:38 am
Je surveille le jardin pour m'assurer que rien ne vienne par là.  J'essaie de distinguer éventuels mouvements dans le noir.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 01 avril 2019, 01:19:42 pm
Arf désolé je pensai qu'on était deja rentré..

ca venait de par là mais surement mon imagination..comme un craquement de branche...
rentrons au plus vite et vérouillons derriere nous..

Peut etre sont-ce les gardes zombie de Sernaw..

J'aide Edgard s'il le faut..
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 01 avril 2019, 08:52:05 pm
- Allez-y, je vous couvre.

Laissant maintenant passer mes compagnons, je me positionne en haut de l'escalier, visant vers le bas et le jardin, à l'affut de tout mouvement ou bruit suspect.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 02 avril 2019, 01:47:01 am
Je quitte ma surveillance au bas de l'escalier pour monter les escaliers et entrer dans la maison sous couvert de Joseph. Quand j'entre dans la maison à la suite d'Edgard, je garde mon arme pointée vers l'intérieur. Je lui fais signe que je couvre.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 04 avril 2019, 12:16:07 am
Sans doute en effet Melinda a-t-elle perçu le bruit du vent dans les arbres (le vent n'est pas très fort mais suffisant pour agiter le feuillage).
Peut-être une branche morte qui est tombée.
Rien en tout cas n'attire votre attention.

Edgar arrive à la porte qu'il trouve plus à tâtons que par ses yeux.
La porte est verrouillée.
Il cherche de la main la serrure et... ne la trouve pas.
Clairement, un verrou est tiré à l'intérieur, impossible à atteindre de l'extérieur.
La porte paraît assez épaisse également.

Les seuls accès possibles par l'arrière sont les fenêtres.

Une légère bruine commence à tomber.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 04 avril 2019, 11:56:44 am
Je montre le bas de la porte aux autres et chuchote :

- Regardez, il y a comme une très légère lumière qui filtre de là-dessous. C'est sans doute des bougies laissées allumées dans le couloir... Pas de serrure ! C'est fermé de l'intérieur avec un verrou. Merde ! Tant pis, on tente l'entrée principale.

Je re-contourne la façade est pour rejoindre la porte d'entrée. 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 06 avril 2019, 10:59:25 pm
Longeant les murs que vous devinez à peine, vous contournez la maison pour revenir sur l'avant que vous avez eu le loisir d'observer avant que la nuit ne tombe.
Vous arrivez devant la porte principale qui est elle aussi verrouillée mais cette fois, vous devinez bien la forme caractéristique d'une serrure.
Ici aussi, vous devinez une très légère lueur qui filtre sous la porte.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 07 avril 2019, 12:20:59 am
Je suis Edgar et je pointe mon arme en direction de la porte d’entrée, au cas ou quelqu'un serait présent en face quand nous ouvrirons.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 07 avril 2019, 10:43:47 am
Rassuré par la présence d'une serrure, j'entreprends de lui régler son compte avec mes outils de crochetage.

- Psst ! Vous pouvez m'éclairer s'il vous plait ? On n'y voit goutte, chuchoté-je.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 08 avril 2019, 08:04:05 pm
A la faible lumière que vous osez produire, Edgar s'attaque à la serrure.
Elle n'est pas très difficile mais il faut un peu de temps pour en venir à bout.
Dans le silence froid de la nuit, sous la bruine, l'opération provoque par moment des clics qui vous semblent audibles à des kilomètres.
Il n'y a cependant eu aucune réaction de l'intérieur de la maison lorsque la serrure cède.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 08 avril 2019, 08:37:45 pm
Adossé au mur de la maison, à gauche de la porte, je scrute les environs en attendant qu'Edgar vienne à bout de la serrure. Je ne peux m'empêcher de lâcher, sur un ton ironique:
- Tu aurais mieux fait de laisser Mélinda crocheter la serrure! Nous serions déjà à l'intérieur...

Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 08 avril 2019, 09:23:55 pm
- Mélinda ? Pfff. A l'heure qu'il est elle serait encore derrière à chercher la serrure.

J'ouvre doucement la porte à l'aide du canon de mon arme chargée.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 10 avril 2019, 12:11:56 am
Je couvre le côté opposé à celui que couvre Joseph, je suis du côté droit, Edgar est au centre. Je suis très attentif. De ma main gauche, je tiens une lampe.

– On te couvre Edgar, on avance ensemble.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 15 avril 2019, 10:08:42 pm
La porte s'ouvre doucement, laissant échapper un son très léger, même pas un grincement.
Comme indiqué sur le plan dessiné par Antoine, c'est un long couloir qui s'ouvre devant vous.
Il est large d'un peu plus de deux mètres et s'étend sur toute la largeur de la maison.
Une simple bougie allumée posée sur un guéridon, sur le côté droit après la première porte, éclaire chichement l'endroit.
Vous voyez une porte sur votre gauche et une autre sur votre droite, à deux mètre de vous environ.
Un large escalier de bois monte à l'étage, le long du mur de gauche du couloir.
Il n'occupe pas toute la largeur du couloir qui lui continue sur le côté droit pour rejoindre la porte arrière que vous n'avez pu ouvrir.
L'extrémité du couloir est trop sombre pour que vous puissiez distinguer quoi que ce soit.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 16 avril 2019, 01:13:33 am
Je fais signe à Edgar de prendre à gauche sans parler. Je pointe mon arme dans la direction de la porte de droite, qui doit donner sur le bureau.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 16 avril 2019, 06:39:54 am
Sans échanger un mot, je garde la sortie/entrée, la porte par laquelle nous venons d'entrer dans le manoir.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 16 avril 2019, 10:18:43 pm
Je fais non de la tête et pointe aussi le bureau, trop curieux quant à cette pièce où se trouvait Sernaw. Les traces de sa présence sont peut-être encore chaudes - si le gars n'est pas trop froid, eh !
Et je reste méfiant. Notre ennemi est retors, il a peut-être piégé l'endroit.
Je scrute cette porte-là (non celle du living) puis la tâte avant de - sauf insistance des collègues - l'ouvrir avec le canon, si tant est qu'elle ne soit pas verrouillée.
L'un de nous peut braquer living et entrée pendant ce temps là, un autre vers le fond du couloir.

Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 17 avril 2019, 01:17:41 am
Pendant qu'Edgar réalise les manœuvres d'approche pour entrer dans le bureau, j'ai réorienté le canon de mon arme vers le living, sans bruit.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 18 avril 2019, 09:16:07 am
Voyant Ludovic prendre position pour couvrir l'entrée et le living, je vise le couloir et reste attentif à tout bruit venant de la demeure.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 18 avril 2019, 10:59:11 pm
Le bureau est totalement plongé dans l'obscurité et la faible lumière de la bougie ne permet pas d'y voir quoi que ce soit.
La maison est toujours totalement silencieuse.

L'un(e) d'entre vous a-t-il une source de lumière? Si oui, laquelle et est-elle en fonction?
Titre: Re : Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 19 avril 2019, 01:09:21 am
Je couvre le côté opposé à celui que couvre Joseph, je suis du côté droit, Edgar est au centre. Je suis très attentif. De ma main gauche, je tiens une lampe.

– On te couvre Edgar, on avance ensemble.

HRP : Moi je tiens une lampe Gaëlle, même si ce n'est pas discret, ça vaut mieux je pense. Néanmoins, peut-être que les autres n'ont pas fait attention non plus et qu'ils ne seront pas d'accord avec le fait que je tienne une lampe allumée.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 19 avril 2019, 06:47:49 am
[Hrp: De mon côté, aucune source lumineuse. Celle de Ludovic me convient...]
Titre: Re : Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 20 avril 2019, 09:07:15 am

On a du matériel : corde, couteau, lampes, briquets.

[Je croyais que les lampes torches existaient en 1920 : erreur. J'ai trouvé ça :
https://www.reconstit.fr/2018/12/01/les-lampes-de-poche-en-reconstitution-historique/
Par défaut je m'attache une lampe carrée française au cou, mais si le MJ m'y autorise, sur le front j'ai chipé sur un cadavre d'anglais une lampe torche tubulaire EFANDEM (1917). Auquel cas, évidemment, je la scotche au canon de mon fusil. Avec un chiffon entre les 2 au cas où...]

(http://www.warrelics.eu/forum/attachments/equipment-field-gear/1052033d1488347774t-history-british-army-torch-flashlight-through-wwi-wwii-002.jpg?s=0c75d9b3d619558fdd3c1d624484d263)

Je pénètre lentement dans le bureau. Tout du long j'essaye d'être discret, tant dans mes pas que dans mes divers mouvements. Le bureau lui-même, le meuble, m'intéresse en premier lieu. Voir quel type de document traîne là.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 20 avril 2019, 03:34:29 pm
[HRP : personnellement, je me plaçais dans le plus pur style cthulhu années 20 et j'imaginais tenir quelques chose qui ressemble à ça :

 (http://s1.bild.me/bilder/060112/thumb_7437143p_4605_180126191125_original.jpg) (http://www.bild.me/bild.php?file=7437143p_4605_180126191125_original.jpg)

Avec une partie métallique qui masque plusieurs côtés pour éviter de trop éclairer. L'ancêtre de la lampe torche quoi ;)]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 20 avril 2019, 07:09:27 pm
OK pour les lampes (Edgar, tu peux avoir ta lampe pour la peine prise à chercher l'histoire des lampes de ce type).

Rien ni personne ne réagit alors qu'Edgar entre dans le bureau.
Il fait agréablement chaud ici, un poële au charbon dispense encore sa chaleur même s'il est clairement en train de s'éteindre par manque de combustible.
Un grand bureau en chêne, deux grandes armoires, deux petits fauteuils. Ce qui attire cependant le regard d'Edgar et retient son attention, sur le long mur face aux fenêtres. Deux arbres généalogiques dont de nombreux noms sont barrés de rouge.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 20 avril 2019, 07:37:21 pm
Je m'approche de la porte du bureau pour ne pas rester trop éloigné d'Edgar tout en poursuivant ma surveillance de la porte d'en face.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 20 avril 2019, 08:08:18 pm
Je m'approche de l'arbre généalogique et chuchote :

- Venez voir ça !
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 21 avril 2019, 01:33:24 am
J'entre dans le bureau à la suite d'Edgar pour observer ce qu'il veut nous montrer.

– Il a... Il a consciencieusement fait ses arbres généalogiques pour ne rater personne.

Je regarde en détail les arbres afin de tenter de retrouver Aristide et son frère ainsi que toute personne connue.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 21 avril 2019, 05:19:44 am
je suis les homes dans le bureau...

En regardant l'arbre généalogique, un frisson me parcours à l'échine...
Je scrute le reste de la piece eclairé par la lanterne de Ludovic, et commence à fouiller le grand bureau du regard (sans rien toucher ou déplacer pour l'instant à part peut etre les tiroirs que j'ouvre et referme)
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 21 avril 2019, 10:02:56 pm
Comme vous le supposiez avec justesse, les deux arbres retracent la tragédie des familles Parnell et Sernaw.

L'arbre des Parnell montre qu'après la mort de leurs trois enfants, John Parnell et Ann Thorn ont eux quatre autres enfants, dont deux sont morts en bas âge. Les branches de l'arbre familial ne s'étoffent jamais beaucoup avant d'être définitivement tranchées comme le marquent les nombreux traits rouges. L'examen des dates montre que Sernaw a parfois éliminé des familles entières qui se pensaient à l'abri sous un nouveau nom, sans égard pour l'âge de ses victimes.
La dernière branche se termine avec un certain Alistair, le nom de Georgette Meunier vous a révélé dans son asile, sauf qu'un trait récent le lie désormais au prénom Hélène qui est visiblement la dernière descendante du couple Parnell.

L'arbre de Sernaw avec son fils, Thomas. Il n'a pas pris la peine d'y apparaître avec son épouse.
Thomas a eux cinq enfants et dans les débuts, la famille Sernaw s'accroît convenablement. Mais il apparaît qu'un bout d'un siècle, plusieurs branches ont été brutalement tranchées en l'espace de deux ans. Ceci va de pair avec l'élimination de plusieurs descendants des Parnell.
Il vous apparaît clairement que Sernaw était alors convaincu que le nombre de ses descendants était devenu largement plus important que celui des Parnell et qu'il voulait donc garder sous contrôle les branches de son arbre dont il ne reste bientôt plus que celle d'Aristide et de son frère.

Sur le bureau, des dossiers fermés par un petit cordon en soie. Il faudra les ouvrir si vous voulez en savoir plus.
L'odeur qui se dégage montre que plusieurs de s-ces dossiers doivent être anciens.
Dans les tiroirs, des livres de comptabilité, du nécessaire d'écriture et un petit coffret métalique.   
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 22 avril 2019, 08:37:45 am
Je rentre à peine dans le bureau et reste à la porte, veillant le reste de la maison, pendant que mes compagnons inspectent l'arbre généalogique. Je ne peux m'empêcher de lancer à voix basse:
- Si on trouve le corps, tout s'arrête. Dépêchez-vous...
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 22 avril 2019, 10:06:27 am
Mon fusil sous le bras, j'ouvre délicatement les vieux dossiers fermés et les survole en diagonale.
Je laisse le coffret métallique à Mélinda ou Ludovic.
On reste attentif aux bruits environnants, si jamais.

 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 22 avril 2019, 10:56:58 pm
Je chuchote :

- C'est en anglais. Du vieil "anglois", voyez. Ca concerne Hélène et... attendez : c'est Antoine le premier qui a eu des doutes sur la filiation d'Hélène ? C'est... c'est lui qui en a averti Sernaw. Il avait remarqué qu'Hélène ne ressemblait pas tellement à ses parents officiels ni à sa sœur cadette et...

Je tourne une page.

- Je lis là qu'à l'aide de quelques questions habiles et la fouille des papiers, il a commencé à deviner la vérité. C'est lui qui a découvert l'identité du notaire Milleaux à Bordeaux ! Bordel : c'est pas un simple exécutant, c'est le fidèle bras droit de Sernaw, le père Antoine !!

Je secoue la tête et regarde mes amis, l'air dépité.

- Il s'est foutu de notre gueule dans les grandes largeurs. Notre plan ne va pas marcher : il n'a pas pu trahir Sernaw. La voiture est peut-être un leurre. Sernaw est peut-être toujours ici. Il peut vouloir nous capturer, nous torturer ou nous droguer pour savoir où elle est.

Une fois encore, je me sens désespéramment impuissant devant les forces en présence. J'ai l'impression d'être à poil, debout et de jour, entre deux tranchées à Verdun.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 23 avril 2019, 12:16:53 am
Pendant qu'Edgar lit les vieux documents et que j'entends, horrifié, ce qu'il nous explique, j'ouvre délicatement la petite boite métallique pour voir ce qu'il y a à l'intérieur, Je prends garde à l'ouvrir en me tenant du côté opposé à la charnière et en dirigeant l'ouverture vers un mur, au cas ou elle serait piégée.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 23 avril 2019, 08:48:25 pm
-Bastard!... Plus fort que je ne l'aurai voulu. Je l'avais prévenu.... Il a intérêt à prier pour que je me fasse buter par Sernaw sinon je jure devant tout ce que vous voulez que je le retrouverai et lui ferai la peau...

Malgré ces invectives envers ce salopard d'Antoine, je veille quand même au couloir, étant encore plus attentif au moindre bruit suspect...

- Et Aristide et Hélène, j'espère qu'ils sont bien protégés et surtout qu'il ne sait vraiment pas où les trouver...

*Damned!!* Machôires serrées et mains crispées sur mon arme, j'ai du mal à contenir ma colère face à une telle trahison.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 23 avril 2019, 09:39:45 pm
Tout en ouvrant délicatement la boite, je m'adresse aux autres.

– Notre seul espoir est d'aller au plus vite afin de trouver le corps de sa femme et faire ce que nous avons à faire. Le temps joue contre nous !
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 23 avril 2019, 11:13:46 pm
Toujours aucun bruit dans le reste de la maison.
La cassette est verrouillée. En la secouant, elle semble contenir également des papiers, sans doute des billets de banques ou des chèques.
Aucune clef qui correspondrait dans les tiroirs du bureau.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 23 avril 2019, 11:20:28 pm
- On fouille rapidement la maison, d'accord ? Si pas, vous tracez en bas et je vous rejoins. Sur une seule pièce, on trouve quelque chose, qui sait ce qu'il y a dans la bibliothèque ou même là-haut ?...
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 24 avril 2019, 04:16:17 pm
[HRP : désolé Edgar mais là j'ai pas tout compris il doit manquer un bout de phrase ;)]

Ludovic regarde Edgar avec un drôle d'air interrogateur.

– Tu voudrais qu'on fouille chaque pièce du rez-de-chaussée et de l'étage séparément et qu'on se rejoigne en bas si on trouve rien si je comprends bien. Mais je ne comprends pas ta dernière phrase ? Tu a dû parler trop vite, tu voudrais que dès qu'on trouve quelque chose on prévienne les autres ? A part ça je suis plutôt opposé à travailler chacun séparément même si cela nous fait gagner du temps. Je pense qu'il faut qu'on soit deux par deux a minima.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 24 avril 2019, 07:57:58 pm
Je me ressaisis.

- Tu as raison. Et on ne se sépare pas du tout. On ne trouvera pas Excalibur à l'étage, c'est inutile. Sernaw craint le feu je crois me souvenir, on est équipés pour ça ? Sinon on peut se fabriquer des torches rapidement, dis-je en regardant les rideaux et des pieds de chaise à arracher, s'il y en a.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 24 avril 2019, 09:43:03 pm
- Je suis d'accord, restons groupés et ne perdons surtout pas de temps... Si Antoine est vraiment l'enfoiré que l'on pense, Sernaw doit déjà savoir que nous sommes ici. Ce n'est plus qu'une question de minutes, alors, prenez les informations que vous voulez et fonçons à la cave. Nous verrons bien si le corps est là...
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 25 avril 2019, 02:09:30 pm
alons y vite... Que ce soit un piege ou pas, le temps nous ait compté.. Nous avons vu juste sur Sernaw, il n'y a plus a ce poser de question.. Peut etre devrions nous descendre à 3 et que Joseph fasse la vigie?

car une fois en bas, il n'y aura pas d'issue de secours je pense..
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 25 avril 2019, 09:08:11 pm
- Cela me va! Si vous avez des problèmes en bas, je serai là en renfort et en haut, vu le couloir, je devrais pouvoir les tenir à distance le temps que vous vous occupiez du corps de la femme de Sernaw.

Deux secondes:
- Si elle est bien là...
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 25 avril 2019, 10:57:00 pm
Un coup de feu éclate à l'extérieur, suivi d'un cri et du bruit d'un corps qui s'effondre dehors.
Ça semble venir de juste derrière vos fenêtres (le cri et le bruit du corps).
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 26 avril 2019, 12:48:28 am
– D'accord : allons-y !

La détonation m'arrache un soupir.

– Ils sont là ! Descendons tous, si tu reste seul ici tu n'arriveras pas à les contenir et nous ne serons pas trop de 4 pour fouiller la cave. Je pense.

Je commence à me diriger vers la cave après avoir fourré la cassette dans ma besace.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 26 avril 2019, 07:32:16 am
- C'est sûrement Armand qui a tiré, dis-je en filant vers la cave, fusil au point. 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 26 avril 2019, 12:15:38 pm
- Let's go....

J'empoigne mon fusil et le dirige alternativement entre la porte d'entrée et celle de derrière.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 26 avril 2019, 01:15:16 pm
je suis les hommes revolver en main...
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 26 avril 2019, 05:21:17 pm
Je m'engouffre vers la cave avec les autres, lanterne dans une main, révolver dans l'autre.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 30 avril 2019, 10:21:03 pm
Joseph, qui était resté près de la porte, est le premier à remarquer du mouvement près de la porte arrière par laquelle vous n'aviez pu entrer.
La bougie qui éclairement chichement le couloir n'éclaire presque pas cette zone mais suffisamment quand même pour qu'il remarque la silhouette d'un homme. Le bruit d'un déplacement et d'une porte qui vient d'être ouverte confirme la présence de quelqu'un là-bas.
Melinda, Ludovic et Edgar sont toujours dans le bureau lorsque cela se produit.

On agit maintenant dans l'ordre décroissant de DEX. C'est maintenant à Joseph de jouer.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 01 mai 2019, 10:08:50 pm
*Damned!*

Que faire?

A vouloir fouiller cette pièce, nous avons perdu un temps précieux. Certes, nous avons confirmé qu'Antoine était un enfoiré de la pire espèce mais, nous voilà dans de beaux draps. Et l'accès à la cave est désormais compliqué.

Si je me rappelle bien le plan, il y avait la cuisine de ce côté-ci. Imaginons qu'il y avait un sbire à Sernaw dans cette pièce en train de manger, il se pourrait qu'il ne soit pas particulièrement à notre recherche...
Maintenant, j'ai le choix entre : je prends le couloir en premier et je fais feu dès que je vois l'homme? Vu l'espace et mon arme, je ne devrai pas avoir de mal à le descendre du premier coup mais cela alertera toute la maisonnée. L'autre choix, je me retire dans la bibliothèque et nous verrons bien... Avons-nous réellement le temps d'attendre? Surtout si Sernaw est au courant de notre présence ici.

Je sens bien que je n'ai pas l'éternité et que je n'aurai pas le temps de demander conseil aux autres. C'est l'heure du choix....

Ma décision est prise : j'avance dans le couloir, fais un pas, tiens bien mon arme, le doigt sur la détente, les jambes écartées pour stabiliser ma position, prêt à faire feu dès que l'homme sera suffisamment visible et surtout avant qu'il ne percute de ma présence.
*Alea jacta est!*
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 01 mai 2019, 10:31:46 pm
Joseph est le seul à voir l'homme lever son arme vers lui.
Deux détonations éclatent, raisonnant à travers toute la maison.
L'arme de Joseph a été la première à faire entendre son cri de mort et l'homme est projeté en arrière contre le mur.
Son propre tir s'est perdu dans le plafond, faisant tomber un peu de plâtre.

Au tour d'Edgard
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 03 mai 2019, 07:15:43 pm
Je fonce dans le couloir !
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 04 mai 2019, 05:09:24 pm
[Et ensuite, ce sera Mélinda ou moi ? ]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 05 mai 2019, 10:31:38 pm
Edgar brûle la politesse à Melinda et Ludovic et débouche dans le couloir, juste derrière Joseph.
Les échos des deux coups de feu se sont dissipés. Vous ne percevez aucun bruit.

Votre ordre d'initiative: Joseph, Edgar, Melinda et Ludovic.
Il est évidemment toujours possible de laisser quelqu'un agir avant vous si vous le souhaitez.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Enzo MacKinley le 06 mai 2019, 07:56:01 am
Satisfait d'avoir réussi mon coup et surtout de ne pas avoir pris de balles, je ne perds pas de temps à recharger mon arme. J'entends mes compagnons arrivés dans mon dos et je m'écarte pour leur laisser le passage. D'une voix assurée mais légèrement pressante :
- Foncez, je vous couvre!
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 06 mai 2019, 07:25:10 pm
Je dépasse Joseph et braque devant moi en longeant le mur à droite, laissant mon camarade me couvrir à gauche.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 07 mai 2019, 12:42:47 pm
je descend à la cave comme prevu, revolver en main..
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 07 mai 2019, 06:05:06 pm
- Attends Mélinda ! Avant on sécurise la porte du fond et celle de la cuisine. J'aimerais aussi jeter un oeil à la victime de Joseph.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 08 mai 2019, 08:58:07 pm
N'allez pas trop vite.
J'attends de voir ce que Ludovic va faire.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 12 mai 2019, 06:09:38 pm
[HRP : désolé pour cette absence liée à des circonstances inattendues et plutôt très tristes. Je suis relà]

– On n'a pas le temps Edgar, on doit faire le nécessaire pour sa femme au plus vite sinon on est cuits. Rappelle-toi à Troyes.

Je commence à prendre la direction de l'escalier qui descend à la cave comme Mélinda.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 12 mai 2019, 07:58:04 pm
- Edgar, Ludovic a raison ! Foncez! Je vous couvre !
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 15 mai 2019, 01:01:52 pm
go donc

Je prend une lanterne au passage, j'ai ai vu une qui trainé dans le bureau ou autre :)
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 16 mai 2019, 12:02:17 am
Il y a des bougies mais pas de véritable lampe dans le bureau.

Alors que Joseph couvre vos arrières, vous avancez lentement vers le fond du couloir.
La lumière de la lampe d'Edgar se pose sur corps inanimé et, au vu de l'imposante tache de sang qui s'étend sur le torse de l'individu, certainement sans vie de l'homme que Joseph a abattu. Le rai de lumière se pose sur le visage de l'homme que vous n'aviez jamais vu auparavant.

Comme vous l'avez vu sur le plan, le couloir est plus étroit ici vu qu'il longe l'escalier.
Edgar peu voir la porte sur le droite qui est ouverte ou entre-ouverte. Difficile à dire d'où il est.
Il voit aussi le couloir tourner vers la gauche, là où doivent se trouver les portes donnant sur la cuisine et vers les caves.
Ludovic et Melinda remarquent la porte d'une sorte de placard sous l'escalier (comme celui servant de chambre à Harry Potter dans le premier film).
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 16 mai 2019, 11:37:34 pm
Je déglutis et, sans moufter, je braque ma lampe sur la porte de derrière en montrant le verrou.
Il n'est plus tiré.
Je fais non de la tête aux collègues tout en reculant vers l'entrée.
Toujours sans rien dire, j'enlève délicatement mes pompes et les pose doucement au bas de l'escalier.
Ensuite, je tapote mon sternum de l'index puis dessine un arc de cercle avec la main depuis ma droite vers ma gauche.
J'éteins ma lampe.
Je monte l'escalier le plus silencieusement possible en longeant le mur, les mains agrippées à mon fusil.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 17 mai 2019, 10:39:56 pm
Je prends les bougies que je vois trainé que je met dans mon sac..
Je suis Ludovic direction la cave
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 18 mai 2019, 04:59:04 pm
Sans jeter un regard au cadavre, lanterne dans la main gauche, pistolet dans la main droite, j'ouvre la porte sous l'escalier. Je chuchote.

– Elle est petite cette porte pour y faire passer un cercueil, tant pis faut aller voir !

Si c'est un escalier qui donne vers la cave je m'y engouffre.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 18 mai 2019, 06:16:18 pm
Pouf, pouf.

Si je vois faire Ludovic alors que je monte l'escalier, ni une ni deux je balance une cartouche à travers les planches sous moi avant qu'il n'entre [en plein sur "Harry Potter" s'il se trouve en-dessous donc, du moins c'est l'idée].

Je compte enchaîner avec une 2ème cartouche vers la porte de la "bibliothèque" en visant par dessus la rambarde histoire de calmer les gusses qui attendent certainement là-bas (pour descendre les amis en tir croisé depuis là, la cuisine et peut-être même la porte de derrière quand ils fileront vers la cave).

Puis je recharge mon fusil en me re-plaquant au mur de l'escalier.

[Rappel : plan de la baraque (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=3170.msg154368#msg154368). Qui vaut ce qu'il vaut : il nous avait été dessiné par Antoine].
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 18 mai 2019, 08:08:17 pm
[HRP : Merci Edgar, j'ai relu la description de Mélinda Gaelle (edit : je m'a trompé) et la petite porte n'est pas la porte allant aux caves. J'aurais dû attendre avant de recommencer à poster je suis pas trop dans mon assiette cf mon post du 12. A+ (edit : oui je suis d'accord pour Mélinda;) )]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 19 mai 2019, 11:09:09 am
j'ai rien fait moi? je veux aller dans cette cave depuis 20 post arf... M'en fout du cagibi sous l'escalier arf
Titre: Re : Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 19 mai 2019, 04:55:20 pm
j'ai rien fait moi? je veux aller dans cette cave depuis 20 post arf... M'en fout du cagibi sous l'escalier arf

C'est ma faute, je me suis trompé dans mon post plus haut, je m'excuse. Je voulais écrire Gaëlle. On va y aller dans cette cave, est-ce qu'on en ressortira ? Ca c'est moins sûr ;)
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 19 mai 2019, 08:30:44 pm
Je vais ajouter un plan pour que se soit plus clair pour tout le monde. Il vaut mieux que vous visualisiez bien les lieux, c'est votre peau que vous jouez ici  ;)

(https://nsm09.casimages.com/img/2019/05/19//19051908121020733216244170.jpg)

Une nouvelle détonation retentit, vous prenant par surprise sauf Edgar évidemment qui en est à l'origine.
La balle se fiche dans le bois mais ne traverse pas l'épaisse marche de l'escalier.
L'autre tir est rapide. Impossible de savoir ce qu'il a effectivement touché.

Alors que les échos de la double détonation se dissipent, un bruit se fait entendre, venant de la bibliothèque.
Difficile de déterminer la nature du bruit. Ce n'est pas un bruit métallique, pas le bruit d'une arme qu'on armerait.
En fait, le son vous évoque, même si cela paraît totalement incongru en ces circonstances, le pas d 'un enfant qui marcherait avec des sabots, faisant claquer les talons sur le sol.

Quelque chose franchit la porte et apparaît à la lumière de vos lampes.
Pas un homme. Ou plutôt, plus un homme.
Ludovic a un mouvement de recul en voyant ce qui approche de lui, bousculant Melinda qui découvre aussi la chose qui bouge.
Vous aviez déjà été confrontés à des morts animés par une ancienne magie mais là, l'être n'a plus la moindre parcelle de chair ni de peau.
C'est un véritable squelette qui s'avance d'une démarche chaloupée absolument pas naturelle. Impossible de voir ce qui maintient en place ces os, si ce n'est quelque atroce rituel dont vous n'auriez soupçonné l'existence voici quelques jours encore.
De sa main droite, il serre un tisonnier qu'il tient levé au-dessus de sa tête, prêt à frapper.

Ludovic et Edgar sont les mieux placer s'ils veulent tirer mais tout le monde peut agir avant qu'il ne porte son attaque.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 19 mai 2019, 10:17:15 pm
Mes cheveux se dressent sur ma tête devant l'apparition de cette chose.

Une fois que j'ai rechargé, je m'apprête à tirer dessus quand j'en vois une autre qui surgit juste derrière ! J'attends qu'elles soient alignées devant mon canon pour balancer mes 2 cartouches d'un coup.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 20 mai 2019, 10:52:29 pm
HRP : Est-ce qu'il y a un baton de marche ou tout autre objet contondant à proximité ? tirer avec des balles sur un squelette n'est pas une solution privilégiée par Ludovic, déjà c'est beaucoup plus dur de toucher...
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 21 mai 2019, 07:46:28 pm
Si on excepte le guéridon sur lequel est posée la petite lampe, il n'y a rien.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 23 mai 2019, 01:18:23 am
Je vais tenter d'esquiver le coup de tisonnier et de tirer une balle dans le crâne du monstre.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 23 mai 2019, 11:53:24 pm
Dans l'ordre, tu peux tirer sur le squelette avant qu'il ne porte son attaque.

Malgré le pas de recul instinctif, Ludovic ajuste son tir à bout portant.
Sous l'impact de la balle, la tête squelettique est repoussée en arrière, tout en restant soudée aux vertèbres.
Des esquilles d'os volent et une partie de la mâchoire inférieure. Mais ce tir qui eût été fatal à n'importe qui a juste repoussé la monstruosité sur son jumeau qui le suit.
Le squelette recommence à avancer quand une double détonation retentit dans l'escalier.
Edgar a fait feu à son tour. Le squelette de tête explose sous l'impact de la balle. Le fracas du tisonnier sur le carrelage sonne le glas de l'aberration.
Sauf que le second tir est moins efficace et a à peine repoussé le second squelette qui avance en tenant lui une longue barre de fer.

Ludovic, ton arme te permet de tirer 2 fois par tour, donc tu as encore droit à un tir qui sera à bout portant mais tu auras plus de mal alors à éviter son attaque.
Edgar, je suppose que tu dois recharger ton arme après ton double tir (c'est bien un fusil de chasse?)
Melinda a toujours la possibilité de tirer elle aussi ainsi que Joseph mais il est moins bien placé pour intervenir contre le squelette que lui masquent ses deux compagnons.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 24 mai 2019, 07:37:11 am
Je recharge mon fusil de chasse, oui, puis compte refaire feu.
Je jette un bref coup d'oeil en haut à l'occasion, ainsi que sur ma droite, vers la porte du living.

[on a paumé Joseph ?]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 24 mai 2019, 07:36:52 pm
[Désolé, je viens de me rendre compte que vous aviez posté depuis 10 jours!  :P Pas mal occupé IRL et je n'ai pas eu de notifications depuis. Je commençais à m'inquiéter!!  :) Je suis de retour!]

Je marque un temps d'arrêt à l'apparition des squelettes mais me reprend aussitôt.

Pour éviter un tir fratricide, je m'abstiens d'intervenir. Je me place de manière à surveiller les arrières de mes compagnons. Dos collé au mur du bureau, je fais des va-et-vient entre le haut des escaliers et les deux autres portes du rez-de-chaussée.

[Hrp: Peux-tu indiquer la bibliothèque  sur ton plan, stp Gaëlle? Merci]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 24 mai 2019, 08:04:34 pm
Est-ce que j'ai le temps de récupérer le tisonnier avant de me prendre la barre de fer ? Si ce n'est pas possible, je recule.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 25 mai 2019, 12:11:09 pm
Si je peux je regarde finalement sous l'escalier voir si quelque chose pourrait nous etre utile
(sinon je vise avec mon pistolet le crane du squelette quitte à prendre 1 tour pour avoir un bonus de tour et éviter de blesser un compagnon... )
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 27 mai 2019, 10:54:07 pm
Tu as le temps de récupérer le tisonnier mais sans pouvoir t'éloigner.
En revanche, il n'est pas possible pour le moment d'ouvrir le placard sous l'escalier

(https://nsm09.casimages.com/img/2019/05/27//19052710505820733216253175.jpg)

Ludovic se jette presque à terre dans le tas d'os répandus pour récupérer le tisonnier qu'il lève pour bloquer le coup de couteau que tentait de lui porter le second squelette.
Melinda profite de l'espace dégagé pour tirer sur lui mais elle n'a pas anticipé le mouvement de celui-ci.
Son tir manque sa cible, passant loin de Ludovic heureusement. 
Mais presque simultanément retentit un autre coup de feu qui touche Ludovic à l'épaule.

Toujours attentif, Joseph remarque immédiatement que la porte en face de lui (donc celle qui fait face au bureau) s'ouvre à son tour, laissant apparaître un autre de ces squelettes animés.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 27 mai 2019, 11:44:54 pm
[HRP : je tente de repérer d'ou est venu ce tir.]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 28 mai 2019, 12:22:29 am
Le tir vient de derrière le squelette, tu as vu la lueur du coup de feu. Au bout du couloir, tu as la porte de la bibliothèque à droite mais le couloir fait un coude vers la gauche pour aller vers la cuisine. Le tireur est là, en grande partie abrité derrière le coin.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 28 mai 2019, 07:35:40 am
*Il y en a combien de ces saloperies!* en voyant le squelette sortir de la pièce en face de moi. J'évalue le temps qu'il va mettre avant d'être sur moi.
- Edgar, il est pour toi celui-là!

Avec le tireur embusqué au bout du couloir, la donne change. Il devait être dans la cuisine avec l'autre. *Bloody hell!*

[Hrp: dans quelle position se trouve Ludovic? Je voudrais envoyer une salve vers le tireur pour lui laisser du temps avec Mélinda!)
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 28 mai 2019, 07:45:00 am
Je tire sur le squelette si Ludovic n'est pas dans le champs.

Si ma visibilité est mauvaise, ni une ni deux je monte à l'étage pour filer chercher le second escalier plus loin à gauche, puis redescendre vers la cuisine pour contourner le tireur.

Je suis en chaussettes et m'efforce d'être silencieux dans ce cas. 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 29 mai 2019, 04:46:59 pm
Voyant Ludovic à terre je tente du mieux que je peux de tirer dans le squelette (à la tete donc, je pense que je peux à bout portant..)
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 31 mai 2019, 05:21:34 pm
[HRP : Gaëlle c'est à qui d'agir maintenant ? Moi ?]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 01 juin 2019, 09:30:08 am
Comme Ludovic est accroupi, il laisse la trajectoire de tir dégagée pour Edgar et Melinda.
Edgar ajuste un tir rapide qui frappe le monstre en pleine tête. Sa tête part en arrière alors que Melinda tire à son tour.
A-t-elle touché, impossible à dire, mais après un pas de recul durant lequel vous vous demandiez s'il allait s'effondrer, le squelette reprend son avancée, l'arme toujours levée.

Ludovic peut porter une attaque.

Les squelettes se déplacent à peu près à la même vitesse que vous. Joseph, tu aurais bien entendu le temps de lui tirer dessus avant qu'il n'arrive sur toi mais si tu essaies de tirer sur le type qui se trouve près de l'entrée de la cave, c'est certain que tu t'exposes à une attaque.
Vers la cuisine, Melinda encore debout et le squelette te masquent le tireur.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 01 juin 2019, 01:03:07 pm
[navré, j'avais complètement oublié que j'avais pu prendre une grenade]

Finalement, plutôt que de monter à l'étage je jette la grenade dans le fond du couloir. Via un balancement du bras par-dessus la balustrade. 

MAJ > je vise derrière l'escalier !
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 01 juin 2019, 10:30:35 pm
Je porte un coup de tisonnier au squelette de toute la force dont je suis capable.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 03 juin 2019, 12:20:57 pm
A l'instant où j'allais appuyer sur la détente, je remarque le lâcher de grenade d'Edgar et détourne mon arme sur le squelette qui sors de la pièce en face de moi. Je tire et recharge aussitôt.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 04 juin 2019, 11:56:20 pm
Ludovic balance un coup de tisonnier qui percute le bras du squelette. S'il fracasse deux côtes, ça ne semble pas perturber le créature qui abat à son tour son arme mais sans atteindre non plus sa cible.
Joseph ajuste rapidement son tir vers le squelette qui avance vers lui. La balle emporte quelques fragments d'os mais sans du tout ralentir la créature. Celle-ci tente de porter un coup de couteau mais manque complètement son coup.
Enfin, se penchant par-dessus la rampe, Edgar balance la grenade qu'il a d'abord armée avant de se mettre à l'abri.

L'explosion vous vrille les tympans mais ne laisse aucune chance au tireur qui était retranché là.
Le souffle renverse le squelette tout proche qui emporte Ludovic dans sa chute.
Melinda également est renversée par le souffle.

Ludovic comprend tout de suite que le squelette n'a pas été détruit même s'il a perdu son arme. Sa machoire claque plusieurs fois à proximité de sa tête.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 05 juin 2019, 06:54:57 pm
Je saute par-dessus la balustrade et fonce vers le fond du couloir.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 05 juin 2019, 11:33:38 pm
La tête encore étourdie, les oreilles en charpie et du sang coulant légèrement du nez, je tente de basculer le mort-vivant en le saisissant par la tête de ses humérus. Ce corps à corps m'arrache une horrible grimace, le monstre étant allongé sur moi, encore animé.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 07 juin 2019, 08:26:11 am
Edgar enjambe la rampe de l'escalier qui grince mais ne menace pas de céder puis se laisse tomber un peu lourdement dans le couloir, derrière le squelette aux prises avec Ludovic. En deux pas, il atteint le coin où le tireur était embusqué quelques secondes plus tôt.

Ludovic ne parvient pas à saisir une prise correcte sur le squelette pour le renverser, l'abomination bouge beaucoup trop et réussit même à planter ses dents, non dans la gorge de Ludovic mais dans son épaule. L'épaisseur des vêtements est toutefois suffisante pour que l'attaque soit juste désagréable et ne lui cause aucune blessure. La mâchoire du monstre lâche vite sa prise.

A Melinda et Joseph.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 08 juin 2019, 12:22:36 am
Je me débats.

– Enlevez-moi ce monstre foutredieu, c'est abominable, il a trop de force, je n'arrive pas à le rejeter. Aïe, la saloperie m'a mordu l'épaule.

Vous sentez de la tension dans ma voix.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 08 juin 2019, 02:12:26 pm
Le squelette, à proximité, je prends mon arme par le canon, déplace ma main droite puis me sers du Browning comme batte de base-ball en visant sa tête.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 08 juin 2019, 11:11:59 pm
Voyant Joseph bouger dans mon champ de vision pour s'occuper du deuxième squelette, je pousse un soupir de soulagement tout en continuant à tenter de maintenir à distance "mon" squelette, espérant que Joseph pourra rapidement venir m'aider.

[HRP : edit suite au post de Joseph.]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 10 juin 2019, 06:15:58 pm
encore étourdi par l'explosion, lorsque je rouvre les yeux Ludovic est en proie avec le squelette, je me releve et tente d'aider du mieux que je peux mon camarade...

J'essaie t'extirper le squelette en attrapant son crane (s'il faut de la prise, je mets mes doigts dans ses trous d'yeux.. En tatn qu'infirmière ca me parait jouable) voir si je peux: j'essaie d'arracher la tete (ca ne doit pas bien etre solide ses choses là, test de force donc)

Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 12 juin 2019, 10:33:54 pm
Joseph porte plusieurs coups qui repoussent le squelette mais sans lui faire le moindre mal.
Il réussit sans difficulté cependant à éviter les attaques qui lui sont destinées.

Melinda passe dans le dos du squelette et tente de le saisir pour dégager Ludovic.
La créature bouge tellement que ce n'est pas chose facile. Quand finalement Melinda arrive à saisir la tête à deux mains, un dernier mouvement brusque et inattendu lui fait relâcher sa prise. La mâchoire claque et se referme sur la main droite de Melinda qui ne peut retenir un hurlement de douleur.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 12 juin 2019, 10:46:00 pm
Je tente de repousser le squelette pour me relever et le frapper avec le tisonnier.

– Merci Mélinda ! Saleté de pourriture de monstre.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 14 juin 2019, 04:43:55 pm
La douleur à la main ne peut m'empecher de crier de douleur mais la rage et le stress du combat prend le dessus
A premiere vue, je sens encore tous mes doigts ce qui est bon signe...

Je tente de dégager ma main comme je peux et essaie de claquer la tete du squelette au sol (ou contre le mur)

Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 14 juin 2019, 08:24:55 pm
- Joseph ! Va les aider ! crié-je depuis l'encadrure de la bibliothèque en braquant cuisine, cave (et porte de derrière si possible).
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 17 juin 2019, 04:52:52 am
- Et j'en fais quoi du mien!

Ce coup-ci, plus le temps de jouer. Je repousse violemment le squelette pour avoir du temps pour faire une nouvelle fois pivoter mon arme et doigt sur la détente, à bout portant, je pointe le browning au niveau du crâne et fait feu.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 18 juin 2019, 07:17:44 am
*Eh merde*

Je lâche mon terrain si difficilement acquis et fonce aider Mélinda et Ludovic.
Je compte tirer sur la créature à bout portant - sans mes amis derrière. 

*Si quelqu'un surgit derrière moi, je suis mort*
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 26 juin 2019, 11:14:05 pm
Une nouvelle détonation éclate.
Le coup de fusil explose littéralement le crâne du squelette dont les éclats volent dans toutes les directions.
Tout le reste du squelette s'écroule en une sorte de morbide mikado aux pieds de Joseph.

A l'extérieur, d'autres coups de feu lui répondent.

L'autre n'est visiblement pas de la même trempe.
Melinda se débat quand Ludovic réussit à se relever et à asséner un violent coup avec le tisonnier.
Le coup porté avec une grande force semble sur le point de désagréger le squelette qui semble se disloquer avant de reprendre toute sa cohésion. Le coup a cependant permis à Melinda de se dégager et elle parvient aussitôt à passer derrière Ludovic où elle est plus à l'abri.
Instinctivement, elle fait jouer les articulations de sa main. Si la marque de la mâchoire est très marquée, il n'y a aucun dégât irrémédiable.

Edgar surgit mais doit attendre quelques secondes pour trouver une ouverture et tirer sans risquer de toucher ses compagnons.
Nouvelle détonation, le squelette est touché, tombe au sol mais toujours sans se disloquer. Pire même, il profite de sa position pour agripper la jambe gauche de Ludovic et d'y planter les dents. Le tissu est bien moins épais que la veste et la douleur lui fait pousser un cri tandis que l'étoffe se gorge de sang.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 27 juin 2019, 12:36:42 am
Le tisonnier à la main, profitant de la position de la tête du squelette proche de ma jambe, je lui assène un grand coup pour tenter de fracasser les os du crâne.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 27 juin 2019, 08:24:03 pm
Idem : à coup de crosses.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 28 juin 2019, 01:42:18 pm
Décidément pas faite pour le combat, je reste en retrait pendant que les 2 garcons finissent le squelette
Pistolet au poing je fais la vigie autour de moi histoire d'etre prete à tirer si un autre adversaire venait à se montrer..
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 01 juillet 2019, 10:25:52 pm
A force de coups redoublés, le squelette finit par céder et s'effondre sur le sol en un éparpillement d'os, vous laissant essoufflés et meurtris.
Le silence qui suit ce déchaînement de violence parait presque irréel.
Plus aucun bruit ne vient maintenant troubler la demeure. 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 01 juillet 2019, 11:04:05 pm
Je glisse le tisonnier dans ma ceinture et récupère ma lanterne et mon arme de poing. Je regarde mes camarades leur faisant signe d'avancer puis de descendre.
Je me frotte la jambe endolorie par la sévère morsure du squelette.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 01 juillet 2019, 11:14:03 pm
Ne minimise pas la blessure, il s'est appliqué le bougre.
L'étoffe est clairement déchirée, comme si tu avais lancé un siècle avant l'heure la mode des pantalons déchirés et troués.
Et la blessure saigne.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 02 juillet 2019, 07:44:00 am
- Eh ! C'est vilain, ça, Ludovic.

Je m'accroupis pour tenter de le soigner.

- Joseph : tu peux s'il te plait me remplacer au fond du couloir et couvrir les angles depuis la bibliothèque ? Sait-on jamais, s'il reste une de ces saloperies. On l'a chèrement gagné notre accès à cette satanée cave.

Je fais un clin d'oeil à Mélinda qui couvre déjà l'entrée.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 03 juillet 2019, 06:53:46 am
- Ok, je prends!

Satisfait de m'être enfin débarrassé du squelette, j'ai besoin de bouger et surtout, je sais que nous n'avons pas de temps à perdre.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 03 juillet 2019, 07:04:58 pm
Sans perdre de temps, Edgar déchire le bas du pantalon pour découvrir la blessure.
Les dents du squelette ont pénétré profondément dans le mollet et l'hygiène dentaire assez douteuse de la créature va nécessiter de soigneusement désinfecter la blessure.
Melinda a heureusement amené une trousse de soins qui contient tout le nécessaire.
En quelques minutes, vous avez nettoyé et désinfecté la blessure, posé quelques compresses et un bandage assez serré qui atténue la douleur.
Il est clair cependant qu'un passage chez un médecin ou à l'hôpital s'imposera.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 03 juillet 2019, 08:22:34 pm
Je regarde Ludovic.

- Ca va ? Tu arrives à marcher ? 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 03 juillet 2019, 08:27:06 pm
lA blessure n'est pas si grave mais i lfaudra tout de meme vérifier ca à l'hopital ou chez u médecin à la fuin de cette aventure

Allons y s'il vous plait, j'ai hate de finir cette journée
Et ce calme n'augure rien de bon...
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 04 juillet 2019, 12:58:39 am
Je grimace quand je commence à marcher. JE me pose un instant pour laisser regarder ma blessure.

– Ca me sembler aller mais en fait ça me lance et ça fait un mal de chien. Ca va beaucoup mieux avec le bandage mais j'ai peur de ne pas pouvoir faire de folies ! Merci.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 07 juillet 2019, 04:24:50 pm
- Désolé de vous presser mais je suis d'accord avec Mélinda. Cela fait plusieurs coups de feu et pas grand monde dans le secteur. Donc soit nous avons quasiment la maison pour nous tous seul et c'est le moment d'en profiter soit il se trame quelque chose et ce n'est pas bon pour nous.  N'étant pas très optimiste depuis quelque temps, je me dis qu'il n'y a pas une seconde à perdre!

L'oeil aux aguets et à l'écoute du moindre bruit provenant des pièces avoisinantes ou de l'extérieur., je jette un regard à la blessure de Ludovic:
- Je suis désolé mais il faut que tu tiennes le coup! d'un ton amical mais où l'on peut quand même sentir mon empressement à agir.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 07 juillet 2019, 05:55:11 pm
Je fais la moue en rechargeant.

- A trop se presser, certains d'entre nous seraient déjà morts si je ne les avais pas empêchés de se jeter dans la gueule du loup. Et on n'aurait pas eu la quasi preuve qu'Antoine était incapable de trahir son maître si on n'avait pas pris le temps de fouiller le bureau. Mais je t'en prie : passe devant, dis-je en montrant la porte de la supposée cave. 

De mon côté, je retourne jeter un oeil dans le placard d'Harry Potter.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 07 juillet 2019, 11:06:18 pm
Je précède Edgar.

– D'accord. J'ouvre la porte dans ce sens pednant que toi tu tiens l'espace en joue avec ton fusil. D'accord ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 07 juillet 2019, 11:18:39 pm
J'acquiesce d'un hochement de tête et braque mon fusil sur la petite porte.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 08 juillet 2019, 12:23:48 am
J'attrape la poignée de la petit porte du bout des doigts puis je l'ouvre le plus rapidement possible et le plus grand possible afin qu'edgar puisse voir ce qu'il y pourrait y avoir dedans le mieux possible. Je me plaque contre le mur pour ne pas gêner le tir éventuel de mon compagnon d'armes.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 08 juillet 2019, 11:17:46 pm
La porte est verrouillée.
Impossible de dire s'il s'agit dun tour de clé ou si un verrou est tiré de l'autre côté de la porte.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 08 juillet 2019, 11:29:29 pm
* Un placard fermé à clef ?*

Je sors mes outils et entreprends de crocheter la serrure, si toutefois ça n'est pas encore un verrou.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 09 juillet 2019, 01:23:10 am
Pendant qu'Edgar tente de crocheter, je pointe mon pistolet vers la porte.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 09 juillet 2019, 01:56:17 pm
Erreur de ma part, c'est la porte de la cave qui est verrouillée.

Le placard sous l'escalier s'ouvre sur de la poussière prise dans des toiles d'araignée.
Pas de squelette ou de cadavre animé.
Ce petit espace de rangement semble n'avoir pas été utilisé depuis des années.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 09 juillet 2019, 06:00:42 pm
- C'est là où vous auriez pu vous planquer, dis-je à certains ^^

Je retourne vers la cave et tire une cartouche dans la serrure. 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 09 juillet 2019, 09:24:04 pm
Je récupère ma lanterne que je tiens de la main gauche et le pistolet dans la droite. Je couvre Edgar.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 09 juillet 2019, 11:19:40 pm
Avec quelques coups de pieds supplémentaires, la porte finit par s'ouvrir avec fracas.
L'escalier fait immédiatement un coude vers la droite et puis un autre vers la gauche.
Face à vous, des bocaux et conserves sont entreposés sur une étagère étroite.
Il n'y a pas de lumière dans l'escalier ni aucun bruit venant d'en-bas.
Une odeur de viande pourrie emplit l'air.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 10 juillet 2019, 06:36:49 am
Je laisse Ludovic et Edgar descendre l'escalier et reste pour l'instant en couverture en haut, au niveau de la porte, toujours aux aguets.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 10 juillet 2019, 06:14:19 pm
Je secoue la tête.

- Rez de chaussée, premier étage, cave. Dans l'ordre. Je ne compte pas m'attarder, mais aux vues de ce qui vient de se passer je préfère effectuer un rapide tour du propriétaire avant de descendre, comme on avait dit. 

Je laisse la porte de la cave ouverte et, toujours en chaussettes - mes bottes sont restées dans l'entrée - j'avance dans la cuisine, fusil et lampe braqués devant moi.

[MJ > je compte juste jeter un oeil dans la cuisine, puis scruter un peu mieux le living avant de me glisser le plus silencieusement possible vers le "quartier des hommes", lampe éteinte. Ensuite je monterai fouiller rapidement l'étage par l'escalier ouest - en surveillant brièvement l'extérieur depuis les fenêtres - puis redescendrai par l'autre escalier et remettrai mes bottes pour, enfin, descendre au sous-sol.]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 11 juillet 2019, 12:58:23 am
Me retrouvant en première ligne, je m'arme de courage et tenant ma lanterne d'une main et mon arme de l'autre, je commence à descendre les marches.

– Si Sernaw a compris nous ne pouvons pas nous payer ce luxe Edgar. Reste avec nous !
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 11 juillet 2019, 06:38:04 am
- Je suis d'accord avec Ludovic. Nous n'avons pas de temps à perdre. Si des squelettes se cachent dans chaque pièce, nous allons, non seulement, perdre un temps précieux à les affronter mais aussi risquer d'y passer. Nous en avons combattu deux et regarde le résultat, en désignant la jambe de mon ami.

- Fais ce que tu veux, mais j'accompagne Ludovic.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 11 juillet 2019, 01:51:05 pm
je descend avec vous mais il est vrai qu'une vigie ici ne serait pas du luxe.... Une fois dans la cave nous serons dans une impasse..

Puis en sentant l'odeur venant de la cave..
Vu l'odeur qui émane la cave, peut etre que la corps de la femme de Sernaw est ici..

je descend arme au poing... entre les 2 hommes
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 11 juillet 2019, 03:00:47 pm
- Comme vous voulez. Soyez prudents, dis-je en progressant dans la cuisine.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 11 juillet 2019, 10:08:43 pm
- Ok, Edgar. Fais attention à toi...

Puis je m'engage à la suite de Mélinda :
- Ludovic, attends, laisse-moi passer devant.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 12 juillet 2019, 01:10:01 am
Je ralentit ma descente et cède ma place à Joseph pour qu'il passe devant. Je poursuis mon avancée avec prudence, en gardant un oeil sur Mélinda.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 12 juillet 2019, 06:23:45 am
Maintenant en tête, je pointe mon arme vers le bas des marches et avance doucement, guidé par la la lampe de Ludovic.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 12 juillet 2019, 11:25:52 pm
Edgar, on passe dans ton EP: ici (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=4142.msg159747#msg159747).

Pour les autres, on descend par là (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=4276.msg159748#msg159748)
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 18 juillet 2019, 09:37:23 am
Vous vous relevez dans l'escalier quand Edgar se pointe en haut de l'escalier, l'arme en main .
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 18 juillet 2019, 01:31:45 pm
- Il se passe quoi ici ? Ca va ? 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 19 juillet 2019, 12:12:03 am
Je finis de m'épousseter et de toussoter.

– Non, ça va pas ! L'ennemi a des grenades et on a failli y passer !
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 19 juillet 2019, 06:25:41 am
- Comment ça? en regardant Ludovic stupéfait. C'est pas Edgar qui a lancé cette grenade! Mais alors, qui?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 19 juillet 2019, 07:58:27 am
Je regarde tout autour.

- Peut être un piège que vous avez déclenché ? Vous êtes blessés ?

Je montre mon second fusil de chasse dans mon dos.

- Ca intéresse quelqu'un ? Je l'ai emprunté à un sale boche, dans le couloir. J'aimais pas son pull.

Puis je double tout le monde et passe devant, torche allumée.

- On y va doucement, dis-je en progressant avec précaution.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 19 juillet 2019, 09:26:44 am
Coupant à votre discussion, une voix retentit dans la cave, celle d'Antoine.

- J'ai pas pu faire comme prévu mais j'ai dégagé les lieux. Grouillez-vous.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 19 juillet 2019, 12:57:20 pm
[MAJ]

Je ne me grouille pas pour deux sous et descends doucement, marche après marche, fusil braqué en avant.
Je ne moufte pas non plus.


Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 19 juillet 2019, 03:59:10 pm
Attention, vous entendez sa voix mais il n'est pas en vue.
Il vous faut descendre l'escalier et prendre pied dans la cave pour voir où il se trouve exactement.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 19 juillet 2019, 06:01:50 pm
[post rectifié]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 20 juillet 2019, 12:33:41 am
Je descends à la suite d'Edgar, ma lanterne d'une main, mon pistolet de l'autre. Je réfléchis intensément puis je m'adresse à voix basse à Edgar.

– Il nous a prévenu pour la grenade, s'il avait voulu nous tuer il ne l'aurait pas fait. J'aurais tendance à le croire, même si un piège reste envisageable.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 20 juillet 2019, 08:05:50 am
Juste derrière mes compagnons, fusil braqué vers le son de la voix:
- OK, mais qu'est-ce qu'il fout là? Et comment il est arrivé ici? d'une voix dure.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 20 juillet 2019, 11:34:27 pm
La porte en bas de l'escalier a souffert de l'explosion et la charnière du haut a lâché.
La cave s'étend sur votre droite (l'escalier longe le mur gauche).
Dans ce mur gauche, il y a une épaisse porte fermée qui donne logiquement accès à une autre cave.
Dans le mur en face de vous s'ouvre un passage bas et étroit.

Les zombies n'ont eu ni le temps ni sans doute le réflexe de se mettre à l'abri et ont pris toute la force de la déflagration.
Les restes des quatre corps sont encore vaguement animés par l'ignoble magie qui leur a donné vie mais ne sont plus capables que de quelques mouvements de mâchoire ou de la main sans vrai danger pour vous.

Un courant d'air frais s'engouffre par une fenêtre ouverte donnant directement sur l'extérieur (sur la façade arrière).
Elle est assez grande pour laisser le passage à un homme.

Dans le mur sur votre droite s'ouvre un passage donnant sur une autre cave.
Ludovic et Joseph peuvent indiquer que c'est de là qu'est venue la grenade.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 21 juillet 2019, 11:18:47 am
Merci Antoine,
Que s'est'il passé pour vous?
Il y a t'il d'autres monstres dans cette cave?

Je montre le passage de droite..
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 21 juillet 2019, 12:19:56 pm
Vous ne voyez Antoine nulle part.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 21 juillet 2019, 01:22:24 pm
Je fais signe à Edgar et Joseph, je leur parle à voix très basse tout en restant attentif :
– Si c'était vraiment Antoine, il se serait montré maintenant ! Je flaire un piège. Tuer 4 zombies pour nous avoir tous les 4 ensuite. La personne doit être seule et ce n'est pas Sernaw.

Sans attendre de réponse, après avoir stoppé notre mouvement, je m'adresse à la cantonade.

– Si tu es vraiment Antoine, Montres-toi ! On a besoin de toi ! Pourquoi tu restes caché dans ce couloir sombre et dangereux ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 21 juillet 2019, 02:19:04 pm
Aucune réponse. Aucun mouvement.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 21 juillet 2019, 03:28:27 pm
A voix très basse, à Edgar.

– Edgar ? Tu as une grenade ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 22 juillet 2019, 12:06:16 am
Je fais non de la tête et chuchote :

- Ma seule grenade a explosé là-haut. On sait qu'Antoine a de l'ambition. Il peut vouloir doubler Sernaw. On n'a pas le choix de toute façon : on passe par là, dis-je en montrant le passage vers l'autre cave, à droite. 

- T'es sûr que tu veux pas ce fusil ? ajouté-je à Ludovic en montrant mon trophée.

De derrière on n'avait pas vu cette fenêtre là-haut ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 22 juillet 2019, 02:35:17 am
Toujours à voix basse.

– D'accord mon cher Edgar. Non, je ne suis as très doué avec un fusil !
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 22 juillet 2019, 06:41:30 am
Je me glisse entre les deux hommes:
- Edgar a raison. Il faut avancer.

Fusil en avant, je commence à avancer dans le couloir, en direction du passage bas et étroit.
- Eclaire-moi, stp! à l'attention de Ludovic.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 22 juillet 2019, 10:54:05 pm
Vous avez tous pris pied dans la cave principale où les cadavres cessent de s'animer.
Joseph et Ludovic s'intéressent au passage bas face à l'escalier pendant de Melinda et Edgar surveille le reste des lieux.

Joseph découvre un petit espace long de trois mètres et large d'à peine deux mètres.
Quelques vieilles chaises brisées sont entassées dans le coin gauche et une pile de bûches vieilles de plusieurs décennies est stockée du côté droit. Personne ne se trouve caché là.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 22 juillet 2019, 11:30:51 pm
Je m'approche prudemment ne tenant ma lanterne d'une main. Je range mon pistolet dans ma ceinture et je commence à tenter de sonder les murs pour vérifier s'il y aurait, ou non, un passage secret dissimulé dans les briques.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 23 juillet 2019, 12:20:45 am
Pour revenir à la question d'Edgar: vous n'avez pas vu la fenêtre de la cave lorsque vous étiez sur l'arrière de la maison.
En l'absence de lumière, ce n'est pas étonnant.

Ludovic tâte les murs, frappe du poing ou du plat de la main.
Ils rendent tous un son mat et plein qui ne révèle la présence d'aucune porte dissimulée.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 23 juillet 2019, 06:27:38 am
Je fouille encore un peu l'espace étroit mais si je ne trouve rien, je rejoins Edgar et Mélinda.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 23 juillet 2019, 09:51:55 am
La fouille est vite faite car il n'y a pas vraiment d'endroit où se cacher.
A moins de vouloir déplacer le tas de bûches mais son état montre bien que personne n'y a touché depuis des années.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 23 juillet 2019, 07:53:05 pm
Dans ce cas, avant de progresser je tente d'ouvrir la lourde porte de gauche.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 23 juillet 2019, 08:28:01 pm
Elle ne s'ouvre pas.
Une grosse serrure indique qu'elle est verrouillée.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 23 juillet 2019, 09:24:00 pm
J'éclaire la serrure avec ma lanterne tout en surveillant les arrières.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 23 juillet 2019, 09:55:39 pm
- Allez-y, je vous couvre!

Je me positionne en bas de l'escalier, visant la porte, attentif au moindre bruit venant de l'étage.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 23 juillet 2019, 10:24:51 pm
Je secoue la tête en soupirant et remonte au ré de chaussée.

- Je vais voir si ma victime a des clefs sur elle.

Mon second fusil me gêne. Je le donne à Mélinda : il est chargé je pense. Tiens, prends deux autres cartouches.  

Je redouble de prudence en grimpant les marches doucement.

(j'avais remis mes bottes au fait avant de descendre. Je les ré-enlève là-haut). 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 24 juillet 2019, 01:54:27 pm
n'étant pas impotente avec une, je fais signe à Edgard d'avoir compris...
Puis en attendant son retour, je braque le fusil vers le petit passage pret à tirer en cas d'ennemi (mais pas si Antoine se montre bien évidemment)
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 26 août 2019, 11:36:59 pm
- Ne tirez pas en bas, c'est juste moi.

Vous reconnaissez tous la voix d'Antoine et quelques secondes plus tard, c'est sa silhouette qui s'affiche dans l'escalier, descendant d'un pas tranquille.

- Je ne suis pas tout seul mais n'ayez crainte, elle est inoffensive.

Il s'efface pour laisser passer une dame, la soixantaine, qui jette des regards inquiets autour d'elle et dans votre direction.
Voir Melinda armée d'un fusil juste en bas des marches interrompt sa descente.

- Venez Suzanne, n'ayez pas peur.

Elle finit par entrer dans la cave et se glisser derrière Antoine.
Edgar est le troisième à descendre.

Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 27 août 2019, 04:01:04 pm
- J'ai rencontré tout ce beau monde là-haut et les ai invités à la fête. Cette Suzanne ferait juste "le ménage et la cuisine", selon les dires de l'ami Antoine. Elle-même n'a pas encore dit un mot. Et tout ça au rez-de-chaussée ! Je n'ai toujours pas pu faire mon tour à l'étage ! ajouté-je, frustré.

Je m'approche d'elle pour mieux voir son visage des fois qu'elle me rappellerait quelqu'un. Je parais plus rassuré auprès de mes amis.

- Vous êtes qui, vous ? Avant que je ne vous surprenne, Antoine vous tutoyait, et ensuite il s'est subitement mis à vous vouvoyer. Je ne crois pas un mot de ses salades... Je ne suis pas flic, mais je vais quand même vous demander de me montrer vos papiers, ordonné-je d'un ton franchement désagréable. 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 27 août 2019, 10:28:34 pm
Il est vrai que cette Suzanne à la tête et le costume de l'emploi.

- Mes pa... papiers bégaye-t-elle, je les ai pas.

- Tu ne me crois pas Craven reprend Antoine sur un ton plus cassant, si je n'étais pas intervenu pour vous, c'est vous qui seriez sans doute en charpie sur le sol dit-il en désignant le sol.

Suzanne remarque seulement maintenant les morceaux de corps qui parsèment le sol et se met à hurler, bondissant en arrière pour se coller contre un mur, le plus loin possible de ces horreurs.
Antoine n'y prend pas attention et poursuit.
- Ben oui, je me permets quelques familiarités quand nous sommes seuls mais pas quand il y a du monde.
Tu veux aller fouiller le reste de la baraque, vas-y, ne te gêne pas pour nous.  
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 28 août 2019, 12:49:07 pm
Je hoche la tête.

- Gardez bien à l'oeil ces deux zozos, dis-je aux copains avant de remonter finir mon exploration.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 28 août 2019, 09:31:28 pm
Avant qu'Egdar ne remonte :
- STOP. Tu restes là! d'un ton plus autoritaire que je ne l'aurais voulu.
- Edgar, tu aurais pu nous avertir que tu avais rencontré du monde là-haut!! Et toi, Antoine, tu arrives d'où?  L'heure n'était plus au politesse. La situation commençait à me porter sur le système.
- Et nous ne savons toujours pas qui est cette personne! en regardant la femme.

- Là-haut, nous avons abattu 3 morts-vivants et avec Antoine, 3 de plus à la cave. Cette femme descend ici comme si nous étions dans un salon de thé et elle fait sa mijorée devant les corps éparpillés. Si elle vit ici, elle doit les croiser tous les jours, alors arrêter ce cinéma.
- Le plan était de trouver un corps qui a plus de deux siècles au fond d'une cave. Mais avant d'y arriver, nous affrontons des créatures qui viennent de je ne sais où, Ludovic a manqué de se faire arracher la jambe, et toi Edgar, tu décides de fouiller tout le manoir au lieu de s'en tenir à ce que nous avions convenu. Enfin, Antoine, l'homme providentiel lance une grenade et nous sauve tel un héros. On sent dans le ton ma voix que la situation m'exaspère au plus haut point.

- Alors, avant que tu ne repartes en vadrouille, Edgar, à la recherche de je ne sais quoi, on va mettre les choses au point et éclaircir tout ça. Mon regard passe d'Egdar à Antoine puis à Suzanne, attendant des réponses.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 28 août 2019, 11:03:31 pm
Je me retourne et écarte les bras, abasourdi.

- Bah je vous avertis, voilà, tu voulais que je fasse comment ? Joseph : le plan, c'était de foncer. Hors : on fouille un bureau, on trouve des trucs. Je vous empêche de vous précipiter - et franchement malgré vous - bingo, c'est un piège. Vous descendez, je reste. Et surprends et tue un type qui allait vous prendre à revers. Je descends, apporte son fusil, remonte explorer la baraque et tombe sur Antoine et cette... Suzanne. Antoine, qui allait se faire la malle, et qui nous dit que Tonton Sernand est ici, en bas, alors que tel ne devrait pas être le cas.

Je marque un temps.

- Rien de fonctionne comme prévu ! Se précipiter pour quoi ? Il est ici, notre monstre ! Selon copain Antoine en tout cas. Toujours est-il qu'étant donné qu'à chaque pièce que je fouille je tombe sur un paquet surprise, je continue. "Rez-de-chaussée, premier étage, cave". Dans l'ordre. Et si j'avais fait "comme convenu", on serait déjà tous morts comme des cons. Mais vas-y fonce, fais-toi plaisir.

Puis je remonte.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 29 août 2019, 01:15:40 am
[HRP : vacances + longtemps depuis début maison, là je trouve que ça devient difficile à suivre. Nous étions sûr qu'Antoine était parti en voiture on est d'accord non ?]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 29 août 2019, 06:49:18 am
- NON! Mon ton devient plus direct et monte légèrement.
- Je n'ai pas envie de foncer pour le plaisir. Je suis là pour Aristide et Hélène et faire en sorte qu'ils aient une vie heureuse ensemble. Et accessoirement, rester en vie!

Je continue à regarder Antoine, Suzanne et Edgar. Le ton change et devient acéré.
- Je te remercie Edgar pour avoir jouer toi aussi les héros et nous avoir empêchés ou du moins ralentis dans nos erreurs mais que veux-tu faire, alors? Continuer à fouiller la maison mais à la recherche de quoi? Si Tonton Sernand, comme tu t'amuses à l'appeler, est bien ici, crois-tu sincèrement qu'il ait laissé le corps de sa femme dans ce manoir? Pourquoi il nous attend tranquillement, plutôt que nous envoyer son armée de créatures?

Je me tourne vers Antoine:
- Et encore une fois, que fous-tu ici avec cette femme? Quelles sont tes intentions?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 29 août 2019, 07:42:35 am
Je m'arrête.

- Si Antoine et le monstre sont ici, où sont tous nos renforts ? Quelque chose nous échappe en tout cas. Peut-être qu'en confrontant ce traître à notre ennemi, quelques langues vont se délier, je ne sais pas. Je regarde l'étage vite fait puis je vous rejoins pour en parler.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 29 août 2019, 07:51:42 am
Je descends un peu en pression:
- OK mais fais vite! Si tu as raison, notre temps est limité voire déjà écoulé.

Je braque mon fusil vers Antoine et Suzanne:
- Asseyez-vous, nous avons à parler! Et soyez sûr que je n'hésiterais pas une seconde avant de vous abattre si votre histoire ne nous plaît pas.
Le ton de ma voix confirme bien mes propos.
- Et surtout toi, Antoine ! en le fixant droit dans les yeux.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 08 septembre 2019, 09:51:05 pm
Une bonne quinzaine de s'est écoulée quand Edgar revient vous rejoindre dans la cave, portant un sac qu'il n'avait pas en partant.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 09 septembre 2019, 05:46:02 am
Rassuré de voir Edgar sain et sauf, j'attaque directement pour éviter de perdre du temps:
- Qu'est-ce que nous ramène? Pas trop de morts-vivants là-haut?

Je maintiens mon fusil braqué sur Antoine.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 09 septembre 2019, 01:31:23 pm
Antoine qui de son côté a sorti un cigarette.
Après l'avoir allumée, il range son paquet et ses allumettes dans sa poche.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 09 septembre 2019, 07:33:13 pm
- Je vous ai apporté des cadeaux ! Mais je vous préviens, il n'y en aura pas pour tout le monde.

Je m'approche de Ludovic.

- J'ai trouvé ce livre ancien et une branche de gui desséché dans une pièce. Les murs étaient peints en noir avec quelques symboles ésotériques tracés en rouge sombre. Il y avait aussi des symboles tracés sur le sol, avec de la cire de bougie. Et des bougies, donc, posées aux extrémités de quelques symboles et pentacles sur lequels j'ai trouvé le gui. Il y a des fils très fins noués dessus regarde, j'imagine que ce sont des cheveux. Je n'ai pas ouvert le livre, je t'en laisse la primeur.

Je glisse tout bas à Joseph et à Mélinda en passant, avec un bref clin d'oeil :

- J'ai laissé plusieurs marque-pages là-haut.

Puis je vais vers Suzanne.

- Tenez ! C'est votre bible et votre crucifix, n'est-ce pas ? Vous en aurez encore besoin je pense. Aviez-vous prié pour la personne qui se trouvait dans la chambre verrouillée, à côté de la vôtre ? Elle a dû crier, non ? Il y a une fenêtre barrée par des planches clouées dans cette pièce sinistre. Et au centre, à l'écart des murs, un lit avec un simple matelas et des sangles. Rien que ça : un lit et des sangles ! Qui a-t-on emprisonné là ?! demandé-je à Suzanne ainsi qu'à Antoine d'un ton proche de l'hystérie nerveuse. Mon besoin de contrôle réclame de lâcher du lest sur ces deux exutoires tout trouvés.

Le fusil que je sers fort dans mes mains me rappelle à notre mission première.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 09 septembre 2019, 09:20:55 pm
Je souris à la remarque d'Edgar mais mon visage se crispe à la description de la chambre voisine de celle de Suzanne.
*Nous nous sommes encore faits avoir!*

Mon regard oscille entre Antoine et cette femme à qui, nous allions donner le bon dieu sans confession!
*Comment avais-je pu me montrer aussi naïf!*

Je m'en voulais de m'être laissé amadouer et me retins d'intervenir laissant à Edgar et ses découvertes, le loisir de les malmener.
Je m'écarte légèrement pour mieux les surveiller et éviter qu'ils ne s'échappent.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 09 septembre 2019, 10:12:48 pm
Tant Suzanne qu'Antoine semblent complètement tomber des nues quand Edgar lâche sa bombe.
Antoine regarde la vieille femme avec incrédulité.

- Quoi? Quelle chambre? Mais non... bredouille-t-elle comme si elle ne comprenait pas du tout de quoi Edgar veut parler.
Personne. Y a jamais eu personne. Et elle continue en dénégations, visiblement complètement perdue.

Antoine finit pas ouvrir la bouche.

- Je ne vois pas du tout de quoi tu parles Craven. Mais elle a dit tout à l'heure qu'il y a des chambres à l'étage où elle n'est pas autorisée à entrer. C'est ça que tu as dû trouver.  
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 10 septembre 2019, 01:05:25 pm
Je demande à Suzanne :

- Vous êtes là depuis combien de temps ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 10 septembre 2019, 04:00:47 pm
- Ca fait longtemps, c'était un peu avant que le président Carnot soit mort.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 10 septembre 2019, 06:47:16 pm
- Et ce maître, Sernaw, il est là depuis combien de temps ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 10 septembre 2019, 07:39:33 pm
- Depuis plus longtemps encore. Mais je ne sais pas depuis quand il vit ici. Je crois que la maison est dans sa famille depuis longtemps.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 10 septembre 2019, 08:21:38 pm
Je hausse les épaules.

- Peu importe à présent.

Je regarde la lourde porte pour voir si les amis l'ont ouverte. Si elle est toujours fermée, j'essaye de la crocheter.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 10 septembre 2019, 09:10:48 pm
Je mets un peu de temps à réaliser ! Et d'une voix sèche :
- Attends, Edgar, c'est tout!!!!

- Tu descends ici, accusant limite Suzanne d'être complice de Sernaw ou du moins d'avoir fait la sourde oreille à ce qu'il faisait subir à une pauvre victime, sanglée et emprisonnée dans une pièce sordide et après quelques questions de merde, tu laisses tomber comme s'ils étaient innocents!!!

Je me rapproche d'Edgar mais sans quitter Antoine et Suzanne des yeux.
- Tu m'expliques ce qu'il vient de se passer là! Pourquoi tu agis comme ça? Et pourquoi "peu importe à présent?  Mon ton est pressant et pas sympathique du tout.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 10 septembre 2019, 10:42:25 pm
Je montre nos deux invités du menton alors que je m'affaire sur la serrure.

- Ils passeront devant.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 10 septembre 2019, 11:55:29 pm
[HRP : désolé, je zyeutais le fil aparté et j'ai raté la reprise dans le commun :(]

J'ai pris le livre des mains d'Edgar, je le regarde très étonné. Je semble réfléchir à quelque chose. Je commence à feuilleter le livre, en recherchant un dessin.

– Les dessins du pentacle il ressemblent à quoi ?

[HRP : Gaëlle = est-ce que je peu remarquer une smilitude entre ce livre ancien et les feuillets en latin de l'Angleterre ?]

Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 11 septembre 2019, 12:02:00 am
Antoine souffle bruyamment la fumée de sa cigarette.

- Putain, c'est une idée fixe chez vous.
Je leur ai déjà dit Craven, pas question que je passe cette porte devant vous.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 11 septembre 2019, 06:44:10 am
Un sourire ironique apparaît sur mes lèvres et j'attends la réaction d'Edgar à cette nouvelle bravade d'Antoine.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 11 septembre 2019, 07:47:39 am
Je décris ce que j'ai vu des marques là-haut à Ludovic.
Je snobe Antoine.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 12 septembre 2019, 11:52:58 am
La serrure paraît bien compliquée pour un simple cave en tout cas, elle donne du fil à retordre.

Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 12 septembre 2019, 12:27:09 pm
Voyant qu'Edgar n'arrive pas à crocheter la serrure:

- Tu devrais lasser faire Mélinda! Elle a de l'expérience! sur un ton ironique.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 12 septembre 2019, 06:40:44 pm
- Bon... écartez-vous.

Je recule, braque la serrure avec mon fusil, puis je tire.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 12 septembre 2019, 08:32:23 pm
Je n'ai pas le temps d'empêcher Edgar de tirer que le coup part.
Je fais en sorte de garder mon fusil braqué sur Antoine et Suzanne malgré la déflagration, incertain sur ce qui va se passer après.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 12 septembre 2019, 10:43:54 pm
Des éclats de bois volent alors que la détonation vous vrille les oreilles.

Antoine attrape la vieille et la plaque dans un coin, le long de la paroi de l'escalier.
Puis il se tourne vers Edgar pour observer le résultat. Il en a laissé tomber sa cigarette.

Un seul tir n'a pas été suffisant, la porte est épaisse. Mais à pareil traitement, elle ne résistera pas longtemps.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 12 septembre 2019, 11:58:10 pm
- Solide, cette porte !

Je tire une seconde fois.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 13 septembre 2019, 12:20:23 am
Je continue à braquer Suzanne et Antoine moi aussi.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 13 septembre 2019, 06:26:28 pm
Je vais ajouter le plan de la cave, ce sera plus simple.
Le fenêtre donnant sur l'extérieur est assez large pour se glisser à l'extérieur mais avec un peu de difficulté.

(https://nsm09.casimages.com/img/2019/09/13//19091305530420733216407048.png)

Le second tir, mieux ajusté encore, fait éclater la serrure.
La porte s'ouvre aussitôt, une silhouette tenant une lanterne devant elle l'ayant poussée brutalement.
Un coup de feu retentit, Edgar pousse un cri de douleur et est projeté en arrière sous l'impact.
Vous découvrez ainsi Sernaw, un rictus de rage sur son visage, un revolver dans l'autre main.
Vous pouvez aussi remarquer que son costume paraît mouillé.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 13 septembre 2019, 10:15:15 pm
L'envolée brusque de la porte et le bruit d'une détonation qui s'en suit me glace le sang.
*Il est bien là!*

- Edgar!
Le corps de mon ami est propulsé vers l'arrière sous l'impact d'une balle et je n'ai rien pu faire. Mais il n'est pas l'heure de tergiverser et de se pencher pour lui apporter notre aide. Il y a beaucoup plus urgent à s'occuper.

* Et pourtant, nous étions prévenus!* La silhouette de Sernaw se dessine dans l'ouverture de la porte. Mon cerveau est en ébullition et il me faut réagir sur le champ.

- Mélinda, Suzanne...
- Ludovic et Antoine, emmenez Edgar...
- Je m'occupe de lui....


Peu de mots, ordre direct en espérant que chacun comprenne. Je me rue sur la porte pour tenter de la fermer.

Hrp: Gaëlle , en privé.  :) (http://www.cerbere.org/~pbf/Cthulhu/index.php?topic=2089.msg162362#msg162362)
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 13 septembre 2019, 11:03:03 pm
Choqué par l'impact et la douleur, je me déplace tant bien que mal vers la fenêtre. L'air ahuri, je regarde Sernaw, Antoine, Suzanne, les autres. Je tente de recharger pendant mon mouvement (mon fusil est vide).
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 14 septembre 2019, 11:45:00 pm
Edgar a réussi à reculer un peu alors que Joseph se précipite sur la porte.
Il passe derrière elle et la pousse de toute ses forces pour repousser Sernaw dans la cave d'où il est sorti.
Le sorcier a déjà pris pied dans la cave et un duel de force s'engage. Joseph parvient à la refermer en partie mais n'a pas la force pour faire mieux. A peine deux seconde plus tard, un choc violent. Antoine s'est élancé et de tout son poids, repousse la porte presque à fond. Seul le bras de Sernaw reste bloqué, celui qui tient la lampe à pétrole.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 15 septembre 2019, 11:13:45 am
Je ne suis pas mécontent d'avoir détourné l'attention de Sernaw et surtout de le bloquer derrière la porte mais, malgré mes efforts, je sens bien que je n'arriverai pas à le rejeter dans la cave.

Je manque de perdre l'équilibre quand Antoine se jette sur la porte mais me rattrape aussitôt.

Je profite alors de cette aide soudaine pour redoubler d'effort et grâce à lui, nous arrivons à bloquer le bras de notre ennemi entre la porte et le chambranle.

Je me positionne dos au bois, cale mes pieds, lâche un rapide : Merci et poursuit :
- Ludovic, il faut lui faire lâcher la lampe. Tire lui dans le bras!
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 15 septembre 2019, 02:48:41 pm
Je m'approche pour tirer à bout touchant dans le poignet de Sernaw. Mon air indique que je ne crois pas trop en mes chances de lui faire quoi que ce soit. J'ai jeté un œil résigné sur Edgar mais je semble rasséréné quand je vois qu'il arrive à se déplacer.

– N'oubliez pas notre cible prioritaire !
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 16 septembre 2019, 11:22:30 pm
A cette distance, impossible de manquer ton tir.
La détonation vous vrille une nouvelle fois les oreilles. Si la main, coincée par la porte, ne montre aucune blessure, le tir ne reste pas sans effet. La main s'ouvre et laisse tomber la lampe à pétrole qui s'écrase et se brise au sol.
La flaque de combustible qui se répand s'enflamme presque aussitôt. Elle s'étend doucement des deux côtés de la porte entrouverte, sans aucun danger pour vous. Mais à peine quelques secondes plus tard, un vrai rideau de flammes s'élève derrière la porte, comme si le corps de Sernaw venait de s'embraser.
La porte fait rempart et vous protège des flammes qui dépassent du haut de la porte.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 17 septembre 2019, 05:43:08 am
*Le liquide!* Lorsque Sernaw était dans l’entrebâillement de la porte, ses vêtements avait l'air mouillé. *Du pétrole?*
Si c'était le cas, comment c'était possible?
Tout en maintenant la pression sur la porte, je demande à Antoine :
- Vous n'êtes jamais entré dans cette cave? Comment Sernaw se retrouve-t-il couvert de liquide inflammable? Existe-t-il un gisement particulier sous le manoir? d'une voix un peu saccadée par la tension et l'effort.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 17 septembre 2019, 03:40:49 pm
Le plus troublant, même si vous vous y attendiez, c'est de savoir qu'il est en flammes et n'émet pas le moindre cri, totalement insensible à la douleur.

En revanche, vous ne devez pas faire de gros efforts pour maintenir la porte fermée.
S'il est insensible au feu et aux balles, il ne semble pas disposer d'une force surnaturelle.

- Non, jamais entendu parler de ça. Mais comment il gueule pas? répond Antoine
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 17 septembre 2019, 06:47:26 pm
- On peut... on doit pouvoir l'isoler, dis-je faiblement.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 17 septembre 2019, 07:09:14 pm
Deux nouveaux coups de feu retentissent.
A travers l'étroite ouverture, Sernaw a glissé son revolver et tiré deux coups au jugé, en direction du mur qui se trouve sur votre droite, espérant sans doute qu'un ricochet heureux trouve une cible à l'une de ses balles.
L'une vient se ficher dans la porte branlante de l'escalier.
L'autre passe au-dessus de la tête d'Edgar.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 17 septembre 2019, 09:04:43 pm
J'allais répondre à Antoine quand j'entends les deux coups de feu retentirent. Je jette un coup d'oeil à tout le monde et suit rassuré de ne voir personne blessé.
Je ne pense pas que cela soit la peine de le préciser: il faut que tout le monde se mette à l'abri.

Je tourne la tête vers l'homme assis à mes côtés:
- Tu te fous de moi! d'un ton sarcastique.
- Tu n'as toujours pas compris! Ton patron est quasiment immortel et il doit tuer Aristide et Hélène pour le devenir complètement.

Après une légère pause:
- Pourquoi crois-tu que nous démenons comme des beaux diables? S'il était comme nous, cela fait longtemps que le problème serait réglé!

J'enchaîne:
- Ludovic, t'as une idée? Nous n'allons pas le contenir dans cette cave éternellement. Et il va falloir soigner Edgar!
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 17 septembre 2019, 09:16:41 pm
[le plan : à droite sur le passage étroit je ne comprends pas bien : il y a une porte ? L'autre cave en bas du plan on avait été voir ? Y-a-t-il une porte là svp ?]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 17 septembre 2019, 10:35:42 pm
C'est un passage étroit et bas mais il n'y a pas de porte.
Il a tiré dans le mur qui sépare l'entrée de ce passage et l'angle supérieur droit sur le plan.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 19 septembre 2019, 12:39:34 am
[HRP : je ne vois vraiment pas quoi faire là. Je suis désolé. Je suis assez imaginatif d'habitude mais là... je cale complet.]

– Non Joseph, aucune idée ne me vient. Je n'arrive à rien raccrocher au rituel. Je ne vois pas pourquoi il s'immole et ne dit rien.

Je glisse la pointe de mon arme dans l'embrasure de la porte et je tire en tentant de toucher la tête de Sernaw.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 19 septembre 2019, 07:18:34 am
Une fois mon fusil enfin armé :

- Sauf si... s'il a inversé des corps. Avec sa magie, il est... peut-être ailleurs, dis-je en regardant tour à tour Antoine et Suzanne. Il a été piégé, là. C'est peut-être quelqu'un d'autre. Ou alors on a affaire à... à d'autres sorciers. Son objectif à lui n'est peut-être pas... Je n'ai jamais complètement adhéré à cette histoire en Angleterre et...

J'ai toujours l'air hagard, perdu.

Un peu par dépis, je lâche un "Lydia ?" en direction de Suzanne, à tout hasard, pour voir si elle tourne la tête.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 19 septembre 2019, 10:00:05 pm
Suzanne ne réagit absolument pas, elle reste tétanisée dans un coin, complètement dépassée par tout ce qui se passe ici.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 20 septembre 2019, 12:28:20 am
J'écoute Edgar, attendant de voir ce qu emon tir a fait.

– Dans ce cas là, pourquoi nous aurait-il tiré dessus et pourquoi se serait-il asperger d'huile ? Cela voudrait dire qu'il a échangé les corps et qu'en plus il contrôle son ancien corps !
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 20 septembre 2019, 06:05:00 pm
D'un seul coup, une idée complètement folle:
- A moins que... Je me tourne vers mon voisin... A moins qu'il n'ait pris le contrôle du corps d'Antoine! d'une voix sérieuse et sans aucune expression sur le visage.

Je laisse un fraction de seconde avant de continuer :
- Cela expliquerait pourquoi il vient se pavaner à côté de nous! Il ne voulait pas passer en premier car il savait ce qu'il y avait derrière la porte! Pour lui, à nos côtés, c'est l'endroit le plus sûr! Et qui penserait à une telle énormité!
J'enchâine
- Et si nous arrivions à lui tirer une balle dans la tête à ton corps, il se passerait, quoi, Tonton Sernaw? Rien? Et dans celle d'Antoine ?

Je ne quitte pas Antoine ou plutôt Sernaw des yeux pour voir si une lueur, un frémissement, un tic ne viendrait le trahir.

[Hrp: qu'en est-il du tir de Ludovic? :)]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 20 septembre 2019, 08:04:33 pm
Oups, j'ai oublié le tir de Ludovic.

Le tir par l'embrasure de la porte ne peut manquer sa cible.
Pourtant aucun cri d'agonie. Sernaw a encaissé le coup. L'impact l'a rejeté en arrière selon ce que vous pouvez deviner de la lueur des flammes. Il n'est pas tombé, son braas toujours coincé dans la porte.

Laissons Ludovic répondre à la dernière suggestion d'Edgar et Joseph.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 20 septembre 2019, 08:32:17 pm
- Non, il fait juste bouclier humain pour nous empêcher de passer. On doit l'isoler pour pouvoir rejoindre la tombe de sa femme.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 21 septembre 2019, 12:43:37 am
Youy en gardant le pistolet en capacité de tirer je réponds à mes camarades.

– Non, ce n'est pas possible. D'après ce qu ej'ai lu l'âme du sorcier qui réalise le rituel reste ancré dans le corps qu'il avait au moment du rituel. Il devient insensibles aux blessures, aux maladies et au passage du temps.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 21 septembre 2019, 10:39:53 am
Un sourire ironique apparaît sur mon visage :
- OK. Ne m'en voulait pas d'avoir essayé!

Je regarde Edgar:
- Ça va aller?
- Tu as raison, nous devons l'isoler. Je regarde l'ensemble de la pièce.

Une seconde :
- Antoine, on va s'en occuper et l'amener vers là, en désignant l'espace à ma gauche (passage à ma droite sur le plan).
- Tenez-vous prêt!  en direction de Ludovic et Mélinda.
Sans crier gare, je quitte ma place et me redresse rapidement. J'attrape la main de Sernaw, la plie vers le bas pour éviter tout nouveau coup de feu :
-Antoine, ouvrez la porte! Dès que l'ouverture est suffisamment importante, je fais deux pas en arrière et tire son bras comme un forcené en lui appliquant un mouvement de rotation.

Même si Sernaw ne va pas où je le souhaite, j'espère a minima le faire basculer en avant et dégager le passage pour mes camarades. Il sera temps d'aviser au fur et à mesure.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 21 septembre 2019, 03:09:01 pm
- Tu vas te brûler ! lancé-je à Joseph.

Je braque comme je peux mon fusil sur Sernaw si tant est que mon ami réussisse sa manoeuvre. Dans l'idée, avec l'impact si je le touche, de le faire reculer dans l'alcove. Avec les bûches, on va tous mourir étouffés...
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 21 septembre 2019, 05:57:39 pm
*Il est trop tard!

Dans le feu de l'action, j'avais complètement oublié que notre ennemi était en flamme. Mais, je ne peux plus m'arrêter et poursuis quoiqu'il advienne.

Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 21 septembre 2019, 10:30:04 pm
Je lâche le poignet de Sernaw et me prépare à bondir dans la pièce dès que le chemin sera dégagé.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 21 septembre 2019, 11:16:20 pm
Pendant que vous reteniez Sernaw et qu'Edgar rechargeait péniblement son arme, Melinda s'est occupée de sa blessure.
Elle peut se rendre compte que la balle est passée au-dessus du poumon. Si en d'autres circonstances, elle aurait veillé à évacuer le blessé, elle s'est contentée pour le moment de placer une grosse compresse de tissu sur la plaie puis de la maintenir en place par un bandage serré par-dessus les vêtements.

Joseph abandonne sa position et se place près de l'ouverture de la porte alors que Ludovic lui recule.
Antoine ouvre la porte en grand. Sernaw, qui tirait comme un beau diable pour se dégager, valse en arrière et se retrouve sur le sol, en partie appuyé contre le mur, les vêtements toujours en flammes. IL n'a pas lâché son arme.

Au fond de cette cave que la porte ouverte vous révèle, un cercueil est posé à même le sol.

Cette pièce fait 5m de profondeur et 3m de large.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 22 septembre 2019, 07:59:51 am
Quand je vois Sernaw partir en arrière, j'abandonne rapidement tout le scénario que j'avais imaginé. Mes yeux se fixent alors sur la main qui tient le pistolet.

Je profite de son déséquilibre et me précipite sur lui pour venir positionner mon pied gauche sur sa main et lui écraser les doigts. Je dois à tout prix l'empêcher de tirer.

Dans le même mouvement, j'attrape mon fusil à canon scié et le braque sur sa tête. Je m'entends alors crier :
 - Ne bouge plus ou je tire!

Je ne sais pas si cela va avoir un réel impact sur lui mais cela a au moins le mérite de me détendre un peu.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 22 septembre 2019, 02:08:22 pm
- Me.. merci Mélinda, lui dis-je, conscient d'être passé très près de la mort.

Je cherche du regard un tas de couvertures ou un bâche en tissu - sur les bûches ? - pour éteindre Sernaw.

- Joseph : tire !  lancé-je.

 
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 22 septembre 2019, 07:02:26 pm
En faisant attention de ne pas bousculer Joseph, je commence à courir aussi vite que possible vers le cercueil en espérant que Joseph réussisse à immobiliser la main de Sernaw qui tient son pistolet.

[HRP : je me rappelle comien Sernaw a tiré d eballes ?]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 22 septembre 2019, 07:43:59 pm
Il a tiré deux balles.

Joseph arrive à coincer le poignet droit de Sernaw sous son pied alors qu'il allait pointer son arme sur lui.
La menace du fusil n'empêche pas le vieux sorcier de réagir. Il pivote sur le côté, son torse venant heurter la jambe de Joseph. Pas assez fortement pour le déséquilibrer mais les flammes viennent au contact de son long manteau. Manteau qui le protège lors des premières secondes du contact.

Joseph, tires-tu?

Aucune bâche ou autre chose de ce type que vous pourriez utiliser pour étouffer les flammes.

Ludovic arrive sans problème près du cercueil, un cercueil massif et fermé par de grosses vis.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 22 septembre 2019, 08:31:28 pm
[Hrp: 4 si je ne me trompe pas : 2 dans Edgar et deux autres dans le vide!  :)]

Peut-être n'aurais-je jamais tiré dans d'autres circonstances mais là, je n'hésite pas. Je dirige mon arme sur la tête de Sernaw et appuie sur la détente. Aucune expression ne transparaît sur mon visage.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 22 septembre 2019, 08:41:53 pm
Mince, j'ai oublié qu'il a tiré sur Edgar, une seule balle. Donc trois tirs de son arme.

La tête de Sernaw est assez éloignée de son pied pour que Joseph puisse tirer sans risque.
La tête est projetée vers le sol par la puissance du tir. Le crâne aurait dû éclater, la cervelle répandue sur les murs et le sol, mais rien de tout cela. La tempe est noircie par le tir mais Sernaw secoue simplement la tête puis recommence à se débattre pour se libérer.
On dirait que seule le bruit de la déflagration qui a dû lui déchirer les tympans a eu de l'effet.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 22 septembre 2019, 10:05:40 pm
[Je ne l'ai pas oubliée, cette balle, moi ! ^^]

- Joseph ! Ton manteau ! Etouffe les flammes avec ! dis-je en me rapprochant de lui, fusil à la main.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 23 septembre 2019, 01:45:31 am
[HRP : vis à ailettes ou des vis standards qui nécessitent un tournevis ?]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 23 septembre 2019, 05:39:19 am
*Et merde!* Je sais que cet homme est invincible mais une balle à bout portant! Je marque une légère pause, stupéfait que mon tir n'est rien donné.

Reprenant mes esprits, j'ôte mon manteau et le colle sur la tête de Sernaw pour lui cacher ce qu'il se passe dans la pièce. Puis, sans trop d'explication, je retourne mon fusil et commence à vouloir lui exploser le crâne avec la crosse. Mon pied n'a pas bougé et je fais en sorte que le pistolet ne soit jamais en direction de mes compagnons.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 23 septembre 2019, 01:53:29 pm
Chose qu'il est impossible à faire avec des flammes qui commencent à sérieusement mordre le bas du pantalon, passant par-dessous le manteau, et un sorcier qui se débat comme un beau diable.

Les vis qui ferment le cercueil sont des sortes d'écrous qu'il est impossible de desserrer à la main.

Joseph a pu dégager son bras gauche de son manteau, devant tenir son fusil de l'autre main et asséner l'un ou l'autre coup de crosse, quand un nouveau coup de feu retentit.
Difficile de distinguer exactement ce qu'il s'est passé dans les flammes mais il semble que Sernaw ait lâché son revolver que tenait sa main droite bloquée sous le pied de Joseph pour le ramasser de l'autre main et tirer un coup de feu vers le haut. La balle a touché Joseph par l'arrière de la cuisse gauche. Incapable sous le choc de tenir debout, il bascule sur le côté et contre le mur qui fait le coin de la cave.
Sernaw a le temps de se repositionner, à moitié assis contre le mur, à un mètre à peine de Joseph. Il lève le bras qui tient le revolver dans la direction de Ludovic.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 23 septembre 2019, 09:10:43 pm
Tout dépend où je suis, mais j'arrive et si j'ai une ouverture je tire à mon tour sur Sernaw.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 23 septembre 2019, 09:46:59 pm
Tu avais logiquement suivi le mouvement de Joseph et de Ludovic donc tu es en bonne position pour tirer.
Ton tir fait mouche. Sernaw, qui commençait à se redresser pour ajuster son tir est projeté en arrière sous la force de l'impact.
Toujours aucune trace de sang, son invulnérabilité ne faillit pas.
Presque en écho, deux nouvelles détonations éclatent juste à côté d'Edgar, moins puissantes.
Antoine est là, un petit revolver dans la main, qu'il a déchargé par deux fois sur son patron.
Les deux tirs font mouche aussi mais sans autre effet que le tir précédent.
Sernaw n'a cependant pas pu tirer dans le dos de Ludovic.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 23 septembre 2019, 10:48:26 pm
Si j'arrive à portée, je donne un gros coup de pied dans la main armée de Sernaw.
Puis, si j'arrive à éjecter l'arme, je tente en ahanant d'enlever mon propre manteau pour étouffer les flammes sur le corps du monstre. Ma blessure ne m'aide pas, mais tant pis.
Le tout en fonction aussi de ce que font les autres.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 24 septembre 2019, 01:11:52 am
Combien de vis ?.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 24 septembre 2019, 05:45:16 am
Surpris par ce tir soudain et la douleur qui s'en suit, je m'appuie dos au mur et essaie et récupérer mon souffle.
Je me rends compte rapidement que la ténacité d'Edgar, malgré sa blessure, a sauvé la peau de Ludovic en évitant que Sernaw ne lui tire dans le dos.

Plus libre désormais de mes mouvements, je viens aider Edgar à tenir Sernaw en joue pendant qu'il tente d'éteindre le feu. Je traîne un peu la jambe mais sers les dents.

Pendant ce temps-là:
- Ludovic, regarde si tu ne peux pas te servir de ton pistolet pour dévisser les écrous, en les coinçant entre le pontet et la détente![
... Et vide le avant!/color]

[Hrp: Post modifié]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 24 septembre 2019, 09:31:15 am
Edgar se précipite en grimaçant mais Sernaw parvient à retirer son bras à temps pour éviter le coup de pied.
Il riposte en tirant de nouveau mais son tir est cette fois imprécis et la balle termine dans le mur de la cave.

Il y a 8 vis.
Retirer votre manteau prend quand même quelques secondes, surtout si vous gardez votre fusil en main.
Il est certain que Sernaw aura encore le temps d'agir avant que vous soyez parvenus à vos fins.  
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 24 septembre 2019, 12:24:36 pm
[hrp: je viens de modifier mon post suite à ta remarque Gaëlle.  :)
Je n'enlève pas mon manteau tout de suite.]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 25 septembre 2019, 12:49:13 am
[HRP : j'ai un browning, il a 9 cartouches. J'ai tiré une fois donc il devrait m'en rester 8. Dis-moi si j'ai bon Gaëlle.]

Mon regard est devenu un peu fou, presque enfiévré. JE regarde le cercueil et pousse un cri de rage.

–  J'ai mieux ! Ca devrait aller mais va falloir retenir le bestiau mes amis !

Je pose le canon de mon arme contre le premier écrou et je tire. Je recommence l'opération avec les autres si cela a fonctionné sur le premier.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 25 septembre 2019, 12:09:41 pm
En combinant leurs efforts, Edgar et Joseph parviennent rapidement à neutraliser Sernaw, son invulnérabilité ne lui étant guère utile dans cette situation. Edgar parvient à bloquer le poignet sous son pied et à coups de crosse, le maintient au sol. Joseph utilise son manteau pour étouffer les flammes et Antoine s'est joint à la mêlée pour arracher son revolver au sorcier.
Sernaw ne peut plus que jurer, hurler et vous maudire pendant que Ludovic entreprend de faire sauter les fermetures du cercueil. Au bout de quelque minutes d'acharnement, le couvercle est ouvert.
Il révèle le corps de la femme sacrifiée du sorcier. Mais ce n'est pas un squelette ni même un corps desséché qui est couché dans le cercueil. On pourrait croire qu'elle n'est morte que depuis quelques jours. Le corps est parfaitement préservé, revêtu d'une robe qui elle montre des signes du passage des années. Les deux mains sont crispées sur le manche d'un couteau planté au milieu de la poitrine. Le visage est crispé dans un rictus de douleur affligeant. Il est aussi marqué d'ecchymoses qui paraissent récentes, comme si les coups que vous veniez de porter au sorcier se marquaient sur le corps de sa femme suppliciée. Son cou et sa gorge montrent des traces de brûlures.
Le spectacle qui s'affiche sous vos yeux vous serre le cœur, tant le rituel révèle ici toute son horreur.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 25 septembre 2019, 07:12:05 pm
- A toi de jouer Ludovic!  Je sais que mon ami n'a pas besoin de motivation supplémentaire mais je ne peux m'en empêcher. Nous voyons enfin une porte de sortie à l'enfer vécue par Aristide et Hélène.

Je redouble d'énergie à maintenir le monstre par terre, en priant intérieurement que nous ayons raison sur la manière de s'en débarrasser.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 25 septembre 2019, 07:29:28 pm
- Enlève le couteau ! lancé-je à tout hasard, dans le feu de l'action.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 25 septembre 2019, 11:14:52 pm
Je saisis le manche du couteau que je tente d'arracher à la poitrine de cette pauvre femme de toute mes forces. Je tente de me consacrer sur cette tâche simple afin d'éviter de réaliser pleinement toute l'horreur de cette macabre situation, envahi par la compréhension, un peu tardive des tourments séculaires que la pauvre femme a dû endurer dans cette non-mort si impie.
Dans un réflexe hérité de mon enfance d'aristocrate, aussi inutile qu'instinctif, je récite une prière à l'attention de la pauvre femme. Mon visage blanc et crispé vous indique toute l'intensité des révélations posthumes qui assaillent mon esprit.

*Comment, comment peut-on faire subir une telle chose à un être aimé. Crève pourriture de sorcier*

– Crève saloperie de sorcier

Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 26 septembre 2019, 12:03:53 am
Ludovic ne peut desserrer l'étreinte des deux mains de la morte sur le couteau et doit finalement arracher la lame de la poitrine en tirant sur les deux mains glacées.
Une fois la lame complètement extraite du corps, les deux mains lâchent prise et retombent mollement sur la poitrine, de part et d'autre de la blessure. Stupéfait, Ludovic voit le rictus de douleur s'effacer lentement du visage de la femme. Il s'attendrait presque à voir les yeux s'ouvrir comme si la malheureuse s'éveillait d'un mauvais rêve. Mais rien de cela, elle reste plongée dans le sommeil éternel qui paraît maintenant apaisé.
Vous arrachant à la contemplation de la scène, votre regard revient naturellement sur le sorcier.
Aucun changement n'apparaît, il ne s'effondre pas, ne tombe pas en poussière. Il continue à se débattre comme il peut sans du tout parvenir à vous faire lâcher prise.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 26 septembre 2019, 08:38:51 pm
- Fous le feu à sa robe ! hurlé-je n'importe comment en même temps que je maintiens comme je peux notre diable - malgré ma blessure - et que je cherche du regard autre chose dans la pièce. Le bidon d'essence dont il s'est aspergé, par exemple (s'il en reste).
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 26 septembre 2019, 11:57:40 pm
Je me précipite pour récupérer le bidon et asperger la femme de Sernaw. Je mets ensuite le feu à l'essence.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 27 septembre 2019, 09:14:20 am
Il n'y a dans cette cave aucun bidon d'essence ou autre combustible.

Sernaw lui arrête de se débattre et ferme les yeux. Il commence à marmonner, à voix très basse.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 27 septembre 2019, 05:11:00 pm
N'ayant pas la meme force que les hommes, je me sens incapable de réagir depuis tout à l'heure, j'ai néanmoins l'arme à la main afin de tenir en joue Antoine et Suzanne pour qu'il n'interfère pas dans le combat...

Voyant la situation tournait à notre avantage et apercevant le sorcier marmonner quelque chose je ne peux m'enpecher de m'approcher de l'homme et de le mettre en joue

je tire sur lui avec mon pistolet si je peux tirer sans risque de toucher mes camarades...
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 27 septembre 2019, 06:11:56 pm
Dans le même mouvement que Mélinda:
- Attention, il est en train de réciter une incantation! Il faut l'empêcher de parler!

Si je peux, je lui assène un grand coup de pied dans la tête, ou plus communément appelé dans le feu de l'action, un grand coup de latte dans sa tronche....


[Hrp: Gaëlle, peux-tu nous faire un plan de la pièce et les emplacements de chacun, stp? Et hormis le cercueil, qu'y-a-t-il d'autres? Une fontaine, un trou d'eau, quelque chose qui pourrait expliquer le fait qu'il soit recouvert d'essence?
Sinon, tu pourras supprimer ma dernière expression si tu veux. ;D ]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 27 septembre 2019, 10:26:26 pm
Je lui fourre du tissu dans la gueule, à Sernaw.

[je me souviens si dans la cuisine j'avais vu de l'alcool dans les placards ? Du whisky ou autre dans la cave ?]

- Mélinda : dans ta trousse tu as de l'alcool ? Tiens : prend mes allumettes ! proposé-je.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 27 septembre 2019, 10:51:02 pm
Melinda est la plus prompte à réagir lorsque Sernaw commence à marmonner.
Étant indemne, il ne lui faut qu'une seconde pour être juste devant Sernaw et pointer son arme en direction de la tête du sorcier.
La balle pénètre dans le crâne par l’œil gauche et ressort en perforant l'occiput, occasionnant sur son passage des dégâts irréparables.
Le corps du sorcier est pris d'un dernier sursaut puis reste immobile alors qu'un flot de sang se répand sur le sol.

01 sur ton tir.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 28 septembre 2019, 12:58:15 am
Focalisé sur le combustible pour brûler le corps de la femme de Sernaw, je reste interdit et muet quand Mélinda tue Sernaw d'une balle en pleine tête. Je me précipite sur elle pour la saisir vers les épaules et la serrer contre moi. Je la relâche.

– Bravo, tu l'as eu. Je reprends mon souffle tout en contemplant le sorcier. Incroyable ! Bravo Mélinda !
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 28 septembre 2019, 09:38:29 am
Je reste stoïque pendant quelques secondes, ne réalisant pas trop ce qu'il vient de se passer.
Mélinda, en un tir, aurait réussi à abattre ce monstre!
Nous lui avons tiré dessus, il a survécu à l'explosion de sa voiture, il était en train de brûler vif tout à l'heure sans broncher et Mélinda, en un tir aurait réussi à le faire taire à jamais!

Haletant, je reste pendant quelques minutes sans bouger, à fixer le corps de Sernaw, à guetter chaque mouvement, frémissement, le moindre souffle qui indiquerait que notre cauchemar n'est pas terminé.... Même si les dégâts occasionnés sur son cerveau semblent incurables et définitifs, je n'y crois pas encore! Je reste indifférent face à aux expressions de joie de Ludovic et ne quitte pas Sernaw du regard.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 28 septembre 2019, 10:52:06 am
Je hausse les sourcils, abasourdi.

- Toujours emmener une infirmière pour les soins intensifs, dis-je en regardant Mélinda, admiratif.

Puis je regarde mon inutile boîte d'allumettes dans ma main. Je sors une cigarette tordue de ma poche, l'allume et tends le paquet aux autres.

J'envoie la fumée au visage mort de Sernaw.

Ma blessure me fatigue ; je m'asseois dans un coin.

- On n'a pas trop le temps de traîner ; les gendarmes vont arriver. On peut monter le corps de Sernaw en haut de l'escalier avec les autres corps et les laisser se démerder avec ça. Mettre des bûches dans la cheminée là-haut, allumer un feu et en faire rouler quelques unes près des rideaux pour cramer cette maison de l'enfer. Vous en pensez quoi ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 28 septembre 2019, 11:38:27 am
Je m'assois aux côtés d'Edgar, allumant à mon tour une cigarette.

– Je suis pour. Faisons un bon feu de joie de tout ça. En revanche, je pense qu'il faudrait récupérer les ouvrages les plus dangereux pour les mettre dans un coffre. On ne sait jamais, peut-être qu'un jour nous aurons besoin de ces savoirs pour comprendre comment combattre une autre de ces créatures. Je peux louer un coffre à la banque de France dont nous aurions chacun une clé !

Je pose une main compatissante sur l'épaule d'Edgar.

– Ca va aller ta blessure ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 28 septembre 2019, 12:09:49 pm
Je souris à Ludovic en secouant la tête.

- L'adrénaline m'a porté, je crains le contre-coup. On peut en effet conserver ces oeuvres, ou les bruler sans plus jamais avoir à les ouvrir, c'est à voir. Comme on préfère.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 28 septembre 2019, 09:27:14 pm
PS; je vous rappelle que Suzanne est restée dans la cave principale.

Antoine a pris une cigarette lui aussi. Il ne s'attarde guère sur le cadavre du boss comme il l'appelait. Il contemple plutôt avec incrédulité le corps couché dans le cercueil.

- C'est dingue que des choses pareilles soient possibles. Vous dites que c'était grâce au corps de sa femme qui était caché ici qu'on pouvait pas le tuer. C'est vraiment fou. Comment Dieu est-ce possible une chose pareille?

Vous restez quelques moments à observer le corps de Sernaw, évacuant progressivement l'adrénaline, mais vos blessures vous rappellent vite à l'ordre, surtout Edgar et Joseph. Il va falloir vous installer dans un endroit plus clair et moins sale pour panser vos plaies.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 28 septembre 2019, 10:37:39 pm
Je regarde Antoine en essayant, une ultime fois, de voir s'il nous raconte des carabistouilles. Si pas, je lâche : "Comme il nous a finalement aidé, je pense qu'on peut le laisser filer, non ?"

Puis je me relève et entreprends (on) de tirer le cadavre de Sernaw vers l'escalier. Je vérifie que Suzanne est restée prostrée là. Si oui, je lui dis aussi de partir.

Là-haut, je demande un coup de main à Mélinda pour me soigner "s'il te plait..."

Je pense qu'on fait signe aux copains, dehors, que tout est terminé ici. J'ouvre la porte d'entrée pour ce faire.






Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 29 septembre 2019, 12:02:07 pm
Il me faut plusieurs minutes pour accepter enfin la réalité. Nous avons vaincu ce monstre!

Un grand coup de fatigue me tombe sur les épaules et je m'assoie par terre à côté de mes compagnons pour récupérer quelques minutes. Je demande une cigarette à l'un de mes compagnons et prends le temps de tirer dessus.

N'ayant pas de réponse sensée à lui fournir, je me tourne vers Antoine et lui dit simplement:
- Merci! Sans toi, la tâche aurait été plus compliquée!

Je tire une bouffée et à la demande d'Edgar vis-à-vis d'Antoine:
- Cela me va! Je veux rajouter autre chose, j'ouvre la bouche mais m’abstiens. Ce n'est plus le moment....

Dès qu'Edgar se lève, je serre les dents et l'aide à déplacer le corps de Sernaw.

Arrivé au grand air, j'inspire à pleins poumons, heureux d'être vivant et d'être sorti de cet enfer. Avec du recul, cela a été assez court mais intense. Les choses ont bien tourné! Heureusement pour nous car nous aurions pu y laisser notre peau.

Je regarde Mélinda s'occuper d'Edgar et je lui glisse:
- Tu pourras y jeter un coup d'oeil, après, stp? en désignant ma jambe puis m'installe sur une des marches du perron pour profiter de l'air frais de la nuit.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 29 septembre 2019, 11:19:56 pm
Aux côtés d'Edgar, je regarde Antoine qui s'étonne.

– Oui c'est ça Antoine. Et si je peux te donner un bon conseil pour t'éviter de te retrouver à l'Asile c'est de ne rien dire à personne ! Nos amis de la Police vont couvrir tout ça. Et merci pour le coup de main. Sans rancune vieux.

Je prends quelques minutes pour finir ma cigarette, dans le silence. Je contemple le corps maintenant sans vie du sorcier fou, un air de dégoût sur le visage. Je lui donne un coup de pied dans la jambe.

– J'espère que tu rôtis en enfer avec mon oncle Adam, pourriture.

Nous sommes tous blessés mais étant un de splus valides, j'aide mes camarades a se relocaliser dans un endroit plus salubre, se faire panser leurs plaies par Mélinda, et j'aide Edgar à déplacer Sernaw. Pendant que Mélinda s'occupe d'Edgar et Joseph, je m'agenouille auprès de la femme du sorcier et j'adresse plusieurs prières pour son âme, afin qu'elle repose en paix. J'y ajoute la litanie qui a permis de protéger Hélène sans y passer autant de temps. Je remets ensuite le couvercle du cercueil en place.

Je remonte à mon tour respirer l'air frais du soir et faire signe à nos amis de venir. J'indique à l'inspecteur que cette maison devrait finir en fumée afin que k'humanité reste en paix et que toutes traces des activités du sieur Sernaw soit détruite. Je lui demande de me laisser quelques minutes, le temps de faire une rapide inspection à l'étage. J'en profite pour récupérer les ouvrages qui me semblent les plus utiles pour les mettre en lieu sûr à la banque de France dans les jours qui suivent.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 29 septembre 2019, 11:42:16 pm
L'une des premières choses que vous faites en remontant de la cave est de prévenir Armand et Aristide qui sont toujours à l'affût à l'extérieur.
Armand, qui ne voulait initialement pas pénétrer dans la maison, s'est finalement décidé à le faire. Au point où vous en étiez.
Ce sont eux qui ont ouvert le feu en premier en voyant des silhouettes armées longer la maison dans le but de vous prendre à revers.
Ils ont abattus deux types dont il a fallu renter les corps.
Heureusement, la propriété est assez isolée et au fil du temps qui passe, il semble bien que personne, et surtout pas la police, ne va venir voir ce qu'il se passe ici.
Armand se décide pourtant assez vite à retourner dehors pour surveiller d'éventuelles arrivées de visiteurs.

Les retrouvailles entre Antoine et Aristide sont un moment un peu difficile d'abord, ce dernier n'ayant pas oublié la part qu'il prit dans l'enlèvement d'Hélène à la gare. Tous deux vont passer un long moment à parler, à voix basse (Antoine aura d'abord abandonné ses armes pour éviter tout soupçon de votre part). Puis Antoine ira récupérer quelques affaires à l'étage avant de quitter les lieux.

La vieille Suzanne est assise dans un coin, récitant son chapelet. Sa présence vous rappelle qu'il va falloir trouver une solution pour elle.
Elle vous a vu et a entendu vos noms. Elle a été témoin de ce qui s'est passé dans la cave. La vue du cadavre dans le cercueil l'a profondément troublée, plus encore que la vision du cadavre de son patron.

Melinda passe le temps nécessaire à soigner vos blessures mais elle ne peut extraire les balles que vous avez dans le corps.
Un passage par l'hôpital va s'imposer pour vous.

Ludovic a le temps de fouiller la bibliothèque et de récupérer les ouvrages les plus intéressants de son point de vue.

Vous en êtes à discuter et débattre du sort à réserver à la demeure, l'incendie pour faire disparaître toute trace compromettante étant la solution envisagée, quand un hurlement, celui d'une femme, retentit dans les profondeurs de la maison. Repris en écho par Suzanne.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 30 septembre 2019, 12:43:24 am
Je fonce à la cave pour vérifier que ce n'est pas la femme de Sernaw qui aurait ressuscité.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 30 septembre 2019, 07:53:35 am
*C'est quoi ce bordel! Ne me dites pas qu'elle est vivante!*

Je traîne la patte mais suit Ludovic du plus près que je peux. Par réflexe, j'arme mon fusil.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 30 septembre 2019, 09:33:01 pm
[Suzanne crie de quelle façon ? Paniquée par ce qu'elle entend ou comme possédée ?]

Je suis mes amis.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 01 octobre 2019, 04:47:06 pm
Alors qu"on pensait que tout était fini, les yeux encore en larme à cause d'un acte que je ne pensai commettre un jour, voilà que les hommes repartent en direction de la demeure de l'épouvante..

Je propose à Armand de venir avec nous, et éventuellement d'emmener quelques hommes..
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 01 octobre 2019, 11:52:23 pm
Suzanne a crié de stupeur en entendant ce hurlement d'outre-tombe (elle n'est absolument pas possédée, terrifiée certainement.
Armand est à l'extérieur de la maison alors que vous tous vous y trouvez encore, en compagnie d'Aristide.


Ludovic est le premier à descendre l'escalier de la cave alors que le cri s'essouffle.
La distance vous a empêché de l'entendre, le couvercle du cercueil a basculé et traîne sur le sol.
Vous vous y attendiez mais ça reste pourtant incroyable. La femme de Sernaw, ce cadavre glacé, s'est redressé.
Elle est assise dans le cercueil, à la manière de quelqu'un qui se serait redressé en sursaut dans son lit après un mauvais rêve.
Les deux mains sont pressées sur sa poitrine, à l'endroit où le couteau avait frappé. Son visage affiche une expression de totale incrédulité.
Sa respiration est haletante, comme si elle cherchait à retrouver son souffle.
Alors que Ludovic arrive sur la pas de la porte, portant une lampe, elle ne sembla pas remarquer sa présence.   
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 02 octobre 2019, 06:36:06 pm
Là-haut, je ne peux m'empêcher de surveiller Antoine du coin de l'oeil.

Descendu à mon tour suite au cri, je reste figé un temps, estomaqué devant le spectacle.

- Mais c'est impossible. Lydia Folkstone est morte. Le rituel n'évoquait pas la possibilité qu'elle puisse... La lame enfoncée ?... Sernaw empêchait-il sa femme de revenir ? Est-ce... une sorcière, elle aussi ? finis-je, tourmenté, les yeux écarquillés, pointant mon fusil sur le cadavre éveillé.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 03 octobre 2019, 05:37:53 am
J'arrive haletant, traînant bien la jambe mais reste quelques secondes à fixer la scène devant mes yeux. Je ne peux m'empêcher de lâcher:
- Comment est-ce possible? puis ajoute :
- Ludovic, c'était prévu, ça?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 03 octobre 2019, 11:16:56 pm
Je regarde la femme, incrédule.

– Mais non ! Pas du tout, ce n'était pas prévu du tout ! Le texte disait qu'il fallait détruire son corps pour briser les deux cercles mais comme Sernaw est redevenu vulnérable quand j'ai ôté le couteau, je me suis dit que ce n'était plus nécessaire de la détruire. Mais elle était la première pierre du deuxième cercle, ce n'est donc pas logique ! Sauf... sauf si ce n'est pas elle la première pierre !
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 04 octobre 2019, 12:57:57 pm
- Le livre que je t'ai donné. Je ne l'ai pas ouvert. Il y avait un marque-mage dedans ? Quelque chose ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 04 octobre 2019, 11:34:30 pm
Je prends le livre qu'Edgar m'a donné et je l'ouvre au marque-page.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 05 octobre 2019, 12:49:48 am
[Je demande juste, je ne sais pas s'il y en a un]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 05 octobre 2019, 11:29:29 am
[Oui de mémoire. Même plusieurs si je me rappelle bien]
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 05 octobre 2019, 10:27:32 pm
Ludovic, tu serais descendu en courant avec les livres dans les bras?

Elle redresse la tête vers vous mais il est difficile de savoir si elle vous voit réellement.

- C'est fini? Il n'est plus... le cauchemar. Oh Seigneur.

Elle parle en anglais, un anglais un peu vieillot mêlé d'un peu de patois sans doute.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 06 octobre 2019, 12:02:11 am
[HRP : illogique, tu as raison Gaëlle.]

Je rmeonte en courant   à l'étage pour récupérer le livre qui se trouvait dans la salle avec les marque-pages. Je redescends le plus vite possible, tout en ménageant ma jambe.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 06 octobre 2019, 11:10:58 am
Je baisse mon fusil, j'enlève mon manteau et le pose sur les épaules de cette femme.

- On l'emmène avec nous, on verra après.

Je remonte là-haut récupérer "deux-trois bricoles" dans la cuisine, que je mets dans mon gros sac. Je montre mon butin aux amis : des liasses de billets en francs, en livres...

- Pour le mariage... et nos vieux jours.
 
Je ne m'inquiète pas pour Suzanne. Si elle parle, elle passera pour une folle.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 06 octobre 2019, 07:38:53 pm
je répond à la femme

Oui.. Etes vous Lydia?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 06 octobre 2019, 08:45:36 pm
Je reste quelques secondes sans trop savoir quoi faire.

Je peux comprendre son état de surprise après avoir été poignardé par l'homme que vous aimiez et surtout d'être toujours en vie après toutes ces années mais il ne reste pas moins que pour moi, c'est une femme morte qui ressuscite et je préfère prendre mes précautions.

Je laisse Edgar faire des allers-retours et garde un œil en permanence sur la femme, mon fusil toujours dirigé vers elle.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 06 octobre 2019, 09:19:57 pm
Elle est maintenant bien consciente de votre présence. Elle laisse Edgar la couvrir de son manteau.

- Lydia? Oui, c'est mon nom.   

Elle regarde autour d'elle, prenant conscience visiblement de l'endroit où elle se trouve.
Un éclair de compréhension horrifiée marque ses traits avant qu'elle ne tente, maladroitement, de s'extraire du cercueil.
Edgar et Melinda peinent à l'empêcher de tomber.
Ses jambes parviennent difficilement à la soutenir.
Aristide qui est descendu lui aussi vous aide à lui faire remont l'escalier.
Vous vous retrouvez tous dans le salon.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 06 octobre 2019, 09:35:06 pm
Je suis mes compagnons mais garde mes distances.

Arrivé dans le salon, je me positionne dans un coin et tâche de me faire oublier. Je suis attentif à tout ce qui m'entoure, à tout ce qu'il se dit, aux bruits, aux changements d'atmosphère, sans jamais quitter Lydia des yeux.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 07 octobre 2019, 01:07:41 am
Je rejoins otut le monde dans le salon, les livres ne main. J'observe la femme de Sernaw d'un air étrange mêlé de curiosité et de défiance.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 07 octobre 2019, 11:02:17 am
- Quand est-ce maintenant? finit-elle par demander.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 08 octobre 2019, 01:07:41 pm
- On est en 1923. Vous êtes en France. On vient de tuer votre démon de mari et c'est ce qui vous a réveillé de... de... d'un long sommeil.

Je chuchote aux autres.

- On n'a jamais retrouvé la dépouille de son fils.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Melinda Estienne le 09 octobre 2019, 08:30:46 pm
Je pense que vous devez avoir des choses à nous raconter dis je à Lydia (elle parle Francais à priori? car c'est une anglaise non??)
asseyez vous et n'ayez crainte, votre mari a été une grande menace pour nous...
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 09 octobre 2019, 09:22:37 pm
Elle est anglaise en effet et toute votre conversation a lieu en anglais évidemment. Elle ne comprend visiblement pas un mot de français.

- Si longtemps. Mais je n'ai pas dormi. Depuis une éternité je crois.
Je ne sais pas ce que c'était ce monde où j'étais.
Et tous ces malheureux qu'il a tués.

Sa voix tremble, elle retient avec peine des sanglots.

- Mais vous l'avez...

Elle reprend à voix basse, comme si elle craignait de réveiller les fantômes.

- Vous avez mis fin à ce cauchemar...
Qui êtes vous?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Edgar Craven le 09 octobre 2019, 09:54:07 pm
Je me présente, ainsi que les autres. On en vient à parler d'Aristide, d'Hélène, des filiations. De fil en aiguille, on lui raconte notre histoire, ce qui nous a amené là. J'imagine qu'on enchaîne les uns les autres avec les différents éléments et anecdotes.

- ... et c'est en Angleterre qu'on a compris. Ce que le prête d'alors avait couché sur le papier. Votre mari, toutes ces horreurs... et vous qui fuyez à Londres avec votre fils, Thomas...

Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Joseph C. Banson le 10 octobre 2019, 12:16:15 pm
Je reste dans mon coin comme prévu, laissant mes compagnons gérer la situation. Cela me permet de garder un oeil sur Lydia mais aussi sur les accès à la pièce.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 11 octobre 2019, 12:54:39 am
Je feuillette compulsivement les livres pour tenter de trouver un paragraphe, quelque chose qui expliquerait tout ça. J'écoute la conversation d'une oreille distraite.
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Ludovic de Fressan le 13 octobre 2019, 06:10:20 pm
Je redresse le nez des papiers. Je parle ne français.

– Si je comprends bien ce qui s'est passé, aussi incroyable que cela puisse paraître, c'est que le sort qui a protégé Sernaw pendant toutes ces années a aussi protégé sa femme du passage du temps. Maintenant que le sort a été brisé, sa vie reprend au moment ou elle s'est arrêtée. Sa réacclimatation à une époque aussi lointaine de la sienne ne sera pas sans problème. Sans compter le choc psychologique généré par tout ça et ces années passées en stase. Je ne sais pas comment elle pourra gérer cela.

Je me mets à parler en anglais.

– Etiez-vous consciente de tout ce qui se passait pendant ces longues années ou bien est-ce que c'est comme si vous veniez de vous réveiller d'une longue nuit de sommeil ?
Titre: Re : 9 - La confrontation finale ?
Posté par: Gaëlle Sereilhac le 13 octobre 2019, 10:45:08 pm
Difficile de juger de son état psychologique.
Au vu de tout ce qu'elle a vécu, mais encore faudrait-il savoir dans quel état elle se trouvait, on peut se dire qu'elle devrait être dans un état proche de la folie. Mais elle semble réagir maintenant avec un calme étonnant.
Il faut évidemment du temps pour relater toute votre enquête et tout ce que vous avez vécu. Et ce temps paraît lui permettre de reprendre un peu pied dans votre réalité.
On peut voir aux regards qu'elle échange avec Aristide que tout ne reste pas évident à assimiler, comme avoir un arrière arrière arrière... petit-fils qui paraît un peu plus âgé qu'elle.

- C'est difficile à expliquer  répond-elle à la dernière question.On ne voyait rien, je ne sentais pas que le temps passait. C'est comme si le jour où il m'a tuée, c'était hier. Mais il y avait ces présences, avec des nouvelles souvent. Comme mon fils qui est lui aussi venu et bien d'autres encore après lui.