Identifiant: Mot de passe:

Auteur Sujet: Livre 1 chapitre 13 - La Lune de Sang  (Lu 16082 fois)

Hors ligne Sombre Destin

  • RoD
  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 5375
    • Voir le profil
Livre 1 chapitre 13 - La Lune de Sang
« le: 03 septembre 2017, 16:20:10 »
Aveuglés par l'épaisse couche de neige et de cendre tourbillonnante qui ont depuis longtemps maintenant remplacé le ciel, martyrisés par le froid qui fend les arbres jusqu'au cœur -les faisant éclater parfois sous vos yeux, et qui traverse les nombreux vêtements que vous accumulez pour tâcher de rester suffisamment au chaud pour avancer. Vous n'êtes plus qu'un troupeau de bosses neigeuses et cendreuses, qui progresse lentement, ramassés et courbés contre le vent qui vous flagelle, la peau brûlée par le froid.


Ajoutez une tempête sur l'image et une température de -30 avec du vent pour comprendre dans quelle m... vous êtes. Le premier qui me la joue à la cool va apprendre à faire du ski extrême

Des étoffes couvrent vos visages et vos cheveux sont pris dans la glace et la cendre.
Vous avancez ainsi quelques heures sans croiser âme qui vive, perdus dans ce maelstrom élémentaire que seuls les coups de tonnerre et la Lune parviennent de temps à autre à percer, avant que les éclaireurs ne reviennent vers la convoi pour demander à ce qu'il soit temporairement stoppé, le temps de faire leur rapport.

Plaqués contre une falaise, les gens s'agenouille en se massant et se frottant les bras et les jambes tandis que le conseil se réunit...
« Modifié: 30 janvier 2018, 20:43:15 par Sombre Destin »
La certitude élimine la possibilité

Hors ligne Toritaka Sanzo

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 89
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #1 le: 03 septembre 2017, 17:06:25 »
Je me porte faire mon rapport.

"_Mes Seigneurs, le chemin devient de plus en plus difficile. Le chemin est de plus en plus fin le long de la montagne et le vent s'intensifie. Avec les rafales, nous risquerions fort de perdre des hommes...civils, ou militaires. Et c'est sans prendre en compte la glace, qui va rajouter à la traîtrise de ce chemin... C'est une route extrêmement dangereuse que nous nous apprêtons à emprunter, sous ces conditions climatiques."

Hors ligne Ikoma Kasaru

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 559
  • Le Dernier Akodo
    • Voir le profil
    • Cadre de campagne 'NIN'
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #2 le: 03 septembre 2017, 18:06:56 »
Je me tourne vers les personnes présentes, forçant la voix pour me faire comprendre par dessus le blizzard :

" Oui. Comme nous l'avions présenté lors des précédents conseils. Et c'est pourtant cette route qui nous préserve de SON regard et qu'il nous faut emprunter."

Secouant ma cape pour en faire tomber la gangue de neige cendreuse l'alourdissant, je m’y emmitoufle un peu plus, montrant du bras le chemin d'où nous provenons.

" Faire demi-tour n'est pas une option. Ceci est le chemin le plus direct vers notre destination. Et l'état actuel de nos vivres ne pourrait souffrir d'un détour trop long.

Pourtant, s'il y a une chance d'une quelconque amélioration des conditions météorologiques dans l'heure, attendre pourrait être le bon choix. Attendre en vain serait par contre catastrophique. "


Je n'ajoute pas le fait que nous avons du laisser derrière celle qui devait être notre guide en ces lieux, et dont l'absence manque cruellement. Une absence aussi cruelle que le froid mordant nos chairs...

Hors ligne Hida Tomoe

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 857
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #3 le: 03 septembre 2017, 21:42:48 »
Voûtée, cachée derrière une étole de tissus emmitouflant ma tête et protégeant mon visage, je maîtrise à grand peine mes claquements de dents en prenant la parole, criant presque dans les hurlements de la tempête.

Des cordes sont présentes dans tous les paq ... paquetages.
Mon regard embrasse le convoi. Les Fortunes soient bénies, tous ont pu prendre un des paquetages que j'avais fait préparer.
Les doigts gourds, je frotte mes mains douloureuses espérant chasser la morsure du froid, accroupie épaule contre épaule avec Kasaru et Genkishi.
- Est-il envisageable de nous enc... encorder ... par trois ou quatre ?

Mes voisins immédiats ne peuvent manquer de constater mes tremblements, mélange des brûlures dues au froid et de celles occasionnées par la dureté de l'ascension.
Feuille de paulownia,
Couleurs du Soleil,
Partout la cendre !

———————————
Grâce sulfureuse - beauté du diable
Présence apaisante - caresse des Royaumes spirituels (Tengoku)

Hors ligne Mirumoto Sakura

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 466
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #4 le: 04 septembre 2017, 15:45:08 »
Malgré le fait que j'ai été élevée dans les montagnes du clan du Dragon, je ne peux m'empêcher d'être frigorifiée par la température très froide qui règne sans compter que mes vêtements ne sont pas suffisamment adaptés pour ce type de climat. Je prends une couverture pour me réchauffer un peu et je réponds à Matsu Chyio, la voix quelque peu tremblante à cause du froid.

C'est une bonne idée ! (je souffle dans les mains pour les réchauffer un peu).
« Modifié: 05 septembre 2017, 20:31:58 par Mirumoto Sakura »
La beauté et la grâce personnifiée ;
Sociable et bienveillante la plupart du temps ;
Toutefois, mieux vaut ne pas réveiller la colère du Dragon !

Le sage est celui qui survit pour continuer à faire face au mal !

musique : https://youtu.be/Gw_o7XUX3fg

Hors ligne Dagoth

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 527
  • Tout ce qui est sous le Ciel
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #5 le: 04 septembre 2017, 23:23:29 »
Emmitouflé dans une couverture, j'avance en prenant soin de cacher mon visage, d'une part pour me protéger de la morsure dur gel, mais surtout pour ne pas montrer aux autres le masque de souffrance et de désespoir qui se peint sur celui-ci tandis que j'avance à travers le sentier escarpé.

Parfois, je dois cependant trouver une épaule amie - Nakadai, peut-être - pour pallier à mon corps défaillant. Chaque pas est une chute vers l'abime, chaque respiration un poignard perforant ma poitrine. Jamais une plainte ne franchit mes lèvres - à vrai dire, je n'en ai plus la force.

Ce n'est plus ma volonté qui me porte, mais l'instinct de survie animal. Je m'écroule plus que je ne m'arrête avec le convoi, quand les éclaireurs reviennent. Un lâche soulagement me prend à la pensée d'un peu de repos - forcé.

Kasaru résume bien notre dilemme. J'écoute chacun et reprends la dernière intervention d'une voix qui se veut ferme, mais qui est extrêmement faible.

"Mirumoto-san... vous avez... je pense... plus d'expérience... montagnarde... que nous autres... Votre avis... est-il définitif ? Pouvons-nous... espérer... une accalmie ?"
« Modifié: 04 septembre 2017, 23:34:54 par Otomo Tsunamori »

Hors ligne Kitsu Genkishi

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 583
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #6 le: 05 septembre 2017, 13:30:46 »
J'ai pris les devants secondé avec efficacité par le taciturne Faucon. Les premières équipes revinrent et le départ fut lancé.
Nous avançons avec une lenteur effroyable qui ne plait pas à mes habitudes martiales mais nous ne pouvons espérer mieux avec les civils.
Lorsque nous approchons des chemins escarpés au cœur des montagnes, l'état du convoi s'est encore détérioré. Le vent harasse le corps et l'esprit sans repos. Le froid est mordant. La cendre brouille tout et rend le paysage affreusement monotone. Difficile de se raccrocher à un élément topographique pour définir un point d'arrivée salutaire qui maintiendrait le moral.
Les vêtements commencent à geler sur les corps. Il devient impossible de se réchauffer.
Le Prince n'est qu'une petite forme sous ses couvertures. Son courage entrainant ne suffit plus à réchauffer les cœurs. J'ai entendu la rumeur du retour de Kasaru. Malheureusement, je ne peux perdre de temps pour les retrouvailles. Le chemin est continuellement plus dangereux. L'absence de Senshi-sensei ne m'a pas échappée mais là aussi, je n'ai pas le temps.

Je psalmodie une prière continuelle à Osano-wo pour que son feu nous protège et nous donne la force d'avancer.
En vue des falaises, nous lançons un nouveau groupe en éclaireur, laissant le convoi s'abriter tant bien que mal le long d'une paroi.
Le spectacle est désolant. Ce n'est qu'une maigre sente de montagne, à peine assez large pour un animal alors pour un homme... Elle est à pic et les rafales de vent qui s'engouffrent dans les canyons sont d'une force telle qu'elles soulèveraient même un homme en armure lourde. La traversée n'est guère envisageable.

Le rapport, rendu par le Faucon, ne semble pas dissuader mes compagnons. Je m'approche de ma sœur pour faire barrage de mon corps massif contre le vent. Je réponds peut être trop abruptement à la proposition d'encorder les individus.
-Ce sera une folie de s'encorder. En temps normal, ce serait l'idéal mais là, c'est signé un arrêt de mort systématique. Même si nous mettions des hommes forts dans chaque groupe cela ne suffirait pas. Ils sont tous épuisés. Le premier qui tombe entraine avec une quasi certitude le reste de son équipe. Le chemin, si vraiment s'en est un, ne permet pas à un sauveteur de trouver des appuis suffisants pour soutenir un collègue qui chuterait. Cela ne me réjouit pas mais je pense vraiment que ce serait encore plus dangereux.

Hors ligne Tmitr-A'ichtr'foo

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 180
  • Oh la jolie chose qui brille-brille... A moi !
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #7 le: 05 septembre 2017, 13:54:20 »
Nous avançons dans le froid mordant, serrés les uns contre les autres, épaule contre épaule, flan contre flan.
De loin - ou du dessus - nous ne sommes qu'une seule masse compacte de fourrure déclinée en nuances de noir, marron, fauve... Des museaux émergent parfois de la masse pour humer l'air mais disparaissent quasiment aussitôt.

Mes petits se sont retranchés sous mon ventre, à l'abri du vent, et luttent pour leur survie en s'agripant de toute la force de leurs jeunes pattes à ma fourrure.
Les plus faibles ont été regroupés au centre de la meute et nous effectuons comme des circonvolutions entre nous pour que chacun bénéficie d'un peu de chaleur et de confort le temps d'un instant.

Donk semble moins sensible au froid que les autres et essaye plusieurs fois d'atteindre un pétale de cendre avec sa langue ; alors qu'il se dresse sur ses pattes arrières pour en attraper un particulièrement gros, le vieux lui lance un jappement bref et agacé, qui fait retomber Donk sur ses quatre pattes, l'air incroyablement malheureux.

Le museau bas, nous n'échangeons entre nous que des couinements brefs et aigus, des grognements sourds ou des claquements des dents, qui permettent d'éviter au maximum la déperdition de chaleur.
Gniarf gniarf couic

Hors ligne Sombre Destin

  • RoD
  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 5375
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #8 le: 05 septembre 2017, 19:17:40 »
-Nous sommes forts, bande de lopettes. Rétorque le vieux nezumi sur un ton encourageant. Nous pouvons nous encorder aux gens importants. Le soir, nous pouvons creuser des trous pour la nuit. Il fera moins froid dedans. Si c'est un sentier en forme de couloir, Donk peut passer devant et bloquer c't'enculé de vent. Il est fort et sa fourrure est épaisse à chier. Finit-il en s'inclinant avec une politesse exagérée.
« Modifié: 05 septembre 2017, 21:02:45 par Sombre Destin »
La certitude élimine la possibilité

Hors ligne Mirumoto Sakura

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 466
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #9 le: 05 septembre 2017, 19:18:48 »
Près du prince prêt à l'épauler si besoin est. Malgré le froid qui étreint chacun d'entre nous et la tristesse que j'éprouve en repensant à mon frère jumeau, Dairu. Lorsque le prince visiblement affaiblit, s'adresse à moi, je m'efforce de lui répondre avec concision. 

Votre altesse, je ne puis prédire comment le temps va évoluer et combien de temps ce froid va durer. Selon moi, il faut essayer de trouver un endroit où nous pourrons attendre une accalmie en essayant de conserver au maximum la chaleur en s'emmitouflant dans tout ce qui pourra nous tenir chaud et en se serrant le plus possible les uns contre les autres pour partager la chaleur humaine. S'enfouir sous terre pourrait être une solution.
« Modifié: 05 septembre 2017, 20:41:53 par Mirumoto Sakura »
La beauté et la grâce personnifiée ;
Sociable et bienveillante la plupart du temps ;
Toutefois, mieux vaut ne pas réveiller la colère du Dragon !

Le sage est celui qui survit pour continuer à faire face au mal !

musique : https://youtu.be/Gw_o7XUX3fg

Hors ligne Hida Tomoe

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 857
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #10 le: 05 septembre 2017, 22:56:18 »
Reconnaissante pour l'écran contre le vent que mon frère me prodigue, j'écoute attentivement les uns et les autres, claquant un peu moins des dents.

L'intervention de l'affreuse bête pelée me fait tiquer même si je sais que son outrageuse langue est le résultat d'un apprentissage inapproprié et dévoyé.
Le froid et l'épuisement ont néanmoins raison de ma volonté de corriger sa façon de parler devant la bonne volonté des siens derrière ses mots.

Après que la belle bushiko ait parlé, je me prends à espérer un instant.
Serrant plus étroitement mes bras autour de moi, je crie pour me faire entendre malgré les éléments déchaînés.

Y a-t-il seulement une chance pour que la tempête s'apaise ?
Feuille de paulownia,
Couleurs du Soleil,
Partout la cendre !

———————————
Grâce sulfureuse - beauté du diable
Présence apaisante - caresse des Royaumes spirituels (Tengoku)

Hors ligne Mirumoto Sakura

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 466
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #11 le: 05 septembre 2017, 23:22:58 »
J'écoute la magistrate Lion et j'élève moi-même la voix pour m'exprimer afin de lui répondre en étant entendu et toujours en me frictionnant autant que possible sous la couverture pour ne pas mourir de froid.

La suggestion du porte-parole Nezumi est très pertinente. En effet, nous avons tous besoin de repos et de nous mettre dans un endroit plus chaud en espérant au moins une accalmie. A ma connaissance, il est rare que les tempêtes en montagne dure très longtemps.
La beauté et la grâce personnifiée ;
Sociable et bienveillante la plupart du temps ;
Toutefois, mieux vaut ne pas réveiller la colère du Dragon !

Le sage est celui qui survit pour continuer à faire face au mal !

musique : https://youtu.be/Gw_o7XUX3fg

Hors ligne Kou Yukishiro

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 698
  • « - Sale Gosse »
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #12 le: 06 septembre 2017, 01:02:40 »
- Kou Yukishiro -

Je ne suis qu'une masse parmi d'autres, agglutiné au milieu de soldats, enfoui dans les couches de vêtements m'ayant été fournis. Immobile, plaqué contre le flanc de la falaise, je m’emmitoufle de mon mieux pour me soustraire au vent glacé.
L’ascension a été éprouvante et j'ai bien des fois manqué de m'effondrer... je suis physiquement et psychiquement à bout, et seule la volonté de ne pas faillir me fait encore tenir. Le froid endort les douleurs et les peines, engourdit les membres et l'esprit, et je me contente donc de suivre le convoi ... suivre et survivre...
Je reste donc recroquevillé, mes bras rentrés dans ma veste, plaqués contre le pendentif sur ma poitrine... loin du conseil se tenant.
« Modifié: 06 septembre 2017, 01:03:37 par Kou Yukishiro »
~ Mate, shikashite kibouseyo ~

Hors ligne Dagoth

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 527
  • Tout ce qui est sous le Ciel
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #13 le: 08 septembre 2017, 10:26:57 »
Je hoche la tête aux paroles de Genkishi, puis écoute le vieux nezumi puis Sakura. Je murmure d'une voix faible mais ferme.

"La suggestion de nezumi-san... était de marcher jusqu'à la nuit... pas d'attendre une accalmie.  Il nous faut donc trancher..."

Je porte la main à mon visage, cherchant à fixer les montagnes malgré la neige gelée qui me fouette le visage.

"Nous marcherons donc jusqu'à trouver un lieu favorable à un arrêt... Où les nezumi pourront creuser... avant les sentiers escarpés..."

Hors ligne Kitsu Genkishi

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 583
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #14 le: 08 septembre 2017, 13:14:30 »
 J'observe étrangement et fixement la tempête comme si je cherchais à percer le mur de vents hurlants. Mes yeux vous paraitront légèrement plus ambrés et brillants, ou bien sont ce des larmes de souffrances arrachées par les griffes de la tempête.

J'entends les propos du prince.

-Avançons. Cette tempête n'est pas un phénomène naturel. Elle ne se calmera pas de sitôt.

J'ai conscience de ne pas annoncer une bonne nouvelle mais vous remarquer que je suis étrangement décidé à avancer malgré la menace grondant au dessus du gouffre.

Hors ligne Ikoma Kasaru

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 559
  • Le Dernier Akodo
    • Voir le profil
    • Cadre de campagne 'NIN'
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #15 le: 08 septembre 2017, 16:37:43 »
Après avoir échangé un regard entendu avec Genkishi, j'opine du chef et me lève dans la tempête.

" Bien. Nul ne sert d'attendre donc.

Vous avez entendu la volonté de son excellence ! Avançons avant que la mort et le neuvième s'abattent sur nous : Si certains meurent de froid ici, l'ennemi trouvera son chemin en nos rangs !"
hurle-je par dessus le vent et la tempête.

Resserrant ma cape d'une main, je transmet l'ordre de marche en levant fermement et haut mon tessen, puis laissant les chefs de troupes relayer l'ordre le long de la colonne.

Me tournant vers l'escouade d'éclaireurs :

" Voyez si certains Nezumis peuvent vous accompagner cette fois. Ils pourront signaler l'endroit ou le maximum de ces tanières pourront être creusées. "

Hors ligne Toritaka Sanzo

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 89
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #16 le: 08 septembre 2017, 20:33:19 »
Je m'incline respectueusement en recevant mes ordres. Je frotte mes mains les unes contre les autres pour les réchauffer.
A la"ordre de Kasaru que nous soyons accompagnés par les nezumi, je maintiens mon expression et m'incline :

"Il en sera fait ainsi. Avec leur aide et espérons le soutien de Kaze-no-Kami, nous trouverons l'endroit approprié."

Mes prières prononcées à la Fortune du Vent vont accompagner mes pas, pour être emportées par les rafales tourbillonnantes à chacune de mes avancées dans la neige et la glace. J'aide mes compagnons à franchir les passages difficiles quand je le peux, tâchant de le perdre personne face aux éléments...

Hors ligne Mirumoto Sakura

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 466
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #17 le: 09 septembre 2017, 00:21:07 »
J'écoute les propos de chacun, particulièrement ceux du prince et j'opine du chef lorsque son altesse prend une décision. Je me relève et malgré mon corps qui crie de douleurs, je me prépare à puiser dans mes dernières réserves pour continuer à suivre autant que je le pourrais.
La beauté et la grâce personnifiée ;
Sociable et bienveillante la plupart du temps ;
Toutefois, mieux vaut ne pas réveiller la colère du Dragon !

Le sage est celui qui survit pour continuer à faire face au mal !

musique : https://youtu.be/Gw_o7XUX3fg

Hors ligne Sombre Destin

  • RoD
  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 5375
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #18 le: 10 septembre 2017, 12:29:00 »
Il me faut votre ordre de progression les enfants :)
La certitude élimine la possibilité

Hors ligne Kitsu Genkishi

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 583
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #19 le: 11 septembre 2017, 10:54:39 »
Puisque la décision est actée, j'opine du chef. Je reprends ma naginata, resserre les pans de couvertures sur mon corps gelé et m'avance avec le Faucon.

-Je continue avec les éclaireurs et les Nezumi volontaires. Avancez avec prudence et veillez à ce que les civils ne cèdent pas à la panique. Ce serait catastrophique sur un chemin pareil.

HRP: En éclaireur
« Modifié: 11 septembre 2017, 16:55:15 par Kitsu Genkishi »

Hors ligne Sombre Destin

  • RoD
  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 5375
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #20 le: 11 septembre 2017, 19:28:52 »
Vous avancez.

Pelotonnés derrière le mastodonte nezumi, vous progressez lentement, arcboutés et pressés contre ces vents qui prennent une dimension presque physique -matérielle. Vous avez le sentiment de vous déchirer la peau avec une pierre ponce, vos membres gourds et raides se lèvent et s'abattent sur la pierre, le gel et la cendre comme des marteaux -engourdis et piqués par la morsure du froid. Vos yeux sont embués par les larmes qui coulent sur vos joues, gelant aussitôt pour s'envoler dans la tourmente. Emmitouflés dans tout ce que vous avez pu vous mettre sur le dos, vous n'échangez aucun mot, seulement des signes tant le bruit du vent vous rend sourd en plus de faire de vous des aveugles.

Plaqués contre la pierre froide et coupante, vous patientez à chaque angle mort et virage serré sur la montagne, le temps que les éclaireurs (qui se relaient par trois) reviennent et vous assurent de la possibilité de continuer.

Bientôt, vous découvrez des planches de bois clouées contre la paroi pour constituer un chemin d'ordinaire plus praticable. Pour autant, dans les sifflements du vent, vous croyez bien entendre des voix lugubres psalmodier des incantations maléfiques à votre encontre.

Yukishiro, Genkishi, Sanzo, et Tsunamori le sentent : il y a un conflit qui éclate dans cette tempête.

La mort est partout, et Sakura peut la voir se pencher sur de plus en plus de gens, couvrant le convoi de son linceul sinistre et filandreux. Parfois, elle voit une main spectrale étreindre l'un des membres du convoi alors qu'il saute ou tombe dans les profondeurs. Impuissante, elle sent son cœur se glacer à l'idée qu'il pourrait s'agir d'une personne à qui elle tiendrait plus. Bientôt pourtant, elle n'a plus le luxe de se poser ces questions.

Les plus forts et les plus agiles aident les autres à passer, prenant des risques inconsidérés et subissant de plein fouet la morsure du froid.Vous longez la falaise à pic, la mort guettant chacun de vos pas, le corps torturé et flagellé par le froid intense, persuadés de passer ici de vie à trépas, les mains crispées jusqu'à en pleurer sur les chaînes et les cordes plantées dans la roche.



L'épreuve est terrible, et les éclaireurs accomplissent un véritable miracle malgré la poignée de morts qui vont se fracasser sur la roche, quelques centaines de mètres plus bas, dans le noir.
Seuls quelques-uns (les plus proches de ceux qui chutent) réagissent.
Les autres sont trop préoccupés par leur propre survie, leur propre douleur.

Genkishi et Sanzo ces héros prennent en charge l'essentiel des individus du convoi aux côtés des nezumi.
Le faucon et le géant Kitsu sentent leurs pieds subir une cruelle engelure, tant ils s'exposent pour le bien de la communauté. La douleur est cuisante au début, avant qu'elle ne disparaisse -toutes sensations avec elle. Pour autant ils sauvent beaucoup de vies et franchissent l'obstacle sans encombres malgré les allées et venues, et toute l'aide qu'il vous apporte à tous. Sanzo parvient même à sauver la vie de Yukishiro, qui allait chuter comme une pierre et rejoindre les carcasses brisées en contrebas.
[Genkishi 24 dgts à la jambe droite (séquelles à venir), Sanzo 25 à la jambe droite aussi]

Kasaru et Chiyo Supportent le froid intense et traversent sans encombre les obstacles - claquant des dents et luttant pour que leurs muscles ne se tétanisent pas.
[6 dgts pour Kasaru et 10 pour Chiyo]

Yukishiro Trop faible, serait tombé s'il n'avait pas été soutenu, et surtout par Sanzo, qui l'accompagne le long du chemin. Pour autant, la poitrine du petit maître le brûle de plus en plus, et une vive douleur vrille ses poumons à chaque respiration...
[24 dgts à la poitrine (séquelles à venir)]

Sakura Ne dispose pas de la condition nécessaire à une telle épreuve, et, comme tous les plus faibles du convoi, se voit terrassée par le froid intense qui la perce de milliers d'aiguilles. Elle tombe en perdant connaissance, et n'est rattrapée que de justesse par Tmitr. Son état est clairement alarmant, et le gel a peut-être déjà commis d'irréparables dommages...
[40 dgts par le froid, utilisation de l'avantage grande destinée pour ce chapitre = 37 dgts (séquelles à venir)]

Tsunamori Est quant à lui porté par la voix et l'encouragement de son ancêtre, dont la volonté se joint à la sienne et permettent à son corps meurtri de continuer à avancer. Pas après pas il avance, jusqu'à ce qu'il glisse et s'engage dans une chute mortelle. Il ne doit la vie qu'à Akagi, qui fait preuve d’incroyables réflexes ainsi qu'une assurance et d'une habileté dont vous ne l'auriez pas cru capable... Aidant le prince à se redresser, elle s'incline et laisse Nakadai le soutenir.
[9 dgts]


TmitrEt les siens s'en sortent bien, même si leur fourrure ne les protège pas complètement et les transi eux aussi (surtout les petits). Elle n'écoute que son cœur lorsqu'elle sauve Sakura, avant de la confier au vieux râleur qui la charge sur son dos.
[8 dgts]


Je vous laisse décrire d'avantage vos ressentis, actions, etc. avant d'enchainer.
« Modifié: 11 septembre 2017, 19:31:03 par Sombre Destin »
La certitude élimine la possibilité

Hors ligne Ikoma Kasaru

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 559
  • Le Dernier Akodo
    • Voir le profil
    • Cadre de campagne 'NIN'
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #21 le: 11 septembre 2017, 20:39:49 »
Avancer.

Le temps joue contre nous, se joue de nous, pauvres hères, qui dansons dans sa paume glacée. Chaque respiration est une agonie alors que des milliers d'aiguilles cherchent à transpercer mes poumons malgré l'étoffe qui recouvre ma bouche et mon visage.

Sous mes mains bandées, le froid et le métal de cette ligne de vie cherchent à mordre plus avant ma chair déjà meurtrie. Mais je m'y accroche tant bien que mal, pouvant compter sur mon entraînement et le corps qu'il m'a forgé, avançant.

Un hurlement se fait entendre non loin et je vois un compagnon sombrer derrière le voile de la tempête. Ce voile qui me prémuni tout de même du son et de la vue de son corps se fracassant contre les rochers en contrebas.

D'autres le suivent, et à leurs chutes et cris se superposent celles et ceux des malheureux qui furent emporté par la rivière de l'or.

Ces images...

Ces cris...

Alors qu'un nouveau cri se fait entendre, non loin derrière, et je me retourne les yeux exorbités, tendant une main crispée, se refermant sur le néant.

Mes pieds glissent quelque peu et je me reprends de justesse lorsque je réalise ou je suis réellement, et la main de Chiyo posée sur mon plastron. Le vent et le froid nous empêche de réellement parler, sous peine de séquelles plus graves encore. Mais dans son regard alarmé, insistant, je ne lis qu'un ordre simple :

Avancer.

Survivre.

Reprenant ma progression, je réajuste ma cape et mes protections. Autour de moi, mes compagnons d'infortune font preuve d'un courage et d'un altruisme héroïque. Je dois me montrer à leur hauteur et à celle de la tâche qui nous incombe. Soutenant dans sa progression l'un des Bushis près de moi, je progresse à sa suite, sur ce chemin de chèvre.

Hors ligne Hida Tomoe

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 857
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #22 le: 12 septembre 2017, 21:01:21 »
Brûlures et hurlements
Tout n'est plus que brûlures et hurlements.

Hurlements du vent qui nous gifle et nous ballotte.
Hurlements des malheureux qui perdent prise et de leurs proches qui les voient périr.
Hurlements de nos muscles incendiés par des efforts surhumains.

Brûlures du gel impitoyable qui ronge nos doigts, nos pieds, nos poumons, nos yeux.
Brûlures qui dévore nos perceptions, les limitant à l'humain qui nous précède et celui qui nous suit.

Et au milieu de ce calvaire qui éprouve mes forces au delà du supportable, ma volonté qui me tracte pas après pas, un peu plus avant dans ce désert de glace hurlant qui brûle chaque parcelle de mon corps, me molestant à chaque rafale qui se succède sans pitié.
L'univers se réduisant à mes membres gourds et malhabiles.
À cette alliée rétive, la chaîne de vie, qui sauve mon existence au prix de cruelles morsures sur mes mains.
À ces pauvres appuis, de planches mal agencées et de corniches de roc étriquées.
À cette seule consigne : avancer ou mourir.

Seule la concentration et la volonté.

Et un éclair de conscience, parfois, quand le hurlement d'un vivant sonne le glas de l'un d'entre nous, loin, vers "l'en dessous" dans les hurlements et la brûlure.

Un de ces éclair de conscience quand Kasaru, à côté de moi, dérape.
Une seconde interminable.
Dérape ... et se rattrape alors que ma main tente de le saisir pour glisser, gauche et inutile, juste posée sur son plastron.
Mon regard qui oscille entre terreur pure et ordre impérieux : avancer. Survivre.
Et mon cœur qui se remet à battre quand le dernier Akodo reprend sa course laborieuse.

Et ce brouillard qui trouble ma vue.
Blizzard ou épuisement ?
Quelle importance ?
L'univers n'est plus qu'un : avancer.
Feuille de paulownia,
Couleurs du Soleil,
Partout la cendre !

———————————
Grâce sulfureuse - beauté du diable
Présence apaisante - caresse des Royaumes spirituels (Tengoku)

Hors ligne Tmitr-A'ichtr'foo

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 180
  • Oh la jolie chose qui brille-brille... A moi !
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #23 le: 13 septembre 2017, 14:08:01 »
Une fois de plus, Donk ne brille pas par son ingéniosité mais sait se rendre indispensable au groupe ; recroquevillés derrière son large dos, son odeur puissante ne parvient même pas à nos narines tant le vent emporte au loin tout ce qui se trouve sur son passage avec une violence inouïe.

Je sens mes petits grelotter de froid contre mon ventre, je les sens perdre de leurs forces, les petites griffes fouissant dans la fourrure pour se maintenir à moi et les uns contre les autres, sauvant autant de chaleur que possible.
Leurs piaulements me sont à peine audibles dans cette tempête, alors que je tâche de plaquer au mieux mes oreilles sur mon crâne pour limiter leur prise au vent et éviter la déperdition de chaleur.

La tête baissée pour ne pas prendre de plein fouet les débris charriés par le vent, j'aperçois du coin de l’œil de malheureux humains s'effondrer, incapables de résister plus longtemps aux éléments ou encore chuter et se perdre dans les limbes brumeuses.
Malgré mon instinct, je ne peux me lancer à leur rescousse ; trop à faire, trop peu à donner.
Je dois me concentrer sur la survie du groupe entier. Et cela appelle des sacrifices.

J'aide au mieux les uns et les autres, plaquant mon crâne contre un dos, contrant ainsi la poussé du vent ; arrachant à la montagne une âme au pied mal assuré ; redressant ici un humain trop faible et l'épaulant sur quelques mètres, là un membre de ma tribu en mauvaise posture.

Puis c'est à la jolie humaine de manquer son pas ; elle n'avance plus que pas force de conviction ; ses toutes petites pattes sont raides et lui donne un pas saccadé et gourd ; plus une seule partie de son joli visage n'est visible et cet état la mène à dévier de la "route" que nous suivons.
Je vois avec horreur son corps se pencher dangereusement au dessus du vide, ses yeux se voiler et tout son corps basculer dans le vide alors que ses yeux ne reflètent plus rien.
Je la vois déjà dégringoler la montagne, rebondissant contre les parois, son corps déchiqueté par les saillies.

Un éclair, et je n'ai que le temps de saisir son bras dont la main semble se tendre vers moi ; mes griffes se referment de justesse sur son poignet gracile et froid ; j'amorce un mouvement circulaire, m'aidant de la gravité et de son poids plume, pour dessiner un arc de cercle et profiter de l'inertie pour la ramener sur la saillie.
Légère poupée de chiffon, elle vient me percuter de plein fouet alors que je profite du mouvement pour me replaquer contre la parois.
Je lance un regard à un K'thatch'Uk on ne peut plus grincheux, frigorifié, dont les moustaches sont couvertes de stalactites qui accepte en grommelant de la hisser sur son dos.

Je jette un regard à mes pattes dont la paume commence à craqueler ; mon épaule a raclé la montagne dans l'opération et le sang qui a jailli a gelé instantanément.

Le cœur battant la chamade, je reprends mon avancée, frictionnant au passage les tout petits museaux qui pointent sous la fourrure de mon ventre.
Gniarf gniarf couic

Hors ligne Sombre Destin

  • RoD
  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 5375
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #24 le: 13 septembre 2017, 16:58:49 »
-Oui oui je vais la porter, cette grue... Peste K'thatch'Uk en chargeant la belle Mirumoto sur son dos. Heh ! Mon ami Atamori avait bien raison : ces humains là ne sont pas bien charpentés, mais qu'est ce qu'ils sont lourds...
La certitude élimine la possibilité

Hors ligne Mirumoto Sakura

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 466
    • Voir le profil
Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #25 le: 13 septembre 2017, 17:04:39 »
J'avance difficilement mettant avec peine un pas devant l'autre en repensant à ce que me disait mon senseï : "Lorsque ton corps souffre et qu'il te hurle de stopper ton effort mais que tu dois continuer, pense à l'objectif à atteindre pour ne plus entendre les plaintes de ton corps".

Peu à peu, je continue de penser que nous allons trouver un endroit où nous pourrons nous reposer et nous sustenter à foison sans prendre en considération le fait que mes membres semblent de plus en plus avoir de mal à avancer comme s'ils se paralysaient.

Au bout d'un moment, qui me semblent une éternité, mes forces m'abandonnent : Mon corps me trahit et ma volonté s'affaiblit au point de ne plus être capable de rester consciente face à ce défi dont je ne verrais probablement pas la fin.

J'entends la voix de mon frère jumeau qui semble m'appeler pour le rejoindre et j'ai de plus en plus de mal à ne pas y céder au fur-et-à-mesure qu'elle se fait un peu plus audible.

Mon pied finit par lâcher, je chute, mes yeux se ferment et je n'arrive plus à lutter. je sombre dans un coma apaisant me sentant tomber mais une violente secousse comme un choc électrique à la fois violent se propage depuis mon corps jusque dans ton mon être... La douleur est là, encore présente... Je suis donc encore un peu vivante... Pour combien de temps ?

Des voix incompréhensibles viennent couvrir la voix lointaine de mon frère qui m'appelait et je me sens balloter, allongée sur une fourrure froide et odorante mais mon corps est tellement épuisé et ma volonté si entamée que je finis à nouveau par tomber dans un sommeil réparateur... ou mortel !
La beauté et la grâce personnifiée ;
Sociable et bienveillante la plupart du temps ;
Toutefois, mieux vaut ne pas réveiller la colère du Dragon !

Le sage est celui qui survit pour continuer à faire face au mal !

musique : https://youtu.be/Gw_o7XUX3fg

Hors ligne Toritaka Sanzo

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 89
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #26 le: 13 septembre 2017, 18:56:50 »
Nous reprenons notre marche. Le chemin est plus difficile, les conditions météorologiques plus violentes, mais je n'ai pas le choix. Ce convoi est ma responsabilité, ces gens sont à amener à bon port, aussi difficile et violent que cela soit.
Mais même parmi les plus résistants, le froid fait des ravages. Alors parmi les plus faibles....

Je prête grande attention au jeune saint, les kami l'ont élu, sa vie est donc de toute importance. Au mépris de ma propre vie et sécurité s'il le faut.

J'écoute nos aides Nezumi quand ils signalent un danger que mes éclaireurs ou moi-même avons manqué. Je fais preuve de la politesse élémentaire à leur égard, mais ne manque pas d'accorder du crédit à ce qu'ils me montrent.

Je récite nombre de mantras et prières aux Fortunes pour aider mon esprit à tenir et rester vigilant malgré l'engourdissement, et dans une tentative d'aider mon corps à tenir malgré le froid, je croque les quelques morceaux de piment séché qui font partie des quelques affaires que je transporte.

Il faut tenir.
Il faut tenir.
Il faut tenir.
Il faut tenir.
Il faut tenir. Coûte que coûte.

Hors ligne Kitsu Genkishi

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 583
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #27 le: 13 septembre 2017, 20:12:57 »
Avancer. Il n'y a plus que cela dans cette tourmente. Avancer c'est vivre. Vivre c'est avancer. Une boucle simple. La seule qui compte.

J'arpente la saillie entre l'avant et le convoi. Sans cesse pour leur montrer qu'on peut encore avancer.

Au début, je sentais encore la morsure du froid. La brûlure des engelures. La morsure du vent qui s'engouffre dans les poumons. La sécheresse des yeux soumis à cette agression permanente.

Maintenant, je suis momentanément sourd. Seuls les vents résonnent. Ou les cris des malheureux qui chutent. Je ne sens plus vraiment mon corps. Pourtant j'avance. Encore. Toujours. Il n'est pas question de s'arrêter.
Comment j'y parviens? Un samurai digne de ce nom dirait que sa volonté est inébranlable dans l'accomplissement de son devoir. Personne n'a traversé ce que nous traversons. La violence de la guerre dans sa brutalité crue est plus supportable. Pourtant, c'est une détermination comme je n'en ai rarement ressentie qui me pousse.

Ça ou était-ce autre chose? Cette voix lugubre qui résonnait dans la tempête qui m'aiguillonnait? Ou le fait qu'il y avait encore une force qui luttait pour protéger notre avancée et nous cacher à Sa vue?
Je n'ai pas le temps d'y penser. Je m'atèle à avancer uniquement. Ramasser un traînard qui flanche. Montrer les bons gestes à un autre. Porter un enfant un peu plus loin. Une prière ici. Un mot là.

La seule chose qui compte c'est de les faire avancer et les sortir d'ici.

Hors ligne Sombre Destin

  • RoD
  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 5375
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #28 le: 13 septembre 2017, 21:14:24 »
Vous reprenez la route jusqu'à ce que vous mettiez enfin le pied sur un sol plat et vaste.
Un plateau couvert de cette neige grisâtre s'étend devant vous, du moins jusqu'où vous permet de voir cette tempête tourbillonnante qui vous entoure et vous étouffe depuis la sortie des souterrains.

Une prison pour une autre...

Les nezumi creusent rapidement des abris sous la neige, et vous finissez par vous faufiler dans ces terriers qui vous maintiennent à l'abri du vent et d'une bonne partie du froid mortel.
Le simple fait de ne plus être assourdi par les vents furieux vous procure un intense soulagement.
Prostré, vous réalisez ce par quoi vous êtes passés tandis que vous mâchez un peu de nourriture, nichés dans ces abri à l'intérieur desquels domine une inacceptable promiscuité. De nombreuses personnes ont subi des engelures, des coupures, des contusions et des chocs -choses qui doivent être rapidement traitées.

[Je vous laisse voir avec qui vous êtes, chaque trou pouvant loger six personnes allongées grand max.]
La certitude élimine la possibilité

Hors ligne Sombre Destin

  • RoD
  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 5375
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #29 le: 13 septembre 2017, 21:33:27 »
Le vieux nezumi passe dans toutes les caves, qu'il perce d'un petit conduit en direction du ciel.

Il expliquera à sa façon que vous pouvez faire un feu, qui même léger, réchauffera les caves assez longtemps pour un repos de quelques heures.
La certitude élimine la possibilité

Hors ligne Hida Tomoe

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 857
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #30 le: 13 septembre 2017, 21:43:54 »
Quand le convoi s'arrête, retrouve un sol qui n'est plus vertical, je ressens une ivresse à l'idée que nous avons survécu.
Malgré la tempête qui hurle et nous aveugle, je tente de repérer qui a survécu.

Mon cœur se serre quand je réalise combien ont dû périr.
Et quand je vois ceux qui ont été rudement éprouvés.

Le prince est rapidement mis à l'abri dans le premier trou avec sa suite.
Je reste à distance, dirigeant mes pas gauches et malhabiles vers Sanzo et Yukishiro.
Le solide Toritaka accuse le coup mais je sens le jeune Vénérable à bout de forces.

Lorsqu'ils entrent dans un trou, je les rejoins, jetant un regard éloquent à mon frère et à Kasaru.
Feuille de paulownia,
Couleurs du Soleil,
Partout la cendre !

———————————
Grâce sulfureuse - beauté du diable
Présence apaisante - caresse des Royaumes spirituels (Tengoku)

Hors ligne Ikoma Kasaru

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 559
  • Le Dernier Akodo
    • Voir le profil
    • Cadre de campagne 'NIN'
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #31 le: 13 septembre 2017, 22:05:06 »
Devant la colère des éléments et le vent chargé de glace soufflant sur le plateau, je ne peux que ployer l'échiner et me laisser guider par mon frère et les éclaireurs et ces Nezumis dont, si je ne peux statuer sur leur réelle nature, viennent de nous sauver la vie.

Je suis le mouvement, comme tant d'autres, et lorsque je devine la silhouette de Chiyo devant moi, se retournant, je ne peux que la suivre.

Une fois que le vieux rat est passé créer une cheminée, je m'attelle à allumer un feu.

" Non-vital , et inflammable, hayaku ! " lance-je en tendant la main vers le centre de notre abris alors que je réchauffe mes doigts engourdis en les frictionnant rapidement avant de sortir le reste de l'huile me servant à entretenir mes lames et d'entamer mes préparatifs.

Si je ne peux aider aux soins des personnes présentes, je peux au moins stopper au plus vite l'action du froid et de son étreinte mortelle. Une fois réchauffés seulement, nous pourrons penser au repos.

" Mettez vos gourdes près du feu. Et, une fois la chaleur suffisante, nos vêtements gelés vont se gorger d'eau. Retirez-les bien avant. Et..."

Affairé à obtenir quelques étincelles j'hésite un instant dans mes mots. La fatigue, la nécessité pressante d'agir au plus vite, mes pensées allant à chaque membre de notre convoi, me demandant qui a survécu, et à quel prix et si leurs blessures pourront être bien traitée et...

" Et... "

Le feu prend enfin, le souffle sur les premières braises et les protègent des éventuelles rafales du blizzard au dehors. Les braises deviennent flammes, et j'en oublie même que je n'ai toujours pas terminé ma phrase alors que je me repose en arrière, contre la surface de notre terrier.
« Modifié: 13 septembre 2017, 22:16:54 par Ikoma Kasaru »

Hors ligne Kou Yukishiro

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 698
  • « - Sale Gosse »
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #32 le: 14 septembre 2017, 02:05:04 »
- Kou Yukishiro -

J'avance plié en deux, mes pas consciencieusement calqués dans les sillons tracés dans la neige et la cendre par la procession me précédant. Les vents glacés me fouettent le visage, jouent avec mon équilibre, cherchent la moindre faille entre mes plis pour s'en venir mordre mes chairs. Je lutte... mon avancée n'est que lutte...

Face aux hurlements des éléments, je ne me rends pas compte des premiers sifflements de ma respiration. Le froid planque ses épines glacées dans ma gorge, apposant sa brulure au plus profond de ma poitrine : inspirer devient alors un véritable supplice, brisant un peu plus mon corps déjà repoussé dans ses ultimes retranchements. Je ne peux respirer convenablement, et le souffle commence à me manquer.

Mes pas se font de plus en plus lourds, mon équilibre de plus en plus précaire, ma vision de plus en plus trouble... je ne me rends même pas compte que mes jambes se dérobent sous moi, accueillant le soutien de l'imposant samurai à mes cotés dans un premier temps avec surprise, puis bien vite sans retenue. Le convoi finit par s'immobiliser, et le gris défilant devant mon regard se fait alors de plus en plus trouble. Malgré le support du Toritaka, je finis par m'effondrer au sol, mes genoux s'enfonçant lourdement dans la neige piétinée : avancer ou respirer, il m'a fallut choisir ma lutte et visiblement, inconscient dans les bras du samurai, j'ai fait mon choix.

[HRP : à 3 pts de la mort...  :-[ ]
~ Mate, shikashite kibouseyo ~

Hors ligne Ikoma Kasaru

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 559
  • Le Dernier Akodo
    • Voir le profil
    • Cadre de campagne 'NIN'
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #33 le: 14 septembre 2017, 08:15:54 »
Et...

Ainsi adossé, je réalise enfin qui se trouve avec moi et Chiyo dans cet abri de glace, Toritaka Sanzo déposant au sol le corps inerte de Yukishiro, bleu, respirant à peine.

La vision me fait l'effet d'un choc et les sentiments qui m'avaient envahis lorsque le corps de Dairya glissait lentement dans les escaliers des Tombes Kitsu me reviennent de plein fouet.

" Approchez-le du feu et chauffez de l'eau pour lui ! Je vais tenter de trouver un soigneur ! " crie-je, me redressant à moitié, avant de ramper, à quatre pattes, dans le tunnel me menant à l'extérieur, retournant affronter la mort, pour le prémunir de la sienne.

Allant de trou en trou, je pars en quête d'un rebouteux ou d'un des assistants de l'Isha qui ont pu fuir avec nous...

Hors ligne Hida Tomoe

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 857
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #34 le: 14 septembre 2017, 20:39:27 »
Me laissant guider par Kasaru et nos éclaireurs, je tique néanmoins très visiblement à la dernière phrase du commandant.

La lassitude a quitté ma voix et c'est avec des accents véhéments ? En colère ? que ma voix empli l'espace de notre abri.
Partir seul est du pur et simple suicide !
Un cadeau au Neuvième !
C'est bien la dernière chose dont le Vénérable et nous tous ayons besoin.


Ce disant, je me place devant l'entrée pour montrer mon parfait refus de le laisser sortir.
Feuille de paulownia,
Couleurs du Soleil,
Partout la cendre !

———————————
Grâce sulfureuse - beauté du diable
Présence apaisante - caresse des Royaumes spirituels (Tengoku)

Hors ligne Sombre Destin

  • RoD
  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 5375
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #35 le: 14 septembre 2017, 20:42:41 »
Les hommes qui portent le petit maître émettent des hoquets de surprise : sur sa poitrine, son médaillon-serpent brille et pulse au rythme d'un battement de cœur. Ensuite, l'eau frémit et arrive à ébullition à peine a t-on placé de la neige dans un casque renversé, des plantes poussent et murissent sous vos yeux -crevant la surface de la neige et de la cendre. Au dehors, l'air balaye et tourbillonne, vous dissimulant de Sa vue.

Les gens se signent, et se sentent à la fois soulagés par la grâce du saint homme et coupable de l'avoir laissé sombrer dans cet état.

Les soigneurs font de leur mieux et parcourent les caves jusqu'à l'épuisement.

Vous avez chacun la surprise de voir Kiruta, le visage couvert de bandages, distribuer des soins.
Il va voir les éclaireurs en premier lieu, et reste comme vous médusé par le spectacle offert par les kamis gardien de Yukishiro. Il siffle ensuite en reconnaissant les herbes qui ont miraculeusement poussé et en fait rapidement un onguent dont il couvre la poitrine du jeune maître. Il se tourne ensuite vers Genkishi et Sanzo, séchant puis frictionnant leurs engelures avant de les couvrir de l'onguent.

-Vous voyez ces "marbrures" sur votre jambe ? Demande t-il à Genkishi, Sanzo, et les leurs d’une voix déformée par ses blessures et la douleur. Ce sont des engelures, sévères. Elles risquent de nécroser et d'entrainer la mort. Vous allez appliquer mon remède et ne plus vous aventurer dehors jusqu'à nouvel ordre.

Sinon vous perdrez vos membres.

Il faut déplacer Mirumoto san, et l'amener ici, poursuit-il en relevant la radieuse chaleur.
Vite.




Pendant ce temps, les nezumis profitent d'un repos bien mérités, axé sur le chouchoutage des bébés qui se tassent dans leur fourrure.

Dans la cave du prince, Akagi prépare une boisson tonique et forte accompagné de riz collant tandis que Nakadai frictionne Tsunamori avec un linge sec.

La certitude élimine la possibilité

Hors ligne Dagoth

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 527
  • Tout ce qui est sous le Ciel
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #36 le: 14 septembre 2017, 21:03:09 »
Au dernier stade de l'épuisement physique, je prends le temps de donner un ordre.

"Dès que possible... Faites-moi un compte-rendu... Sur nos pertes... Sans prendre de risque..."

Hors ligne Sombre Destin

  • RoD
  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 5375
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #37 le: 14 septembre 2017, 21:20:12 »
-Nous pouvons compter sur les officiers pour cela, excellence. Répond Akagi au prince avant de porter une tasse fumante à ses lèvres.
La certitude élimine la possibilité

Hors ligne Kitsu Genkishi

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 583
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #38 le: 14 septembre 2017, 21:26:47 »
Je laisse les Nezumis finirent le travail en préparant les abris. Ils n'ont pas menti et j'essaye tant bien que mal de leur faire passer mes remerciements.
C'est arrivé dans un abri que je retrouve Sanzo, Chiyo et Kasaru. Je constate l'état préoccupant du jeune prêtre avant de voir le pouvoir qui l'entoure. Je reste stupéfait comme les autres.
La chaleur naissante me rappelle la cruelle vérité sur mon état. La douleur que le froid avait tue commence à se rappeler à moi. Les grimaces de Sanzo me laissent penser qu'il subit la même douleur  que moi.
Je me renfonce dans un coin ne désirant pas inquiéter les autres et les laissant profiter du bénéfice moral venus des kamis protecteurs du jeune prêtre.

C'est l'apparition de Kiruta, dans un triste état lui aussi, qui me tire des brumes de la douleur. Je grimace en lâchant un grognement de douleur lorsqu'il commence à traiter les engelures. Je frissonne à la menace de la perte de mes membres blessés. Une telle perte signerait la fin de mon service. Je ne pourrais plus amener ces gens à bon port ni protéger les miens.
-J'ai encore besoin de ce corps, Kiruta-san. Je ferais comme vous l'indiquez. J'ai seulement peur que nous n'en ayons pas le temps.

Hors ligne Sombre Destin

  • RoD
  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 5375
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #39 le: 14 septembre 2017, 21:29:22 »
Le regard dur de Kiruta se pose sur le géant Kitsu.

-Il faudra prendre le temps.
Les gens ne pourront de toute façon pas aller plus loin.
Pas sans repos.


Il fixe le feu, et reprend d'une voix lasse.

Vous avez déjà fait beaucoup, qui plus est.
La certitude élimine la possibilité

Hors ligne Kitsu Genkishi

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 583
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #40 le: 15 septembre 2017, 13:25:55 »
J'essuie la remontrance avec un grognement bourru avant de répondre d'une voix toute aussi fatiguée et un peu lointaine.
-Nous avons tous fait beaucoup en arrivant jusqu'ici.

J'adresse un signe de tête vers les autres avant de m'installer pour prendre du repos, toujours proche de l'entrée de l'abri.

Hors ligne Sombre Destin

  • RoD
  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 5375
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #41 le: 16 septembre 2017, 11:00:20 »
Le corps inerte de Sakura est déposé, couvert de plusieurs couches de linges et de tissus.
Kiruta la dévet et commence ses soins et frictions, s'acharnant à faire reprendre la flamme de la vie dans ce corps gelé.
La chaleur qui se diffuse ici devrait sans doute l'y aider, mais la vue de ce corps meurtri par le gel et le froid -qui lui donne déjà un air de cadavre- fait chuter le moral des gens présents.

Habitué à ces situations, Kiruta ne laisse justement le temps à personne de sombrer dans les pensées les plus noires, et vous donne à tous une tache précise :

-Genkishi san malaxez ces herbes avec le pilon, Sanzo san mâchez ceci et ajoutez ça aux herbes, Chiyo san posez sa tête entre vos genoux et massez lentement ses tempes, Kasaru san prenez sa main et parlez lui. Vous, retournez ce pot et posez ces linges dessus pour les chauffer.

Pendant ce temps, il frictionne, applique les baumes, et active les points vitaux de Sakura pour rétablir son harmonie élémentaire et aligner son chi.
La certitude élimine la possibilité

Hors ligne Toritaka Sanzo

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 89
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #42 le: 17 septembre 2017, 09:12:06 »
Avant de se séparer, j'ai donné à tous les hommes la consigne de se séparer, de se réchauffer et de prendre tout le repos qu'ils pourront.

"_Si nous n'y arriverons pas, tous mourront. Prendre soin de vous, c'est vous assurer de les mener à bon port."

Être sous la terre et les roches est une sensation étrange, mais nous n'avons pas le temps de nous appesantir sur des considérations aussi futiles.

Je m'émerveille devant les plantes qui ont poussé très rapidement, et remercie silencieusement les kamis et le jeune prêtre.

Je suis les indications de Kiruta avec diligence. Ce n'est pas l'heure de mourir bêtement. Aussi bien en ce qui me concerne que pour assister la jeune bushiko.
Je tâche aussi de veiller à ce que le jeune prêtre se repose. Je n'ai pas eu le temps de le côtoyer considérablement, mais c'était déjà bien suffisant pour me rendre compte qu'il ne s'épargne presque jamais.

Je passe également du temps en prières à Jurojin. Pour la jeune bushiko, pour le jeune prêtre, pour mes hommes, pour genkishi et Kiruta, pour les nezumi qui nous guident...Et moi-même en dernier.
« Modifié: 17 septembre 2017, 09:14:04 par Toritaka Sanzo »

Hors ligne Ikoma Kasaru

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 559
  • Le Dernier Akodo
    • Voir le profil
    • Cadre de campagne 'NIN'
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #43 le: 17 septembre 2017, 17:25:05 »
J'allait rétorquer à Chiyo lorsque les Kamis commencent à se manifester et venir spontanément -ou par le biais de ce pendentif serpentiforme- protéger la vie de leur plus fervent serviteur, et la notre par la même occasion. Retournant auprès de ce frère provenant d'une autre vie, je remercie les fortunes et les kamis pour leur intervention salvatrice, miraculeuse.

Miraculeuse, comme l'arrivée de Kiruta-san et de ses soins, sauvant les membres de Genkishi, et lui apportant reconnaissance amplement mérité.

Miraculeuse, comme cette ultime étincelle de vie brûlant encore en Mirumoto Sakura lorsqu'elle nous est amenée, et que l'ancien Crabe tente de sauver avec notre aide.

Je m'exécute fissa à l'énoncé des ses consignes, aidant à sortir les linges secs des paquetages présent pour la couvrir et la réchauffer.

Je m'agenouille près d'elle, prenant sa main dans les miennes pour lui offrir un point d'ancrage avec le monde des vivants, lui transmettre ce que je peux de chaleur, d'énergie, et d'espoir.

" Tenez-bon, Sakura-san ! Vous ne pouvez laisser ce feu et cette pureté en vous s'éteindre ainsi ! " Dis-je, cherchant à atteindre l'âme de la jeune femme de mes mots, qui prennent force au fur et à mesure que je m'adresse à la Bugeisha inconsciente.

" Battez-vous, Kensei ! Soyez le Dragon balayant ce froid de son souffle rageur ! Soyez la protectrice de cette once de l'âme de Dairu-sama qui est en vous. Vous ne pouvez abandonner maintenant ! Vous ne devez pas laisser disparaître ce dernier fragment de votre frère, ce lien unique et éternel que vous partagez depuis votre naissance !

Ne laissez pas le Neuvième emporter vos nobles âmes pour lesquelles vous vous êtes tant battus ! "


Mes mots continuent tandis que mes compagnons s'affairent à dispenser les soins et attentions nécessaires à la sauvegarde de la Mirumoto...

Hors ligne Sombre Destin

  • RoD
  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 5375
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #44 le: 18 septembre 2017, 19:10:52 »
Plusieurs jours se passent, interminables, les hurlements geignards du vent vous vrillent les nerfs et mets la patience des moins atteints à l'épreuve.

Sakura aura reprit vie dès le lendemain de votre séjour dans ces trous, ses yeux s'ouvrant sur vos visages rassurés. Ce n'est qu'au bout de ces quelques jours qu'elle retrouve assez de force pour espérer survivre à une autre marche. Sa gorge la fait atrocement souffrir à cause du froid.

Yukishiro
parvient à se lever -harcelé par une toux grasse et douloureuse qui le force à se plier en deux à chaque crise, il s'en sort néanmoins très bien pour avoir de si près frôlé la mort.

Genkishi et Sanzo perdent deux doigts de pied. Devenus noirs et nécrosés, ils sont coupés par le Kuni le troisième jour. Il reste assez optimiste sur l'état de vos pieds, mais ne s'avance pas plus sur la certitude de leur sauvegarde -leur apparence grisâtre et marbrée vous laisse effectivement présager du pire.

Le prince retrouve des forces grâce aux bons soins d'Akagi et de Kiruta, et peut s'il le désire être présent pendant les rapports journaliers des éclaireurs (parmi lesquels on compte les nezumi).

Le temps ne s'est pas calmé, mais la route a été trouvée, en amont, et elle est praticable.
Autant qu'un sentier de chèvre très abrupt peut l'être.

La certitude élimine la possibilité

Hors ligne Dagoth

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 527
  • Tout ce qui est sous le Ciel
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #45 le: 18 septembre 2017, 21:03:11 »
Pendant ces quelques jours, j'assiste aux compte-rendu des éclaireurs.

Hors ligne Sombre Destin

  • RoD
  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 5375
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #46 le: 18 septembre 2017, 21:38:22 »
Sakura et Yukishiro ont récupéré un niveau de blessure.
Tous les autres sont dans la condition "Fatigué" (+5 aux NDs des jets de compétences, de traits, d'anneau, et d'incantation jusqu'à un vrai repos) sauf ceux dont le malus blessure égale ou dépasse celui-ci.
La certitude élimine la possibilité

Hors ligne Hida Tomoe

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 857
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #47 le: 18 septembre 2017, 22:28:06 »
Émerveillée par le miracle offert au Vénérable, je loue les Kamis ainsi que les Fortunes qui ont présidés à l'arrivée du soigneur.

Ensuite, épuisée, j'ai obtempéré consciencieusement aux ordres de l'isha, visiblement inquiète pour les blessés.
Et le verdict d'amputations est tombé.
Ma main ridiculement petite et frêle est venue presser celle, immense et forte de mon frère, dans un élan de compassion inapproprié avec nos rangs mais pardonnable compte tenu de notre lien familial.

Et après tout, comment faire dans cette terrible promiscuité où tout contact est permanent ?

Serrée entre mon frère et Kasaru, j'ai sollicité les soigneurs afin d'apprendre comment masser les pieds meurtris de mon frère pour l'aider à ne pas perdre plus qu'il n'a déjà dû sacrifier.

Toutefois, malgré les ordres du médecin, j'ai mis un temps déraisonnable avant de dormir.
Assise en tailleur, je me suis obstinée dans des prières et des mantras à Shinsei et à diverses Fortunes dont Osano Wo et Jurojin.
Et ce n'est que plus tard que, tombant littéralement d'épuisement, j'ai sombré dans un sommeil de plomb.

Après une nuit et une journée complètes de repos, mon épuisement à fini par laisser place à une simple lassitude.

Au réveil toutefois, un large sourire est venu illuminer mon visage habituellement austère.

Me contorsionnant en silence pour vérifier qui est éveillé, je réalise que je suis la dernière à émerger.
Saluant tous et toutes, c'est d'une voix révélant une touche d'excitation que j'affirme.

Je crois qu'IL nous a perdu de vue ou que nous sommes provisoirement hors de sa portée.
Qu'en pensez-vous, Vénérable ?
Feuille de paulownia,
Couleurs du Soleil,
Partout la cendre !

———————————
Grâce sulfureuse - beauté du diable
Présence apaisante - caresse des Royaumes spirituels (Tengoku)

Hors ligne Sombre Destin

  • RoD
  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 5375
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #48 le: 19 septembre 2017, 20:42:01 »
Deux éclaireurs rentrent tour à tour dans le trou dans lequel vous êtes réunis.

Ce sont deux hommes surs et braves, pourtant vous pouvez lire le doute sur leurs visages lorsqu'ils s'inclinent devant Kasaru.

-Commandant il y a un homme dehors.
Il se tient face aux éléments mais semble n'en avoir cure, et la flamme de sa lanterne ne faibli pas malgré les vents. Il reste immobile dans la tourmente, et répond... Poliment à nos appels.
Nous...
Le premier homme hésite.

Nous entendons sa voix dans nos têtes.
Finit le second.
Quels sont vos ordres, mes seigneurs ?
La certitude élimine la possibilité

Hors ligne Kitsu Genkishi

  • Sans campagne
  • *
  • Messages: 583
    • Voir le profil
Re : Chapitre 13 - La Lune de Sang
« Réponse #49 le: 19 septembre 2017, 21:22:43 »
Le temps passe. Difficile de dire combien de temps nous avons passé dans ce trou. Interminable à mon sens. Comme me le rappelle ma blessure.
La crainte de l'amputation rend la douleur encore plus forte. Un oeil pourrait encore passé. Mais un pied signifiait la fin pour un bushi. Et pas d'espoir de finir sensei par les temps qui courent.

Mais la sanction tombe. Il faut amputer. Le bon côté c'est qu'il faut amputer moins que prévu. Je pourrai encore avancer. Pour un temps encore.

La sollicitude de ma soeur est un baume pour mon esprit fatigué. Des sourires et des gestes en réponse aux siens maintiennent ma résolution. J'apprécie ses efforts pour participer aux soins que je reçois.
J'admire sa volonté qui la maintient alors que les limites de son frêle corps.

Lorsque tous se sentent à peu près à sortir, ma soeur fait une étrange déclaration.
-Qu'est ce qui te fait dire ça ma soeur?
J'ai un regard entendu avec elle avant de répondre.
-Sans vouloir t'effrayer mais Jigoku est présent dans cette tempête. Il y a autre chose aussi. Une présence. Cette tempête pourrait  être le résultat d'une lutte à une échelle qui nous dépasse. Notre Vénérable a peut être senti quelque chose lui? Kou-sama?

Alors que nous en sommes là de la conversation, des éclaireurs entrent pour un rapport. Je fronce ostensiblement les sourcils, j'adresse un regard à Sanzo. Je protège du mieux possible mes pieds avant de me saisir de mon arme, prêt à aller à la rencontre de l'inconnu les sens en éveil.
« Modifié: 19 septembre 2017, 21:32:23 par Kitsu Genkishi »