Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/www/cf910064bc973aeca8b564b04f2e0003/web/forum/Sources/Load.php(225) : runtime-created function on line 3
 Lexique [aide-de-jeu]
 
Le Gardien
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
18 Août 2019 à 09:40:01

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Rechercher:     avancée
La plateforme a déménagé à l'endroit suivant :
http://www.cerbere.org/~pbf/PbF/
89606 Messages dans 4718 Fils de discussion par 939 Membres
Dernier membre: Dravonne
* Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous
Le Gardien  |  Espaces de Jeu  |  [Trois mousquetaires]  |  Le sang des farines - Descriptions Générales (Modérateurs: Gravillon, Inspecteur Durieux, Hubert-Melchior de Varengeville)  |  Fil de discussion: Lexique [aide-de-jeu] « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Imprimer
Auteur Fil de discussion: Lexique [aide-de-jeu]  (Lu 1266 fois)
Gravillon
Modérateur
Roi
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 777


Figure de proue


Voir le profil
« le: 24 Septembre 2014 à 20:24:20 »

Ci-dessous quelques pièces de vocabulaire et expressions empruntées pour l'essentiel aux notes de bas de pages des romans de JF Parot.
Hors de son contexte, cette liste à un côté "liste à la Prévert" .. mais ça donne déjà une ambiance ...servez-vous ...


Vocabulaire
Le jeu :
- Cocange (n. fem) : Le jeu. L'origine de ce terme provient de la demi-noix de coco qui servait à un joueur clandestin pour des paris s'apparentant au jeu du bonneteau.
- Pharaon (n. masc)) :  Jeu de cartes où le banquier est seul contre un nombre indéterminé de joueurs.
- Biribi : Jeu de carte à la mode
- Parolis : Obligation de doubler la mise (ex. Une partie de Pḧaraon avec parolis)
- Lardons : cartes insérées frauduleusement dans un jeu de carte
- Brelan : Lieu où l'on joue ; on y perd et on s'y perd.


Les maison galantes et autres lieux de libertinage :
- Fretiller : donner du plaisir
- Championne : femme de moyenne vertu
- Guilleri : Chant du moineau / biroute
- Espèce : Femme de mauvaise vie
- Toupie : femme ou fille peu vertueuse.
- Conin : lapin / sexe de femme
- Patiner : manier les bras d'une femme.
- Brusquiaire : celui qui traite brutalement les femmes.
- Greluchon : amant de cœur.
- Fille troussée : de mauvaise vie.
- Rôtir le balai : mener une vie dissolue
- Raccrocheuse : L'une des classes de la prostitution parisienne.
- Donner des épices /épicer : Donner une maladie vénérienne.
- Hennequiner : s'accoupler comme un chien par saccades.

Mode / habillement :
- Fagotin (n. masc) : Singe habillé de vêtement
- En chenille : En tenue déshabillée
- Droguet : etoffe de laine légère et de bas prix
- Blondes : Dentelles
- Pet-en-l'air : robe de chambre
- Nochers : boucles
- Blonde mouchetée : dentelle à pois mise à la mode par Madame Adélaïde, fille de Louis XV.
- Calèche : capuchon à deux arceaux fonctionnant comme une capote de voiture et destiné à protéger les coiffures élevées.
- Repentir : mèche torsadée.
- Pouf : coiffure de femme.
- Barbe : bande de toile ou de dentelle pendant d'une cornette de femme.
- Frac : habit simple à basques.
- Palatine : fourrure que les femmes portaient l'hiver autour du cou.
- Freluche ou fanfreluche : certains boutons à queue qui se terminent par une petite houppe de soie. Chose de peu d'importance.


Alimentation / Cuisine :
- Ambigu (n. masc)) :  Repas où l'on sert à la fois la viande et le dessert.
- Potager :  Fourneau de cuisine à bois, charbon de bois ou charbon.
- Ripopée (n. fem) : Mélange de vin d'alcool et de sauce
- Oublie :  Petites gaufrettes en forme de cornet. (on les vend dans la rue)
- Éclanche : gigot
- Ragoût : de nature a éveiller l'appétit
- Carousse : bonne chère. (faire carousse : se goinfrer ...)
- Roquille : moitié d'un demi-setier ou quart d'une chopine.
- Paquet d'Herbe : Bouquet garni
- Farine frite : Roux
- Rocambole : Type d'ail, poireau à petit bulbe utilisé comme condiment apéritif
- Bavaroise : Boisson à la mode à base de thé et d’orgeat.
- Aveline : Grosses noisettes
- Gimblettes :  apprêt de pâtisserie en pâte échaudée avant d'être cuite au four.
- Fricot : viande en ragoût de qualité médiocre
- Confitures sèches : pâte de fruits.
- Déjeuner : ainsi nommait-on le « petit » déjeuner.  (comme au Québec tiens …)
- Dîner : à l'époque, déjeuner. (tiens ben c'est toujours comme au Québec)

Transport :
- Vinaigrette : Chaise à deux roues
- Patraque : se dit d'une monture ou d'une voiture mal faite et d'allure irrégulière
- Patache : a deux sens, désigne soit une diligence, soit un petit bateau.


Chasse / vénerie :
- Servir la bête noire : achever le sanglier
- Vautrait : Équipage de chasse pour le sanglier
- Routailler : Suivre le limier sur la voie
- Revoir : terme désignant le caractère de l'empreinte du pied laissée sur le sol par le gibier.
- Mirettes : terme désignant les yeux du sanglier.
- À la billebaude : sans avoir d'indice de la présence du gibier.
- Cimier : croupe du cerf.
- Forhus : son du cor pour appeler les chiens.
- Rompre les chiens : détourner l'attention /  interrompre une conversation ou une affaire mal engagée.


Mesures :
- Toise : 1,949 m
- Ligne : 2,25 mm.

La police / Le Chatelet / la rue :
- Basse-geôle (n. fem)) :  On nommait ainsi la morgue située dans les sous-sols du Châtelet.
- Cellule à la pistole (n. fem):  Cellule de personnes privilégiées qui payaient pour les occuper et pouvaient se faire apporter leur repas de l'extérieur.
- Parler bigorne : Parler argot
- A la paille : Condition des prisonniers qui ne pouvaient payer leur séjour dans des cellules plus confortables.
- Monsieur de Paris : le bourreau
- L'Hopital :  Prison où étaient enfermées les femmes de mauvaise vie.
- La pousse : La police dans l'argot de l'époque
- Pâté en croûte : le même cercueil servant au transport des morts avec ouverture pivotante à son extrémité.
- Courtisan du cheval de bronze : mauvais garçon du Pont-Neuf. (le cheval de bronze en question est la statue équestre de Henri IV qui y trône alors)
- Sbignare : voler, sortir de la vigne. Argot italien qui donnera en 1789 le mot français s'esbigner, c'est-à-dire décamper.
- Sainte-Pélagie : prison de femmes et filles repenties située rue du Puits-de-l'Ermite, près de l'actuelle rue Monge.

Divers :
- Ragot (n. masc) : Personne courte et grasse
- Taffer : avoir peur
- Celeste (n. masc) : Jeune homme élégant
- Trinqueballe : charroi d'artillerie
- Trigaud : personne qui use de détour
- Girande  (n. fem) : feux d'artifice
- Bimbelot (n. masc) : Objet de peu de valeur
- Bléchir : Céder
- Bouquin : Lièvre mâle et par extension vieux beau.
- Rassoter : Répeter (radoter)
- Amphigouri : langage ampoulé et incompréhensible
- Galefratier : Homme de peu
- Poupard : Damoiseau, jeune homme
- Panader : Forme première du verbe pavaner
- Layette :  Coffret en cuir contenant les dépêches ou les dossiers.
- Rebaudir : Se réjouir
- Frappart : Moine
- Bayeux : curieux
- Coquignolles : coups de pouce
- Compassé : mesuré au compas
- Ecumer : deviner
- Ciment romain : espece de mortier qui s'échait aussitôt et d'une solidité a toute epreuve
- Serrer : mettre de côté
- Chancir : moisir
- Malot : grosse mouche
- Etalier : garçon  boucher
- Accoussir : rendre muet
- Brandiller : balancer entre deux attitudes
- Panoplie : armure
- Saint-Greluchon : Etait prié en cas d'infécondité
- Grinchotter : Chanter faux
- S'Homicider : Se suicider
- Fayances : Défaut
- Chalet d'aisance : toilettes publiques, portés par un quidam dont c'est l'occupation et qui le met à disposition du client moyennant contre rémunération.
- Valetages : assiduités basses d'un serviteur.
- Toton : sorte de petite toupie.
- Petit célestin : personnage ridicule.
- S'imboire : être imbu.
- Talapoins : bonzes.
- Retraits : toilettes.
- Foutinnambuler : s'amuser à des riens.
- Délibéré : hardi.
- Layettier : menuisier.
- Course : danse rapide qui sera appelée galop au xix e siècle.
- Le domestique :l'ensemble des serviteurs.
- Le magistrat : ainsi nommait-on le lieutenant général de police.
- Relaissés : recrus de lassitude.
- Piéça : il y a longtemps.
- Tourdille : d'un gris sale.
- Traînerie : lenteur ennuyeuse d'une musique.
- Morguer : regarder avec attention, d'où la morgue, lieu où l'on vient reconnaître les cadavres.
- Coulisse : secret.
- Rédimer : racheter.
- Tour : mécanisme cylindrique tournant sur pivot respectant ainsi la clôture des couvents.
- S'épouffer : s'esquiver.
- Mazette : cheval âgé et fourbu
- Falibourdes : menteries.
- Goyer : bretteur.
- Olinde : lame espagnole.
- Gaguie : commère réjouie
- Anargyre : sans argent.
- Barbotine : porcelaine fine.
- Lacs : filets.
- Collusoires : faites par intelligence secrète entre plusieurs parties.
- Excédation : action d'excéder.
- Regimber : résister, se révolter.
- Crève-la-joie : bon vivant dissipé.
- Carton découpé : ainsi nommait-on le puzzle.
- Se forfanter : s'enorgueillir.


Monnaie :
- Billon : . Monnaie divisionnaire en cuivre.
- Quibus : Ecus (pièce de monnaie)
- Écu blanc : d'argent.

Expressions
- Bouillir le lait : Faciliter les choses
- Onguent miton-mitaine : Expression populaire. Un onguent fait de mie de pain et qui n'a aucun effet.
- Faire binet : vivre de son reste
- Tirer en valade : voler dans la poche (on dirait pick-pocket …)
- Affaire déplorée : affaire perdu d'avance (vocabulaire de palais de justice)
- Vas-y-dire :  Vieille expression populaire parisienne. Souvent un enfant, que l'on envoyait porter un message contre récompense.
- Courre-devant : Guide
- Une bonne main : un bon pourboire
- Queussi queumi : de même/  pareillement (on dirait maintenant « itou »… bon … moi je le dis …)
- Etre bon marchand de : se trouver bien de quelques choses
- être appété : avoir de l’appétit pour (ex. être appété aux dames : être une coureur de jupon)
- En grand erre : à grande vitesse (ex TGE : Train à grande Erre ;-) )
- Bride à veaux : fausse nouvelles
- Tirer sa poudre aux oiseaux : mal employer sa peine
- A XX heures de relevées : A XX heures de l'après-midi
- Cligne-musette : cache-cache
- Tour de souplesse : stratagème
- Gagner plus avant : s'avancer
- Ribon Ribaine : coûte que coûte
- Garder le mulet : attendre
- Faire sa main : faire des profits illicite
- Garcon serdeau : qui transporte et sert l'eau
- Galopin de service : aide subalterne du service du roi et de la reine
- Casser aux gages : Renvoyer
- Tout à trac : Se dit de quelques choses énnoncé sans réfléchir
- Bonne police : à cette époque, dans son sens d'administration.
- Battre à ruines : ne laisser à quelqu'un aucun moyen de se défendre.
- Jouer le barbet : ne pas jouer franc-jeu.
- Bien fournir sa carrière : se dit d'un cheval qui a bien accompli son tour de manège.
- Prendre gantier pour garguille : se méprendre.
- Prendre sur le temps : prévenir une action préparée par l'adversaire.
- Par compas : rangé avec exactitude et symétrie.
- Croquer le marmot : attendre
- Se tirer hors de pair : se sortir des difficultés.
- Faire pièce à quelqu'un : lui causer dommage.
- Jeter ses plombs sur quelqu'un : avoir dessein sur lui.
- Prendre son temps : profiter du moment propice.
- Mettre à blanc : mettre à nu, étonner quelqu'un.
- Mettre en cervelle : inquiéter, intriguer.
- Se rendre à composition : monnayer ses faveurs.


Journalisée

La police croit avoir tout dit lorsqu'elle a dit: un meurtre a été commis, et tout fait lorsqu'elle a ajouté: on est sur la trace des coupables. (A. Dumas, Le Comte de Monte-Cristo)
Pages: [1] Imprimer 
Le Gardien  |  Espaces de Jeu  |  [Trois mousquetaires]  |  Le sang des farines - Descriptions Générales (Modérateurs: Gravillon, Inspecteur Durieux, Hubert-Melchior de Varengeville)  |  Fil de discussion: Lexique [aide-de-jeu] « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Cerbere.org tient à remercier particulièrement tous ceux ayant travaillé sur le thème Cerbere.org
afin que le forum puisse garder son identité sous le nouveau forum SMF
Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !