Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/www/cf910064bc973aeca8b564b04f2e0003/web/forum/Sources/Load.php(225) : runtime-created function on line 3
 Jeu de rôle
 
Le Gardien
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
23 Octobre 2019 à 14:18:54

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Rechercher:     avancée
La plateforme a déménagé à l'endroit suivant :
http://www.cerbere.org/~pbf/PbF/
89606 Messages dans 4718 Fils de discussion par 939 Membres
Dernier membre: Dravonne
* Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous
Le Gardien  |  L'arrière cour du Gardien (Sections archivées)  |  Les théories d'Athéna  |  Fil de discussion: Jeu de rôle « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Imprimer
Auteur Fil de discussion: Jeu de rôle  (Lu 4024 fois)
Cerbere
Administrateur
Champion du Cerbère
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 8696



Voir le profil WWW Courriel
« le: 15 Mai 2005 à 19:01:08 »

Bonne rencontre,

Dans le but d’écrire un article pour le site web, j’aimerais avoir votre définition du jeu de rôle. Evidement, si vous répondez, vous acceptez que je vous cite lors de la rédaction de cet article.

Amicalement,
Cerbère.
 
Journalisée

"What you need to understand about the apocalypse is that you aren’t Mad Max. You’re part of the skull pyramid in the background."

Collectif de l'Orbe : http://www.orbe.be
Père Carmody
Membres
Demi dieu
***********
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2430


pierre.nuss@gmail.com
Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #1 le: 15 Mai 2005 à 19:48:52 »

Bonne Rencontre,

Très bon sujet, quoique très débattu en ce moment. Il existe vraisemblablement autant de définitions que de joueurs, on ne le répétera jamais assez.

Il existe ici un topic assez peu fréquenté sur la question.

Mais je cite mon avis (développé par rapport à ce topic) sur ce sujet traîtant exactement du même thème :

Citation
Je tends, depuis quelques années, à considérer le JdR comme une forme d'art. D'ailleurs, le MD multiplie les casquettes...
La mise en scène intervient tout d'abord, avec la récolte de renseignements relatifs au scénario et de la documentation pouvant apporter davantage de précision ; la présence de musiques d'ambiances ; le découpage en "scènes" principales et secondaires ; la création de PNJ inoubliables ; le développement de scénarios tortueux et dépaysants ; etc.

Sans oublier le pouvoir d'improvisation que développe tout MD un peu aguerri.

Je vois le JdR comme le mélange entre l'art du conte, du cinéma et du théâtre : l'aboutissement final de l'immersion dans le divertissement par le biais de notre imagination.

Un divertissement culturellement positif : n'est-ce pas le rêve de tout pédagogue ?

En fait, le jdr est le divertissement ludique suprême. Il fait la connection avec un tas de passions. Il fait se rejoindre l'artistique, le social et le culturel.
Le jdr donne envie de s'amuser entre potes, voir même entre inconnus. Il s'inspire de romans, BD, films, de la vie quotidienne, de tableaux, et pourquoi pas de musiques ? Il donne envie de lire, de découvrir, de vivre. Pour un rôliste, tout et je dis bien TOUT, est matière à l'imaginaire : chaque élément de son quotidien va lui servir lors d'une partie.

Alors, la partie, qu'est-ce ?
C'est quelqu'un qui fait vivre une aventure imaginaire à des joueurs, s'étant créé des personnages pour évoluer dans cet univers imaginaire. Si j'avais commencé par cette définition, vous auriez sûrement eu un avis négatif sur ma passion. Mais après tout ce que je viens de vous dire, vous remarquez que c'est plus complexe que cela : puisque je viens de dévoiler l'ossature commune à la plupart des jeux de rôles, à savoir un meneur de jeu, des joueurs incarnant des personnages et un univers imaginaire dans lequel on s'immerge.

Mais en résumant cela ainsi, on occulte directement tout le plaisir du jeu (que ce soit par l'interprétation pure de son personnage ou par un Porte-Monstre-Trésor relevant plus du jeu de figurines, peu importe), la joie de partager sa passion avec des copains, de passer une excellente soirée où l'on pourra mettre ses problèmes entre parenthèses.

Le jeu de rôles est ce qui m'est arrivé de mieux dans ma vie : il m'a poussé à m'intéresser à tout, à prendre confiance en moi, à cultiver mon imagination, ma capacité d'écriture et de logique.

C'est pour tout cela que le JdR est ma passion. Sourire
Journalisée

Aeris
Peon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 10


Voir le profil
« Répondre #2 le: 19 Novembre 2006 à 12:13:42 »

Si vous voulez des descriptions et des articles de Jdr plus qu'interessants je vous conseille cet excellent site de traductions d'un mag anglais.

http://ptgptb.free.fr/  
Journalisée
killmort
Gnomes inventeurs
Ami du Cerbère
*************
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3085



Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #3 le: 19 Novembre 2006 à 12:24:03 »

Ahh oui ca me rappel un truc .... beh oui ca Grimaçant Grimaçant Grimaçant
Journalisée

La mort ne m'aura pas vivant...
------
Lorsque le Grand Faucheur viendra moissonner ton âme, n'aie crainte, je serai là...à ses cotés !
Amatsu
Gnomes inventeurs
Aventurier
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 171


shinzack@hotmail.com
Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #4 le: 17 Mai 2007 à 16:04:44 »

Bon, ça a l'air de faire un bail que ce topic est là mais j'ose poster une définition sortie de ma tête :

Qu’est-ce que le jeu de rôle ?

Le jeu de rôle est avant tout un jeu de société, même si entre rôlistes, le terme est un peu péjoratif. Il s’agît avant tout de joueurs comme vous et moi qui interprètent des personnages vivant des aventures. Parmi ces joueurs, le meneur de jeu, ou MJ, est chargé d’arbitrer et d’animer la partie.
Le jeu de rôle est principalement un jeu de dialogues et de chiffres ; oui car, les personnages, inventés de toute pièce, sont définis par des chiffres, les caractéristiques. Elles permettent de résoudre, par le biais de règles, des actions tentées au cours de l’aventure.
Le jeu de rôle n’est pas qu’un jeu de société avec des dés ou des figurines puisqu’il n’y a ni perdants, ni gagnants. Le but est avant tout de faire équipe pour résoudre les énigmes de l’aventure et mener à bien les objectifs de leurs propres personnages.
 
Les personnages

Ce sont les « acteurs » de l’aventure. Au fil des scénarios joués, s’ils sont toujours vivants, les joueurs leur donnent plus de profondeur tout comme ils choisissent d’augmenter certaines de leurs caractéristiques.

Les joueurs

Ils sont en général assis autour d’une table, comme ici. Ils prennent des décisions lorsque le meneur de jeu décrit une nouvelle situation, un nouveau décor, etc… Ils lui indiquent leurs intentions.

Les dés

Le jeu de rôle est un jeu, avant tout. Et dans ce jeu, les dés ont une place majeure. Les actions tentées par les personnages ne réussissent que sur un jet de dés spécifique. Plus un personnage a de bonnes caractéristiques, plus il a de chance de réussir une action.

Le meneur de jeu

Il raconte l’histoire puis attend les interventions des joueurs. En fonction de celles-ci, le meneur de jeu décrit les conséquences et les répercussions de leurs actions dans l’aventure et signale s’il y a des jets de dés à faire. C’est un travail de préparation et d’improvisation ; il doit connaître le scénario en l’ayant lu au préalable mais ne peut jamais prévoir toutes les réactions des joueurs, c’est pour cela qu’il peut modifier le cours du récit.

L’écran

C’est un résumé de toutes les règles du jeu de rôles du côté du MJ. De l’autre côté, ce sont des illustrations. Il sert avant tout à cacher les éléments de l’aventure que les joueurs ne doivent pas connaître à l’avance.

Le scénario

C’est un simple texte où l’aventure y est écrite. Il regroupe l’intrigue, la description des lieux visités et leurs plans. Le MJ s’y réfère constamment pour voir s’il n’a rien omis de dire.


 
Le jeu de rôle est un jeu où tout se passe dans l’imaginaire des participants. C’est comme lorsque vous lisez un livre, vous visualisez les scènes décrites par le meneur de jeu. C’est dans ce décor imaginaire que chaque joueur va faire agir son personnage selon le tempérament qu’il lui a choisi. C’est le rôle.

« Et le jeu ? » me direz-vous. Il est dans les intrigues, les énigmes et les épreuves à risques que le meneur de jeu dissimule dans l’histoire. Son scénario mêle des personnages mystérieux, des scènes d’action ou d’enquête comme dans un roman fantastique ou policier.

 
Journalisée

Pages: [1] Imprimer 
Le Gardien  |  L'arrière cour du Gardien (Sections archivées)  |  Les théories d'Athéna  |  Fil de discussion: Jeu de rôle « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Cerbere.org tient à remercier particulièrement tous ceux ayant travaillé sur le thème Cerbere.org
afin que le forum puisse garder son identité sous le nouveau forum SMF
Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !