Le Livre du clan Goran. Chapitre 1.

Rédigé par Dain le 18 octobre 2011 | Classé dans Midnight, Textes
Mots clés : midnight, texte

Voici le début d'une petite série de textes sur le monde de Midnight. Il s'agit de l'histoire d'un clan nain, le clan Goran, qui a réussit à se mettre à l'abri des troupes de l'Ombre du Nord mais qui néanmoins se meurt à petit feu. Les protagonistes tentent de trouver une issue pour sauver leur clan et apporter un peu d'espoir pour l'avenir. L'histoire a lieu dans les Kaladrunes, lors du Dernier Âge, où danger et désespoir se côtoient quotidiennement.
Il s'agit d'un texte traduit et remanié à partir d'une base produite par l'auteur Eric "Kane" Olson, auteur de nombreux textes officiels de la gamme Midnight D20 chez Fantasy flight Games.

Le Livre du Clan Goran
Chapitre 1: Une question de survie.

Je tenais dans mes mains l'un des plus grands trésors de mon clan. Sa couverture en cuir abîmé, sa couleur délavée et son fermoir en fer piqué par le temps augmentaient encore un peu plus ce sentiment de rareté que l'on éprouve auprès d’objets sacrés. Ce jour là, il s'agissait du journal de mon grand-père, un ancien Gardien des Traditions. Grace à lui, à sa sagesse et ses sacrifices, le clan avait évité le pire. A lui seul, il avait réussi à entretenir, contre toute attente, l'espoir de survie au sein de notre peuple. Cela, malgré la malédiction de l'Ombre qui hante le destin de tous ceux vivants dans les Kaladrunes. Ses dernières lignes manuscrites, écrites sur une période de deux arcs, s'étaient avérées être d'une plus grande valeur que n'importe quel livre écrit depuis la chute des forteresses du Mur de Glace. Ses simples réflexions et observations avaient réussi à nous mettre à l'abri durant ces huit dernières années. Aujourd'hui, nous sommes probablement les derniers survivants du peuple nain au nord de Calador, si tant est que la grande cité existe encore.
Cela fait maintenant quatre ans que nous avons scellé tous les passages menant vers l'Est. Un acte qui nous a protégé de l'Ombre durant tout ce temps mais qui nous a, par voie de conséquence, aussi isolés de nos alliés et de la route commerciale de Calador. Nous avions alors tourné le dos aux autres clans et à la guerre contre l'Ombre. Non sans honte et le cœur lourd. Mais nous l'avions fait afin de tenter de sauver notre clan. Je reconnais bien sûr avoir une part de responsabilité dans cette décision, étant moi-même un ancien et un Gardien des Traditions. Mais je savais très bien que l'on ne pouvait pas tenir tête aux hordes de l'Ombre. Nous avions déjà perdu d'innombrables guerriers de valeur en tentant de tenir les lignes du front.
Avions-nous le choix? Non. Nous ne pouvions pas nous permettre de subir un siège, car aucune troupe n'aurait de toute façon pu nous venir en renfort

Cette décision, cet isolement, cette catatonie dans le noir, était la seule chose que nous pouvions faire. Je ne regrette rien de ce que nous avons fait, seulement, peut-être, la façon dont nous avons agis. Nous avons trop perdu. On nous a tout pris, des terres fertiles, des vallées grasses pour nos troupeaux, de veines généreuses de métal et quantité d'eau fraiche, tout. Nous savions pertinemment que ces terres étaient trop exposées, que continuer à les utiliser alerterait l'Ombre, que ses chiens se lanceraient alors sur nos traces et viendraient nous chercher à l'intérieur même de nos forteresses.
Il est vrai pourtant que pendant ces quatre dernières années, nous n'avons vu aucune trace de l'Ombre, aucun murmure dans l'obscurité ou de patrouilles égarées. L'Ombre nous a oublié, ou plus précisément, n’a jamais eu vent de notre existence.

Toutefois, durant toutes ces années où nous avons vécu loin de la présence de l'Ombre, un autre spectre est venu hanter mon peuple: La famine. Chaque année, nos réserves de nourriture diminuent dangereusement à l'instar de nos animaux qui sont abattus un à un afin de nourrir notre peuple. Ce lent déclin semble inexorable et je commence déjà à voir nos anciens se décharner, refusant en secret d'être un fardeau pour le clan. Je suis moi aussi un vieillard, qui a vu passé trop d'années et qui se refuse à laisser ses petits enfants souffrir. Quelque chose doit être fait, et vite!


Auteur: Eric "Kane" Olson
Traducteur: Fred "Dain" Lipari
Relecteur: Raph "Cerbere" Roose, Nico "Arkane" Delzenne

Commentaire(s)

jeudi 20 octobre 2011 à 13:34 Arkane a dit : #1

Voilà, un texte qui donne envie de créer une belle équipe de vieux héros nains, de quoi faire rêver nombre de rôlistes ! Le Dormut part pour la Dernière Bataille !

jeudi 20 octobre 2011 à 15:03 Cerbere a dit : #2

La présentation est très agréable et donne réellement envie de lire le texte. Le récit quant à lui plonge directement le lecteur dans une atmosphère entrainante ! J’ai presque envie de créer un personnage pour aider le clan Goran!

lundi 07 novembre 2011 à 14:48 Dain a dit : #3

Afin de garder un plus grande cohérence avec les véritables caractéristiques des classes de la gamme MN, j'ai sauté sur l'occasion de créer une nouvelle classe de PNJ: Gardien des Traditions.
Cette classe viendra en écho au Gardien des Connaissances bien connu. Cela créera aussi une dualité Gardien des Connaissances/ Traditions sur 2 niveaux:
- Obligation d'avoir un homme et une femme. Si l'homme est Gardien des Traditions, la femme sera Gardienne des Connaissances, et vice versa.
- La Gardienne des Connaissances est dotée de pouvoirs magiques. Le Gardien des Traditions est une personne sans pouvoirs.
Cette dualité est censée promettre un impartialité de la part des "Gardiens su Savoir".
Tout cela sera prochainement exploité dans un scenario, en cours de rédaction, et servant de terrain d'application à Hammer and Shadow, lui aussi en cours de rédaction/ traduction.

lundi 30 juillet 2012 à 19:12 Breth a dit : #4

Superbe texte! Une question me taraude: pourquoi "Goran" et non pas "Gorand" comme dans les livres? A cause du Closed Content?

Les commentaires sont fermés.

Catégories

Derniers commentaires

Derniers articles

Abonnements RSS

Archives

Mots clés

PluXml, carte, pathfinder, midnight, texte, textes, map, esteren, tri-kazel, Midnight,